Forces de l'ordre : servir, mais jusqu'à quand ?


« Les forces de l’ordre sont bien souvent aux ordres de ceux qui les donnent… »
 (Pierre Dac)
Notre talentueux philosophe avait le sens de l’observation. Mais  peut-être aurait-il dû remplacer « bien souvent » par « toujours ». Car oui, les forces de l’ordre sont toujours au service de ceux qui les donnent.
Nul ne conteste leur nécessité, le monde est monde, le « vivre-ensemble » n’est que rarement  agréable, surtout quand il vous est imposé, que ce soit dans le travail, dans la rue, ou encore face aux personnes qui ne se sentent plus elles-mêmes dès lors qu’elles ont un peu de pouvoir.
Toute personne salariée œuvre pour son employeur, et doit donc coopérer, l’employé étant dépendant, sinon, il se dirige vers sa propre entreprise, même si dans ce cas sa liberté est toute relative. Cela dit, à partir du moment où la consigne devient difficile à supporter, que ce soit physiquement ou moralement, il y a lieu de s’interroger, par exemple, dans le cas où l’employeur oblige – ou incline très vivement – vers l’action malhonnête, illégale ou irresponsable (avec bien souvent le chantage à l’emploi)… Et cela va parfois jusqu’au cas de conscience.
L’Histoire regorge de situations invivables, en particulier dans les extrêmes, et tout le monde a encore en tête cette phrase mémorable d’un général, aussi stupide qu’incompétent, et qui avait décidé d’une attaque complètement suicidaire et inutile, et que les désignés à l’attaque voyaient avec effarement. Et notre homme de dire : « Ils ont peur des balles allemandes, ils vont goûter les balles françaises ». Heureusement, il y a des incompétences moins dramatiques, ce qui ne veut pas dire qu’elles sont banales ou bénignes. Par ailleurs, on peut se demander comment des gens peuvent supporter des outrances, et accomplir des gestes odieux, ou subir des choses aussi malsaines ? Et on doit aussi s’interroger : comment tant de minables arrivent à des postes clés ?
Il y a quelques années, des « forces » ont été envoyées face à des voyous qui ont mis à feu et à sang des banlieues incontrôlées. Lesdites forces avaient mandat de ne pas répliquer face à des actes d’une violence inouïe, prémédités, et de ce fait, le nombre de blessés fut très important pour l’ordre, anecdotique pour le désordre… Un peu plus tard, d’autres « forces de l’ordre » furent prises à partie dans leur véhicule, et sévèrement brûlées, mais elles ont été félicitées de n’avoir même pas sorti leur arme, alors que leur devoir était justement de les sortir immédiatement et de les utiliser efficacement dans ce cas particulier. Mais qui peut accepter une chose pareille ?
Toujours dans la même veine, les derniers événements sont absolument hallucinants : cette fois, plus de retenue : on cogne, on tape, on explose, on éborgne des innocents, qui ne demandent qu’un peu plus de justice, on bloque les gens honnêtes pour les contenir afin de les mieux agresser légalement, et pendant ce temps, on regarde ailleurs quand quelques malfrats profitent de la situation pour casser et vandaliser des magasins ou du matériel public : impensable, des gens, aux ordres, acceptent « la mission »… Oui, des gens acceptent ce genre de mission…
Il y a peu, un syndicaliste policier a très bien résumé la situation : «  Aujourd’hui, les donneurs d’ordres sont là, demain, ce seront d’autres, mais les policiers, eux, seront toujours là, et leur cote auprès des Français sera irrémédiablement détériorée ». Réflexion de bon sens de la part de ce monsieur : ceux qui cognent et qui mutilent – avec assez d’attention et de détermination, voire d’empressement semble-t-il (les vidéos qui en attestent sont nombreuses), oui, ces gens feraient peut-être bien d’y réfléchir à deux fois, on ne sait jamais comment les choses peuvent évoluer, et quiconque a pu subir un désagrément fort dommageable pourrait très bien se retrouver un jour en position nettement plus avantageuse, et laisser parler une vindicte, peut-être pas franchement valorisante, mais malheureusement « bien humaine »…
Il faut parfois avoir le courage de faire la différence, entre « servir », « desservir »… et « asservir »…
Mais à chacun ses choix, et… sa conscience. Enfin, pour ceux qui en ont une…
Alain Bonvin

image_pdf
0
0

16 Commentaires

  1. Le flic sur la photo confond manifestement tête et jambes , il a même l’air de viser les yeux !

  2. La photos genre…..
    BORDEL LES MECS ! J’AI REPÉRÉ UN MALE BLANC DE PLUS DE CINQUANTE ANS !

    • putain !!!! la chasse est déjà ouverte ? , c’est vrai le permis de braconner est a moitié prix ……… bougre de con manu tire plus bas c’est un sanglier de quel coté ? du coté gauche si possible.

  3. Pour reprendre un propos tenu plus haut…
    L’Armée, bafouée et humiliée par les mots de Macron sur l’Algérie, aura-t-elle le courage de « Rétablir le Bon Ordre » ?

  4. on explique à tous ces policiers ,avant qu’ils soient opérationnels, que depuis Vichy en 40 ils n’ont plus l’obligation d’obéir à des ordres contraires à la constitution et que même plus : ils auront à rendre compte individuellement en justice s’ils obéissent à de tels ordres…
    Force est de constater que les forces de police, dans leur ensemble, obéissent toujours à n’importe quel ordre venant du pouvoir, oubliant qu’ils sont au service de la France et des français et non à celui de quelques personnes qui ne font que « passer »…
    Lamentable !

  5. bonjour Alain, je sais de quoi je parle et malheureusement, je peux te dire que chez les flics, le libre arbitre, il ne savent pas ce que c’est, ni d’ailleurs comment cela s’ecrit !! tous sont des couards et des laches ! plus prompts à verbaliser un gaulois qui va au boulot à 7 h du mat et qui n’a pas mis sa ceinture, que de faire des controles routiers aux abords des citées ou les fourgons chargent les travailleurs au noir, plus prompts à frapper un manifestant qu’a demonter la gueule d’une racaille, tout ça par peur, mais surtout parce qu’ils sont betes ! et ce sera encore pire bientot car ils abaissent encore le niveau de recrutement, youpiiii !! bref les flics n’ont que ce qu’ils meritent. ils ont le pouvoir et ne le prennent pas, et bien qu’ils crevent ces cons !

    • Ça ne sera pas publié et je m’en fous seulement pour dire que la proportion d’imbéciles n’est pas plus élevé qu’ailleurs Chez les CRS j’ai trouvé dans la grande majorité des hommes dévoués profondément humains tout le contraire de la caricature donnée par la presse il y règne un climat de camaraderie personne à la ramasse.Je suis fier d’avoir fait partie de ces hommes je n’ai rien à me reprocher j’ai gardé le principe que force doit rester à la loi et que l’usage de la force pour y parvenir doit être utilisé

  6. Depuis les LMPT
    -je constate que les membres des forces de l’ordre méconnnaissent leur obligation de refus d’exécuter un ordre manifestement illégal
    -Je vois une différence de comportement entre les gendarmes qui font parfois preuve de discernement et les CRS diversifiés

  7. ne pas confondre policier qui met sa vie en danger tous les jours pour nous protéger
    et les crs, sbires payés pour rester dans des cars à jouer aux cartes et boire des bières en attendant d’aller se défouler sur de pacifiques giletjaunes tout en regardant les racailles bruler puis voler comme leur ordonnent leurs supérieurs

  8. Quand les catholiques de droite (Vrais Gilets JAUNES ou Manif pour tous) sortent dans la rue on les tabasse car les force de l’ordre sont composées de gauchistes humanistes et pro=homosexuels. Quand ce sont les gauchiasses, les flics gauchistes laissent faire. Nous ne sommes plus dans un pays chrétien.

  9. Pour ma part, j’attends l’occasion de présenter l’addition à tous ces flics. Et si elle se présente, je ne la raterai pas.

    • Jonathan. …je peux te garantir que tu seras vraiment tres tres loin d’être le seul …
      Pour m’a part sa se feras en mode sniper !😎

Les commentaires sont fermés.