Fraction : au service du combat contre la dictature sanitaire

 

Nous avons rencontré ce jour Fabrice Robert, ancien président du Bloc Identitaire et fondateur du groupe de rock identitaire Fraction, qui a repris du service à l’occasion de la crise sanitaire. Un entretien des plus passionnants, comme vous pourrez le lire ci-dessous.

Nous avons été des lanceurs d’alerte à une époque où dénoncer l’islamisation de la France était encore tabou

Riposte Laïque : On vous a connu lors des années 2010, quand vous étiez le président du Bloc Identitaire, et que nous avons organisé ensemble l’apéro saucisson-pinard et les Assises internationales sur l’islamisation de nos pays. 11 ans plus tard, quel est votre regard sur cette partie de votre vie militante, et sur ces deux événements ?

Fabrice Robert : Le succès de l’opération « Apéro saucisson-pinard » du 18 juin 2010 a permis d’ouvrir de nouvelles perspectives au-delà de toutes nos espérances. Ce rassemblement, qui avait réuni des personnalités de sensibilités différentes, avait posé les fondations d’une nouvelle Résistance aux contours encore un peu flous. Cette initiative n’aurait sûrement jamais pu voir le jour sans cette rencontre un peu improbable entre Christine Tasin (Résistance Républicaine), Pierre Cassen (Riposte laïque) et moi-même. Au-delà de certaines divergences évidentes entre responsables républicains laïques et responsables identitaires, nous savions que nous partagions les mêmes analyses face au développement de l’islam en Europe.

Six mois après, nous avons décidé d’organiser les Assises internationales sur l’islamisation. Ce rassemblement a été un véritable triomphe car il répondait  à une véritable attente du peuple français.

Je pense pouvoir dire que ces deux initiatives fondatrices ont permis de libérer la parole sur l’islamisation de la France. Nous avons ouvert une brèche dans le mur du déni et de la bien-pensance. Nous avons été lynchés par les médias et menacés par les islamistes pour cela. Le groupe Forsane Alizza avait d’ailleurs projeté de m’assassiner quelques mois après. Les personnes interpellées ont été mises en examen et écrouées pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et acquisition d’armes.

Nous avons été des lanceurs d’alerte à une époque où dénoncer l’islamisation de la France était encore tabou. Il serait de bon ton de ne pas l’oublier.

La bataille des idées se mène sur plusieurs fronts, dont la musique

Riposte Laïque : Vous avez créé le groupe de Rock Identitaire Fraction, en 1994. À quoi correspondait cet engagement ?

Fabrice Robert : La scène musicale est une tribune politique et je pense que le message porté par des groupes a une influence plus durable que des discours politiciens court-termistes. Ceci étant dit, j’ai toujours été très impliqué dans le combat culturel à travers mon groupe de musique mais également les labels, les sites d’information et les revues que j’ai animés.

L’action métapolitique est essentielle si l’on souhaite travailler sur le temps long et être en mesure de diffuser notre conception du monde auprès du plus grand nombre. La bataille des idées se mène sur plusieurs fronts : les débats de société sur les plateaux télé, les colloques, la littérature, la bande dessinée ou encore la musique… Il faut bien admettre que parfois, une chanson bien écrite vaut mieux qu’un long discours. Les instruments peuvent se transformer en armes et les textes en munitions. Un groupe de musique populaire, suivi et écouté, peut se transformer en un véritable arsenal militaire au service d’une cause politique.

En 13 ans d’activité non stop (1994-2007), Fraction a enregistré 3 albums, 2 mini-CD tout en participant à un nombre important de compilations. Lors de ses prestations dans l’Europe entière, Fraction a su aussi se forger une solide réputation sur scène. Pour les membres du groupe, chaque concert était considéré comme un départ pour le combat.

Après une pause de 12 ans, des discussions entre certains membres historiques du groupe ont montré que l’envie était encore là et que le temps était venu de rebrancher les instruments. Les répétitions ont repris en pleine période Covid et nous avons finalement enregistré un nouveau titre « Dictature sanitaire » en janvier 2021 avant de sortir un nouvel album intitulé « Réveille-toi ! » en décembre 2021.

Il y aurait tellement de choses à dénoncer dans cette gestion de la crise sanitaire

Riposte Laïque : Vous avez relancé le groupe Fraction, arrêté depuis 2007, par des chansons qui tournent autour de la crise sanitaire, avec notamment « Dictature sanitaire » et « Réveille-toi ». Pourquoi ce choix ?

Fabrice Robert : Le texte qui accompagne le lancement du morceau « Dictature sanitaire » est explicite : « Confinements et couvre-feux, port du masque, fermeture des lieux de vie, crise organisée, course aux vaccins, censure, désinformation et mensonges d’État… Nous plongeons lentement mais surement dans une véritable dictature sanitaire. Avec la restriction des libertés, la France devient peu à peu un pays en résidence surveillée. C’est ce contexte très particulier qui a amené le groupe de rock engagé Fraction à revenir avec un nouveau titre qui s’en prend aux propagandistes de la peur. Alors que les artistes de la scène musicale semblent étrangement muets, il est aussi temps de rappeler que la musique peut – et doit – aussi être un vecteur d’informations. Face à cette dictature sanitaire, il est temps d’appeler à la révolte ! » .

Il y aurait tellement de choses à dénoncer dans cette gestion de la crise sanitaire. Outre le refus de fermer immédiatement les frontières par pur réflexe mondialiste, on ne peut pas passer outre les mensonges à répétition : chiffres des décès, enquête sur les origines de la pandémie complètement bloquée, masque présenté comme non nécessaire – pour cause de pénurie à l’époque – avant de devoir ensuite le porter partout, un vaccin qui ne serait jamais obligatoire avant de l’imposer sous peine de sanctions, etc.

La stratégie de la peur a bien fonctionné. Et le pouvoir en place a multiplié les mesures destinées à limiter considérablement les libertés publiques. Ceux qui refusent aujourd’hui le passe sanitaire/vaccinal sont condamnés à l’exclusion sociale (perte d’emploi, accès refusé aux restaurants, aux bars, à certaines activités sportives, etc.), et donc à une forme de marginalisation.

Le gouvernement a profité de la pandémie pour développer des dispositifs destinés à mieux contrôler/surveiller la population. Rien n’est sanitaire, tout est politique.

En janvier 2021, lorsque nous avons sorti le titre « dictature sanitaire », certains nous avaient reproché d’exagérer un peu. Un an après, les nombreuses décisions liberticides prises par le gouvernement nous donnent malheureusement raison.

Enfin, dans le nouvel album intitulé « Réveille-toi ! », le groupe aborde un certain nombre de thèmes : la restriction de nos libertés, la nature comme socle, le courage et le dépassement de soi, le renforcement de la censure, le pouvoir des GAFA, le racisme anti-blanc, le Grand Remplacement, etc.

Tous ces nouveaux titres de Fraction font, bien évidemment, l’apologie des combats à mener pour vivre selon notre identité.

Génération Identitaire bénéficiait d’un vrai soutien au sein de la population française

Riposte Laïque : Génération Identitaire a succédé au Bloc Identitaire, et, après avoir mené des actions exceptionnelles (notamment aux frontières) a été dissous par le régime. Cela vous a-t-il surpris ?

Fabrice Robert : Le Bloc identitaire avait, en effet, initié ce type de campagnes d’agit-prop qui permettent de marquer les esprits. Génération identitaire a ensuite pris le relais en réussissant à professionnaliser un peu plus ces opérations militantes destinées à sensibiliser l’opinion sur certains enjeux civilisationnels. Ce mouvement bénéficiait d’un vrai soutien au sein de la population française et toutes ses initiatives étaient parfaitement légales. Mais le pouvoir ne lui a pas pardonné de mettre à nue ses faiblesses et ses fausses promesses notamment sur les questions sécuritaires et migratoires.

Éric Zemmour agit comme un dynamiteur d’une classe politique française complètement sclérosée

Riposte Laïque : Aujourd’hui, la candidature Zemmour est l’événement de la prochaine présidentielle. Comment appréciez-vous l’irruption du journaliste dans l’arène politique ?

Fabrice Robert : Je trouve cette candidature intéressante car Éric Zemmour agit comme un dynamiteur d’une classe politique française complètement sclérosée. Il parle cash et ne s’embarrasse pas de formules convenues pour pointer du doigt les dangers qui menacent la France. Comme il l’a écrit lui-même : « Je suis fier d’être un « débutant » en tant qu’homme politique car moi, je ne suis pas abîmé par les luttes politiciennes, les luttes partisanes, les calculs et les petites compromissions. »

Quoi qu’il advienne de cette candidature, Zemmour aura eu le mérite – en dénonçant l’invasion migratoire, l’islamisation de la France et le Grand Remplacement – d’imposer la question civilisationnelle dans le débat politique.

Riposte Laïque : Quels sont les prochains projets du groupe Fraction ?

Fabrice Robert : Il est trop tôt pour en parler. Le nouvel album vient à peine de sortir et nous nous laissons déjà un peu de temps pour écouter et savourer les retours qui sont très enthousiastes. Les propositions se multiplient déjà (concerts, demandes d’entretiens dans toute l’Europe, projets de productions musicales, etc.). En tout cas, la dynamique est lancée, le public a répondu présent. Par ailleurs, des personnes disposant de certaines compétences (directeurs artistiques, monteurs vidéo, etc.) nous ont contactés pour nous proposer leur expertise. Outre la production de nouveaux titres, notre objectif est d’explorer tous les outils et canaux offerts aux artistes pour élargir, au maximum, notre audience.

Riposte Laïque : Comment faire pour se procurer vos œuvres ?

Fabrice Robert : Il suffit de se rendre sur le site officiel du groupe (https://fraction-officiel.com).

Rappelons que le groupe a décidé d’innover en proposant son album « Réveille-toi! » en version clé USB dans un boîtier personnalisé. Pourquoi un tel choix ?

Si l’album est également disponible dans un beau format Digipack et prochainement en streaming, nous pensons que la clé USB est un moyen supplémentaire de distribution permettant de toucher le plus de fans de musique, de part la présence de ports USB sur la majorité des appareils multimédias. Il est ainsi plus facile d’écouter l’album en branchant la clé USB dans sa voiture, sur son ordinateur, une TV ou une enceinte. Rares sont les artistes à avoir tenté l’expérience. Cette approche révolutionnaire colle parfaitement à l’état d’esprit de Fraction.

Pour commander l’album au format USB :

https://fraction-officiel.com/produit/album-reveille-toi-usb/

Pour commander l’album au format Digipack :

https://fraction-officiel.com/produit/album-reveille-toi-digipack/

Enfin, pour avoir un avant-goût de l’album, Fraction a publié sur sa chaîne YouTube deux nouveaux titres : « Autodéfense » et « Nos vies comptent (aussi) ». Dans ce dernier, le refrain annonce bien la couleur : « Jamais un genou à terre – Jamais un genou à terre – Restons debout et fiers – Est-ce assez clair ? »

Découvrez la vidéo de « Nos vies comptent (aussi) » :

https://www.youtube.com/watch?v=qeJHplXJD2k

Découvrez la vidéo de « Autodéfense » :

https://www.youtube.com/watch?v=6lxbyLCb3c4

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Fabrice ?

Fabrice Robert : Encore merci à toi pour cet entretien.

Aujourd’hui, les médias mainstream ont probablement remporté une bataille culturelle en imposant la toute-puissance du rap à la jeunesse de ce pays et en neutralisant toute une scène qui pourrait remettre en cause le monde ouaté et aseptisé voulu par les tenants du Village global. Mais s’ils ont remporté une bataille, ils n’ont pas encore remporté la guerre. Des musiciens avec des styles variés (pop, metal, electro, variété, etc.) tentent aujourd’hui de rallumer l’incendie. Il est donc important de soutenir cette scène musicale patriote et dissidente !

Propos recueillis par Pierre Cassen

Suivez Fraction sur :

Site officiel : https://fraction-officiel.com

Telegram : https://t.me/s/fraction_officiel

Facebook : https://www.facebook.com/fractionofficiel/

Instagram : https://www.instagram.com/fractionofficiel/

YouTube : https://www.youtube.com/channel/UC-JJ3hZMOAwUUV1LZsS6zCA

 

 

image_pdfimage_print
34
1

16 Commentaires

  1. Ca joue bien en plus. Je vais me pencher sur leur cas. Très bonnes idées bravo les gars. J’adhère totalement.

  2. La force de votre message est extraordinaire . « Fraction » est une belle réponse à tous les « nick ta mère et nick la France » . La musique est puissante et les paroles transmettent bien la fibre patriotique vers les traitres de la France. Espérons qu’ils ont bien compris qu’on ne leur laissera pas notre pays si facilement comme ils le pensent , que nous allons le défendre jusqu’à la dernière goutte de sang , que Charlemagne, Saint Louis, Jehanne d’Arc et Napoléon ne se sont pas battus pour rien. Que l’esprit de nos ancêtres morts pour la France est encore présent. Vive la France éternelle ! Vive la liberté !

    • les nons vaccines,vous representez 5 millions de votant,pourquoi vous ne faites pas une associations avec les 5 millions de non vaccines et pour la presidentielle,mettre la pression sur ceux qui se presentent,etes vous pour le pass sanitaire ou contre( a part marine le pen et melanchon qui sont contre le pass),5 millions de voix contre macron et sa clique,s’est vous qui pouvez decider de la presidentielle,si il sont pour le pass sanitaire,ils ont aucune chance d’etre elu,la presidentielle se jouera,si vous faites une association des nons vaccines pour la presidentielle,sans cela vous etes des moutons aux ordres de big pharma

    • Bravo les jeunes ex identitaires suis fière de vous et oui la France a perdu une guerre contre le pouvoir dictature mais n’a pas perdu la guerre.

  3. Ben mon colon… C’est la première fois que j’écoute du hard rock…
    Question de génération sans doute(73 balais…)…
    Toute ma vie vécu le même message, en version élections (piège à cons…)dans le grand bain de la démocrassie et de la résistance au prêt-à-penser. Ce qui est foutrement français et très Bal des Cocus…

    Bravo les jeunes !

  4. Non les gouverne ments n’ont pas profité de la crise sanitaire mais ce sont eux qui ont organisé cette crise, autant le gouverne ment français que la dictature européenne.

  5. Quel réel plaisir de retrouver Fabrice Robert.
    J’ai rencontré Ph. Vardon il y a 2 ans dans une réunion politique.

  6. Quelle musique de merde ! Ça vaut autant que le rap. Un truc de bas du front. Ce n’est même pas à la hauteur de Trust en termes de paroles. 40 ans après, on en est là ? Pathétique !

    • Si ça l’est, et j’y crois à 2 ou 3 ans près donc 4 ou 5 ans pour tous ces futurs décès, il est clair que ça pue !

  7. Combattez, tuez tout homme qui ne croit pas en Allah dieu des musulmans (chapitre 9 verset 29 du Coran)(les juifs) qu’ils soient modits, tuez les partout où vous les trouverez, impitoyablement (chapitre 31 verset 61 du Coran). Cette religion chante dans 6000 mosquées en France cet amour et cette paix. Les en empêcher serait pure islamophobie. Il y a quelque jour les boucs attaquaient une procession chrétienne en la menaçant de mort! Le conseil en mauvais état confirme sa sanction contre génération identitaires. C’est la décadence républicaine en marche. https://www.youtube.com/watch?v=Keau5Oul8XU

  8. Dommage que l’accompagnement, typiquement heavy metal, soit le même pour les deux titres. D’autre part, je trouve, malgré la pertinence des paroles, qu’il manque quelque chose qui enflamme, qui emporte, comme c’est le rôle de la musique. Certes, l’accompagnement a un côté hypnotique avec son caractère répétitif et un peu « abrutissant », mais pas de quoi transporter d’enthousiasme. J’ai hésité à vous le dire, ne voulant pas faire le jeu des dénigreurs professionnels. En outre, peut-être qu’il manque quelque chose de combatif, qui galvanise les courages, vos paroles sont souvent défensives, il faudrait plutôt parler de droits et non pas « ce n’est pas un crime de… », ou bien, « nos vies comptent (aussi) » qui est le discours faussement défensif des BLM, tactique qui leur sert à dissimuler leur agressivité.

1 Rétrolien / Ping

  1. Fraction : au service du combat contre la dictature sanitaire | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.