Fréjus : Scandaleux feu vert du Conseil d’Etat à la mosquée de la « Conquête »

Publié le 26 janvier 2016 - par - 16 commentaires - 3 027 vues
Share

Mosquée de Fréjus

La mosquée de Fréjus : art islamique et colombes noires

Le jeudi 21 janvier 2016 a été un jeudi noir pour les Fréjusiens. Le préfet Pierre Soublet venait de signer un arrêté autorisant l’ouverture « provisoire » de la mosquée de Fréjus sur ordre du Conseil d’État. Par cet arrêté, il s’est substitué au sénateur-maire de Fréjus, David Rachline, qui refusait d’exécuter l’injonction du Conseil d’État.

Sans entrer dans les péripéties du conflit entre la municipalité et les associations musulmanes de Fréjus, nous voulons centrer cet article sur l’ordre inédit que le Conseil d’État vient d’imposer au Préfet du Var.

Rappelons d’abord que les associations musulmanes en France ont souvent reçu un permis pour construire des « centres culturels et sociaux » alors qu’il s’agit toujours et principalement de mosquées que complètent toujours des annexes culturelles et sociales. Un subterfuge qui a la complicité des Préfets et de l’État. Ces permis de construire deviennent illégaux s’il y a un lieu de culte, mais le silence est de rigueur …

Il s’agit donc d’une victoire de l’islam, non pas uniquement à Fréjus, mais sur tout le territoire national. A chaque construction de mosquée, la France perd une bataille car, en face, l’islam considère que toute construction de mosquée est une victoire dans cette guerre de conquête qu’il mène en Occident et en France. Il a d’ailleurs appelé la mosquée de Fréjus « Mosquée al-Fath » du mot arabe « الفتح » qui signifie « la conquête ». Ce n’est pas là un signe d’intégration à notre culture, à notre société. Comment le Conseil d’État, une des plus hautes juridictions, peut-il se comporter, dans le cas de l’autorisation accordée à la mosquée de Fréjus, en quasi complice de l’islam dans la conquête de notre pays ? N’y avait-il pas un référent arabisant qui aurait pu ouvrir les yeux des membres de ce Conseil sur la dénomination de cette mosquée et donc sur une finalité concrètement annoncée et révoltante ?

Rappelons maintenant le rôle de la mosquée dans l’islam.

Mosquée de Fréjus03

Les musulmans de Fréjus jubilent … Ils sont bien intégrés !

(Crédit Philippe Arnassan-Nice Matin 22/01/2016)

A quoi sert une mosquée ?

En mai 2011, nous aivons exposé le rôle que joue la mosquée dans la communauté musulmane. La mosquée a toujours eu un rôle politique, le concept de la séparation du spirituel  et du temporel n’existant pas dans l’islam. Les sermons du vendredi à la mosquée servent à l’endoctrinement et à l’orientation politique des fidèles. On l’a vu tout récemment dans les révolutions tunisiennes, égyptienne, syrienne … C’est à la mosquée que les successeurs de Mohammad nommaient les délégations et les messagers et décidaient de   partager  le butin des razzias et des guerres. C’est à la mosquée que le nom du vainqueur était acclamé en signe d’allégeance. En l’absence de mosquée, le premier  geste du vainqueur est de construire une mosquée en signe d’appropriation du sol. Une terre où une mosquée est construite est un symbole de la victoire de l’islam. Cela signifie qu’en 2016, en France, l’islam a remporté 2600 victoires. Plus les autres…

C’est aussi à la mosquée qu’est inculqué l’esprit jihadiste. L’appel au jihad (la guerre sainte) par le muezzin émane du haut du minaret qui ne sert pas uniquement  à l’appel à la prière : ce minaret est le bastion de la « mission » musulmane (la da’wa).

En outre, l’enseignement de la langue arabe dans les mosquées (1), n’est pas qu’une activité culturelle. Elle permet d’apprendre le Coran en arabe et de le mémoriser. Mais la langue arabe, que l’islam a toujours souhaité monopoliser alors qu’elle existait avant l’islam, est détournée vers la lexicologie musulmane. Ensuite cet enseignement de l’arabe sert aussi à barrer la voie à l’intégration des jeunes musulmans, il sert à les cadrer, à les encadrer et vise à inculquer la haine du non musulman. La mosquée veut assurer seule ce rôle de l’école et contourne l’école républicaine où sont enseignées les langues étrangères. La mosquée prépare les hommes de demain, construit leur idéologie à partir d’une idéologie du VIIe siècle, elle trace leur voie, structure leur esprit, ne leur inculque qu’une seule vision. Pour les professeurs, souvent des religieux, et leurs élèves, la langue première, c’est l’arabe. La prochaine étape sera de remplacer la langue française par l’arabe. L’arabisation de la France passe par la mosquée.

La mosquée exerce une emprise sur toutes les familles musulmanes. Toute famille musulmane qui cherche, en éloignant son habitat, à s’émanciper des pressions exercées par la mosquée et la communauté, se trouve harcelée et poussée à revenir dans le giron géographique de la mosquée. La ghettoïsation des banlieues est voulue et recherchée par les imams. La mosquée facilite le contact entre musulmans et tisse les liens d’une solidarité exclusivement intra-communautaire.

La mosquée donc confisque un maximum de pouvoirs.  Elle est la première et éminente voie de l’oppression : « Dis-moi qui est ton imam, je te dirai qui tu seras ». On ne doit pas s’y méprendre quand on analyse le problème de la radicalisation des banlieues : tout, ou presque, passe par l’étape mosquée.

Un État qui abrite des mosquées signe son arrêt de mort

Ce qui va arriver à Fréjus s’applique à toutes les mosquées en France, construites ou en projet. Les problèmes posés par les mosquées sont considérables.

La mosquée est un lieu pour attiser la haine contre l’humanité entière. Les ennemis, pour l’islam, sont tous ceux qui n’ont pas l’islam comme religion. L’islam, lui, est l’ennemi de la pensée, de la culture, de la femme et de toute société qui n’est pas soumise aux lois de l’islam c’est-à-dire à la charia. L’islam ne reconnait pas de droit ni à la différence, ni à la libre expression et encore moins à la liberté de conscience. Hors de l’islam, point de salut. Nous avons déjà subi les massacres de Charlie Hebdo et ceux du Bataclan et on nous promet encore pire. Mais nos gouvernants nous conseillent de nous adapter.

Une nation qui permet l’ouverture de mosquées est une nation qui assure son autodestruction. Les politiques, de droite, du centre ou de gauche, qui autorisent les mosquées sont les bourreaux de leur peuple alors qu’ils sont censés le protéger. Ils se comportent comme les Jouënne au XIIIe siècle, dynastie de bourreaux tristement célèbres.

L’islam doit être combattu comme toute idéologie totalitaire qui glorifie la mort et qui pousse ses combattants au martyre pour la cause d’Allah. doivent être combattus aussi tous ceux qui se laissent abuser par le discours lénifiant de l’islam quand il est au stade de la « conquête » (al-Fath) : les opérations récentes de « portes ouvertes » des mosquées, les thés de l’amitié, la convivialité de façade et la takiyya à tous les étages ne sont que des douceurs empoisonnées.

La lutte contre l’islam est un devoir de toute l’humanité sur la planète toute entière. Il faut commencer par interdire la propagation des mosquées dans les pays civilisés afin qu’ils ne soient pas contaminés par ce fléau du 7e siècle. il faut mettre fin à l’enseignement de l’islam et à son prosélytisme.

Le sort de la mosquée de Fréjus est suspendu

Par delà la décision du Conseil d’État, relayée par le Préfet du Var, le tribunal de Grande Instance de Draguignan devra se prononcer le 26 février 2016. Espérons que sa décision conduira à la démolition du bâtiment en raison des risques d’inondation dans cette zone. Un risque … providentiel.

En tout cas, une nation qui abrite des mosquées et persiste à en construire d’autres est en train de se suicider.

Bernard Dick

(1) A titre d’exemple, à la Chapelle St Luc dans l’Aube, 470 jeunes suivent des cours d’arabe dispensés par la mosquée. En extrapolant sur les actuelles 2.600 mosquées, cela fait 1.222.000 jeunes arabisés et endoctrinés. De quoi alimenter le jihad …

 

Au 25/01/2016, nombre d’attaques terroristes islamiques mortelles :

TERRORISME 27670 ATTAQUES-25-01-2016

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
ranguin

Mais à quoi servent nos élus si un personnage nommé par l’Etat passe outre ?

DURADUPIF

Comme en syrie ou ils ont laissé s’installer les mosquées sunnites.

Bernard Dick

L’islam en Syrie est majoritairement sunnite. L’Etat ne peut interdire la construction de mosquées sunnites ou chiites. L’erreur commise par l’Etat est d’avoir laissė des mosquées aux mains des salafistes et des Frères Musulmans qui ont endoctriné au moins deux générations. A vous les mosquées, à nous la gouvernance du pays.

Auguste

Laissons à la prochaine inondation le soin de détruire la mosquée et ses occupants en souhaitant que ce soit un vendredi.

Bernard Dick

Soyez auguste. Ne vous laissez pas aller vers cet extrémisme indigne pour de vrais républicains.

Auguste

Les vrais républicains ne fréquentent pas les mosquées.

Bernard Dick

C’est de vous que je parle en vous qualifiant de républicain et non des « fréquenteurs » de mosquées »

Villars

Le nazislamisme a besoin de locaux pour les nouvelles hitlerjugend. Et nous sommes assez abrutis pour laisser-faire, avec la complicité de politiques molenbeekois qui vendraient de toute façon père et mère à l’islam pour acheter leur réélection.

Leïla

Je n’arrive pas à comprendre, pourquoi on a autorisé et on continue à accepter la construction de mosquée. Pensez vous que des les pays musulmans accepteraient la construction d’église ?

Arrêtons tout ça ? Démolissons ces endroits qui n’auraient jamais du s’élever de la terre.

J’ai envie d’en pleurer de voir La France aller droit dans le mur

Dominique

Je vous rejoins et j’ajouterai qu’un pays qui se vante d’être laicard comme la France mais qui encourage l’islam, la pire pseudo religion mortifère qui puisse exister, et favorise son implantation et son prosylitisme via le ministère de l’intérieur et son premier ministre, toujours fourré dans les fêtes muz…a perdu tout honneur et surtout tout légitimité. A dégager.

Trannod

et ils nous l’avons bien profond
merci le PS …heureusement la TOB vient de se faire virer…enfin une bonne nouvelle
mais revenir par la fenêtre

Dominique

Le préfet qui passe au dessus des lois finalement, est devenu l’ennemi de la laïcité, et le peuple s’en souviendra.

templier

N’en déplaise à certain mais l’ouverture de cette mosquée voulu par le conseil d’état dont on sait à la solde de qui il est, n’a qu’un seul but,, à savoir, avoir les voix de ces musulmans pour la prochaine élection, c’est aussi simple que ça

georges

bonjour, je tiens a préciser que fath ne signifie pas conquête mais à plutôt le sens de « ouverture » sous entendue ouverture d’un territoire a l’islam, c’est un prélude a la conquête proprement dite.
On retrouve ce mot dans le nom qu parti que Arafat a créer.
Mr Aldeeb pourrait preciser cette notion si il veut bien.

bardon francis

le gouvernement à fermée des mosquée foyer djihadistes et terroriste d une religion qui veut la souveraineté en France (voir facebook la page union des démocrates DES musulmans de France qui prône la souveraineté EST ON DANS LE LAIQUE

Bernard DICK

Les « conquêtes musulmans » ou « foutouhat » c’est le pluriel de « fath ». Ouvrir un pays c’est le conquérir par tous les moyens.
Vous avez la réponse d’un arabisant.