1

Football : les députés Nupes refusent de banaliser le RN

les-insoumis.png

La Nupes se tire une balle dans le pied en refusant de jouer dans ou contre une équipe de foot qui comporterait des députés RN.

Banaliser le RN en acceptant d’y participer était à leurs yeux une faute plus lourde que de n’avoir su tenir un discours politique qui réduise à néant la peste brune. Il faut bien avouer que le niveau intellectuel et culturel des députés LFIstes ne vaut pas qu’on s’y attarde, mais tout de même…

« Hormis des forfanteries, hormis faire le fier-à-bras et se montrer bravache ou grande gueule, quoi d’autre, Messieurs ?

La pauvreté de votre argumentation viendrait-elle de la fin de l’abondance qu’un quidam crut bon de déclarer ? Abondance de la réflexion, jaillissement de l’esprit, génie de la pensée… mes pauvres chéris ! Vous n’en fûtes guère pourvus, et nulle féministe ne vient à votre secours : en effet, quoi de plus sexiste que le sport ? Des mâles ou des femelles, mais alternativement ! se disputant le cuir ou voulant terrasser l’adversaire d’un élégant coup de jarret au sommet de la planche des belles-filles, c’était une occasion unique de scander avec le peuple contre l’équipe « de Droite » : « Et un… et deux… et trois zéro ! »

Vous arguez de ne pouvoir porter la même tenue que ceux que vous désignez comme des ennemis de l’intérieur.  Vos yeux souffrent-ils de vous ceindre de la même écharpe qu’eux ? Sont-ils des fichés F, ces députés – F comme France ? Dieu merci, le service militaire est caduc. Que n’auriez-vous souffert de dormir dans la même chambrée que ces fachos ou, pire, d’avoir à défiler dans la même tenue !

Mais… N’auriez-vous appris les mathématiques ? Souvenez-vous : la théorie des ensembles. Soit un ensemble E constitué de deux groupes, d’une part les filles, de l’autre les garçons, etc. Pardon, je m’égare… Et c’est très peccamineux. Soit donc le groupe de ceux qui pensent comme vous, et celui qui pense autrement (Dieu merci, me dis-je in petto). L’un vit, frappe, etc. L’autre joue, enrôlé sur la liste donnée à l’arbitre. Enrôlé ? Doit-on dire fiché ? Fiché F ! Bref, appliqué à votre philosophie, doit-on voir en votre refus une démonstration que le vivre en sous-ensemble est la seule voie qui vous soit possible ou peut-on singer le titre d’un film célèbre – « La Nupes, elle vit, elle frappe, elle cause, mais elle ne pense pas ? »

L’équipe adverse portait pourtant la diversité dans son nom : « Variétés Club de France », mais à celle-ci vous n’avez pu accepter de concourir lors d’un match de bienfaisance. Vous prétendez œuvrer pour les divers(e) cités tout en refusant la diversité du paysage politique et du peuple. Ces gens qui « pensent France », ces gens qui payent leurs impôts et leurs cotisations sociales… qui éduquent en expliquant aux petites filles qu’elles trouveront plus tard un zizi comme leur petits frères si elles sont sages, et plusieurs si elles le sont moins… Ces gens qui apprennent aux garçons que l’on ne frappe pas une fille… Qu’on dit « bonjour, merci, au revoir et s’il vous plaît »… Bref, ce 42 % de la population qui vota Marine et votera Marion, Zemmour ou Jordan d’ici peu… Comme il est encombrant, ce sous-ensemble !

Quand on ne sait pas être Zola, on fait le fier-à-bras ! On s’attarde à la buvette de l’Assemblée, on éructe puis on va pisser.

Tirons la chasse !

Bertrand du Boullay