Fête bolchévique en Bretagne, ou l’apologie d’un crime de masse pour lutter contre le FN !

Ouest-France rapporte un événement qui pourrait sembler anodin mais qui révèle l’état de déliquescence d’une région de France que je n’hésite pas à qualifier – d’une manière subjective assumée ! – de plus belle, à savoir la Bretagne.

Ainsi, dans la petite commune de Gaël, « à la frontière de l’Ille-et-Vilaine, des Côtes-d’Armor et du Morbihan », et non loin de la mythique forêt de Brocéliande, la « brasserie locale organise un week-end placé sous le signe du centenaire de la révolution russe. »

Précisons qu’il s’agira de célébrer le centenaire de la prise du pouvoir par les Bolchéviques, qu’on pourrait plus volontiers apparenter à un coup d’État contre le gouvernement provisoire mis en place après la révolution de février 1917. Une révolution qui avait provoqué la chute du tsar Nicolas II, face, entre autres, à son autoritarisme et son refus de réformer un pays de 160 millions d’âmes. Aussi, je laisse à certains leur vision romantique de la famille Romanov, certes assassinée horriblement à Ekaterinbourg, dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918, sur décision de Lénine et de quelques autre membres du Bureau politique, craignant alors que le tsar et les siens ne soient libérés par les Russes blancs.

Voici ce que dit l’Encyclopédie Universalis à propos de ce qui allait devenir le cataclysme du siècle : « D’une révolution spontanée qui renversa le tsarisme à la prise du pouvoir par le parti bolchevique, en passant par un bref intermède démocratique, se créèrent, en quelques mois, les conditions du succès d’une minorité agissante, dont l’action durant un bref mais décisif moment alla dans le sens des aspirations du plus grand nombre – la paix, la terre, le contrôle ouvrier – avant de diverger vers des décennies de dictature. »

Retour en Bretagne, de nos jours :

« D’aucuns s’émeuvent de cette célébration de la révolution russe en invoquant leurs aïeux, victimes du régime et des purges. D’autres brocardent les organisateurs, les qualifiant d’inconscients et d’indécents. D’autres encore n’hésitent pas la comparaison avec l’Allemagne nazie… »

Pas d’accord, rien ne saurait se comparer au bolchévisme, qui engendra, en Russie et ailleurs, les pires massacres de l’histoire du XXe siècle, quelles que furent les abominations nazies et autres.

Christophe Hordé, patron de la brasserie, et l’un de ses acolytes s’expliquent pitoyablement, et non sans un certain cynisme : « Ce n’est pas une manifestation politique. Notre objectif, c’est d’organiser un moment festif et drôle. »

Vous avez raison, les gars, marrons-nous sur les millions de cadavres qui jonchent le sol de l’histoire rouge !

Puis, vient une réponse au légitime courroux que provoque cette obscène initiative : « À Gaël, le Front national affiche parmi ses meilleurs scores dans le département… On voulait faire réagir ! »

Là, je m’incline, on a affaire à deux indécrottables crétins de gauche, qui ajoutent : « C’est tant mieux. Si la révolution russe a ébranlé le monde, elle va aussi ébranler Gaël pendant trois jours. » Et de conclure cependant : « Il n’y a aucune velléité politique derrière cela »… !

Aucune velléité politique ? Pas si sûr quand on voit la prolifération d’antifas –fidèles d’entre les fidèles de la doctrine bolchévique – en Bretagne, dont certains ne manqueront sûrement pas d’aller à Gaël pour boire à la santé de Lénine, Trotski et Staline ! Et pourquoi pas le faire dans des crânes frontistes, hein ?!

Pauvre Bretagne qui se meurt sous les assauts conjugués du radicalisme islamique et d’une ultragauche dévastatrice, crois-tu que c’est avec une telle engeance que tu gagneras ton pain ? Crois-tu que les touristes accepteront longtemps de partager leurs vacances avec ces hordes belliqueuses ? Eh quoi, aurais-tu oublié que tu es une terre de mémoire, toutes les mémoires ; de contes et de légendes, dont les arthuriennes sont le firmament ? Toi, patrie de l’invitation au voyage par excellence, vas-tu continuer longtemps à te perdre avec ces parasites fanatiques qui se repaissent de destruction comme les cigales des champs cultivés ?

Souviens-toi :

« Mais ce qu’il faut admirer en Bretagne, c’est la lune se levant sur la terre et se couchant sur la mer.

Établie par Dieu gouvernante de l’abîme, la lune a ses nuages, ses vapeurs, ses rayons, ses ombres portées comme le soleil ; mais comme lui, elle ne se retire pas solitaire ; un cortège d’étoiles l’accompagne. A mesure que sur mon rivage natal elle descend au bout du ciel, elle accroît son silence qu’elle communique à la mer ; bientôt elle tombe à l’horizon, l’intersecte, ne montre plus que la moitié de son front qui s’assoupit, s’incline et disparaît dans la molle intumescence des vagues. Les astres voisins de leur reine, avant de plonger à sa suite, semblent s’arrêter, suspendus à la cime des flots. La lune n’est pas plus tôt couchée, qu’un souffle venant du large brise l’image des constellations, comme on éteint les flambeaux après une solennité » (Chateaubriand, Mémoires d’Outre-tombe).

(Article Ouest-France :

https://www.ouest-france.fr/bretagne/ille-et-vilaine/bretagne-l-ouest-de-rennes-une-fete-bolchevique-fait-polemique-5321554)

Charles Demassieux

image_pdf
0
0

55 Commentaires

  1. Pour ceux qui crachent sur la Bretagne, Marine Le Pen est arrivée en tête dans la commune de Gael avec 30 % et elle y a fait 46 % au second tour soit 13 points de plus que sa moyenne nationale. Je ne suis pas sûr que ce score ait été atteint dans les endroits où votent certains donneurs de leçons.

    • Son appel au secours à Jeanne était sympathique et émouvant, compte tenu du contexte dans lequel il a été lancé….

  2. Remarque à Dorylée : Vous avez raison en ce qui concerne le renversement de Kerensky par les bolchéviques ; nous sommes effectivement en présence d’ un coup d’ Etat fomenté par les bolchéviques .
    Par contre , la chute du tsar fut bel et bien la conséquence d’ une révolution spontanée , dans laquelle lesdits bolchéviques ne jouèrent qu’ un rôle mineur .

    • Tout à fait exact, Simone.

      On peut ajouter que le coup d’état fut favorisé par la naïveté de Kerensky, qui avait accordé tout sa confiance à Lénine.

      On peut dire sans se tromper que Kerensky n’était vraiment pas l’homme de la situation !

  3. Avec les millions de morts du communisme et pas seulement bolchévik dont aussi des milliers de juifs, imaginez que pour le centenaire de l’arrivée au pouvoir de Hitler en 33 on commémore de la même manière, ça serait un tollé général, mais là non ! Ah c’est vrai, le communisme dont le soviétique fut « globalement positif » au point même qu’il existe encore en France ! Et allez donc !

  4. « …D’une révolution spontanée qui renversa le tsarisme… » ce qui est histotiquement faux ! Lénine était un agitateur réfugié politique en Suisse. Durant la première guerre mondiale, les Allemands l’aidèrent à regagner la Russie afin qu’il y fomente des troubles pour l’affaiblir et ainsi soulager l’armée allemande qui se battait sur deux fronts. L’idée était que, pendant que la Russie va se battre contre les émeutes sur sont territoire, les forces qu’elle mobilisera pour y faire face ne seront pas sur le front.La révolution n’a donc rien de spontannée mais relève de la subversion. Ce qui explique les 70 années de dictature sanguinaire qui suivirent. (http://www.hist-geo.com/lenine.php – 4ème paragraphe )

    • Il y a eu une révolution spontanée en 1917, qui a renversé le tsarisme, mais en mars, pas en octobre.

      Octobre fut un coup d’état militaire des bolchéviques.

  5. Il n’est pas possible de discuter avec un marxiste puisqu’il est persuadé détenir la vérité malgré les échecs systématiques de son idéologie internationaliste, on perçoit de suite dans la description de ces caractéristiques la proximité avec cette autre idéologie qu’est l’Islam
    La cause de la situation actuelle de la France est la prise en main des institutions par les marxistes depuis 1945, l’immigration musulmane n’en est que la conséquence

  6. La Mort de Nicolas II et de sa Famille équivaut à l’assassinat de Louis XVI !
    Trouvera-t-on un bistrotier pour faire un pot le 21 janvier ?

    • Le « bar des templiers » à Paris . J’espère qu’il existe encore, mais tous les 20 janvier au soir, le choeur « Monjoie » vient chanter des chants royalistes devant une foule d’invités et d’amis, buvant champagne et bon vin et trinquant à la mémoire du Roi, jusqu’au matin du 21 ! Même chose le 15 octobre jusqu’au matin du 16 , à la mémoire de la Reine Marie Antoinette ! Détail :le bar est rempli de statues de Jehanne d’Arc, des grandes, des moyennes, des petites, des minuscules, en pierre, en métal, en plâtre, etc… Extraordinaire !

  7. Ce con sera obligé de fermer son bouge vu qu’avec l’invasion musulmane, la charia interdit l’alcool.
    Ha ha !

  8. Le communisme a laissé tellement de bons souvenirs en Bretagne qu’il serait dommage de ne pas le célébrer …bande de cons !

  9. La révolution de 1917 est dans l’écrasante majorité due à la nullité du monarque d’alors, Nicolas II, un incapables notoire, un lâche, complètement soumis à la tzarine Alexandra, sa femme. Un peu comme notre Louis XVI, mais en plus tourmenté. Jamais des révolutions.ne se sont produites lorsqu’un monarque à poigne était au pouvoir.

    • Oh non, Savonarole ! Oh, non ! Louis XVI, ce n’était pas ça ! Je vous conseille de lire TOUS les livres de Paul et Pierrette Giraud de Coursac (historiens, fouilleurs aux Archives Nat.) avec documents d’époque à l’appui ! Vous serez étonné ! Je pense qu’on les trouve encore sur Amazon!

      • Loin de moi l’idée de rabaisser Louis XVI, mais entre Louis XIV et lui, il n’y a pas photo.

    • D’accord avec vous ,Savonarole ,ces deux révolutions sont dues à la présebce à la tête des états de deux incompétants ,enfin deux monarques qui n’avaient pas envie de régner et peut être aussi à des siècles de monarchies trop pesantes !!

    • C’est un peu facile de réécrire l’histoire après coup, Savonarole et Pélagie !

      Incompétents ou simplement faibles ? Dépassés par des événements dont ils n’avaient pas mesuré la portée ? Des générations d’historiens se disputent là-dessus, aussi bien pour Louis XVI que pour Nicolas II, je me garderais bien de juger des personnages que je n’ai pas connus, et dont on ne connait l’histoire que par les témoignages et les rares confessions écrites (« Testament » de Louis XVI récemment découvert, qui n’était pas la confession d’un incompétent !). Nous n’étions pas dans leur tête, et à un siècle ou deux siècles et demi d’intervalle, il est bien difficile d’établir un portrait de leur caractère !

  10. Je n’irai plus acheter de la Bière chez lui ,d’ailleurs elle était degueulasse ,les rouges C’est 100Millions de mort en Russie et ailleurs c’est autant !

  11. je suis d’origine bretonne,famille dans la marine de guerre et construction de bateaux, aussi le baratin de ces deux abrutis me donne envie de vomir, enfin ils ne sont que deux mais sait on jamais

  12. Un bel extrait de Chateaubriand qui doit ravir mon excellente contradictrice (néologisme ?) Sophie Durand. Je reconnais que c’est très beau.

  13. La Révolution Russe, sans la fêter, on pourrait au moins en parler un peu. Si elle s’est produite, c’est qu’il y avait des raisons, comme la Révolution Française, d’ailleurs.
    C’est le centenaire, il me paraît normal d’y faire allusion. De plus, à l’époque, les gens croyaient à un avenir meilleur, le collectivisme changeait la donne. Evidemment ça a viré en dictature! mais à l’origine, le peuple avait foi en ce nouveau régime.
    Le régime du tsar n’était pas non plus un modèle de bonheur, il avait quand même fait tirer sur la foule qui crevait de faim.
    Le communisme n’a jamais été appliqué vraiment nulle part, puisqu’à terme il n’y a plus ni police ni armée puisque les gens sont auto-disciplinés et honnêtes : bonjour l’utopie!

    • Tout à fait juste ,ces monarchies laissait les peuples crever de faim et sans aucun droit ,mais quelles horreurs on a commis en son nom !!

    • Si le terreau n’avait pas été fertile la semence révolutionnaire n’y aurait pas germée.
      La plupart des Russes de l’époque étaient des serfs, des esclaves vendus avec la terre du propriétaire. Ils devaient trimer 12 à 14h/jour pour un salaire de famine, maintenus dans la soumission envers les maîtres par l’ignorance et par un clergé complice des possédants, car en tirant profit.
      Il suffit de lire les grands auteurs russes pour en connaître davantage sur les conditions de vie atroces du peuple russe.
      Nicolas II n’était pas un mauvais homme, mais il savait et n’a rien fait parce qu’il était incapable de gouverner. Sa faiblesse et le manque de vrais réformes ont été sa perte, celle de sa famille, et plus tard, celle de son peuple.

      • Petit détail quand même : le servage était déjà aboli lorsque Nicolas II est arrivé sur le trône.

  14. Hé oui, la Bretagne n’ en gagne pas avec de tels exemples de cocos avinés ou remplis de bière, mais globalement, elle vote à gauche depuis si longtemps que ceci explique cela !! En vacances en Bretagne, j’ ai même entendu chanter « l’ internationale » dans un fest noz vers St Nicolas du Pélem !! Mais les jeunes communistes bretons la chantaient en français vu qu’ ils ne devaient pas connaître le breton !!! On ne peut pas tout apprendre !!

    • La Bretagne a quand même été un bastion de la droite pendant des décennies…

  15. Pauvres Bretons… Ils ont le cerveau tellement imbibé qu’ils entendent le loup, le renard et la belette chanter. Qu’ils mettent des chapeaux ronds ou des bonnets rouges, rien ne changera, ils sont incurables de la c…rie !!!!

    • Chantal, votre poste est inutilement injurieux envers les Bretons que vous ne connaissez pas.
      Lamentable.

      • Claudine,

        Cessez de vous cacher derrière votre petit doigt ! Même s’il existe heureusement des Bretons qui sont du bon côté du manche…. avouez quand même que depuis des années et des années, une majorité de Bretons abrutis votent soir LR soit PS !

        • exact ,a st brieuc ces cons ont voter macron a 60% un record ….de connerie !

        • A vrai dire,pendant des décennies,les français …pas que les bretons ont voté droite ou gauche pour obtenir la catastrophe que nous constatons.
          Avec Macron qui à force de vouloir être ailleurs se trouve nulle part;cela va continuer .

      • Magnifique la chanson et la vidéo ! Ne cassez pas les Bretons SVP. Peuple encore naïf et pur et c’est la raison pour laquelle ils ne voient pas encore le Mal derrière le musulman. Pas une autre région où le nombre de morts pour la France dépasse largement la moyenne nationale. Vive la Bretagne et vive les Bretons !

        • J’adore aussi !
          Et en général les musiques et chants traditionnelles, et en particulier les chants à caractères mystique ou ésotérique !….

    • je signale aux intervenant(e)s que je ne suis pas celle qui met régulièrement notamment des liens vers des articles d’actualités, donc je vais devoir arrêter de publier avec mon prénom et trouver un pseudo pour que celle qui publie sous le même prénom ne me déserve pas

    • Bravo, bien dit. Pauvre Bretagne ; quand je pense que je vendais ma maison pour y aller vivre …. Je ne vais pas aller me rajouter alors qu’ils trouvent, comme l’extrême gôchiasse Le Goïc, qu’il y a trop de blancs en Bretagne ! Un peuple de dégénérés !

      • Oui, pauvre Bretagne si belle ! La Bretagne pays des elfes et des fées et de Brocéliande ! Merlin, Jean Chouan, Puisaye doivent se retourner dans leur tombe, avec une furieuse envie d’en sortir pour aller corriger ces imbéciles !

  16. Consolez vous en vous rendant à Saint Briac pour un pèlerinage sur les pas des Romanoff – qui y ont vécu. Il existe d’ailleurs un monument qui vient d’être restauré.
    Pas de dramatisation à propos d’une petite chose de café à laquelle il convient de ne pas donner d’importance.

  17. A part ces petites remarques, entièrement d’accord avec vous, Monsieur Demassieux.

    Ca me fait penser à la récente commémoration de la mort de l’un des plus grands psychopathes assassins du XXème siècle, celui dont l’effigie a fait vendre des millions de tee-shirts depuis plusieurs décennies.

    (Soit dit en passant, il n’était même pas cubain, mais argentin, et il avait le plus grand mépris pour tous les noirs et les sangs-mêlés. Son patron, fils d’une noire ou d’une métis, je ne sais plus exactement, affichait le même mépris et une profonde haine pour ses origines pas tout-à-fait blanches. En ces temps d’antiracisme, quels symboles !)

  18. L’autoritarisme de Nicolas II, je ne sais pas. Il était surtout très faible et influençable, et il a révoqué le chef des armées qui déplaisait à Raspoutine, pour l’assumer lui-même alors qu’il était totalement incompétent pour cela, laissant la Russie au gouvernement de fait de la tsarine et de Raspoutine… Peut-on parler d’autoritarisme ? C’est quand même lui qui a accepté la création de la Douma en 1906 !

    Quant à l’intermède démocratique… Je trouve l’Encyclopedia Universalis bien optimiste ! C’était l’anarchie dans les rues de Petrograd, et Kerensky était un rêveur inconscient, qui considérait Lénine comme un ami fiable !

    Enfin, difficile de dire lequel a été le pire du bolchévisme ou du nazisme ! Ce dernier a eu moins de temps pour sévir, c’est tout ce qu’on peut dire.

    • Vous êtes trop magnanime avec Nicolas II. C’était un véritable paillasson, oui! Les bolcheviks n’ont eu qu’a se baisser pour ramasser….

  19. ils on fait alliance avec la peste brune en 1939, maintenant ils font alliance avec la peste verte

    • « ils (?) onT fait alliance avec la peste brune… »…Septembre 1942 : la bataille de Stalingrad, c’est contre qui, d’après vous?

        • Avant le pacte de 1939, dès 1922 après le traité de Rapallo, l’Allemagne (pas encore nazie) contournait le traité de Versailles en réarmant avec l’aide et la collaboration russes. L’URSS ne cessera pas de livrer à l’Allemagne blé, pétrole, fer et caoutchouc, graisses, bois et peaux jusqu’en 1941 (Pierre Miquel Introduction à « Les Poilus » Plon édit.ISBN 2-259-18872-9)

  20. La Bretagne, c’est de là que je suis, mais pas de celle de ces tarés.du ciboulot.

Les commentaires sont fermés.