Finlande et Suède dans l’Otan : pourquoi la volte-face d’Erdogan?

erdogan-danger.jpg

Dernières nouvelles du front otanien. Je n´avais pas l´intention de m´exprimer sur le sujet des demandes d´adhésion de la Finlande et la Suède à l´OTAN. Néanmoins, comme le sujet est de nouveau sur la place publique depuis Madrid, je me permets de me rappeler au bon souvenir des lecteurs de RL.

A l´issue d´une longue réunion à Madrid la Turquie a informé qu´elle va abandonner l´utilisation de son veto à la demande d´adhésion de ces deux pays à l´OTAN. Magdalena Andersson, premier ministre suédois, s´est exprimée de cette facon : “Je ne sais pas ce qui a provoqué ce changement d´attitude chez nos amis Turcs, mais il faut se réjouir de ce changement”. Evidemment elle le sait très bien. Tout semble à penser que le gouvernement socialiste (au pouvoir) a accepté une grande partie des exigences turques. La totalité de l´accord est à lire dans la presse alternative.  Neuf articles dont le 8 est le plus important.

En termes très généraux, la Suède et la Finlande s´engagent à redoubler d´effort pour combattre le terrorisme et les personnes appartenant aux groupes terroristes et de ne plus aider (financièrement ou autres) ces groupes, nommément le PKK et YPG.

Egalement reprise des ventes d´armes à la Turquie. Toute une batterie de lois ou améliorations de lois vont être mis en oeuvre dans ce sens. Le document de 9  articles est en fait une simple déclaration d´intentions qui “ne mange pas de pain”.

Qu ´il y ait quelques milliards d´euros à la clé dans un protocole secret n´étonnerait personne, n´est-ce-pas ?

Rappel : les milliards reçus pas la Turquie pour garder les migrants du bon côté de la frontière avec la Gréce.

La “faiseuse de roi” Mme Amineh Kakabaveh est reparti au quart de tour et annoncé qu´elle allait initier une motion de censure contre Mme Ann Lind, ministre des affaires étrangère de Suède.

Quelques heures après la diffusion de l´accord entre la Suède, la Finlande et la Turquie, le bureau de presse Ensonhaber a publié mardi soir une liste de 40 noms avec photooto et pédigrée des terroristes que la Finlande et la Suède devront expulser vers la Turquie.

Pour être précis 31 de Suède et 9 de Finlande. Tous les noms n´ont pas été donnés, mais il s´agit en fait de 45 personnes dont 12 de Finlande. En Suéde, il y a le cas de Cemil Aygan, du conseil de la commune de Tingsryd, dont le vrai nom est Aziz Tram et recherché pour meurtre en Turquie. Dix des personnes réclamées par la Turquie appartiennent au mouvement terroriste FETÖ dont le chef s´appelle Fethullah Güle et vit aux USA.

Le grand Turc ne se laisse pas rouler aussi facilement et bat le fer quand il est chaud. Les Suédois  et les Finlandais ne  s´attendaient pas à une mise en oeuvre de l´accord aussi rapidement. Affaire à suivre.

Jean-Claude Jourdan

image_pdfimage_print
10

6 Commentaires

  1. En échange d’un tel cadeau, l’Union européenne acceptera bien volontiers quelques centaines de milliers de migrants supplémentaires envoyés par Erdogan. En tout cas, la Turquie a gagné son ticket d’entrée dans l’UE.

  2. Et la possibilité pour Erdo d’attaquer la Syrie et le Kurdistan…

  3. vendu au plus offrant! les occidentaux sont tellement bêtes qu’ils achètent la corde avec laquelle ils seront pendus (disait lénine)

  4. L’objectif prouvé de l’otan est de rattacher la Suède et la Finlande à l’Otan précipitamment. Preuves que l’otan n’est qu’une organisation criminelle « indispensable » aux yeus du monde entier, pour attaquer et détruire la Russie ( Poutine et son gouvernement ainsi que les gens) – propos récents de Bruno le maire.
    La haine dans toute sa splendeur !
    Et raser la Russie pour installer des aspirateurs de pétrole et gaz occidentaux ainsi que les minéraux précieux s’avère le mobile du crime.

  5. Plus hypocrite que cette Magdalena Andersson, premier ministre de la Suède, tu meurs.Le quotidien allemand a titré « Erdogan obtient ce qu’il veut », et die Zeit a titré: »Sommet de l’Otan à Madrid »ils payent le prix fixé par Erdogan ». La presse française a été plus discrète, quant à la Suède elle aime bien donner des leçons de morale quand ça l’arrange.On voit bien
    « nos valeurs »des pays de l’Otan.Les Kurdes qui se sont fait manipuler par l’occident contre l’État islamique et
    le régime syrien, n’auront que leurs yeux pour pleurer.Les manoeuvres du Sultan étaient prévisibles et la ficelle était trop grosse même pour les Européens.

    • Negociations entre un madré oriental et des oies blanches scandinaves..
      Pour le sultan Erdogan, c’était du gâteau !

Les commentaires sont fermés.