Finalement, Macron a suivi l’avis de Philippe de Villiers…

Beaucoup parmi nous crient au haro sur Macron suite à l’abandon de l’aéroport de Notre-Dame des landes.

Rappelons les éléments suivants :

–  Le projet de cet aérodrome date de 50 ans. Cinquante ans durant lesquels la région ne subit aucun désagrément de son absence, la Vendée et la Loire-Atlantique furent au contraire parmi les départements qui le plus se développèrent : on notera à cet effet les taux de croissance économique et démographique, et les taux de chômage nettement inférieur à la moyenne (source INSEE https://www.insee.fr/fr/statistiques/1281336). Aussi nous devons voir ce projet des années 60 comme non justifié par des nécessités d’infrastructures mais par tout autre chose. Les calculs des besoins justifiant de projet étaient faux ; d’autres diront sciemment faussés.  Le sénateur-maire de Nantes de l’époque (A. Morice) était entrepreneur de travaux publics et ces travaux eussent certainement été sources d’enrichissements de partis politiques.

– Le référendum auquel on fait référence fut une tromperie puisque ne fut pas interrogée la population de la Vendée, elle ne possède pas d’aéroport international et Nantes-Atlantique en est à quelques kilomètres ; non pas à plus de cent comme les communes du nord Loire-Atlantique. Ainsi, si référendum il fallait faire, le principe d’un zonage en cercle basé sur les densités de population auraient du inclure les trois communes de St Jean-de-Monts, des Herbiers et de La Roche sur Yon. La Vox Populi eut alors été véritablement démocratique !

On rappellera également les propos de Philippe de Villiers : « Pour l’ancien secrétaire d’État à la Culture, «la seule solution raisonnable et réaliste, c’est la modernisation et l’adaptation de Nantes-Atlantique», solution «la moins coûteuse et la plus facile à mettre en œuvre» – Le Figaro – Déc 2017.

Les habitants proches de l’aérodrome actuel seront-ils lésés par l’extension prévue ? Par la construction du second aéroport, Nantes-Atlantique aurait fini tôt ou tard par être abandonné et ses emplois perdus. Secondement ces gens se sont trompés dans leur choix de résidence. Désolé de l’exprimer ainsi mais ils firent mauvais choix en s’installant auprès d’un aérodrome et les râleurs ne doivent s’en prendre qu’à eux mêmes… Il reste de surcroit que cette extension et les survols se feront dans le cadre de la réglementation. Les nuisances sonores vont d’ailleurs en diminution  de par les progrès de la technologie aérienne. Dans la société actuelle qui fait primer l’environnement, doutons que les évolutions se fassent au détriment de la population.

On rétorquera itou que les habitants du nord Loire-Atlantique seront lésés par l’abandon. D’évidence ceux-ci, peu nombreux en cette partie du département, utilisent dores et déjà l’aéroport de Rennes.

On arguera que Emmanuel Macron par sa décision abandonne l’autorité à quelques Zadistes. Voyons en sa décision l’affirmation d’une autorité qui sait être pragmatique et suivi d’effets, elle ! Si en 50 ans l’Etat n’a pu réaliser son projet c’est bien qu’il y avait problème quelque part ; non ?

Quand aux illégaux, n’ayant plus cause à défendre, je gage que la majorité d’entre aux partira d’elle-même. L’Etat fera rétablir la circulation, le reste sera affaire privée entre les irréductibles et les propriétaires des parcelles. le gouvernement pourvoira aux besoins par emploi légitime et légal de la force publique.

Bertrand du Boullay

image_pdfimage_print

25 Commentaires

  1. Peu importe que le projet soit ou non poursuivi .Mais pour que la décision fût crédible,il eût fallu que la zone soit préalablement évacuée de tous ces gauchos pouilleux et violents.Le gouvernement a eu peur des affrontements prévisibles et a préféré capituler en rase campagne …pas très glorieux .

    • Les ultra gauchistes veulent de martyrs , voire un mort étranger à la région. Macron a bien agi en refusant cet héritage faisandé de JM Ayrault et de Hollande le mou .

    • Personnellement j’habite aux alentours de l’aéroport de CDG, je suis très exactement dans l’axe de la piste d’atterrissage, Cela fait 25 ans, je ne fais même plus attention au bruit et puis par rapport au début, il y a quand même eu des améliorations au niveau sonore, probablement les nouveaux avions qui sont moins bruyants et les protocoles d’atterrissages ou de décollages qui ont été améliorés.
      Par contre en juillet et Aout, c’est un peu plus bruyant, surtout les jours de départ en vacance, des fréquences d’atterrissages ou décollages selon le temps à moins d’une minute d’intervalle.
      Des nouvelles fenêtres financées par l’aéroport ont été posées, cela a réduit le bruit de pratiquement 90%, on finit par s’habituer, même les fenêtres ouvertes la nuit..

  2. J’aurais préféré qu’il suive l’avis de de Villiers sur les questions d’islamisation…

    • Exact Yohann , Macron n’a pas suivi l’avis de de Villiers, il a choisi la solution de facilité.
      De Villiers c’est non à l’europe de maastricht, à la mosquéisation massive… pas franchement la ligne Macron.

    • Ils suit les avis qui l’encouragent dans sa démarche de lâcheté généralisée. Pas les autres. C’est vrai, remarquez: quand on est président, il faut savoir choisir !

  3. Cet abandon me ravit. Y’en a marre de toutes ces dépenses publiques mégalos. L’ heure est aux économies ! À Nîmes, ville des plus endettées, ils ont installé, voici 5 ou 6 ans, une série de feux tricolores sur des avenues et des ronds points qui n’ en avaient pas besoin. Ils sont en train de presque tous les supprimer. Ils ont aussi installé des trottoirs n’ ayant pas plus de 30 cm de largeur ( et presque autant en hauteur) sur une voie étroite où le croisement des voitures était déjà difficile avant. Les très très rares piétons qui y circulent ( cette voie n’ est pas du tout piétonnière) n’ empruntent pas ces trottoirs mal commodes, trop hauts, trop étroits. Combien cette abbération nous a coûté ? Combien de rétro-commissions versées à certains élus pour ces inepties ?

  4. Pour moi, l’ annulation de ce projet d’aéroport, c’est aussi la protection d’une zone humide. Ca c’est de l’écologie réelle .

    • Et on ne plaisante pas avec l’écologie dans le 44 : raffineries à Donges, centrale thermique à Cordemais (charbon et fioul !) sans parler de Nantes ,son périph, ses bouchons ainsi que sa délicieuse faune.

  5. J’aime pas Macron mais l’abandon de cet aéroport est une bonne décision très courageuse.

    Il devrait faire de même pour l’islamisation au lieu de pactiser avec. Les salafistes pour avoir la paix sociale qui est en réalité une insécurité totale pour la majorité respectable et silencieuse emmerdée par cette minorité d’extrémistes.

    • La décision eût été courageuse si il avait fait évacuer préalablement les hordes sauvages gauchos et violentes .En fait,il a eu peur de l’affrontement ;c’est une capitulation en rase campagne d’autant moins compréhensible qu’il s’était prononcé en faveur du nouvel aéroport .

  6. pour une fois que macron suit les conseils intelligents!
    les zélus (et contribuables) de Loire Atlantiques peuvent toujours financer la construction de cet aéroport, s’ils le veulent, non?

  7. J’apprécie et partage l’analyse de Bertrand Du Boullay qui est ingénieur et sait aussi de quoi il parle. Philippe de Villiers vendéen mondialement célèbre avait suggéré à Macron d’abandonner ce projet controversé, au centre d’un siècle de polémiques, de batailles juridiques, et de vives tensions écologiques. Un projet qui a divisé Riposte Laique et autant à droite qu’à gauche. Néanmoins, De Villiers a été écouté, comme quoi il n’y a que les cons qui n’évoluent pas sauf à crier au déni de démocratie et de non respect du référendum local pipé sans le vote des vendéens !… En France 1 aéroport pour 350.000 ha et en Allemagne 1 pour 4 millions. Trouvez l’abus sans l’intru Nicolas Hulot. Un abandon coûteux pour nous contribuables mais juteux pour Vinci.

  8. Macron a fait comme De Gaulle et l’Algérie. Prendre une décision que les français attendaient pour se débarrasser des problèmes.

  9. le visage et le langage corporel ne mentent pas sur cette photo ils ont bien l’air copains comme cochons nons ? c’est pour ceux qui croient encore a de villiers !

  10. La mosquée Assalam ouvre ce samedi à Nantes, dans le quartier Malakoff. C’est le plus grand édifice dédié au culte musulman dans l’ouest. Il pourra accueillir en même temps 1200 fidèles. Le dôme du bâtiment principal culmine à 14 m. Le minaret haut de 17m. est constitué d’un simple voile en béton, habillé de lames de verre, avec un écran plasma qui donnera l’heure de la prière et la date du calendrier musulman. Si l’on peut estimer sans se tromper qu’un aéroport a une durée de vie de 50 à 70 ans, pour une mosquée il en va tout autrement.Une mosquée, par évidence, s’implante pour l’éternité conformément aux principes du prosélytisme islamique et de la conquête des terres aux mains des infidèles. Le long terme échappe aux esprits de notre époque
    .

  11. « On s’écharpe pour des débats, disons-le très nettement, d’un pitoyable niveau en regard des enjeux. La chute de l’Europe sous les coups de l’immigration islamique passe pour secondaire. Ou plus exactement, pour un non sujet. On s’écharpe bien plus volontiers sur un projet d’aéroport dont l’histoire ne retiendra pas même le futur nom. Querelle sur le sexe des anges comme au temps de Byzance alors menacée par le Turc. L’histoire retiendra qu’au début du troisième millénaire, l’étendard de l’islam fut dressé en 2017 sur la capitale des Ducs bretons tandis que 15 000 ahuris protégeaient trois lièvres de l’expropriation. »

  12. @ Bertrand du Boullay C’est un micro sujet, indigne des capacités intellectuelles d’un ingénieur Français. Traitez plutôt de sujets vitaux pour la France et les Français. Voici donc la question que je soumets à votre réflexion : comment faire pour se débarrasser de 20 millions d’étrangers hostiles en 4 ans maximum ? Carte blanche sur les moyens financiers et l’environnement légal. Tenter de limiter les pertes pour la population civile Française (les gaulois bien évidemment).

  13. Ayant bataillé ici Contre NDDL, je ne puis qu’approuver !
    C’est comme si les habitants d’Orly Ville ou de Goussainville (Roissy) râlaient !
    Ils ont choisi ! Il faut assumer dans la Vie !

Les commentaires sont fermés.