Filippetti crache le morceau : le CSA sera « aux manettes » du contrôle du net !

Publié le 25 septembre 2013 - par - 2 562 vues
Share

La liberté d’expression est la seule garante de la validité de la  démocratie pour nos sociétés.

Ce qui fera avancer nos sociétés, c’est toujours plus de liberté d’expression. Il n’y a pas de progrès véritable au profit de tous, qu’il soit scientifique, social ou politique, sans liberté d’expression.

Toutes les dictatures, quelles que soient les idéologies qui les fondent, ont un point en commun. Ce point vital est la signature même de la dictature : il s’agit de  l’atteinte aux libertés.

Cette atteinte commence généralement par l’atteinte à la liberté d’expression, car elle est le verrou premier qui doit sauter. Quand la liberté d’expression est morte, le reste n’en a plus pour très longtemps.

Au moment grave où nous devons nous battre afin que ne soient pas promulguées des lois dans les droit fil de la Chariah, des lois liberticides qui empêchent le blasphème, qui interdisent la contradiction ou l’analyse indépendante, la Gauche (toujours elle) avance ses pions en douceur pour achever la liberté.

Pendant qu’on nous saoûle avec les déboires du petit Nicolas,  ou  avec les fureurs d’un islamisme pervers qui ne poserait problème que très loin de chez nous, au Mali, au Kenya, au Pakistan…. on nous assène discrètement le transfert de la loi HADOPI sous le contrôle du CSA.

Comme d’habitude, la Gauche, ce triste reflet de l’Islam, s’exerce à la taqqya la plus radicale.

On présente cette loi comme un progrès pour les auteurs… avec un « mais » de taille !

Il faudra que les auteurs  soient exclusivement de bons petits citoyens bien-pensants à gauche, bien dhimmis, bien rancis !

http://www.pcinpact.com/news/82510-comment-csa-compte-reguler-tous-contenus-culturels-numeriques.htm

« Le transfert de la Hadopi au CSA se fera finalement dans un projet de loi sur la création, qu’a confirmé Aurélie Filippetti. Celle-ci décrit déjà l’avenir de la régulation en France avec le Conseil supérieur de l’audiovisuel aux manettes des contenus du Net. »

« aux manettes des contenus du Net ???? », sans doute faut-il entendre que le CSA commencera par les manettes, et terminera par les menottes, pour tous les récalcitrants qui voudront perpétuer la tradition de la Libre Pensée ! ?

http://www.pcinpact.com/news/82495-hadopi-csa-le-chant-cygne-marie-francoise-marais.htm

http://www.20minutes.fr/societe/1225771-20130920-transfert-csa-missions-hadopi-pourrait-etre-integre-a-loi-creation

Les membres du CSA sont nommés par… le Président de la République, le Président de l’Assemblée Nationale, et le Président du Sénat. Ce qui, indépendamment de la couleur politique du parti au pouvoir, ne sera jamais un signe d’indépendance.

Allez voir le wiki du président actuel du CSA , un  poulain qui n’a jamais quitté l’écurie de la Gauche :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Schrameck

pour faire contrepoids  et bonne mesure :

http://www.acrimed.org/article3050.html

vous avez dit indépendance… ?

Le CSA est un outil au service du pouvoir, faut-il être complètement fou pour lui donner de plus, un  pouvoir aussi important que le contrôle du Net ?

Si un mouvement politique veut être crédible en matière de libertés et de démocratie, qu’il commence par réduire le CSA à des tâches techniques. Point barre !

Depuis des années l’HADOPI et le CSA, tracent lentement mais sûrement la voie du verrouillage des libertés. On les sent prêts à passer à la vitesse supérieure, surtout maintenant que les Français commencent à s’éveiller et s’informer loin des sentiers battus de la pensée unique et du politiquement correct.

Si les peuples avaient été entendus, plusieurs traités européens n’auraient certainement pas été négociés comme ils le sont. Ces peuples, ces citoyens que l’on n’écoute pas, ont trouvé grâce au Net d’autres moyens d’exprimer leur ras le bol devant l’autisme et l’incurie des dirigeants de ce monde, et leur refus de la montée des intégrismes politiques et religieux.

Certaines voix à gauche semblent même s’élever et prendre enfin conscience que lorsque les libertés seront mortes, leurs cadavres sentiront mauvais pour tout le monde, socialistes compris.

http://www.pcworld.fr/business/actualites,hadopi-csa-fusion-report-competences-loi-amendement,542205,1.htm

La vigilance est le dernier rempart des libertés.

http://www.mondialisation.ca/lonu-demande-le-controle-de-linternet-mondial/5315018

Beaucoup de jeunes sont désabusés et répètent : « les manifs n’ont servi à rien, les pétitions c’est du vent, en fait on n’a aucun pouvoir » ! Il y a toujours un espoir et un contre pouvoir entre les mains du peuple.

A condition que celui-ci se souvienne qui il est.

Ne laissons personne voler nos libertés, ne laissons personne tuer l’Internet en le noyant dans le marécage poisseux et glauque de la bien-pensance de gauche.

Il est temps de faire reculer la pensée étriquée et étouffante des socialistes.

La question n’est pas d’empêcher les gauches ou les islamistes  de s’exprimer, ce qui serait à l’encontre des valeurs de la liberté.

Mais si la Gauche et l’Islam ont tellement peur de la liberté d’expression, c’est parce que eux seuls auront quelque chose à y perdre !

La vraie démocratie n’a pas peur de laisser chacun dire ce qu’il pense.

C’est notre responsabilité d’éduquer nos enfants à d’autres valeurs et d’autres espoirs que la médiocrité proposée  par les héritiers de Staline, Mao,  et autres prophètes noirs, rouges ou verts d’un prétendu « âge nouveau ».

A bon électeur, salut !

Lucie Clavijo

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.