Formation imams : Valls veut payer des faux-culs

Publié le 7 mars 2015 - par - 827 vues
Share

VallskalachnikovIls se sont déplacés en force à Strasbourg, Valls, Cazeneuve et Belkacem pour promouvoir la formation des cadres religieux et imams  car,  disent-ils, celle-ci est la clé de la construction d’un Islam de France. Et de se référer à cet enseignement qui est déjà en cours à l’université de Strasbourg qui délivre un diplôme « Droit, sociétés et pluralité des religions » avec entre autres un master « Islamologie, droit et gestion ».

Il parait qu’il y a urgence puisqu’un étudiant égyptien de cette université affirme que 95% des imams en France n’ont aucune capacité scientifique pour exercer leur poste. Si les musulmans eux mêmes le disent !

Nos trois compères ont aussi fait un détour de lèche babouches par la grande mosquée où les représentants du CRCM ont, comme de coutume, pleurniché sur la souffrance des pauvres musulmans victimes de l’islamophobie à cause  d’esprits dévoyés pervertis par la frénésie de la violence. Concernant la formation, Valls les a rassurés, l’Etat ne s’occupera pas de théologie, il n’y aura pas de loi, pas de décret, pas de circulaire pour dire ce que doit être l’Islam, notre vaillant premier ministre s’en porte garant. D’ailleurs, pour lui, croire ou ne pas croire est une affaire privée, exercer son culte est une affaire publique !

Ainsi donc, un état laïc et un gouvernement (soi-disant) laïc s’emploient à former des cadres religieux pour améliorer l’implantation et la diffusion en France d’une religion que 72 % des Français jugent dangereuse. Ainsi donc, l’Etat et le gouvernement, au lieu d’écouter les Français qui craignent pour leurs libertés fondamentales et leur laïcité si chèrement acquise, se contenteraient de vouloir civiliser une religion sans en examiner le contenu.

Donc, l’Etat et le gouvernement se foutent royalement du fait que toutes les atrocités  pratiquées dans le monde au nom de l’Islam sont bien inscrites dans le Coran et les hadiths.

Donc, l’Etat et le gouvernement se foutent de ce qui se dit dans les mosquées et les centres culturels musulmans, des animaux que l’on égorge comme il y a 1400 ans, des chrétiens que l’on tue ou crucifie au nom d’Allah, des musulmans de la mauvaise branche que l’on brûle dans des cages car ils ne sont pas dans le bon sentier d’Allah, etc., etc.

Oui, l’Etat et le gouvernement formeront des imams, des aumôniers et autres cadres islamiques  qui feront semblant de s’adapter aux lois de la République, qui le clameront haut et fort et qui, de retour à la mosquée, commenteront les versets criminogènes, contraignants, violents et discriminatoires car c’est leur Dieu qui l’a ordonné et qu’il n’est pas question de remettre en cause sa parole. Alors, pour eux, la République, les lois des koufars, la liberté de penser et cette laïcité de merde, tout cela c’est du vent car ce n’est pas dans le Coran. Mais bon, ils feront semblant.

Et l’Etat, le gouvernement et les universités formeront une ribambelle de faux culs, ce qui est facile, ils ont des modèles, nos dirigeants en sont l’exemple parfait.

Jean-Louis Burtscher

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.