Fiche pour les professeurs d’histoire : 3. L’expansion de l’islam

Publié le 20 mai 2015 - par - 2 894 vues
Share

CouverturemusulmansSéance 3 : L’expansion de l’islam

Objectifs :

  • Connaître l’étendue des conquêtes musulmanes.
  • Comprendre pourquoi elles furent si rapides.

 

Vocabulaire : le djihad – un calife – l’islam

 

PROBLÉMATIQUE : Comment et où l’islam s’est-il diffusé ?

 

1- Texte Sourate IV, versets 97 et 98 du Coran : 

Pourquoi faire la guerre ?

La guerre légale (jihad) est un devoir religieux : elle doit être dirigée contre les peuples infidèles. Ex :  » Tuez les polythéistes là où vous les trouvez  » (sourate 9, verset 5)

 » Combattez ceux qui ne croient pas en Dieu  » (sourate 9, verset 9)

Le djihad est considéré comme le sixième pilier de l’islam, le pilier caché.

 

2- Document : enluminure représentant une bataille au VIIe siècle (des cavaliers, des lances (armes offensives), des boucliers (pour la défense), des tentes) :

Observation du document : Comment expliquer la rapidité des conquêtes arabes ?

Les armées musulmanes étaient très mobiles et très déterminées car se croyant porteuses d’une vérité divine.

Les musulmans divisent l’humanité en deux : à eux la maison de l’islam, aux autres, les infidèles, la maison de la guerre qui doit être conquise soit pacifiquement  (les non-musulmans se soumettent de leur plein gré) soit par la guerre.

 

3- Texte d’Al-Baladhuri, Histoire des conquêtes musulmanes :

Comment les armées musulmanes furent-elles accueillies ?

Selon  l’auteur, elles furent bien accueillies.

La rapidité de ces conquêtes paraît tenir du miracle. Elle s’explique par le fait que les Musulmans trouvaient en face d’eux des adversaires affaiblis. Perses et Byzantins venaient de s’épuiser mutuellement dans une longue guerre. Ailleurs des populations mal gouvernées, accablées d’impôts étaient prêtes à accueillir des envahisseurs.

Mais très vite la réalité s’impose. Ceux qui refusent la conversion à l’islam deviennent dhimmis. Ils doivent verser un impôt : le jiziya (Coran 9, 29), n’ont plus droit à la propriété de leurs terres, il leur est interdit de porter les armes, de construire ou de réparer leurs lieux de cultes. Ils doivent porter des vêtements discriminatoires. Dans la rue, les dhimmis doivent marcher rapidement, les yeux baissés, passer à la gauche des musulmans (le côté impur). Leur culte doit être silencieux et les processions sont interdites. Le mariage avec une femme musulmane est puni de mort. Et cette histoire de violence, de souffrance, d’esclavage, de viols, de déportations, d’humiliation, n’est étudiée nulle part. L’islam n’accepte l’autre (la soi-disant tolérance islamique) que s’il prend la position du dhimmi, du soumis (les pro-musulmans préfèrent le mot « protégé »).

Faire le rapprochement avec ce que fait endurer l’Etat islamique aux populations chrétiennes.

 

4-  Carte des conquêtes musulmanes (634-750) :

Quels sont les pays conquis par les Arabes musulmans de 634 à 661 ? Où et à quelle date l’expansion musulmane est-elle stoppée ?

Les pays conquis : Egypte, Palestine, Syrie, Irak, Perse

Constantinople (718), défaite musulmane contre les chrétiens orthodoxes de l’Empire romain d’Orient ; Talas (731), victoire musulmane contre l’Empire chinois, mais cette victoire marque le point le plus oriental de l’avancée des troupes musulmanes vers la Chine ; Poitiers (732) défaite musulmane qui met fin à l’expansion arabo-musulmane en Occident.

La victoire de Poitiers est vécue par les chrétiens comme une victoire de leur dieu sur celui des musulmans. Loin de leurs bases, combattant des adversaires encore plus déterminés qu’elles (les Francs ont unifié cette partie de l’Europe), devant faire face à des problèmes intérieurs (conflits entre les dynasties ommeyade et abbasside, guerre des califats), les armées arabes connaissent la défaite.

L’Empire se morcelle. Des dynasties locales prennent le pouvoir.

Trois califats : Bagdad (califat que l’Etat islamique veut reconstituer), Le Caire, Cordoue.

 

RÉPONDRE À LA PROBLÉMATIQUE :

 

CAHIER DE TEXTES. Pour le …………

  • Apprendre la leçon : L’expansion de l’islam

 

Observations :

Autre document utilisable :

« Lorsque les musulmans mettront pied sur le territoire appartenant aux Infidèles, et qu’ils assiègeront une ville ou un château fort, ils inviteront les assiégés à embrasser l’islam. Si ces derniers y consentent, alors on s’abstiendra de les combattre. S’ils refusent de se soumettre à l’Islam, on les invitera à payer tribut et ils jouiront de la même sécurité dont jouissent les musulmans. S’ils refusent les musulmans leur feront la guerre. Lorsque le chef s’empare d’une province ennemie, il sera libre soit de la partager entre les vainqueurs, soit d’en confirmer la possession à ses habitants en leur imposant un impôt. Et quant aux captifs, il pourra à sa volonté soit les tuer, soit les réduire en esclavage, soit leur laisser la liberté. «

KODOURI, Abrégé de jurisprudence

Marcus Graven 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.