Fillon ne sera pas président de la République

Publié le 6 mars 2017 - par - 23 commentaires - 2 987 vues
Share

C’est fini pour François Fillon ! C’est dommage et c’est triste pour ce pays, la France, pour ce peuple de droite qui, dans le dernier droit des primaires, avait fait un merveilleux pied de nez au système en faisant passer le candidat de la rupture contre toute attente. Nous étions dans la logique brexit et trumpiste. Une logique de « grand coup de pied dans la fourmilière »…
Dans ce tournant historique et capital, les Français avaient manifesté leur volonté de renouer avec la maitrise de leur destin et d’échapper, comme les Britanniques et les Américains, au totalitarisme mondialisé de la pensée unique. Tous ces électeurs qui souhaitaient ardemment tourner la page de l’ineptie hollandiste en adhérant à la ligne de droite décomplexée de Fillon ont le sentiment maintenant qu’ils se font ni plus ni moins rapter leur victoire.

Mais Fillon était trop dangereux pour le système en place n’est-ce pas. Il incarnait les réseaux Manif pour tous, il incarnait surtout la bourgeoisie catholique tradi : trop « français » pour les bobos mondialisés, trop « catho » pour la bien-pensance culturo-mondaine, trop « poutinien » pour les élites aux abois et trop « bachar-assadien » pour cette droite maçonnique qui ne l’a jamais adoubé. Il devenait de facto, et rapidement, l’homme à abattre. Car contrairement à MLP et son « plafond de verre », Fillon courait droit à une victoire franche et absolue ! Au deuxième tour contre la chef frontiste, tout le « peuple de gauche » aurait voté pour lui « en se bouchant le nez » et l’élection était dans le sac…

Même son propre camp n’était pas suffisamment préparé à la surprise de son élection. Les Fenech, Le Maire et consort qui labourent la soldatesque depuis le début en vue d’une défection programmée et d’un retour du sauveur Juppé n’auront rien compris des véritables enjeux. La machinerie LR n’en voulait pas du trublion, la chauffe venue, elle s’en débarrasse subito. Les électeurs peuvent bien aller au diable… nous sommes entre élites !

François Fillon a raison de dire qu’il s’agit là, d’un véritable « coup d’état », un hold up électoral digne des intrigues d’ancien régime : manque juste le poison et la Mata Hari de service pour clore assurément le chapitre le plus disgracieux de la Cinquième…

On savait que la France était gouvernée par une oligarchie, les aristos devenus les bourges du pouvoir comme disait Tocqueville, avec collectivement leurs petites chasses gardées rigolotes comme des « emplois fictifs » par exemple, rien de bien méchant : un système ancestral, des us et coutumes remontant au temps des rois, le propre d’une grande nation ancrée dans l’histoire ; mais là, on sait que le pays est plutôt gouverné par une véritable camarilla. Une nomenklatura de clan à qui rien ne résiste et à laquelle tous les leviers d’un pouvoir absolu sont asservis. Une soviétisation de la politique que rien ne pourra entraver à part un soulèvement populaire…
Il faut dire que jadis, il y eut toujours ce respect mutuel de caste, sorte de trêve tacite en période présidentielle ou électorale. Mais force est d’admettre que cette loi non écrite s’est volatilisée avec le régime pyromane de Hollande et son gang…

Cette gauche en état de décomposition terminale impose à tous, son ignoble politique de terre brûlée avant d’être larguée au dépotoir de l’histoire. Elle aura plus que jamais préparé la guerre civile à venir. L’avorton de l’Élysée quant à lui, déshonoré et abandonné de tous, en véritable Néron du dernier acte racinien, fout le camp et met le feu partout où il passe : gémissant au chevet de ce Luhaka, (gages post mandat aux réseaux françafrique de la famille de l’idole et tous les dividendes qui viennent avec), court-circuitant la primaire de gauche et son propre premier ministre jugé « trop rigoriste », mais surtout lâchant les chiens de la judicature afin de déstabiliser maxi la primaire de droite et ouvrir un boulevard à son protégé…

Définitivement, le PS, cette panacée de la Cinquième République, cette gauche racaille qui gère les banlieues par le chaos intégral, le pays par une corruption sans précédent et les médias par son trafic des « associations », n’aura certainement pas dit son dernier mot avant de s’engouffrer dans la fosse commune…

En effet, qui aurait cru qu’un pays, le plus touché par cette double poussée djihadiste terroriste et civilisationnelle, le plus meurtri par les attentats, le plus écrasé par la pensée unique, le plus humilié par ses infâmes dirigeants et le plus affamé de changement, en arrive, contre toutes les lois de la logique et de la nature, à se retrouver face à un continuum socialiste avec le propre ministre et principal conseiller économique du président sortant… Cela dépasse l’entendement !
Seul un Régime autocratique peut permettre ça !

On savait les élites à la manœuvre en France, mais pas à ce point. Pas au point de pirater jusqu’à la volonté générale. Un pays qui, suite aux dernières années de rage musulmane, est en train de basculer dans une inévitable dictature islamo-gauchiste. Une dictature subtile, nuancée, non moins implacable, mais surtout complètement cadenassée dans une impasse constitutionnelle insurmontable, avec ses mécanismes renforcés de « deuxième tour », d’alliances secrètes, de lois antifas et de « gouvernement des juges » ressemblant davantage à un « Parlement de Paris » sous les ordres du chancelier d’Aguesseau, qu’à une véritable institution judiciaire républicaine et respectable…

L’heure est grave. Le tournant est historique. Le plus important depuis l’élection gaullienne de 58. Mais nonobstant, la France passerait d’une volonté d’émancipation à une soumission complète à tout ce à quoi le peuple tente d’échapper en ce moment… Difficile d’y voir clair.
Certes, on peut toujours spéculer : Macron pourrait devenir une Hillary Clinton à son tour, se dégonfler en faisant le sale boulot de fourvoyeur de l’UMPS pour se retrouver face à une MLP victorieuse aux forceps, comme Hillary face à Trump le soir des élections américaines. Mais inutile de pousser la note puisque la caste la voulait depuis le début, sa tartuferie d’alternance, son blanc-bonnet-bonnet-blanc, son Juppé revenant in extremis dans « les fourgons de l’étranger »… la chienlit judiciaire faisant le reste !
Nous sommes au vaudeville, aux bouffes…

On pourrait toujours compter sur le sursaut patriote, sur cette « colère sourde du peuple de droite » mais même-là, le momentum n’est plus. Les attentats ont cessé, la poussée djihadiste fait profil bas, sentant probablement comme sa consœur gaucho-mondialiste, le vent tourner dangereusement pour ses intérêts de positionnement civilisationnels. Comme à la tranchée, la taqiya aussi exige parfois une trêve afin de mieux repartir à la conquête. Une trêve où la camarilla profite à son tour du vacuum pour divertir la galerie, amuser l’opinion et préparer le terrain à coup de mags people élevant le sauveur et son égérie au pinacle de la « fin de l’histoire »…

Parce que dans la cohue de cette mêlée, de ce tsunami d’intox paradox, le peuple de France n’arrive plus en croire ses yeux tellement cette orchestration et ce dénouement paraissent surréalistes. Le pire de cette trame à la vitesse grand V, c’est qu’il n’est même plus certain de voir MLP au deuxième tour tellement les fondamentaux et la donne changent à tout moment !
Un peuple qui s’est littéralement fait kidnapper son destin. Un peuple qui s’engouffre dans des clivages insurmontables. Une polarisation exacerbée qui sera peut-être le chant du cygne d’une civilisation appelée, comme le dit Michel Onfray, à disparaître dans les convulsions d’une « mixologie » qui n’a rien d’un open bar festif…

Et inutile de chercher dans tout ça, à comprendre les êtres, les forces obscures du pouvoir, un monde si pédant à la surface, mais si putréfié en dessous par tous ces reptiles et ces vipères qui errent dans ses fondements…
Un monde qui travaille sans relâche à la destruction de la France…
« En l’état », Emmanuel Macron « sera » le prochain président de la République et nul ne peut vraiment en son for intérieur, croire empiriquement le contraire…

On « souhaite » le contraire, mais on « sait » que les dés sont déjà pipés…
« Un peuple qui s’élance vers la liberté doit être inexorable envers les conspirateurs ; qu’en pareil cas, la faiblesse est cruelle, l’indulgence est barbare », disait Robespierre dans sa correspondance !

Mais pour ça, il faudrait que les Français quittent les « cahiers de doléances » et commencent à monter à « La Bastille »…
Tout un programme !

Marc Traversy

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Gef

Moi je me demande quel genre de personne veut voter pour cette Homme qui en 2008 à baisser les retraites qu’il veut encore supprimer 500 000 postes de fonctionnaires en devenant président plus encore toutes les restrictions qu’il va nous imposer alors que lui il vit dans le luxe et le vol … Ma mère qui a aujourd’hui 66 ans à travailler 41 ans et gagne aujourd’hui 880 € de retraite mensuelle et elle est obligé d’aller cueillir des jonquilles et de les vendre au porte-à-porte pour finir ses fins de mois Alors que des gens comme lui nous vole des millions d’euros et nous ne bougeons même pas alors je peux vous dire que pour moi le vote pour toutes ces crapules est terminée je voterai pour la première fois deux ma vie marine le peine

lydia

Fillon le mondialiste perdra et dira aux électeurs moutons de son parti de voter pour Macron contre le FN.

emmanuel leroux

De bonnes idées mais quel style pesant lourd et empathique Un vrai pensum

Hyperion

Rare de lire des bêtises ici, mais là, vous battez tous les records ! Fillon, même s’il est le moins pire du système, est bien un européiste oligarque, avec un programme de rentier pour les rentiers. Son seul objectif, pérenniser la destruction de la France, tout en jouant le catho traditionaliste offusqué.

Et ne soyez pas tant défaitiste. Il y a bien un candidat, que vous enterez un peu trop vite, en rupture avec ce système moribond de la finance et de la destruction des peuples. Et c’est une candidate.

patito

les vrais attentas mis en place par l’etat islamique attendront la fin des élections ; pour le moment on ne trouve que quelques pieds nikelés sans importance pour meubler le terrain
l’EI sait la jouer finement

Fab

Fillon encensé sur RL,le chantre de la démocratie, Fillon qui nous l’a mise bien profond avec le référendum, n’était il pas premier ministre ? Fillon qui a fait passer un décret qui autorise le tir a balles réelles sur les manifestants, Fillon qui ne nie pas s’en être mis plein les poches, mais qui au final reconnait avoir juste fait comme les copains coquins élus. Vivement le moi de mai qu’on en finisse les odeurs deviennent pestilentielles.

ixiane

FILLON a une étoffe de Président , un bon Capitaine qui résiste à toutes les tempêtes !!!
C’est ça qu’il faut à la FRANCE
LES LAVETTES , on n’en veut plus !!!
Et MACRON comme son prédécesseur en est une , avec son génocide humanitaire etc ( on dirait un élève remis dans le bon chemin après que le prof lui ait tapé sur les doigts

rolande

ceux qui orchestrent …..ent !!!

rolande

Pourquoi dites-vous cela ??? les rats qui ont quitté le navire , reviennent en courant !!!
La droite serait idiote de se suicider !!!
JUPPE a dit qu’il ne veut pas être jeté en pâture à ces malfaisants ….! Il sait qu’il lui arriverait la même catastrophe , car ceux qui orchestre ces saloperies sont en bonne santé !!!!

jino

«C’est fini pour François Fillon ! C’est dommage et c’est triste pour ce pays, la France»

Ah ben merde alors! Qu’est ce qu’on a perdu!
Je suis désespéré!
Mais ne vous en faites pas trop m.traversy, le macron que vous êtes en train de mettre au pouvoir en dénigrant MLP fera bien autant l’affaire pour des naïfs comme vous qui veulent continuer avec le système actuel. Vous pouvez même élire hamon, vous verrez, il n’y aura pas une grosse différence.WXyku

André Léo

Fillon ne peut plus perdre !
Magnifique article de Sidney Touati sur Dreuz.
Le dossier Fillon est vide et cette affaire montée par le péhesse se retourne contre ses auteurs. Son crime : avoir été choisi démocratiquement par le peuple, un peuple abusé qui se lève contre l’in-justice .

http://www.dreuz.info/2017/03/06/fillon-le-peuple-a-repondu-present-il-ne-peut-plus-perdre/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

agathe

Meuh non, Macron, ce freluquet, ne sera pas président…

Desvignes

Meuh,Meuh c’est bien ça Agathe les français vont se ruer dans les urnes, j’espère moi aussi pas Macron vous avez tous compris il restera qui ?

Martina

Non la bataille n’est pas terminée Fillon résiste les électeurs sont de son côté

Auguste

Macron sera le nouveau président de France . Les français ont compris que tous les politiques s’en mettent plein les fouilles . Lui ou un autre c’est pareil . Par contre Fillon je le crois plus patriotique que les autres et il a plus de capacités , d’autorités pour servir les intérêts de la France .

Christine L

Si « Fillon ne sera pas le prochain président », Macron encore moins ! J’en ai ma claque des oiseaux de mauvais augure (tels Onfray que je hais) qui estiment que la fin de la France et de sa civilisation sont d’ores et déjà actées. On n’en est pas là, loin s’en faut !!!

André Léo

Christine: Ne croyez pas les sondages. La réalité n’est pas faite « d’instantanés » de l’opinion », mais du combat permanent du Peuple pour son émancipation. « Les idées (d’in-justice!) deviennent forces matérielles lorsque le Peuple s’en empare. » (D’ Engels peut-être?) Nous y sommes. Le Peuple s’est levé et Fillon ne peut plus perdre!

http://www.dreuz.info/2017/03/06/fillon-le-peuple-a-repondu-present-il-ne-peut-plus-perdre/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

André Léo

En effet, ce sondage du 6 mars bat en brèche les sondages-assommoirs de la médiacratie, qui assénaient encore hier macron en tête à 27, Lepen à 25 et Fillon à 20!

dupuis

Je vous trouve bien pessimiste. Lisee valeurs actuelles et la societe qui oredit la victoire de fillon Depuis hier je trouve autour de moi des admirateurs du courage de Fillon face a des lavettes. Je crois sue fillon gagnera et que marion marechal le pen sera bientot s ces cotes.
La vraie droite se reveille er cela fait plaisir

terrier

Entièrement d’accord avec vous ! car à force de voire le verre à moitié vide on finit par sombrer dans le fond !!!!!! BRAVO M. FILLON il a prouvé à tous qu’il a l’étoffe d’un VRAI PRÉSIDENT résistant à la vague noire des défaitistes !!!!

jeanpartduciboulot

marc Traversy:::: tout faux et trop long, votre analyse de gérontologie- 1/ fillon-2/ marine- 3/ mélenchon , fin du 2 m tout PARI TENU

François de France

Tiens cet article et ce titre m’en rappellent une autre flopée du même acabit :

http://www.fdesouche.com/787709-quand-les-medias-expliquaient-que-trump-ne-pouvait-pas-gagner