Feuilleton « commission extrême droite » : Ressiguier s’enfonce dans le ridicule…

Publié le 20 mars 2019 - par - 24 commentaires - 2 722 vues
Share

Commission sur les groupuscules d’extrême droite : nouveau(x) rebondissement(s) !

Nous vous l’annoncions dans le précédent épisode de la chronique que nous tenons de la commission parlementaire sur les groupuscules d’extrême droite, de prochains rebondissements ne tarderaient pas à se produire.

Ça n’a pas tardé en effet, nous y sommes et c’est de plus en plus lourd.

Tenez-vous bien, cette fois-ci la présidente Ressiguier a annoncé l’audition prochaine, le 21 mars de :

Béatrice Hervouet, ancienne présidente de l’Association Réseau Accueil Insertion de l’Hérault. RAIH.

Rappelons que tout est parti d’une alerte lancée par la Ligue du Midi contre cette association immigrationniste en charge de l’accueil des migrants mineurs. Que suite à cette alerte, les pratiques frauduleuses de cette association ont été confirmées ; conduisant le département de l’Hérault à lui retirer son concours financier, ce qui l’a conduite à la faillite. Comble de l’inversion morale, la présidente de cette association qui s’est fait allouer des fonds publics en trichant sur l’âge de ses protégés, est aujourd’hui invitée à témoigner devant les parlementaires contre ceux qui, justement, ont révélé ses malversations.

Pour ceux qui prendraient cette chronique à ce point, rappelons que cette commission est totalement partisane car elle ne concerne ni les groupuscules ultraviolents d’extrême gauche dont on vient encore de voir les exploits ce samedi à Paris, ni bien sûr encore moins, les groupes activistes salafistes qui ensanglantent régulièrement le pays ; non plus d’ailleurs que les gangs de cités qui mettent régulièrement le chaos dans les villes comme ce fut tout récemment le cas à Grenoble.

De cela il ne peut être question, seulement de l’extrême droite et de sa violence fantasmée, dont aucun des sachants auditionnés jusqu’ici n’a pu définir avec précision ce à quoi ce terme correspondait exactement ; ce qui ne manque pas de démunir la commission d’objet réel et sérieux, si ce ne sont les fantasmes et slogans de l’extrême gauche ici représentée par cette députée.

Nous l’avons largement documenté et démontré dans les épisodes précédents, cette commission a été instrumentalisée par la députée Ressiguier de l’Hérault pour assouvir une revanche personnelle dans un conflit local qui l’oppose à la Ligue du Midi et à Richard Roudier et ses fils suite à l’affaire RAIH et à celle de la fac de Montpellier.

C’est donc toute la puissance du Parlement qui se trouve convoquée et instrumentalisée dans ce règlement de compte strictement local et personnel et qui se résume à une traque ad hominem, totalement vide de fond.

C’est ainsi que plusieurs personnalités du département de l’Hérault ont déjà été auditionnées :

⦁ le préfet Pouëssel de l’Hérault qui a sèchement recadré la présidente Ressiguier sur le caractère partisan de la commission et sur son absence de griefs à l’encontre de la Ligue du Midi.

⦁ l’avocate et militante d’extrême gauche Sophie Mazas, très liée à la députée Ressiguier avec qui elle anime régulièrement les manifestations d’extrême gauche abritant les groupes de casseurs antifas dans le centre-ville de Montpellier. La preuve pourra en être établie. Sophie Mazas est également présidente de la section locale de la Ligue des droits de l’homme. On l’a donc vue déposer exclusivement à charge et sans vergogne aucune, dans deux affaires encore entre les mains de la justice : faculté de Montpellier et RAIH. Précisons ici que Sophie Mazas s’est constamment plainte de ce que ni la gendarmerie ni la justice ne faisaient correctement leur travail. Voici donc une avocate qui met en cause le travail de la justice sur des affaires encore entre les mains des magistrats. Il est vrai que les plaintes infondées qu’elle fait continuellement déposer par ses comparses à la gendarmerie de la Salvetat ne sont plus prises par les gendarmes… et que les qualifications pour haine raciale qu’elle a demandées dans l’affaire du RAIH ont été à juste titre rejetées par les juges.

Il est tout de même saisissant de voir une présidente de commission parlementaire laisser tenir sans les relever de tels propos contre l’institution judiciaire.

Voici maintenant que c’est l’ancienne présidente de l’association crapuleuse RAIH, en faillite et dissoute, qui est appelée à déposer à charge contre la Ligue du Midi, contre Richard Roudier et contre ses fils ; alors que l’affaire est encore en appel devant la justice.

Nous rappellerons ici qu’au titre du principe de séparation des pouvoirs, il est strictement interdit de parler devant cette commission parlementaire d’affaires entre les mains de la justice. C’est pourtant ce qui a déjà été largement fait par les uns et par les autres lors des précédents débats, sans que jamais rien ne soit fait pour y mettre un terme.

Pire, la députée Ressiguier sous le coup d’une plainte pénale anciennement déposée par Richard Roudier à son encontre continue à présider cette commission en infraction totale avec le droit et le principe de séparation des pouvoirs. Pourtant, cette personne était largement au courant de cette situation dès avant l’installation de cette commission puisque notification lui en avait été faite – cela sera établi – et que, se coupant lamentablement, elle a par ailleurs publiquement reconnu en avoir eu connaissance en compulsant le site Lengadoc info qui en avait fait état.

Enfin, le pétage de plomb de la députée Ressiguier face à l’un de ses collègues nous dit tout de son état caractériel et de son incoercible vindicte, ceci expliquant cela.

Rappelons également que Jean-Luc Mélenchon et quelques autres de la France Insoumise sont poursuivis pour « menaces ou actes d’intimidation contre l’autorité judiciaire » et « violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique ». Ces faits se sont produits lors de la perquisition du siège de la France Insoumise en présence d’ailleurs de la députée Ressiguier dont on se demande si elle sera également convoquée devant le juge. Probablement pas, il ne faudrait surtout pas venir encore accabler cette pauvre femme déjà bien à la peine.

Voici donc un contexte bien croquignolesque qui qualifie on ne peut mieux la député Ressiguier pour diligenter une commission contre les violences.

Bref, le feuilleton continue, les dérapages et les infractions au principe de séparation des pouvoirs se multiplient, sans vergogne aucune. En toute mauvaise foi et en toute infraction, la présidente préside alors qu’elle est sous le coup d’une plainte pénale de la part de l’un des mis en cause.

Les comparses montpelliéraines sont invitées à la curée. Et voilà que maintenant la présidente du RAIH, association crapuleuse qui a escroqué le département de l’Hérault se voit donner la parole pour charger dans une affaire encore en appel devant le tribunal de Montpellier.

On se demande si dans cette pétaudière que sont devenues les instances de pouvoir et de justice il se trouvera encore quelqu’un pour rappeler les principes fondamentaux du droit et pour mettre un terme à cette pantalonnade. Probablement pas.

Les mis en cause attendent néanmoins avec le calme des vieilles troupes le moment où ils seront à leur tour invités à débattre devant cette commission au titre du contradictoire, si jamais ils le sont un jour. La présidente Ressiguier s’est engagée de vive voix à les entendre. Ils n’attendent que ça. De biens beaux échanges en perspective, de bien beaux rebondissements et coups de théâtre à attendre.

Nous en tiendrons ici la chronique si tout cela ne finit pas en queue de poisson, car toute de même, le président de l’Assemblée ou la garde des Sceaux ferait bien d’enterrer avant d’être aspergé.

Ont-ils seulement ce qu’il faut encore de conscience ou d’honneur pour se l’éviter ? Rien n’est moins sûr. Peut-être la garde des Sceaux, quand même plus nette, qui sait ?

L’avocat montpelliérain de haute lignée, Charrières Bournazel, entendu le même jour, dont on pense qu’il a encore une colonne vertébrale, sera-t-il en mesure de remettre la pendule au milieu du village ?
Nous le verrons bien.

Le feuilleton continue et nous pouvons d’ores et déjà vous annoncer de prochains coups de théâtre.

À bientôt donc pour de nouvelles aventures.

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Travier

Ils ont fait une « grosse commission » parfaitement représentée par sa présidente…!

Et ça sent pas bon tout ça… dans tous les sens du terme…

Pour ces ethnos-masochistes, collaborationnistes, (termes que j’utilise en mémoire à un très grand), le fameux dicton, oh combien vrai, devient, adapté à leur cas pathologique :

 » Quand on veut noyer son chien, on dit qu’il est d’extrême droite  » !

étant donné que la rage c’est eux qui l’ont…

DUFAITREZ

Un bâton merdeux de plus pour le Gvt, si ça ne suffisait pas en ces temps incertains.
Légalité et Légitimité sont en cause.
Un enquête sénatoriale s’impose. Il semble qu’ils savent faire….

wika

J’ai envie de pleurer quand je vois cette créature porter l’écharpe tricolore sur son pyjama noir (sans doute parce que le noir mincit)
C’est donc par ça que nous sommes gouvernés : les mêmes incultes revanchards et méchants que lors de la Révolution bolchévique de 1917 ou sous le régime de Pol Pot.
Aucune classe, aucun talent, aucune hauteur de vue, que des considérations au ras du sol et un sentiment d’impunité qui bafoue les lois et règlements. On ne peut qu’être de gauche pour oser ça.
Oui, c’est vraiment à pleurer

senechal

La dame sur la photo ceinte de son écharpe tricolore est-elle enceinte ou est-ce le mannequin fétiche de Michelin?.

Travier

Elle le fait payer cher…

Dominique

Mais, ou sont donc passées les belles valeurs de justice, liberté et droits de l’homme tant prônées par les instances gouvernementales du moment quand on assiste à de telles dérives qui rappellent certains pays où règnent cahot social, dictature et privations de droits les plus élémentaires.
A force de 50 ans de laxisme, de gauchisme ridicule mais nuisible, on en arrive à de telles lamentables et scandaleuses affaires ou ce sont les délinquants et malhonnêtes qui portent plainte et osent demander le recours à une justice qui se prétend impartiale.
Et les français roupillent de plus belle….

Pissoku

Négatif, les Français ne roupillent pas mais ils sont bâillonnés par le Système Socializte « en place » depuis Mittemerde et consorts !

Jill

L’extrême droite,c’est vraiment l’urgence …Quand et où a t’elle été identifiée
dans les violences de ces dernières semaines ?

ven85

mais ils defendent l’extreme gauche qui est responsable de toutes les destructions dans les manifestations,les anti fa,les blacks blocs,pour le pouvoir ils les servent a detruire la france et pouvoir reprimer nos libertes

arretez le massacre

Jill Certainement à Nancy lorsque 3 ( oui oui, TROIS !) « hypers dangereux » jeunes de GI ont déployés une banderole : « IÇI C’EST NANCY, PAS L’ALGÉRIE » lors d’un rassemblement d’algériens protestant contre la ré-élection de Bouteflika. Résultat disproportionné ( et discriminatoire non ??) : arrestation des 3 jeunes patriotes !!!… Inversions des valeurs, des libertés…, dans notre « belle République » qui ne protège plus ses compatriotes mais seulement ceux qui haïssent notre pays en toute liberté car protégés par notre politique d’ « État de droits » à sens unique dont ne profitent QUE ceux qui nous attaquent mais nous inderdisent, à nous, d’en profiter !!!

jacotte

je n’y comprend rien quelle est la légalité de cette commission !!!

Eric des Monteils

Il devenait ilmpossible pour les mouvements de gauche, de pousser davantage la débilité idéologique ; un mouvement de retour était inévitable, et c’est ce qui se passe en ce moment. Il reste encore à s’habituer à cet élan vers la raison pour ramener un peu d’ordre moral dans ce pays, et surtout à se décomplexer de toute la honte fabriquée de toute pièce pour créeer ce nihilisme qui vient de nous pourrir la vie. Retour vers le réel.

André Léo

Pourquoi s’étonner des forfaitures à répétition de la commissionnaire en charge des migrants de la Paillade?
Depuis Guigou et la socialie jospiniste, les lois ne sont plus appliquées avec rigueur par la justice, mais au mieux interprétées, sinon bafouées. Et ce sont les victimes, présumées coupables, qui doivent apporter la preuve du préjudice subi, face à leurs tortionnaires-accusateurs.
Jusqu’à quels délires dictatoriaux les ÉNArques de la macronie vont-ils nous entrainer?

patphil

j’adore ces « insoumis » qui se vautrent dans tout ce qu’ils exècrent

Colonel Napoléon de Guerlasse

Ca vaut le coup encore aujourd’hui avec l’audition des gafa. Qui vont pleurnicher en disant qu’il n’arrivent plus à maîtriser leurs navires. Ca sert à rien de censurer, sauf à voir la résistance partir vers les réseaux Russes.

Dupond

Miss goulag patauge dans la semoule…..ya plus que merluche pour la sortir de là : et elle pourra crier haut et fort « ma personne est sacrée »
Nous vivons une époque merveilleuse lol

Dominique

Elle pourra toujours se draper des vertus du communisme dans ses plus belles heures, pour cacher sa ridicule haine d’une soit disante monstrueuse extrême droite….qui fait moins parler d’elle en ce moment que les antifas, black Bloks, racailles et pilleurs des banlieues moroses.

Travier

Et ceux qui les commanditent… les pires…

Garde Suisse

Vous parlez d’honneur à propos des gauchistes je crains que ce joli mot de la langue française ne leur soit totalement inconnu. Par contre ils connaissent très bien le mot « donneurs, actifs dénonciateurs des personnes ne partageant pas leurs opinions !
Comme la RDA était belle au temps de la STASI !
Comme l’URSS respirait avec le KGB !
Connaître la Chine pendant la Révolution Culturelle et tous ces Gardes rouges !
Les balances rouges ont encore les cieux de Cuba et du Venezuela pour trouver des oreilles attentives à leurs dénonciations, et malheureusement, je dois désormais ajouter notre pauvre France à cette liste infâme !
Être gauchiste c’est être contre la Liberté, on comprend qu’ils s’allient aux musulmans puisqu’ils ont ce point commun.

bibi FRICOTIN

Les gauchistes ont toujours trahi la France ça ne date pas d’hier, on aurait dû les éliminer à la naissance pour contenir l’expansion islamique, on ira pas pleurer sur leurs tombes tournées vers la mecque quand ils se feront exterminer par leurs petits protégés d’importation.

ven85

la preuve les idenditaires,des jeunes qui essayent de nous avertir sur l’immigration musulmane,ils le font dans la non violance et sont les betes noires du pouvoir macroniste, sont responsable travaillait au credit agricole et bien les gauchistes ont harceles sa banque et l’ont faient virer,,ce que ne fait pas l’extreme droite,ils sont tres organises comme tout les stoskistes,ce sont eux les dangers pour la republique

cirrus

Ressiguier, ma chérie,
toi qui hantes toutes mes nuits – je suis obligé de changer les draps chaque matin, la machine à laver ne fournit plus – je t’invite à lire cet article de Sud ouest – oui, même eux ! – à propos de l’ultragauche :
https://www.sudouest.fr/2019/03/14/l-ultragauche-une-menace-serieuse-pour-le-chercheur-eric-delbecque-5904232-710.php
Bisous
Cirrus-le-nuage-calme

Colonel Napoléon de Guerlasse

Ce bouquin tombe très mal !

wika

@Cirrus, attention à vous.
Je ne suis pas sûre que miss Goulag soit sensible à l’humour second degré, ni qu’elle voie souvent le loup.
D’ici qu’elle vous convoque pour apologie de la pornographie, …