Fin de l’Amérique des pères fondateurs, fin de l’illusion électoraliste

Publié le 8 janvier 2021 - par - 46 commentaires - 1 918 vues

Cette image peut paraître dérisoire. Pourtant, elle illustre parfaitement à la fois la dimension colossale de Donald Trump, à l’égal de celle des pères fondateurs et, malheureusement la clôture du cycle historique dans lequel il s’était inscrit à leur suite. 

Trump aura été le dernier président “classique” des États-Unis. Lui et quelques héros autour de lui auront pris presque tous les risques pour tenter de sauver leur pays. En vain. Après la funeste prise de pouvoir par les gauchistes mondialistes et par le fantoche Biden, rien ne sera plus jamais comme avant. C’en est définitivement fini de l’Amérique telle qu’on l’a connue. Le programme de destruction de la nation américaine voulu par les mondialistes va lui être appliqué avec la plus extrême violence. L’Amérique des pères fondateurs va disparaître. C’est désormais irréversible. Trump, malgré son formidable combat, n’aura rien pu empêcher. En n’osant pas la transgression, il aura permis le viol manifeste des institutions et de la volonté populaire.

Avec le nouveau cycle historique qui vient de s’ouvrir, le sort de la classe moyenne blanche aux États-Unis est scellé. Elle disparaîtra progressivement dans un monde hybride entre le Vénézuéla marxiste de Chavez et celui racialiste de l’Afrique du Sud.

Donald Trump, un homme exceptionnel

Un parcours exceptionnel. Donald Trump a tout réussi dans les affaires. Il s’est relevé des pires accidents de parcours, il est monté au sommet d’un milieu professionnel darwinien particulièrement féroce, où les coups sont rudes et où la compétition entre requins se fait par élimination. Tout au long de ce parcours exemplaire, il a fait preuve des meilleures capacités de manœuvre, de résistance à l’échec, de résilience face au stress, de clairvoyance et de maîtrise du risque et de l’engagement personnel. Toutes ces qualités, il les a confirmées en politique lors des primaires de 2016 en se faisant porter à la candidature du Parti Républicain contre tout l’establishment de ce parti. Elles lui ont ensuite servi à gagner la présidentielle contre tous les pronostics, éliminant Hillary Clinton pourtant supportée par toute la presse. Il les a encore confirmées, et avec quelle maîtrise, tout au long de son mandat, en résistant aux attaques personnelles les plus odieuses, aux trahisons les plus sordides, aux complots les plus toxiques. Il les a enfin magnifiquement démontrées lors de la campagne électorale de 2020 qu’il a largement dominée, surclassant son adversaire, remportant l’élection avec plus de voix que jamais. Donald Trump est un géant, un homme d’une dimension tout à fait exceptionnelle. Pourtant, il vient d’être mis en échec de la manière la plus triviale par des adversaires particulièrement minables mais particulièrement pervers, et par la trahison des politiciens du camp républicain qui, par calculs personnels, pour préserver leurs positions sociales, viennent de saborder l’Amérique des pères fondateurs. Même un homme de la dimension exceptionnelle de Trump, supporté par 74 millions de personnes, n’a pas pu résister à la machination mondialiste et à la collusion de toute la classe politique contre son populisme.  

Après l’échec d’un homme de cette dimension, supporté par un tel élan populaire, qui pourrait désormais relever un pareil challenge, où que ce soit dans le monde ?

La peur de casser le vase en cristal. Trump comme Pence ont eu peur de franchir le Rubicon et de sortir du jeu ordinaire des institutions dont ils n’ont pas osé utiliser les ultimes recours. Par peur de casser le vase en cristal de ce qui n’est plus qu’une illusion de démocratie, par peur de remettre en cause le résultat d’une élection même frauduleuse, ils n’ont pas osé aller au bout de ce que leur permettaient les institutions. L’un et l’autre, tour à tour, ont renoncé aux dispositions d’exception qu’elles leur accordaient encore. Ils n’ont pas osé briser le vase en cristal de l’élection et de l’illusion démocratique. Malheureusement, c’est à l’intérieur même de ce vase que se logeait le diable. 

Quelles leçons tirer de cet épisode historique ?

Seuls les gauchistes et les mondialistes osent la transgression. Là où ils se sont emparés du pouvoir, pour s’en emparer, ou encore pour le conserver, ces gens n’hésitent jamais à trahir la volonté populaire, même exprimée par référendum. Ils n’hésitent pas d’avantage à frauder massivement une élection comme celle-là. Comme Macron, pour ne citer que lui, ils n’hésitent pas non plus à recourir aux moyens du totalitarisme pour faire taire les légitimes revendications des peuples ou pour leur imposer ce qu’ils refusent. Comme Johnson, ils n’hésitent pas non plus à duper leurs électeurs. De tout temps et partout dans le monde, ces gens ne se sont jamais sentis tenus par aucune obligation ni légale ni morale. La transgression dans tous les domaines marque précisément leur signature dans l’Histoire.

Les populistes n’osent jamais la transgression. À l’inverse, à l’image de Trump et de Pence, mais aussi de Salvini dans une autre circonstance, les populistes sont encore arrêtés par un surmoi légaliste et par la peur de briser l’illusion démocratique. Où dans les pays démocratiques d’Occident depuis la guerre, a-t-on jamais vu un coup d’État, une fraude électorale massive, une dérive totalitaire conduits par un leader populiste ? Sauf à être contredit, à ma connaissance nulle part.

Pourtant, les peuples sont souverains et toutes les Constitutions du monde démocratique occidental leur ouvrent le droit sacré de se lever contre l’oppression. Contre l’oppression des gauchistes et des mondialistes, ce serait aux leaders populistes de conduire ces révoltes et d’initier les transgressions qu’elles demandent.

Les gauchistes, les progressistes, les mondialistes, appelons-les comme on voudra, osent tout. Les populistes n’osent jamais rien. C’est exactement ce qui fait la différence et qui a permis aux premiers de partout supplanter les seconds. Le légalisme inhibe les uns, la transgression libère les autres. Jusqu’à quand notre camp se bridera-t-il dans le légalisme ? C’est toute la question.

Au point où il en est, le système ne peut plus être réformé par le jeu des institutions. Partout, la démocratie représentative et toutes les institutions étatiques sont totalement verrouillées de l’intérieur. Malgré ses exceptionnelles qualités d’homme d’État, Trump n’a rien pu faire, ni contre l’État profond pendant son mandat, ni contre la fraude flagrante des mondialistes. Toute la mécanique institutionnelle, médiatique, judiciaire s’est dressée contre lui, l’isolant au sein de l’appareil politique et de l’appareil d’État. Malgré la masse colossale et socialement homogène de ses 74 millions d’électeurs, Trump n’a strictement rien pu faire, ni pour réformer le pays, ni pour purger le marais, ni pour s’opposer à la machination qui lui a volé son élection. Le puissance du système et de la caste qui en a pris le contrôle ont eu raison de lui.

Il en serait partout de même, quel que soit le pays, quel que soit l’homme, quel que soit le leader populiste qui tenterait de s’opposer au système depuis l’intérieur des institutions. De ce point de vue, l’éviction de Salvini par une alliance contre-nature et par la trahison de ses anciens partenaires est particulièrement significative. Il n’y a définitivement plus de solution populiste depuis l’intérieur du système.

Le réformisme, un cul-de-sac. Au point de dérive où il en est, le système n’est plus réformable. En France, les partis politiques qui ne représentent en nombre d’inscrits que 1, voire 2 % du corps électoral ne peuvent plus s’arroger à eux seuls l’exclusive de la médiation vers l’universel. La confiance envers la classe politique est définitivement rompue. Les électeurs ont déserté les urnes et ils n’y reviendront plus. Enfin, le multi-fractionnement de l’opinion rend impossible l’émergence d’un consensus pour faire ce qui devrait être fait. Ainsi, il ne se trouvera jamais de consensus dans les urnes pour conduire la nécessaire remigration. Dans ces circonstances, aucun pouvoir populiste élu n’aura l’assise populaire et démocratique pour entreprendre les indispensables réformes de fond. Tout est gangrené jusqu’à l’os. Pour prendre une comparaison, le pays se trouve dans l’état d’une bâtisse minée par la mérule. Il n’y a rien d’autre à faire que de raser et reconstruire après avoir désinfecté le terrain par le feu. À un moment, il ne peut plus être question de bricolage ou de rafistolage, il faut tout refaire à neuf. 

Le système lyse tout ce qui n’est pas lui-même. Le phénomène est mondial. Partout, c’est la même chose, aucun des pays occidentaux n’y échappe. La puissance de la caste qui s’est incrustée dans tous les rouages de la machinerie des États, des institutions et de la démocratie représentative est telle, sa solidarité et sa cohésion, toutes tendances politiciennes confondues sont telles que tout ce qui tente de les réformer est systématiquement lysé. Qui peut dire le contraire ?

Parvenir au pouvoir par la voie électorale ne sert strictement à rien. Les cas de Trump et de Salvini illustrent parfaitement cette réalité. Pour un leader ou un mouvement populiste, parvenir au pouvoir par les élections dans une démocratie occidentale tenue par l’État profond mondial vous place d’emblée sous son contrôle, sans échappatoire. Certains objecteront les cas d’Orban et de Loukachenko. Ces deux cas ne sont pas comparables. L’avènement de ces deux leaders s’est fait dans d’anciens pays communistes dans lesquels la caste n’a pas eu le temps de suffisamment s’incruster pour verrouiller le système. En France, a fortiori dans le contexte d’appartenance à l’UE et de soumission aux lois supranationales, un leader populiste parvenu au pouvoir par la voie électorale subirait immédiatement le sort qu’a connu Trump. Toute la mécanique nationale et supranationale se liguerait contre lui pour le rendre impuissant et à la fin l’éliminer par tous les moyens, y compris comme on vient de le voir par la fraude électorale la plus triviale.

Pas de solution électorale. Certes Philippot dit des choses intéressantes, tout comme Marion Maréchal, Asselineau et même Dupont-Aignan. Certes il n’y a pas à douter de la bonne foi du général Martinez, ni sans doute d’une certaine fermeté de sa part. Malheureusement, tous ont choisi la voie électorale. Malheureusement, aucun d’entre eux ne propose de solution transgressive en dehors de la voie électorale. Comme Trump et parce qu’ils auront joué le jeu électoral, tous seront pétrifiés à l’idée de casser le vase en cristal de l’illusion démocratique. Et quand bien même ils parviendraient au pouvoir par la voie électorale, ils subiraient exactement le même sort que celui qu’a subi Donald Trump. Ils verraient immédiatement se lever contre eux toute la machinerie de l’État profond mondialiste. Même et surtout s’ils avaient annoncé par avance vouloir purger les élites, ils en seraient empêchés, comme l’a été Donald Trump.

Seul un avènement transgressif, hors champ électoral conventionnel nous permettra de prendre le pouvoir, de purger le système et de rétablir la souveraineté populaire.

Tôt ou tard, nos adversaires vont perdre le contrôle de leur manœuvre et l’Histoire va nous livrer un évènement favorable.

Il faut que les leaders de notre camp abandonnent l’illusion électorale et se préparent à conduire un soulèvement populaire dans le cadre d’un prochain effondrement systémique.

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
DURADUPIF

Oui extraordinaire peuple français… ! QUI le fera sortir durablement de ses gonds ? Quel 1789 ? Quelle salle du serment du Jeu de Paume ? Quelle Convention ? Quels montagnards ? Quels thermidoriens ? Quel Guillotin ? L’avenir n’est écrit nulle part, dit-on ! Mais il paraît que l’Histoire ressert les mêmes plats !

chris franclibre

Tres bon article . Je paertage votre analyse . On commence quand ? Durant la precedente occupation , les resistants ont pu recevoir un minmum d outils necessaires par voies aeriennes et maritimes de la part de pays allies . Ceci est un minimum prealable .

Athanase

Article fondamental qui est une lumière dans la nuit. Il n’y a pas d’autre chemin. Messieurs mesdames responsables de mouvements patriotiques et populaires non inféodés au système, l’histoire vous attend, le peuple qui souffre et qui n’a plus d’espoir vous attend. Si vous vous levez, nous nous leverons. L’impulsion ne vient jamais d’en bas.

Michel

“Seul un avènement transgressif, hors champ électoral conventionnel nous permettra de prendre le pouvoir, de purger le système et de rétablir la souveraineté populaire”.
Je vous propose de voir ce lien et de vous y intéresser. Rien à perdre à essayer pour voir que ça tient la route. Vous pouvez participer, c’est même comme ça que ça fonctionnera mieux. Avec ou sans vous, ça fonctionnera mais ce sera mieux avec !
https://remy-daillet-wiedemann.fr/
Il faut du courage et de la détermination. A l’exemple de nombreux patriotes, j’en ai à revendre. Et on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs.

Charles DALGER

En abandonnant dans le dernier round TRUMP a indirectement annulé les énormes choses qu’il a accomplies durant son mandat. Et effectivement, on peut l’accuser de la faute lourde, de ne pas avoir utilisé les recours ultimes pour contrer la vermine. C’est sa faute. Il l’aurait fait, le peuple l’aurait suivi. La dictature mondiale de la triade “mondialo-islamo-écologauchiste” risque de durer aussi longtemps que la dictature soviétique. C’est de notre faute, car nous n’avons pas massacré les vermines en commençant par les propagandistes.

Georges Clement

Georges d’Oran à Charles d’Alger. Je vous approuve. Comme président du comité Trump France je dois dire qu’après avoir combattu la fraude, et entrainé des milliers de témoins à se mettre en avant au risque de leur vie, après avoir reçu les conseils des généraux patriotes (Dés le 30 novembre), Trump a organisé un semblant de 13 mais sans aller au bout du processus et a abandonné ses troupes en rase campagne.
RIP

kouffar

Un Homme different avec une paire ca change de nos fiottes, moins de chomeurs etc et ils elisent une momie cherchez l erreur

Georges Clement

Mais ils n’ont pas élu Biden!

selena78

reveillez vous ! ce n’est pas un reve c’est un cauchemar ! oyez oyez ! https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2021/01/08/le-president-chinois-xi-jinping-a-offert-denvoyer-250000-protecteurs-de-paix-a-washington-dc-afin-dassurer-une-transition-paisible-a-joe-biden-usa-ceci-represente-deja-une-emprise-commun/
la transition paisible vers le communisme !!!dejà que la tarle trudeau en a fait venir des tonnes au canada pour “s’entrainer” !!

gaulois en colère

La gauche crapuleuse, mafieuse, liberticide et génocidaire s’est toujours affranchie de toutes les lois. La seule loi qu’elle respecte, c’est la sienne. Elle est idéologiquement, viscéralement, intrinsèquement, totalitaire et ensauvagée. On ne peut pas discuter avec un chien enragé, on l’abat. Il faut liquider la gauche ou la gauche nous liquidera sans aucun état d’âme. Ce qui se passe aux EUA est l’expression de la tyrannie des assassins de masse néo-communistes. Ces gens-là ne cherchent pas le dialogue, ne veulent pas de consensus, ne souhaitent pas faire de compromis. Tout ce qu’ils cherchent, c’est de s’emparer du pouvoir pour imposer par la force brutale leur idéologie hors-sol et complètement déconnectée de la réalité.

gaulois en colère

La gauche subversive et haineuse nous a déclaré une guerre totale. Elle nous mène droit dans le mur parce que nous l’avons trop longtemps laissée faire. Trump est entrain de se faire voler son éclatante victoire électorale comme un gamin car il a très largement sous-estimé le pouvoir de nuisance des démovermines révolutionnaires. Il ne s’attendait pas à un tel déferlement d’injustice à tous les étages des institutions américaines qui ont été plombées par l’agitateur marxiste B. Hussein Obama, crapule afro-américaine consommée et incompétent fini, à peine capable de lire un téléprompteur sans cafouiller (comme la Propagandastaffel qui nous sert de journalistes-propagandistes staliniens).

gaulois en colère

Ne jamais oublier les kapos journalistiques, premiers complices criminels du putsch présidentiel français de 2017 et du récent aux EUA. Les journalistes sont les ennemis déclarés de la liberté; vulgaires criminels parasitaires avec une carte de presse, hyènes puantes et serviles de l’oligarchie mondialiste qui veut nous réduire à l’état d’esclaves. Les journalistes sont nos irréductibles ennemis, milice médiatique du pouvoir répressif. Ne les oublions jamais !

Sonja

Excellent article qui révèle notre positionnement actuel en France également. Trump représentait la solidité que nous espérions pour notre FRANCE. c’est le signe ultime de l’avènement du chaos planétaire. Une fois la terreur établie, qu’auront gagnés les supers financiers qui l’auront semée???

Daniel

God bless Trump and America !
Le pire n’est jamais sûr !

Giroud

Très bien, très bon article auquel nous souscrivons. Il faudra peut-être l’anéantissement complet, pour que des abymes se lève un sauveur. Un renouveau spirituel qui emportera tout. Rien de matériel ne pourra nous enthousiasmer ni nous sauver.
Il faut préparer une révolution, dans les cœurs écoeurés.

Clovis

L’effondrement systémique est certain. Il sera incroyablement violent mais salutaire.

Cela dit, il convient de rester lucide : nul “soulèvement populaire” n’aura lieu car le chaos, la famine et les exactions interethniques viendront rappeler à tout le monde la Loi de la jungle ( cf Darwin / survie du plus apte).

Je sais que cela peu paraître paradoxal, mais ce seront justement les ingérables Chances Pour la France et autres mahométans moyenâgeux qui abattront le Système mammonique judeo-maçonnique du NW.O. orwellien projeté, avant de s’entre-tuer entre diverses factions ethniques jusqu’au dernier.

La fin du Kali-Yuga est imminente. L’ivraie sera séparée de la bonne semence. Viendra d’ici 3 ans un nouvel âge d’Or débarrassé de toutes sectes mortifères.

fraxino

Vous allez un peu trop vite en besogne je pense. Les choses se passeront beaucoup plus lentement. Le remplacement de population continuera pendant des décennies pendant que les blancs ne bougeront pas car ils auront encore du pain et des jeux pour longtemps. En effet le monde moderne peut produire de la nourriture pour des milliards d’individus pour encore très longtemps, quelque soit les crises économiques ou sociales qui surviendrons.
De plus, d’immenses civilisations blanches, au Moyen-Orient ancien, en Inde, en Asie centrale, ont définitivement disparues dans le passé, remplacées et islamisées à tout jamais et ce sera notre sort si on ne se communautarise pas entre blancs de manière plus ferme. Les Espagnols et Portugais ont réussis leur Reconquisa, mais c’est une exception.

Anne-Marie G

Magistral article ! Pour sortir de la nasse, je ne vois rien d’autre que l’aide de l’état profond mondialiste ! Car comme vous le démontrez magistralement, tout leader populiste serait immédiatement sanctionné, comme l’a été Salvini par un arrêt judiciaire “démocratique”. Toute insurrection serait réprimée par l’armée, la même armée qui se déclare impuissante face aux guerillas de rue, comme lors des émeutes de 2005.
Par conséquent, il n’y a que la dureté de la dictature qui s’installe à grands pas sous Macron, la misère que pourrait amener la crise économique suite au covid qui pourraient faire sortir les citoyens de leur léthargie en menaçant leur liberté et en précarisant leur vie, voire en la mettant en péril avec l’intensification des tensions inter-communautaires.

LIONEL

Vous avez raison . Ce n’est pas par la voie électorale que les choses changeront .
Vous citez à la fin 4 politiques !!!!! Sur les 4 il y a 3 francs -maçons !!!!!
Et celui qui n’y est pas est manipulé à son insu par la “macronie ” pour faire diversion et faire réélire macron en 2022 ……
La fin de tout ce cirque va se terminer avec l’effondrement économique mondial qui arrive .
Commencez à vous préparer et barrez vous des villes tant que vous en avez encore la possibilité car quand ça commencera ce sera sanglant malheureusement .

Raslebol

Vous avez tout compris. Espérons que les lecteurs de RL retiendront la leçon et qu’on n’entendra plus de sermons niais et puérils sur ce qu’il faut préparer pour 2022.

ouragan

(je voulais dire “le bon flic et le méchant flic” vous m’avez compris)

Patapon

Voilà qui est parfaitement démontré.La voie légale n’a plus cours.Place a l’insurrection,pour rendre le pouvoir au pays réel et à son Peuple originel.La démocratie représentative, celle des partis,des syndicats,des pouvoirs occultes,expire dans les miasmes de la corruption.Aux Peuples d’affirmer haut et fort leur souveraineté,de conquérir et de défendre leur liberté,ce qui ne se fera plus jamais par la douce illusion des suffrages exprimés ,ou non.

Fabiola FERRANTE
desbois

Peut-être LE successeur de twitter; en tous cas il semble y avoir un report précipité et massif vers GAB.
https://gab.com/GrrrGraphics
https://gab.com/
https://news.gab.com/2020/11/28/who-is-gab-founder-andrew-torba/

fraxino

Article excellent. Problème très bien cerné.

Malheureusement le commun des mortels “honnêtes” ne peut comprendre vraiment ce qui se passe.

D’ailleurs ce n’est pas un “complot” mondial planifié. Mais il y a une communauté lâche et hétéroclite au pouvoir dans tout le monde occidental. Son instinct communautaire et son idéologie unique sont entièrement le fruit du système démocratique et médiatique occidental actuel, qui sélectionne, de manière simplement darwinienne, uniquement les personnes qui savent en jouer, qui sont transgressives vis à vis du peuple tout en étant idéologiquement soumises à la communauté déjà aux manettes, leur permettant d’agir. Une fois enclenché, ce phénomène s’auto-renforce constamment. C’est une gangrène systémique qui atteint tout l’Occident en même temps.

Clovis

Voici le paradoxe darwinien le plus intéressant :
Les gauchistes en recourant au parasitisme social, au viol de la Loi, à la force brutale, à la duplicité, à la ruse, à l’art du camouflage le plus sournois, au fascismes ecolo-maxiste et islamique, agissent en réalité en tant qu’espèce d’ultra droite.

Et les gens qui abandonnent naïvement leur destin dans la fable “démocratique” ne sont au final que des semi-suicidaires et des niais idéologisés qui ne veulent pas comprendre que la survie sur Terre est naturellement conditionnée par les aptitudes les plus poussées par dela tout notion humaine de bien ou mal ; en définitive se dire “de droite” n’est-ce pas en fait une sorte de gauchisme émollient bien pire que le gauchisme fasciste ?…

Delcroix

Riposte laïque c’est plein d’informations qu’on ne trouve pas ailleurs, mais les conclusions sont parfois fausses car vous êtes trop légalistes. La vérité est ailleurs. Je consulte les sites les plus complotistes et je suis confiant. Joe Biden et sa clique seront interpellés ce week-end puisque dès lundi, les Démocrates veulent lancer une procédure de destitution. La chute de Macron et des autres dirigeants européens suivra dans les 24 / 48 heures. Faites des provisions en nourriture, réchaud à gaz de camping, bombonnes de gaz, chauffage d’appoint, briquets, bougies, lampes de poche, piles et poste de radio, il est possible qu’internet, le téléphone et l’électricité soient coupés. Sur YouTube, tapez ah2020 et regardez les vidéo des 7 et 8/01 pour mieux comprendre.

Mantalo

T’ as oublié le PQ ! Ha! Ha! Ha! 😎

JC dusse

Tellement fort qu’il mérite la légion d’honneur, la Victoria cross, son portrait dans toutes les mairies des Usa et tant qu’on y est, mettre sa tête au sommet de la flèche quand Notre-Dame sera rénovée…
Le problème fondamental n’est pas qui a gagné ou perdu l’élection, mais une polarisation à l’extrême du pays. Les supporters de Trump disent qu’il a gagné et certains sont prêts à tout pour qu’il reste à la maison blanche, tandis que d’autres le rejettent en masse. Jamais les USA n’ont paru aussi divisés depuis la fin de la guerre de sécession, et ça fait froid dans le dos.

Delcroix

Les USA ne sont pas divisés que cela : 70% des Américains ont voté pour Trump. 17% de ceux qui ont voté Biden auraient voté Trump s’ils avaient été mieux informés de ses casseroles. Bref, Trump a potentiellement jusqu’à 75% des Américains derrière lui. Le parti démocrate n’est plus qu’une petite secte d’extrême gauche qui va disparaître dès que ses leaders seront à Guantanamo.

D. Lajoie

La Mathématique Potentielle. ; c’est nouveau, ça vient d’sortir .

fraxino

Cette division est entièrement le fruit de la gauche, qui depuis des décennies n’a cesser de diaboliser de plus en plus le peuple occidental de race blanche pour récupérer les votes des immigrés qu’elle fait venir en masse, et de la partie soumise et culpabilisée des blancs. On a tous vu cette stratégie électoraliste diabolique de la gauche monter en puissance depuis un demi siècle.Trump a essayé de recoller les morceaux dans sa dernière campagne qui appelait réellement à l’unité, comme il l’a toujours fait, alors que les démocrates et les médias appellent clairement à la guerre idéologique et raciale tout en accusant Trump de cette division par stratégie d’inversion accusatoire. La division est maintenant actée et on ne pourra probablement pas s’en sortir sans une guerre.

Francis

EN 1789, on croyait que l’Ancien Régime durerait jusqu’à la fin des temps… Pourtant les monarques étaient de Droit Divin ! On va assister bientôt à cela, il faut s’y préparer. Comme les soixante-huitard ont balayé un système vermoulu, nous par la fin démographique des soixante-huitard qui sont au bord de la tombe covid, car ils vont se faire vacciner, les cons ! ils vont se prendre le râteau du boomerang en pleine gueule, 60 ans après 1968. Ça bout tellement partout après 2020 que la cocotte- minute va péter rapidement. L’élection POTUS 2020 n’es qu’un artefact de la fin d’un Régime qui s’écroule. Leur château de carte ne tient plus par rien, la fraude leur a été nécessaire. Partout dans le monde, via les réseaux sociaux, chaque individu sur terre a pu la constater de son propre chef.

Ulysse

Hommes de peu de foi.
Je reste convaincu que Trump n’a pas fini de nous étonner, et pas qu’un peu.
Quelle capacité avons-nous d’évaluer la stratégie d’un génie comme lui ?
Suivez les événements.

Viktor

Faut-il rappeler ici que le Lieutenant-général Michael Flynn, ancien conseiller à la sécurité nationale du Président Trump a déclaré au cours de son entretien avec Alex Jones sur InfoWars, le 5 janvier 2021, le message suivant :
“L’ADN des Américains c’est 1776
“Mon grand message est que la vérité va sortir et que Donald Trump continuera à être le président des Etats-Unis pendant les 4 prochaines années”
Une rumeur circulerait que Trump aurait rejoint la base de l’USAF à Abiliene au Texas. Rumeur aussitôt démentie.
Force est de constater qu’il est difficile de suivre Alex Jones sur ses banned videos souvent coupées par la censure.

Viktor

Attendons nous à un renversement de situation.
Probable que les services militaires du renseignement, une puissante machine de 28000 hommes révèlent toute la vérité sur le vol de la réélection du Président Trump !

Viktor

En effet, pas évident que l’U.S.Army qui a combattu le communisme depuis 1945 tant en Corée qu’au Vietnam et ailleurs, apprécie la présence de ChiComs au sein de l’administration Biden !

Djé

Je Qonfirme

Globalus

“Les gauchistes, les progressistes, les mondialistes, appelons-les comme on voudra” ……… Moi j’appelle ça de la Vermine.

gaulois en colère

Victoire post-mortem de l’URSS communiste sur leur grand rival durant la Guerre Froide.

gaulois en colère

Victoire post-mortem de l’URSS communiste que Ronald Reagan avait si brillamment réussi à détruire à la fin de son deuxième mandat.

Durocher

Haha “Vive Marine”… ça c’est de la transgression virile, rebelle et téméraire ! (nan… j’plaisante….)

batman

D’où la preuve que lorsque l’on laisse “un Système” s’auto-réguler par lui-même,
Au Final ce sont toujours les plus pourris et les plus vérolés qui prennent le dessus et imposent leur Domination Totale par un système de type Mafieux.
Sans doute est ce une certaine Loi Naturelle innée régissant L’ espèce animale dite “humaine”.
Ce que vous dites dans cet article est aussi Vrai concernant la Sortie de La France de L’UE : sortir de L’UE par les décrets, les articles, les textes et règlementations scabreuses de la Constitution de L’UE est une Utopie, car TOUT a été fait pour qu’on ne puisse JAMAIS s’extraire de ce piège.
Seule une sortie Brutale et directe et avec re-création de la monnaie Ex-Nihilo nous donnera des chances de pouvoir réussir à repartir sur des bases taillées dans le Roc .

UltraLucide

Fin du premier épisode, le piège est en place. Le deuxième c’est “en marche vers le gouffre”.

Prouvencau

Tout à fait d accord…cv est un deuil pour le monde…les USA. n existent plus..le Pays fantôme arrive…

Emmanuel Albach

Nous sommes quelques uns à le répéter depuis quarante ans. les voix qui crient dans le désert : Français, n’espérez pas vous sauver sans prendre de risque!

Lire Aussi