Fiorina Lignier : Moi, je voterai Marine Le Pen !

***

Fiorina, bonjour ! En janvier 2020, en compagnie de ton ami Maxime Jacob, tu m’as accordé une interview sur la chaîne Vive l’Europe ! de Daniel Conversano :

Une interview que Riposte Laïque a reprise sur son site :

Les dessous de mon entretien avec Fiorina Lignier

Nous les en remercions encore vivement l’un et l’autre !

***

Dans cette interview, tu évoques naturellement les circonstances qui ont bouleversé ta vie : la perte d’un œil, visé lors d’un tir de flashball par la flicaille macronesque. Tu fais partie de la vingtaine de personnes que les sbires du régime ont éborgnées lors des divers actes du mouvement des Gilets jaunes. Je ne parle pas des mains arrachées et autres joyeusetés. Jamais ce qu’on appelle les « forces de l’ordre » n’avaient montré une telle férocité dans la répression de manifestations pacifiques (il est vrai pourries à souhait par les milices du pouvoir, autrement dit les antifas et les black blocs). Dans cette interview, tu présentes également ton livre Tir à vue (éditions Via Romana) :

http://www.librairiefrancaise.fr/fr/histoire-politique-biographies-temoignages/8088-tir-a-vue-fiorina-lignier-9782372711425.html

***

Riposte Laïque : Avant tout, permets-moi de te demander des nouvelles de ta santé. Est-ce encore pour toi le marathon médical, avec opération sur opération, comme lors de l’interview ? Comment, médicalement, gères-tu maintenant ton quotidien ?

Fiorina Lignier : Mon état de santé concernant mon œil s’est stabilisé, bien qu’il me reste encore une grosse opération à prévoir qui consiste à me réparer une nouvelle fois les voies lacrymales et retirer les plaques de titane de mon visage (qui me causent beaucoup de douleurs). Par ailleurs, j’ai plusieurs nouveaux problèmes de santé. J’ai entre autres d’importantes douleurs de dos, très handicapantes et qui m’ont amené à être hospitalisée plusieurs fois en urgence.

RL : Au niveau judiciaire, où en es-tu ? J’imagine que, dans les arcanes kafkaïennes de la justice, le soutien de ton compagnon Maxime est absolument déterminant…

FL : Il y a plus d’un an, l’IGPN a identifié le tireur, mais depuis je n’ai plus de nouvelles comme c’est le cas pour de nombreuses affaires Gilets jaunes… Le juge, quant à lui, ne donne pas de nouvelles depuis 2 ans. Nous ne sommes pas près de voir le bout du tunnel.

Bien sûr, Maxime m’est d’un grand soutien depuis le début, il sait se montrer patient et compréhensif avec moi.

RL : As-tu repris tes études de philosophie ? Le fait de n’avoir l’usage que d’un seul œil, présente-t-il, pour un travail de nature intellectuelle, un réel handicap (fatigue, mémorisation…) ?

FL : Le fait de ne voir que d’un seul œil n’est pas trop gênant, on s’habitue très vite. Les difficultés viennent surtout des douleurs que je dois supporter encore quotidiennement. Je souffre d’un syndrome de stress post-traumatique, ce dernier a un impact très important sur mon quotidien: fatigue, angoisses, douleurs, colère, renfermement sur moi-même… J’ai toujours énormément de mal à sortir de chez moi.

RL : L’épreuve terrible que le destin t’a imposée (parlerais-tu de karma ?…) a-t-elle changé ta philosophie et ta conception du monde ?

FL : Il est vrai que le destin ne m’a pas fait de cadeau, mais je préfère voir cette épreuve comme une chance de me dépasser. J’aime me dire qu’après tout ce cauchemar, je serai la meilleure version de moi-même, plus forte. Pour autant, j’ai vécu une crise d’identité, j’ai perdu la foi chrétienne, me forçant à aller chercher plus loin dans notre héritage français et européen. C’est par la force de notre civilisation, m’inspirant des figures de l’antiquité grecque, ou de nos combattants de tout temps, que j’ai pu me lever et affronter les difficultés.

RL : As-tu participé à des manifestations contre le passe vaccinal (puis sanitaire) ? Le fait de n’avoir plus qu’un œil te fait-il redoubler de prudence ?

FL : J’ai bien entendu participé aux manifestations contre la tyrannie sanitaire. J’ai eu peur (d’être entourée par la foule ou de croiser des CRS) mais je ne pouvais pas accepter qu’on nous enferme ou nous interdise certains lieux tels des criminels alors que nous sommes d’honnêtes gens.

RL : À propos du mouvement des Gilets jaunes, parlerais-tu d’échec, compte tenu du fait que trois ans plus tard, malgré tous les scandales qui ont émaillé son quinquennat (Alstom, Technip, BlackRock, sous-déclaration éhontée de son patrimoine à la HATVP, euthanasie discrète et efficace des vieux dans les EHPAD et j’en passe), Macron est donné gagnant (du moins par les instituts de sondages…) face à Marine Le Pen le 24 avril prochain ? T’arrive-t-il de désespérer de la démocratie ?…

FL : Il est vrai qu’on ne peut pas parler de grande réussite, bien que les Gilets jaunes aient mis un coup d’arrêt au quinquennat (Macron n’a pas pu aller au bout de sa volonté réformatrice). En effet, Macron est donné gagnant le 24 avril prochain. L’uniformité du paysage médiatique complique l’exercice du pouvoir démocratique…

RL : Au premier tour de l’actuelle présidentielle, j’imagine que tu as voté. Est-ce indiscret de te demander pour qui  ? As-tu eu une hésitation avant de glisser ton bulletin dans l’enveloppe ?

FL : J’ai bien évidemment voté, et j’ai choisi Éric Zemmour. Il répondait aux demandes des Gilets jaunes : retour des 90km/h, allongement de la validité du contrôle technique, fin des vignettes crit’air qui nous empêchent d’accéder aux villes, encadrement des prix du carburant et remboursement par l’employeur des frais de carburant. Mais surtout, il voulait mettre fin au Grand Remplacement. Ce même Grand Remplacement qui avait poussé les Gilets jaunes à fuir les banlieues. Aucune hésitation. Éric Zemmour voulait sauver la France.

RL : Au second tour, je ne pense pas que tu glisseras un bulletin « Macron » dans l’urne (rassure-nous !). Qu’as-tu-pensé quand tu as appris que Jérôme Rodrigues, autre éborgné de la police du régime, allait sans problème voter Macron et qu’il appelait à voter Macron ?

FL : Au second tour je ferai barrage à l’extrême centre qui fait courir un danger pour la démocratie et nos libertés fondamentales (à commencer par celle d’aller et venir). Je ne suis pas étonnée du choix de Jérôme Rodrigues. Il est le digne représentant de cette gauche qui fantasme une extrême droite voulant mettre fin au régime démocratique. Il ne comprend pas que le danger actuel pour notre démocratie, c’est Emmanuel Macron et pas Marine Le Pen. Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois…

RL : En cas de réélection de Macron, comment vois-tu l’avenir de la France ?

FL : Un avenir bien sombre. En cas de réélection, Macron continuera sa politique contre les Français, il continuera de vendre la France et de lui faire perdre encore plus de sa souveraineté, de faire venir plus d’immigrés… Nous assistons à la disparition de la France, qui risque de s’accélérer.

RL : Et en cas d’élection de Marine ?

FL : J’imagine la France avec Marine Le Pen plus apaisée, l’immigration/invasion sera ralentie et on peut espérer des politiques en faveur de la France périphérique et des Français, tout l’inverse de Macron ! C’est un véritable choix de société qui s’offre à nous dimanche.

Moi, je choisirai Marine Le Pen.

RL : Merci, Fiorina, d’avoir pris du ton temps pour répondre à ces quelques questions.

***

Propos recueillis pour Riposte Laïque par Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni 

image_pdfimage_print
17

10 Commentaires

  1. Au moins une sacrifiée qui se sent patriote, pas comme ses autres compagnons de galère qui ont été estropiés par le traître momo mais qui osent appeler à voter pour cette même ordure qui les a mutilés. Il n’y a pas de limite à la connerie, elle est trop vaste !!!

  2. Gérome Rodriguez est l’idiot utile qui va voter pour son bourreau, comme des millions d’abrutis d’ailleurs qui sont subventionnés par l’état. Le premier qui me dit que le système démocratique existe toujours, je lui colle une baffe.

    • Impressionnant.
      Essayez avec un missile Sarmat ça aura encore plus d’effet

    • il merite de perdre son deuxieme oeil apparament il est totalement aveuglé par macron

  3. Et comme d’habitude, c’est une femme, Fiorina, qui a plus de cou!lles qu’un homme, Jérôme ! Ah ils ont bien réussi à lopétiser le mâle hétérosexuel blanc…

  4. « Fiorina Lignier : Moi, je voterai Marine Le Pen ! »….si je peut etre un peu direct elle a perdue malheureusemrnt un oeil mais a garder son intelligence intacte,pas comme ces autres cons estropiés jerome rodriguez ou l’autre qui a perdu sa main et votent quand méme macron.De plus cette jeune Fiorina est d’Amiens comme moi et étudie je crois au campus Amiens sud a 100m ou j’habite.

  5. contrairement à rodrigues atteint du syndrome de stockholm, cette belle jeune femme n’oublie pas

  6. La borgne antisystème qui accorde un entretien à un antisystème dont les fenêtres panoramiques offrent une vue imprenable sur la Tour-Eiffel : un genre de 150 m^2 dans le 16ième arrondissement, allez, je vous fait l’appartement à 4,5 millions d’euros. Antisystème, un peu comme le camarade Mélenchon, en quelque sorte…

2 Rétroliens / Pings

  1. Fiorina Lignier : Moi, je voterai Marine Le Pen ! - Les Observateurs
  2. Fiorina Lignier : Moi, je voterai Marine Le Pen ! | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.