Fessée interdite… sauf pour les musulmans !

Publié le 8 juillet 2019 - par - 18 commentaires - 1 575 vues
Share

J’ai adoré la Comtesse de Ségur, je l‘ai lue et relue au point de connaitre par cœur la moindre réplique de chaque volume. Certains personnages étaient sympathiques (sûrement pas Camille et Madeleine, trop parfaites, ni Marguerite de Rosbourg, encore plus maniérée). Pauvre petite Sophie, qui se faisait corriger par son odieuse belle-mère.
« Mme Fichini remonta en voiture avec Sophie, qu’on entendit crier quelques instants après; on supposa que sa belle-mère la battait; on ne se trompait pas; car, à peine en voiture, Mme Fichini s’était mise à gronder Sophie, et, pour terminer sa morale, elle lui avait tiré fortement les cheveux. » (Les Petites Filles Modèles)
Ils en ont attrapé des corrections, les petits de Réan, de Nancé, de Cémiane et autres Dormère. Malgré les châteaux et les domestiques. Malgré des filiations somptueuses.

Ne voilà-t-il pas qu’une connasse, adepte manifeste du cannibalisme (voir plus loin), vient mettre son grain de sel dans l’éducation de nos enfants ! Chez nous, il y en avait 4 (merci de demander, ils vont très bien), et la punition, généralement, c’était retour dans la chambre avec défense d’en sortir avant un temps donné. Les raclées étaient rarissimes, mais j’avoue qu’il m’est arrivé d’en flanquer une, surtout au troisième qui avait un talent inné pour dépasser les bornes. Un jour, à la piscine, j’étais dans le bassin avec les 4, deux sachant nager, deux non. Il sort de l’eau, file dans la grande cabine réservée aux familles nombreuses, enfile un pantalon, un pull, et sort. Dans la rue. Affolée, j’ai demandé au maitre-nageur de surveiller le plus jeune pour pouvoir courir et le rattraper. Non, il n’est pas baby-sitter, il est coach de sport. J’ai donc confié le petit à une dame que je ne connaissais pas, suis sortie aussi vite que je pouvais, ai enfilé n’importe quoi, toute trempée, et suis moi-même sortie. Il crânait devant la voiture, les bras croisés, me défiant (5 ans). Son mignon petit paletot bleu à capuche, je le vois encore. Croyez-vous que j’aie eu le temps et la patience d’adopter une mesure éducative convaincante ? Ma main a été plus rapide que mon entendement et il a pris une volée sur le postérieur. Retour dans la flotte. Pas de noyé, heureusement !

A mon avis, j’en ai plus souffert que lui. J’étais déjà désespérée quand je les envoyais dans leur chambre, parfois, j’allais les trouver et leur expliquais patiemment ce qu’ils avaient fait. Maman, arrête, tu dis non, ça suffit !
Tout cela va forcément se terminer par des brigades mises en place, au nom de la défense de l’enfant qui à la moindre incartade retireront le rejeton « maltraité » à leurs parents. Avec, bien évidemment, d’autres brigades associatives qui les encourageront à dénoncer leur violence.
Ne venez pas me dire qu’une mère totalement dépassée, dans une situation stressante, n’a pas le droit de fesser occasionnellement un petit garçon au postérieur recouvert de laine épaisse.
Souvent aujourd’hui, en voyant des jeunes faisant n’importe quoi, on ne peut s’empêcher de penser que si dans leur enfance ils avaient reçu plus de fessées, les choses auraient tourné autrement.

https://ripostelaique.com/fessee-interdite-bientot-des-enfants-encourages-a-denoncer-leurs-parents.html

Samedi, dans ma librairie favorite, j’en parle à la vendeuse, que je connais bien. Elle me dit : il était temps que la fessée soit interdite ! Je me suis légèrement agacée ! Chère Madame, chaque jour, il m’arrive de faire une manœuvre en voiture pour laisser passer quelqu’un qui arrive en face. Notre rue est très étroite. La plupart du temps, sans la moindre réaction, sans la moindre main levée pour remercier. Ce sont des gamins qui auraient mieux fait de recevoir une volée de temps en temps !

Pensez-vous peut-être que Monsieur et Madame Dupont-Durant, elle chimiste, lui pharmacien, par exemple, vont se retrouver en garde à vue pour avoir, un beau jour, fessé leur petite Gisèle, insupportable, ne voulant rien entendre ? Prise de colère, hurlant et refusant de rester dans sa chambre ? Occasionnellement, parce que l’enfant n’était plus en mesure d’écouter quoi que ce soit ? Aujourd’hui les parents sont entrés dans une ère de négociation perpétuelle et donnent de moins en moins de fessées.

Et c’est quelle loi qui va empêcher Oussama de bastonner Saida jour pour jour ? Et quelle est la loi qui va empêcher les railleries, les sarcasmes, le mépris, les humiliations ?

Comment allez-vous procéder, Madame la porte-parole ? Les parents seront-ils obligés de s’équiper d’un carnet de correspondance à présenter d’office ? Les lardons pourront-ils se rendre au commissariat et dénoncer officiellement leurs parents pour une fessée ? Et mordre, c’est interdit aussi ? Pourtant, j’ai entendu dire qu’il y avait eu une plainte contre vous pour coups et blessures (Commissariat de Vincennes – 23 juin 2019) ?

Je ne peux qu’appuyer la sénatrice Pascale Gruny qui se montre critique. « Quels gestes entrent dans la case violence, quels autres sont au contraire tolérables ? « Les Français en ont assez de cette ingérence de l’État qui voudrait les rééduquer et qui viendrait leur dire comment éduquer leurs enfants ». « L’éducation relève en premier lieu des parents ». Point barre. L’État n’a pas à s’immiscer dans l’éducation des enfants. « C’est aux parents de savoir ce qui est bon pour un enfant ou pas ». Il faut expliquer aux enfants pour qu’ils comprennent que c’est une punition et que ce qu’ils ont fait est mal. »

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Sophie Durand

Excellent article ! J’aime beaucoup l’illustration, tirée sûrement des Malheurs de Sophie…

POLYEUCTE

On a interdit la peine de mort… Maintenant la fessée ? Voyez l’écart !! MDR !
Un Monde sans punition. Que des enfantillages !

JEF

Après la loi anti-fessée, les services dits sociaux qui retireront les enfants au moindre soupçon d’autorité de la part des parents pour les confier à l’Etat, qui pratiquera un bourrage de cranes intensif. Puis comité d’eugénisme qui donnera ou refusera l’autorisation d’enfanter, avec avortement obligatoire pour celles qui auront passé outre à un refus. En parallèle, euthanasie obligatoire pour les malades en ALD, les infirmes, les anciens au-delà de 65 ans (voir Attali). Que disait St Exupéry à propos du monde de termites qui se préparait?

Patrick Granville

Il fallait bien pondre une loi pour proteger les parents venants d’une culture d’irresponsable. Alors c’est la punition collective pour tous. Fini le cas par cas.

wika

A force de voter pour des gens qui promettent toujours plus d’assistanat, voilà le résultat .

emilie

Ce qui est amusant c’est la manière dont les élites s attachent au superflu. Je m’explique. .. Venant de quartiers un peu mal famés, j’ai été temoin de la vraie maltraitance : enfants avec la rougeole dehors jusqu’à 22h, insulte, problemes de drogues, de changements de partenaires frequents ( un tonton en chassant un autre)etc…

Dernièrement j’ai demandé à un enfant quelle était la plus grande qualité de sa maman il m’a répondu « être une pute ».
Certains enfants vivent dans des conditions déplorables avec des parents qui n en n’ont que le nom… et on vient parler de fessées. ..

Rems

« Ne voilà-t-il pas qu’une connasse, adepte manifeste du cannibalisme  » merci pour le fou rire !!!!!!!!

"à la" poubelle !

Interdire la fessée, mais autoriser, encourager, promouvoir le meurtre d’un handicapé (V.Lambert) en distillant quotidiennement une petite pastille de cyanure audiovisuel, le feuilleton :educatif et très orienté, et depuis quelques jours, le compte à rebours est enclenché, tous les détails, il sera mort dans 5 jours, plus d’alimentation ni boisson, etc, tous les détails morbides pour bien les faire déguster au peuple et l’habituer jour par jour à ce qui l’attend.

raskasse

Aucun rapport !!!

wika

Je vois que tout le monde n’est pas d’accord avec vous, @A la poubelle, mais moi si, car vous avez très bien résumé la stratégie

Mousquetaire

Étrange de convoquer un auteur et une oeuvre qui donnent crédit à cette loi. Segur loue Mme de Fleurville, mère idéale des petites filles modèles qui est ferme et bienveillante, sans violence. Elle pousse l’enfant à assumer ses bêtises et à les réparer autant que possible. Mme Fichiti est dénoncée pour frapper quotidiennement Sophie (cette horrible illustration le montre, les dames voisines sont horrifiées dont Mme de Fleurville qui récupérera Sophie). Avec Fichiti, Sophie devient mauvaise et manipulatrice. Avec Fleurville, elle sera douce et altruiste. Segur denonce aussi l éducation laxiste qui fait des enfants égoïstes, autant qu’elle montre qu’un… lire la suite

Une patriote

La fessée aux gosses musulmans c’est un euphémisme lorsqu’on regarde les vidéos qui circulent. La flagellation à outrance est monnaie courante lors de l’enseignement du coran ça doit être pour cette raison que l’académie ne peut pénétrer dans leurs écoles coraniques interdites en France mais qui se multiplies !

Laurent Droit

Surtout qu’en terme de violence, la fessée est dérisoire comparée à tous ces égorgements et viols gratuits perpétrés par certaines populations halogènes rétrogrades, sauvages et barbares, richesses pour la France qu’on nous impose sans nous en donner les raisons…

Une patriote

La dessus pas de risque que Macron fasse une loi, il fait tout pour faire entrer toujours plus de violeurs et d’assassins en France !

Eric des Monteils

C’est normal : les musulmans ne sont pas des Français et ne le seront jamais. Quelle preuve faut-il encore ajouter à la longue liste ? Ceci dit, l’ingérance de l’état dans la famille, (ou ce qu’il en reste), arrive là, à son comble.

4711

Maintenant il faut faire de l’élevage et non de l’éducation.Au « 12 coups de midi » le présentateur à donné des chapeaux de l’émission a 2 gamins et aucun n’à dit « merci » …..

Isa

La loi va toucher le bon pigeon de Français qu’il est facile de faire payer, bien-sûr ! Nos enfants pris en.otages par l’Etat, c’est pourtant la garantie de maltraitance sur eux, au nom de l’égalité. Les seuls qui se verront choyés sont ceux qui, dans l’Education Nationale, seront reconnus comme ayant des facultés intellectuelles supérieures. L’elite de demain… ceux qui seront pressurés par le système, mais qui votera pour lui, pour que tout reste pareil. A nous de bien nous occuper de nos chers petits, de les aimer, de les soutenir, de leur donner foi en eux-mêmes, pour qu’ils soient… lire la suite

patphil

c’est à de tels détails qu’on reconnait la vacuité des zélites, je me souviens encore de la jouissance avec laquelle une députée Hollandiste avait salué le reste de l’assemblée d’avoir aboli une loi d’ancien régime interdisant aux femmes de porter le pantalon!