Fin de l’APL ?

Attention, ceci n’est pas un exercice : Je cite « Le Point »:

Michel Sapin est d’une prudence de sioux. Lundi matin, invité sur Europe 1, il n’a ni confirmé ni démenti la suppression de l’aide au logement pour les étudiants non boursiers. La mesure est envisagée pour permettre au gouvernement d’atteindre son ambitieux plan de réduction des dépenses et elle pourrait, selon la Cour des comptes qui la préconisait, rapporter 800 millions d’euros.

Mais le sujet est explosif, comme peuvent l’être les foules étudiantes. Déjà l’Unef gronde et menace via un appel à la mobilisation surTwitter et un communiqué.

Selon le syndicat étudiant, les loyers des étudiants vont en moyenne de 380 euros par mois en province à 670 euros à Paris. Ses aides attribuées à tous les étudiants sans prendre en compte le revenu de leurs parents constitue un gros coup de pouce, de l’ordre de 150 à 200 euros par mois. Elles concernent quelque 550 000 étudiants.

Un motif de « confrontation »

Si la mesure est confirmée, les premiers touchés seraient les classes moyennes, trop « riches » pour prétendre à une bourse, pas assez pour faire face au coût des études, en particulier s’ils ont plusieurs enfants. « La suppression des aides au logement signifierait une double peine pour les 70 % d’étudiants exclus du système de bourse qui se verraient désormais privés de la seule aide à laquelle ils ont droit », martèle l’Unef.

Bravo messieurs les cumulards de la politique, vous avez touché 12 millions d’Euros de primes en 2013 et vous voulez supprimer le peu d’aide qu’on accorde (on, c’est nous au travers de nos impôts) aux étudiants !!!

Supprimons plutôt l’Aide Médicale d’Etat (AME) qui nous coûte environ 1 milliard d’Euros/an. Pour rappel, cette aide est consentie aux étrangers qui résident en France sans papiers. Et pour rappel, il y a un projet en gestation qui consiste à ne plus rembourser les cinq premières consultations pour les nationaux.

La Socialie tue l’avenir des enfants de France et nourrit les étrangers. Et ceux qui votent UMPS en sont les complices.

Pour info, les roms dont les camps illégaux sont détruits, doivent être relogés dans des logements sociaux et à défaut dans des hôtels. Combien ça nous coûte ? Vous n’aurez pas la réponse, ceci est à la discrétion des préfets.

Combien nous coûte l’espace Schengen qui permet à n’importe qui de rentrer en France avec un camion vide et d’y ressortir plein de cuivre.  35 millions chiffrés pour 2012 + 6000 heures de retard rien que pour la SNCF. Ajoutez-y la perte de France Télécom et des entreprises privées et vous aurez une note bien salée.

Combien nous coûte la création d’un stade de foot ? Au hasard, pour Bordeaux c’est très exactement 75 millions d’Euros, ajoutez-y les autres en cours et en projet dans les autres villes et vous aurez une idée des montants faramineux à disposition des chausseurs de crampons qui roulent en voiture de sport haut de gamme. Vaut sans doute mieux avoir un zlatan qui refuse de chanter la Marseillaise qu’un médecin. Ce pauvre Zlatan qui s’est fait bobo à la jambe après avoir tapé dans une baballe a dû faire appel à … un médecin. J’encourage les étudiants en médecine a en tirer une leçon, eux qui devront manger des nouilles à longueur d’année. Prescrire du lasilix 500 et des dragées Fuca à haute dose, ça fait oublier les autres souffrances.

Combien nous coûte le fonctionnement de l’Institut du Monde Arabe, aujourd’hui dirigé par Jacques Lang qui se fait 10.000 Euros par mois d’indemnités ? C’est un peu opaque, mais on en est à environ 12 millions par an joyeusement gaspillés en frais d’avion, de restaurant, d’un peu de tout sans vraiment avoir de notes de frais. C’est un peu cher comme loyer pour le contribuable, surtout quand on ne peut pas y résider mais le caviar halal n’a pas de prix.

Alors ? On continue à flamber sur le dos des étudiants ou on arrête la connerie ?

Les étudiants, c’est bien connu, sont d’un naturel impulsif. On l’a déjà vu en mai 68, ici on risque de le refaire mais dans le sens inverse, si en plus les parents contribuables sont à côté d’eux comme main d’oeuvre pour déterrer les pavés, si les déçus d’une Europe qui ne ressemble à rien sauf à une catastrophe sont présents, si les opposants aux lubies LGBT sont de la partie, si les bonnets rouges apportent l’art de flamber des portiques, si les paysans vendent en direct sans faire payer la TVA aux manifestants, alors ce ne sera pas une émeute, ce sera une révolution.

Philippe Legrand

image_pdf
0
0