Forces russes : ça bouge à nouveau dans le Donbass

L’OTAN a commis la même erreur qu’Adolf en juin 1941 quand il a lancé l’opération Barbarossa : vouloir écraser les Russes sous une débauche d’artillerie, les faire reculer et en finir avant l’hiver. Quand l’hiver est leur allié. La patience leur stratégie. Et la terre brûlée leur tactique.

Les erreurs des nazis n’ont pas instruit les néo-nazis

Dans une frénésie hystérique, ils ont livré à l’Ukraine pléthore de canons à longue portée, de batteries de missiles de précision, avec une quantité phénoménale d’obus et de fusées. Sans oublier les drones. La production de plusieurs années de matériels par le complexe militaro-industriel américain et ses filiales européistes.

En quelques mois, toutes les munitions ont été tirées, lors d’un pilonnage sans relâche. Un véritable mur de feu protégeant les Ukronazis et obligeant les Russes à reculer ici et là pour se mettre à l’abri.

Enivré par ses « victoires », Zygomyr le clown mal rasé promettait la reprise de la Novorossiya et de la Crimée avant la fin de l’année. Il n’en fallait pas moins à Time Magazine pour le sacrer plus grand guerrier de tous les temps. Encore plus méprisable dans la servilité que les médias français dégoulinant de complaisance.

Pendant ce temps, la Russie continue à produire des missiles de précision

L’ami Vlad a bien roulé les Otanazis. Tandis que le pantin de Kiev s’ébrouait sur les ondes, Poutine parlait peu mais agissait comme il convient.

Alors que les « experts » donnaient la Russie à court de missiles, ils découvrent avec stupeur que les Popovs continuent à en fabriquer. En ce moment même. Malgré tous les embargos, en particulier ceux sur les semi-conducteurs.

L’emploi de drones à hélice de conception iranienne, customisés dans les usines russes, était une feinte. Pour gagner du temps et regarnir les stocks de missiles plus modernes. Et faire croire aux Otanazis que les Russes tiraient leurs dernières cartouches. Incitant l’ennemi à forcer sur le matériel, croyant emporter la décision, mais ne faisant que le détériorer un peu plus et vider ses arsenaux.

Le pot aux roses a été découvert par le Conflict Armament Research, dont les ingénieurs ont examiné des débris de missiles de croisière furtifs Kh-101 utilisés lors de frappes fin novembre. D’après les marquages sur les débris, ils ont établi que ces engins avaient été fabriqués quelques semaines auparavant. Avec des semi-conducteurs occidentaux récents.

Il est permis d’imaginer que la fuite permettant de connaître les numéros de série aussi facilement est une façon astucieuse de démoraliser l’ennemi. Pour lui montrer que, quoi qu’il fasse, la Russie a des réseaux d’approvisionnement sûrs et pérennes, via des pays tiers, non vassaux de Washington.

En toute hypothèse, les Kh-101, que les valets de l’OTAN se vantent d’abattre comme au tir aux pigeons, ont dézingué un grand nombre d’usines et de relais électriques grâce à une précision de tir de l’ordre de 5 mètres.

Les réveils pénibles de Sleepy Joe

Question bataille de chars, là aussi la désinformation joue à fond. Non seulement les caniches de l’OTAN annoncent chaque jour à la télé que la guerre est gagnée par l’histrion de Kiev… mais les galonnés du Pentagone tiennent le même discours au gâteux de la Maison Blanche. Selon leurs dires, les Russes n’auraient plus de chars en état de combattre.

Au début, n’imaginant pas devoir affronter la totalité des forces coalisées de l’OTAN, les Russes ont mis en route des unités de blindés composées de vénérables chars T-62, T-64, T-72 ou T-80 datant de l’ère soviétique. Pourquoi utiliser des engins plus récents puisque les Ukronazis n’avaient pas mieux en face ? Vu que c’étaient les mêmes…

Lorsque la pluie d’acier commanditée par les Otanazis est tombée, il y a eu de gros dégâts. Mais tout ça, c’est du passé.

Depuis le 7 décembre, la Russie a envoyé dans le Donbass 200 de ses chars les plus modernes, les T-90M. Ceux-ci possèdent une meilleure mobilité, une plus grande puissance de feu et une protection plus efficace que leurs prédécesseurs, y compris dans la gamme T-90.

Avec un blindage réactif capable de résister aux missiles antichars guidés, tout particulièrement le redoutable FGM-148 Javelin, fourni à profusion par les USA aux Ukronazis. Et dont une partie a déjà atterri entre les mains de Daesch et des talibans.

200 T-90M, c’est plus que le nombre de chars Leclerc opérationnels dont dispose actuellement la France. Les Russes en ont 1600 et leur fabrication continue.

L’arrivée de ces chars d’assaut sur le front n’est pas négligeable. Alors que les lignes se sont stabilisées, et que les Russes semblent avoir repris l’initiative, ils peuvent être, avec les drones, le coup de pouce qui va enfin faire sauter le verrou de Bakhmout. Malgré l’entêtement suicidaire des kamikazes ukrainiens, planqués dans les décombres, sans eau potable ni nourriture, mais gorgés des            « drogues du combattant », des méthamphétamines déjà utilisées par l’armée US au temps du Viêt Nam.

L’Ukraine demande une participation plus active et plus visible de l’OTAN

Alexeï Reznikov, ministre de la Guerre du Zygomyr et son porte-parole, sentant faiblir la détermination des Otanazis, a exigé que les USA, le Canada et l’Angleterre envoient davantage de prétendus « instructeurs » et les fassent participer ouvertement aux combats. Sous le drapeau de leur pays. Et sous celui de l’OTAN. Ce qui, en droit international, équivaut à une déclaration de guerre en bonne et due forme.

Fini les atermoiements, et la guerre sans la faire, tout en la faisant, mais les alliés sollicités ont décliné l’offre. Une ligne rouge à ne pas franchir, a prévenu Poutine, tout comme les attaques directes sur le territoire russe.

« Une base militaire combattante de l’OTAN en face, et nous déploierons de tout autres moyens. »

Message reçu 5/5. Finalement, comme lot de consolation, Reznikov recevra quelques Stinger supplémentaires peu utiles dans ce type de confrontation.

Guerre atomique : le chaud et le froid

Histoire de faire danser les ennemis à cloche-pied, après avoir exclu l’hypothèse de la première frappe, Vladimir a précisé que la Russie pourrait modifier sa doctrine militaire en introduisant la possibilité d’une frappe nucléaire préventive pour désarmer un ennemi, si la menace était trop forte.

Et pour que ce soit plus clair, Medvedev assure que Moscou accélère la production de nouvelles armes extrêmement puissantes.

Le numéro 2 du Conseil de sécurité a rappelé dimanche que Moscou se préparait à une large confrontation. Directe. Plus seulement par Ukrainiens interposés.

« Notre ennemi ne s’est pas retranché uniquement dans le Gouvernement de Kiev. Il est aussi en Europe, en Amérique du Nord, au Japon, en Australie, en Nouvelle-Zélande et dans d’autres endroits ayant prêté allégeance aux nazis de notre temps », a-t-il écrit. « Voilà pourquoi nous intensifions la production des moyens de destruction les plus puissants, y compris ceux basés sur de nouveaux principes »

À bon entendeur salut. La France est visée. Elle fait partie des cibles potentielles.

Mais la première à être visée devrait être la Germanie. Les Boches décidément incorrigibles essaient, sournoisement, de se venger de la débâcle de 1945 en envoyant des pauvres diables se faire massacrer à leur place. Les Ukronazis appellent ces mercenaires des          « forces d’appoint de volontaires extérieurs.»

On ne peut même plus faire confiance aux Arabes, soupirent les Ricains

Son Excellence le prince Abdel Aziz Ben Salman, ministre saoudien du Pétrole, a rappelé que la Russie fait toujours partie de l’Opep. Et que les mesures de plafonnement des prix ne concernent que ceux qui acceptent de s’y plier.

Selon le prince, la réaction de la Russie et les mesures qu’elle pourrait prendre (en particulier l’acquisition ou la location d’une flotte de pétroliers sous pavillon de complaisance et assurances sur mesure) doivent également être prises en considération au moment de l’examen de la situation des marchés dans le monde. Pas question de casser les prix par du dumping politique et de se priver de la manne de l’or noir.

L’Opep a opté lors de sa dernière réunion, le 4 décembre, pour le statu quo concernant sa production, dans un contexte de dégradation de l’économie mondiale et de méfiance sur l’impact du plafonnement des prix du pétrole russe.

« Chaque pays est libre de décider selon ses intérêts » a conclu Ben Salman. Pour une fois que je suis d’accord avec un Arabe, on peut déboucher le champagne !

Christian Navis

https://climatorealist.blogspot.com/

image_pdfimage_print
44

22 Commentaires

  1. A nouveau. Pour combler des arguments pauvres et l’absence de nouvelles infos. Le parachute anti nazis. Inutile et non crédible. Zéro. Azov détruit c’est l’ Occident qui fait la guerre aux Russes.

    • Azov, du moins les survivants, sont toujours là.
      Officiellement intégrés dans l’armée ukrainienne.
      Le Zygomyr a compris que ces énergumènes avec des svastikas, ça faisait mauvais effet auprès des bailleurs de fonds.
      Donc on les cache, les médias ont ordre de les oublier, mais ils existent toujours.

  2. Ce que l’on voit à l’œuvre en Ukraine sont les forces otaniennes et nul besoin de se retrancher derrière les Nazis, bush, Obama, et tous les autres sont bien responsables de l’OTAN au moins pour les apparences,
    Le COVID et fauci, Pfizer et ses morts,les bombes et tapis de bombes, c’est l’OTAN

  3. Le croissant a été inventé par les autrichiens vers 1683 lors du siège de Vienne par les turcs, pour commémorer leur échec et leur montrer que Vienne ne manquait de rien. Les missiles russes high-tech de précision tirés en nombre sa façon constante sont les nouveaux croissants que la Russie jette sur l’OTAN. Merci encore à Sarkollande & Micron pour avoir plongé la France dans la folie étazunienne et sa dictature Otanazie, un avenir rayonnant et radieux s’ouvre à l’UE-RSS. Vive la Transe!

  4. En attendant, le pont de l’autoroute M14 qui enjambe la rivière Molotchna et qui relie Melitopol à Berdiansk et Marioupol est coupé suite à une explosion.
    Ça rappelle, quand même, le pont de kherson. Y aurait-il une proche offensive vers la Crimée de prévue par les Ukrotaniens ?
    En tout cas, ça y ressemble fort.

    • Après ça, ils vont se prendre une nouvelle pluie de missiles sur la gueule, et le Zygomyr viendra pleurnicher « regardez ces vilains Russes toutes les misères qu’ils nous font ! »

    • S’ils essaient de prendre la Crimée, alors nous cesserons d’amandier et de les regretter – l’enfer commencera.

  5. dans les mémoires de bismark cette recommandation : ne jamais s’attaquer à la russie, ils gagnent toujours à la fin !

    • J’ai parfois entendu dire que les Russes prennent le temps de réfléchir, mais une fois la décision prise, ils agissent très vite.

      • Vous voulez vous souvenir de notre dicton) « les russes s’attardent très lentement, mais vont très vite »

  6. Times Magazine fait toujours les bon choix dans son « homme de l’année » :

    1938 : Adolf
    1979 : Khomeny
    https://fr.quora.com/Pourquoi-Hitler-a-t-il-été-choisi-Homme-de-lannée-de-TIME

    Pour le lien renvoyant sur l’article concernant le char Russe, soit il y a des erreurs de traduction (probable), soit il est faux, en particulier concernant le « blindage modulaire –lol– »
    Aujourd’hui, aucun blindage ne dévie un obus à un mètre du char
    Un blindage réactif (ou actif) est en fait un blindage spécial « explosif » pour limiter les dégâts d’une charge creuse, l’explosion du blindage a pour effet principal de diluer « plus ou moins » l’aiguille de plasma générée par la charge creuse.
    Et ce qui suit aussi est faux !
    l’« armure » du char a été conçue de façon à protéger entièrement la machine et l’équipage des impacts d’obus, d’où qu’ils viennent…
    BEN VOYONS.

  7. fakeniouze puisqu’on dit dans les médias français et européistes que zelinski gagne du terrain et que l’armée russe se replie, ses soldats ne sachant pas pourquoi ils se battent!

    • Il (ailes en sky) n’auras pas le temps de comprendre se
      Qui vas lui tombé sur sa face de cul!🤭
      J’espère sincèrement qu’il se verras crevé dans une lente agonie genre lynché par tout les ukrainien qui ont subite sa dictatures et la mort de leurs proches…ils sont des millions à vouloir sa peau….m’étonnerais pas qu’il finisse comme kadafi…..le suivant …macrocescu !😈

Les commentaires sont fermés.