Fort avec les faibles et faible avec les forts, le Capitaine de pédalo coule Batho

Publié le 3 juillet 2013 - par - 1 768 vues
Share

Dire qu’il y a de nombreux contributeurs de Riposte Laïque, dont notre dessinateur RI7, qui persistent à penser que notre vaillant président de la République serait, selon leurs expressions, un mou du genou, une couyemol, un hésitant incapable de prendre une décision. Mélenchon osait même l’appeler le Capitaine de pédalo.

Ils ne pourront plus dire cela, après le spectaculaire carton rouge sorti de sa poche, et adressé à la ministre Delphine Batho, coupable du crime parmi les crimes : avoir critiqué le budget 2014 ! Rassurons-nous, l’ancienne vice-présidente de Sos Racisme n’a pas remis du tout en cause la politique d’austérité imposée au peuple français par l’Union européenne. Elle a protesté parce que c’était son ministère, celui de l’Ecologie, du Développement Durable, qui était touché. Petite nuance, pour qui voudrait faire de Batho une martyr de la Hollandie !

Ri7hollande mariage homo 001Certaines mauvaises langues (dont sans doute les incurables hollandophobes et notre dessinateur) feront sans doute remarquer que ce gouvernement et son capitaine de pédalo a le carton rouge sélectif.

– Certes, quand il, prenant des airs martiaux, demandé à ses ministres d’être à moins de 2 heures de Paris, pour le réveillon de fin d’année, mais que Fabius allait festoyer à Zanzibar, et Filippetti roucoulait sur une plage de l’Ile Maurice avec un homme de droite, il s’était écrasé. Quand sa ministre de la Culture avait cherché à nier, en mentant grossièrement, puis en étant démasquée, il avait couvert ce mensonge ! Pas touche à Filippetti, et encore moins à Fabius !

– Certes, quand il avait interdit à ses ministres de manifester pour le mariage homo, et que l’ineffable Duflot avait passé outre, il s’était écrasé. Pas touche aux Verts !

– Certes, quand Pascal Canfin avait refusé de prendre un avion, bien que partant en mission au Mali (où la France est en guerre) parce qu’un violeur d’enfants allait être renvoyé au pays, il s’était écrasé. Pas touche aux Verts (bis)

– Certes, quand Montebourg avait, histoire de se refaire une santé, après l’affaire Mittal, fait connaître les insultes qu’il avait proférées contre le premier ministre en personne, il s’était écrasé. Pas touche au sémillant Arnaud !

http://www.midilibre.fr/2013/04/01/tu-fais-chier-la-terre-entiere-arnaud-montebourg-a-bien-insulte-jean-marc-ayrault,670233.php

– Certes, quand Cahuzac a été pris les mains dans le pot à confitures, il l’a couvert le plus longtemps possible, puis viré brutalement du gouvernement quand on ne pouvait plus faire autrement. Il a même demandé à Jean-Philippe Désir (surnommé Rantanplan) de le chasser du PS (contrairement à Strauss-Kahn, Guérini et des dizaines d’autres). Mais il garde au gouvernement un deuxième ministre, et un poids lourd, qui a un compte non déclaré en Suisse, ce que confirme le frère de Vincent Peillon, Antoine, auteur d’un livre explosif sur la question. Pas touche au grisbi !

http://lelab.europe1.fr/t/freres-peillon-vincent-le-ministre-n-a-aucune-information-antoine-le-journaliste-assure-avoir-une-liste-des-politiques-ayant-un-compte-en-suisse-9638

– Mais quand une Batho, protégée de Ségolène Royal, se permet de critiquer le Budget, là, plus de cadeaux, feu à volonté, dehors l’impétrante ! Et en plus, cela fera plaisir à la reine du twitt, Trierweiler !

Finalement, Batho est traitée comme les Manifestants du Mariage pour Tous. On cogne contre ceux qui n’ont pas suffisamment de capacité de nuisance pour être vraiment dangereux, et on fait semblant de se dire courageux. Ce licenciement, ou plutôt ce coup de communication spectaculaire, montre encore davantage la vraie lâcheté de Hollande, à plat ventre devant la Commission européenne, fort avec les faibles, et faible avec les forts. Pas touche à Bruxelles.

Au fait, que font encore les prétendus écologistes au gouvernement, mis à part empêcher la France d’exploiter le gaz de schiste ? Un budget en diminution de 8 %, cela devrait constituer un casus belli, camarades, non ? Eh bien, ils menacent de quitter le gouvernement… mais ils ne le feront pas. D’abord, la soupe est trop bonne pour Duflot et les copains que la secte verte placent. D’autre part, les accords pour les prochaines municipales seraient remis en cause. Pas touche au grisbi (bis).

Dernière chose, on ne devrait entendre que Belkacem, ministre du droit des Femmes, après ce licenciement. En effet, ce gouvernement, qui nous avait promis la parité intégrale, a remplacé la pauvre Batho par… un homme ! Mais Najat se taira. Pas touche au grisbi (ter).

Paul Le Poulpe

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.