Fête de l’Aïd : « Allô mouton », pas d’halalgame !

Une information, relayée par un site « islamocollabophile » connu de tous, est passée inaperçue. Une société, « Allo Mouton », permettrait aux nobles ovins, menacés de génocide avant la fête musulmane de l’Aïd el-Adha  (la fête du sacrifice) ou Aīd el-Kebir (la grande fête), d’appeler à tout moment pour dénoncer des propos laineux, se plaindre de violences sexuelles ou empêcher une tentative d’égorgement rituel.

Notre gouvernement serait-il derrière ce projet, tant il a à cœur de préserver ses citoyens-moutons d’un génocide annoncé, perpétré par les adeptes d’une secte satanique qui s’entraîne, chaque jour ou presque, dans les rues jadis tranquilles de nos cités ? Faut-il enfin louer une initiative positive et rendre hommage au courage de nos gouvernants ?

À quelques jours du génocide annoncé de l’Aïd, on découvre ce site internet dont il semble important de louer l’existence. Une start-up « innovante » a lancé, il y a peu, le concept « Allo Mouton ». Ce numéro salvateur devrait permettre, d’après ce que l’on peut comprendre – un peu comme d’autres numéros, parfaitement justifiés, comme « Allo femmes battues » ou « SOS détresse » – à nos ovins maltraités d’accéder à la quiétude d’une bergerie et d’être suivis par des psychologues amoureux des animaux pour leur faire oublier qu’ils sont passés à deux sabots d’une mort certaine.

Les moutons échapperaient-ils ainsi à l’horrible égorgement ? Les adeptes de la religion d’amour et de paix seraient-ils devenus végétariens ? Dans l’affirmative, la tête de mouton, morceau de choix pour les musulmans les plus gourmands, serait-elle remplacée par le fromage de tête ? Tous les espoirs d’intégration « républicaine » sembleraient alors permis ! L’avenir de la France en rose-cochon en quelque sorte ! Un must !

« Fêtez l’Aïd en famille, « Allo Mouton » s’occupe du reste ! »

C’est le slogan de cette entreprise d’un nouveau genre. Faites la fête dans la joie et la bonne humeur, nous nous chargeons du reste. Ainsi, vous pourrez vous retrouver en famille pour « La grande fête » en sachant que votre animal préféré sera pris en charge par des équipes de spécialistes qui n’ont rien à voir avec les cruels bouchers qui les attendaient jusqu’alors dans des abattoirs sauvages ou dans des baignoires de sinistre mémoire.

Ainsi, ayant aperçu dans les rues de Paris un troupeau de moutons qui semblaient se diriger tout droit vers une mort certaine et douloureuse et ne trouvant pas cela très catholique, j’ai tout de suite composé le numéro prometteur et salvateur de cette société.

Pas d’halalgame ! 

Mais là, ma surprise fut grande ! Il y a bien eu un effet halalgame ! Ce n’est pas du tout ce que l’on pouvait attendre ! Point de salut pour nos moutons. La société « Allo mouton » promet, en fait, la mort à nos amis ovins. Mais pas n’importe quelle mort et là, nous touchons au sublime : il est en effet proposé, pour ces gentils moutons, un abattage dans « [Le] respect total des lois françaises et islamiques » ! Républicain ET halal ! Vous avez bien lu ! On y est ! Les « lois françaises et islamiques » : un mélange de république et de religion !
Ce fameux mélange que l’on croyait définitivement disparu depuis la loi de 1905, mais que l’on remet insidieusement au goût halal du jour ! Nous y revenons à grands pas et, comme nos moutons, nous portons une belle paire de cornes ! Les initiatives, dans la société civile comme dans l’univers politique, sont quasi quotidiennes pour nous imposer cette société nouvelle enfantée par l’ensemencement massif et incontrôlé de ressortissants africains qui sont, dans leur grande majorité, musulmans. On tente de nous fourguer insidieusement des concepts qui mélangent habilement l’islam avec les fondements de notre république comme, notamment, ce fameux « islam de France » promis par Emmanuel Macron ! (Comme s’il existait un « judaïsme de France » ou un « christianisme de France » !)

Imagine-t-on le vendredi, en France, les poissonniers garantissant leur poisson – l’un des symboles alimentaires du christianisme – pêché dans « le respect total des lois françaises et chrétiennes » pour rappeler qu’il faut manger maigre pour honorer Jésus-Christ qui, après sa résurrection, prépara sur les bords du lac de Tibériade un repas pour ses disciples, composé de poissons cuits sur un feu de braise ? Imagine-t-on les poissonniers honorant ainsi Jésus-Christ et Aristide Briand dans une même offre commerciale pour le Vendredi saint ?

Moutons tondus… puis égorgés… : cela ne vous rappelle rien ?

Mais revenons à nos moutons. L’égorgement selon le rituel religieux est donc laissé à la discrétion de « Français » qui appliquent des « lois islamiques » dans leur business en France… On s’en doutait depuis un moment mais nous n’avions pas encore la confirmation que deux univers législatifs pouvaient cohabiter sur notre sol. Voilà qui semble chose faite.

Pourtant – et on le voit quand 70 % des Français affirment que la religion de Mahomet est incompatible avec la République -, il est de plus en plus difficile de le concevoir pour nos compatriotes les moins naïfs et, surtout, les plus honnêtes. Les vapeurs brûlantes de ce mélange – de plus en plus impropre à la consommation – de la religion musulmane avec nos codes sociétaux commencent à soulever le couvercle de la marmite qui risque d’exploser bientôt en éclaboussant une bonne partie des « collabos » conviés aux ripailles indécentes de l’Élysée, comme on l’a vu, notamment, avec l’affaire Benalla (hou akbar).

Contrairement aux autres religions, en France, l’islam nous impose continuellement ses lois comme étant, a minima, égales à celles de notre République et, au pire (et de plus en plus), supérieures !… Nous allons droit vers un empoisonnement de notre société et cela, ajouté au reste des problèmes que notre pays rencontre aux plans social et économique, n’augure pas d’une guérison prochaine ! Sauf à lui prescrire un remède de cheval !

Jean-Louis Chollet

image_pdf
0
0

35 Commentaires

  1. RELIGION D’AMOUR………….
    L’amour est avant tout le respect de la vie.et ces hypocrites ne l’ont en aucune façon.Si l’on doit tuer un animal pour se nourrir ,on peu le faire sans souffrances.
    Eux ne sont que des sadiques arriérés ,méprisables.

  2. Extrapolons , feraient-ils une analogie ?
    Remplacent-ils dans leur esprit étriqué chrétiens et Français par moutons (que nous sommes du reste)
    A voir l’election bidon de 2017 , on en est certain

  3. Attention les « odeurs » expliquées par Chirac ……….
    Va pas y avoir beaucoup de « blancos » dans les rues , version Macron………..

  4. Cher Jean-Louis, ton article me fait bouillir en réveillant en moi une haine qui remonte à mon adolescence envers les auteurs de cet ignoble « sacrifice ». Une haine que je reporte aujourd’hui sur les Français de souche qui s’en accomodent, bien plus responsables car ils ont été civilisés. Ce sont ces collahbos qui méritent de prendre la place des moutons de l’aïd. Les autres ne sont que des sauvages au cerveau halal.

  5. C’est l’école du crime: banalisation de l’égorgement.
    Signalement au proc contre le maire: non contrôle vétérinaire, écoulement du sang, incinération des viscères et peaux, transport des animaux,…
    L’année suivante si récidive mise en cause du proc et ça il aime pas du tout.
    Suite à ces signalements certaines villes l’empêchent.

  6. 1791 1 an de prison « avoir à dessein prémédité, blessé des bestiaux ou chiens de garde »
    1850 loi de Grammont contre les sévices aux animaux
    1959 « ceux qui auront exercé sans nécessité, publiquement ou non, des mauvais traitements envers un animal domestique ou apprivoisé ou tenu en captivité »
    1963 la cruauté envers un animal devient un délit
    1976 l’animal est un être sensible
    2015 l’alignement du code civil sur le code pénal autorise corrida, chasse à courre ou abattage rituel

  7. je viens d’aller voir sur la page facebook « allo mouton », j’ai survolé… c’est à vomir

    • De vrais sauvages !
      Bon ça vient d’Afrique aussi , faut pas leur demander la Lune.

  8. Pauvres moutons ! Saignés en direct ! Pas d’endormissement selon la Loi ?
    QUI SONT LES ENDORMIS ? Tous ceux qui supportent CA !
    Le Plaisir de tuer, de voir ruisseler un sang pur et innocent pour la joie des Barbares ?
    Boutons-les hors de France !

  9. SECTE musulmane ! Elle en a toute les caractéristiques. L’état français en protégeant et en finançant cette secte renie le principe fondamental de notre société où les sectes ou les religions n’ont pas force de loi dans notre pays laïc. Les premiers responsables sont tous les collabos de tous bords qui ont permis et autorisé ce genre de pratique. Ce sont eux les traîtres et comme le disait le Tigre. …..

  10. (suite) l’éleveur Haut-Savoyard collabo : Et il ne cachait pas sa joie à l’idée de la fête de l’Aïd ! Tous les jours le constat que des tas de français sont déjà islamisés et consentants…

  11. Merci M. Chollet de consacrer un article à nos malheureux moutons… Pas plus tard que ce matin j’ai haï l’une des journalistes de France Inter qui, de sa voix la plus sirupeuse, nous a parlé de l’Aïd comme d’une fête bien de chez nous, avec un reportage chez un éleveur collabo Haut-Savoyard, qui organise l’égorgement sur le site même de son élevage. C’est avec horreur que je l’ai entendu déclarer : « Pour moi (sous-entendu les musulmans, bien-sûr) ce sont des clients comme les autres »…

    • Vous oubliez de dire qu’on a pas manqué de nous préciser que cet éleveur collabo était « aussi catholique pratiquant », comme pour lui donner d’emblée l’absolution pour son funeste et coupable commerce moralement condamnable.

  12. Sur l’air de Petit Papa Noël

    Petit mouton d’l’aïd
    Pour la fête la plus sordide
    Ils vont vous tuer par milliers
    Car Allah le leur a demandé
    Mais avant de mourir
    Tu devras beaucoup souffrir
    Car si tu n’avais pas très mal
    Ta viande ne serait pas hallal
    PetIIIIIIt mouton d’l’aÏÏÏÏd

    J’ai composé un couplet mais je pourrais avoir des problèmes…

  13. Rien que le titre ne donne pas envie de lire l’article: l’ignorance dans toute sa splendeur. Renseignez vous sur la signification du mot Aïd en arabe.

    • On veut surtout savoir ce que Aïd veut dire en français et vous allez nous le dire donc nous le traduire .C’est aux érudits d’initier les ignares .

    • Oh maître cadicon enseignes moi et éclaires moi dans mon ignorance montres moi le chemin d’allah vers qui va ton admiration…. LOL pauvre mouton déguisé en âne.

    • L’aïd signifie fête en arabe et les paroles de la chansonnette sont très bien trouvées n’en déplaise à certains.

    • Il ne manquait que l’âne aux côtés du mouton, du porc et du cheval…et vous voici, mais l’âne cadichon lui était intelligent !

      • … Et merci à vous tous d’avoir relevé que le nom « Cadichon » n’a jamais été aussi mal porté ! Un « islamocollabophile » qui l’a usurpé, certainement. Il aurait mieux fait de s’appeler « brèle », mot dont l’origine est bien arabe !

    • Cadichon, la signification de l« aïd el kebir » et celle de « aïd el adha » sont indiquées dans l’article… Mais… on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif…

  14. C’est vrai, on des moutons tondus jusqu’à la couenne. Ensuite viendra le moment fatidique. Pas drôle tout çà. Et avec la bénédiction des gouvernants!

    • On ne dit plus gouvernants mais ayatollahs désormais.
      Notre Pays ressemble de + en + à la République Islamique iranienne.

Les commentaires sont fermés.