Fiche pour les professeurs d’histoire : 2. Le Coran et l’islam

Publié le 19 mai 2015 - par - 512 vues
Share

CouverturemusulmansLe monde méditerranéen au Moyen Age

Objectifs :

  • Comprendre l’évolution du monde méditerranéen entre le Ve et le Xe siècle 

Séance 2 : Le Coran et l’islam

Objectifs :

  • Connaître ce qu’est le Coran.
  • Montrer par quelques extraits du Coran et de la charia que sont des guides religieux et sociaux (le ciment de « l’Umma ») qui contrôlent entièrement la vie des individus.

Vocabulaire : une sourate – un verset, l’umma : 

PROBLÉMATIQUE : Qu’est-ce que le Coran ?

1 – Illustration (pages du Coran en arabe accompagnées d’un texte expliquant sa constitution) :

En quelle langue est écrit le Coran ?

Au VIIe siècle, le Coran est écrit en arabe primitif. Le texte ne comportait pas de voyelles brèves et pas toujours les longues, d’où un choix dans l’interprétation des mots. Ensuite, cette écriture arabe primitive n’était pas dotée des points diacritiques qui fixent la valeur exacte des signes et qui distinguent une consonne d’une autre. Des vingt-huit lettres de l’alphabet arabe, seules sept ne sont pas ambiguës et dans les plus anciens fragments du Coran, les lettres ambiguës constituent plus de la moitié du texte.

Combien contient-il de sourates ? Comment sont-elles classées ?

114 sourates classées par ordre décroissant (de la plus longue à la plus courte) mis à part la première « celle qui ouvre », la fatiha, brève et servant de prière.

2- Document : choisir un texte sur l’origine du Coran :

Sur quels supports furent d’abord notées les paroles de Mahomet ? Qui demanda à ce qu’on les rassemble pour en faire un livre ?

Les sourates furent d’abord conservées dans la mémoire collective (seuls quelques compagnons appelés « secrétaires » avaient transcrit des fragments de la révélation sur des peaux, des palmes, des omoplates de chameaux…).

Après la mort de Mahomet, entre 644 et 656, sous le calife Othman, les sourates furent rassemblées en un livre. ll fit ensuite détruire tous les matériaux originels, imposa une première version officielle du Coran. Tous les autres textes qui existaient disparurent. Aujourd’hui encore, chaque fois qu’un fragment est découvert, il est détruit. Il ne peut pas y avoir plusieurs versions du Coran à faire saisir aux élèves et qu’il est difficile dans ce cas de croire qu’il s’agit d’un recueil des paroles d’un dieu puisqu’il fut écrit par des hommes qui choisirent ce qu’ils donneraient à lire ou pas. Il est donc impossible de le qualifier de sacré.

3 – Document : extrait de la charia :

Comment s’appellent les grands textes de l’islam censés donnés la loi du dieu de l’islam ?

La charia (les musulmans parlent de droit musulman) : C’est un code religieux et social censé répondre à tous les problèmes que se posent l’homme et la société. Elle codifie la vie publique et privée de chaque musulman, jusqu’à sa façon de manger, voire de se torcher les fesses. A  faire le parallèle avec les Dix Commandements.

La charia est le ciment de la communauté des croyants : l’Umma. La loi islamique est la loi des pays islamisés (Arabie Saoudite) et mise au-dessus des lois des pays non islamisés dans lesquels résident des musulmans à problème du niqab en France (photos de femmes intégralement voilées dans les rues françaises alors que la loi l’interdit).

4 –  Documents :

Quels sont les 5 piliers de l’islam ?

La profession de foi : un seul Dieu et un prophète.

La prière : trois fois seulement dans le Coran, cinq fois par jour dans la sunna (conduite, manière d’agir : faits et gestes de la vie publique et privée du prophète) : aurore, après midi, vers 4 heures de l’après-midi, après le coucher du soleil ; dans la nuit à montrer l’intrusion de ce rite dans la vie quotidienne des entreprises et les perturbations que cela constitue.

Le jeûne du ramadan : mois sans doute choisi parce que c’est à cette époque de l’année que Mahomet avait eu ses premières révélations. Il commence à l’apparition de la nouvelle lune et doit être observé du lever au coucher du soleil. Interdiction absolue d’absorber une substance matérielle (solide ou liquide ou fumée) et de se livrer à tout commerce sexuel. À la fin du ramadan, prend place la « fête de rupture » c’est à dire que ce jeûne est imposé dans certaines écoles par des élèves musulmans, que le risque est grand dans certains métiers comme conducteur de bus ou pilote d’avion.

L’aumône légale : désignée par le mot « zakat » (purification). Son obligation pèse sur tout possédant sain de corps et d’esprit. Un dixième du gain ou de la récolte du commerçant, de l’agriculteur, de l’éleveur. Elle est devenue un impôt.

Le pèlerinage à La Mecque  « hadjadj » : le musulman doit s’en acquitter au moins une fois dans sa vie. Le but est le sanctuaire où se trouve la Kaaba (qui signifie « dé à jouer » et désigne toute maison de forme cubique — dernière reconstruction de la Kaaba : 1661), la « pierre noire » (basalte) cerclée d’argent (le voile, kiswa,  est changé tous les ans) à photo de la pierre noire sertie dans la Kaaba.

Les cinq piliers de l’islam sont  symbolisés par une étoile à cinq branches sur les drapeaux des pays musulmans.

Demander aux élèves s’il n’y pas un sixième pilier, dit pilier caché (voir fiche suivante).

 

RÉPONDRE À LA PROBLÉMATIQUE : 

CAHIER DE TEXTES. Pour le ……………

  • Apprendre la leçon : Le Coran et l’islam.

Observations :

  • Que pensez-vous de versets comme celui:

 » Reléguez les femmes dans les chambres où elles couchent, frappez-les  » (sourate 4, verset 34)

Marcus Graven 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.