Franc-maçonnerie : Réponse aux diffamations de Jean-Moïse Braitberg

Lettre ouverte au rédacteur en chef de Franc-Maçonnerie Magazine

Monsieur le rédacteur en chef,

J’ai pris connaissance récemment de l’article de votre collaborateur Jean-Moise BRAITBERG sur la laïcité, dans l’édition de septembre-octobre, me mettant en cause personnellement. Ce journaliste-écrivain, comme il s’auto-proclame, ne connaît certainement pas les devoirs professionnels les plus élémentaires de la profession, puisqu’il n’a jamais essayé de prendre contact avec moi avant d’écrire son article. La preuve flagrante de ce manque d’éthique professionnelle est qu’il me cite en tant que médecin parisien. Or si j’ai été médecin et le suis encore malgré mon état de retraité, je n’ai jamais été parisien. Tout au plus j’ai été entre 2003 et 2005 médecin-conseil chef de service à Massy en Essonne de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés. Riposte Laïque a relevé plusieurs autres inexactitudes dans cet article, montrant d’entrée le manque de sérieux de l’enquête du dénommé Jean-Moise BRAITBERG.

Mais le pire, c’est l’absence d’honnêteté intellectuelle qui le caractérise tout au long de ces dix pages. En effet, d’une part il cite une phrase d’un article que j’ai écrit en décembre 2010, en la détachant totalement de ce qui j’ai écrit avant et après cette phrase, selon une méthode bien connue : « Pour lutter contre le régime de Vichy et l’occupation nazie, la Résistance avait bien accepté ponctuellement le colonel de LA ROCQUE qui avec une partie de ses Croix de Feu avait choisi le camp de la Résistance, au contraire de certains socialistes comme DEAT et communistes comme DORIOT ».

Votre collaborateur essaie de me faire passer pour un soutien de certains mouvement d’extrême-droite, voire de groupes nazis, en les évoquant juste avant de citer mon nom, comme par hasard. Il me caractérise comme un obsédé par la lutte anti-islamique, oubliant volontairement d’informer les lecteurs de Franc-Maçonnerie Magazine de mes articles écrits en faveur de la laïcité dans Riposte Laïque dont la majorité sont explicitement contre les agissements de l’ Église Catholique. J’ai également été publié, dans cette revue, pour soutenir, dans un milieu profane, les positions du GODF, présidé par Pierre LAMBICCHI, du Droit Humain, présidé par Jean-Michel PAYEN et de la GLFF, présidée par Yvette NICOLAS contre les projets d’instituer une loi condamnant le blasphème. Je rappelle que telle était l’intention des états islamiques lors de la conférence de l’ONU dite de DURBAN II en 2009.

Tous ces articles sont pourtant faciles d’accès en cliquant sur mon nom à GOOGLE. Je m’insurge aussi dans plusieurs autres texte de la montée en puissance de Marine LE PEN, due essentiellement à l’action contre-productive des islamogauchistes de toute nature. Il s’agit donc bien d’une volonté délibérée de calomnie à mon égard de la part de Jean-Moise BRAITBERG et ce, à l’évidence, pour faire passer ses thèses de laïcité ouverte et de complaisance avec les mouvements islamiques, qu’ils soient modérés ou radicaux.

En effet dans son article, Jean-Moise BRAITBERG, non seulement n’a jamais fait état de l’action du Comité Laïcité République (dont le suis adhérent) de Patrick KESSEL et Philippe FOUSSIER, d’Europe et Laïcité , ni même de la Fédération Européenne des Francs-Maçons (dont je suis aussi adhérent), de droit belge luttant avec efficacité pour la laïcité au moyen d’un lobbyng actif au sein des institutions européennes, mais il s’appuie exclusivement et curieusement sur des propos de personnages connus pour leur conception particulière de la laïcité.

Si Jean-Marie BRAITBERG m’avait contacté comme il aurait dû le faire, je lui aurais sans problème fourni les informations suivantes:

– Marc BLONDEL, président de la Libre Pensée, organisation entièrement phagocytée par l’organisation trotskyste POI (appelée lambertiste, celle active dans FO) et dont la seule action est de lutter contre le Vatican, en oubliant les atteintes à la laïcité et aux droits humains des états islamiques comme l’Iran sous prétexte qu’ils luttent contre l’impérialisme des USA ( lire les articles édifiants de Christian EYSCHEN, secrétaire général de la Libre Pensée et membre du Bureau politique du POI). Naturellement son intervention à la commission parlementaire GERIN a été particulièrement virulente et il a, de manière honteuse, défendu le port du voile islamique en public.

– Caroline FOUREST, journaliste médiatisée grâce à ses appuis au sein de l’entourage de Sarkozy, dont BHL, qui a fait sa gloire dans ses livres dénonçant Tariq RAMADAN et les terroristes islamistes, se prononce dans ses réunions publiques (j’en ai été témoin à Grenoble en 2004) en faveur d’un aménagement de la loi de 1905 en ce qui concerne les baux emphytéotiques à taux réduits pour la construction des mosquées et des églises. Elle a cautionné le projet de DURBAN II, en 2009, voulant instituer une loi sur le blasphème. Elle était favorable à la possibilité de porter un voile islamique en public, et a critiqué durement les députés qui souhaitaient légiférer sur cette question. Elle a, comme par hasard, à ce moment, intégré la direction de la fondation Anna LINDH, financée, entre autres états méditerranéens par la Libye de Kadhafi, l’Egypte de Moubarak, la Syrie d’Al Assad, et destinée à donner une image respectable de ces dictateurs, mais aussi de l’islam.

Bernard TEPER, ancien président de l’UFAL , farouche défenseur du port du voile islamique en public et à l’Université, lequel, s’était vu mettre en minorité au sein de son Conseil d’Administration car il voulait appuyer l’interdiction des caricatures de Mahomet au nom d’un soit-disant respect des religions et la condamnation de Fanny Truchelut dans l’affaire du gîte des Vosges, condamnée elle, pour avoir simplement demandé à 2 femmes de retirer leurs voiles islamiques dans les parties communes du gite au nom de la laicité. Minoritaire au sein de l’UFAL, il a alors procédé à une vaste épuration de son mouvement qui est passé presqu’instantanément de 4.000 adhérents à nettement moins de 2.000 entre 2008 et 2009. Ceci fut acquis après des épisodes peu glorieux dans lesquels son secrétaire général s’est fait convoqué par le procureur pour dénigrement d’un militant qui s’tait senti atteint dans son honneur à cause de ses origines juives, et après la diffusion d’un mail peu honorable auprès de certains membres de son mouvement et auprès de Caroline FOUREST (qui n’en faisait pourtant pas parti mais était considérée par lui comme une grande prêtresse de la laïcité), mail stigmatisant nommément un militant en disant que puisqu’il était marocain, cela lui était facile de dissimuler!

Jean-Moise BRAIBERG a vraiment choisi ses références! Que du beau monde défendant la laïcité!

Mais venons à la raison principale de la calomnie de Jean-Moise BRAITBERG à mon égard, qu’il n’osa pas dire, et que peut-être il va nier… En janvier 2004, je fus désigné par les organisations juives dont les principales furent « « La Paix Maintenant » et « Judaisme laïque » et les organisations arabomusulmanes dont les principales furent « les Musulmans laïques », « les Maghrébins laïques » et « Ni putes Ni Soumises », aux cotés d’autres mouvements français comme « le Mouvement de la Paix », secrétaire général de l’Association « 2 peuples 2 états Israél-Palestine », (sans doute parce qu’en plus de mes engagements laïques, je n’avais pas d’ascendances ni juive ni arabomusulmane). Cette association était chargée de populariser en France les accords de l’Initiative de Genève de décembre 2003. Ces accords furent signés notamment par Yossi BELLIN, ancien ministre d’Ehoud BARAK et par Yasser Abed RABBO ancien ministre d’ARAFAT, accords qui reconnaissaitent les 2 états avec Jérusalem comme capitale des 2 états dans les frontières de 1967 avec quelques modifications réciproques de frontières, la possibilité pour Israël d’accepter le retour en son sein pour raison humanitaire de quelques réfugies palestiniens et l’obligation de la participation d’Israel à l’intallation des autres réfugiés et de leurs descendants qui le désiraient dans le territoire du nouvel état palestinien (tout le monde sait désormais que c’est seulement sur la base de ces accords que le règlement du conflit peut se faire: cf les révélations récentes sur les tractations OLMERT -ABBAS).

Or Jean-Moise BRAITBERG, et ses amis de l’Union Juive Française pour la Paix, groupuscule se réclamant d’être issu dans la communauté juive, fort d’une centaine de membres tout au plus, attachés à la destruction d’Israël au nom d’un mythique état laïque anational ou binational qui asservirait de fait les citoyens juifs d’Israël (c’est comme si en 1930, avait été prônée une intégration européenne sous l’égide de l’Allemagne, ce qu’a voulu réaliser d’ailleurs Hitler 10 ans plus tard), n’eurent de cesse de condamner cet accord, et l’association dont j’étais secrétaire général et moi-même bien sur. Je n’ai pas oublié, sur le trajet de l’aéroport à la salle de la Mutualité à Paris qui amenait Yossi BELLIN et Yasser Abed RABBO, ce soir de décembre 2003, les cris de haine avec les insultes de « traître » qui fusaient, proférés par les islamistes de divers comités pro-Palestine avec lesquels un petit groupe brandissant une pancarte de l’UJFP fraternisait!

Jean-Moise BRAITBERG et l’UJFP ont continué et continuent de soutenir impunément à GAZA les actions du HAMAS, organisation fasciste, sous le prétexte de soutenir la Résistance palestinienne Jugez plutôt de quelques éléments de la Charte du HAMAS :

O musulman , il y a un juif derrière moi, viens le tuer. Les initiatives et soi-disant solutions de paix et conférences internationales sont opposées aux principes de la Résistance islamique. Depuis longtemps les juifs complotent habilement… avec leur argent ; ils ont soulevé plusieurs parties du monde afin de servir leurs intérêts et leurs objectifs; ils sont derrière la Révolution française, la Révolution communiste et toutes les révolutions dont nous avons entendu parler, ils ont mis sur pied des sociétés secrètes comme les Francs-Maçons…..

Les Francs-Maçons qui combattent le fascisme islamique, sont conséquents avec leur idéal, n’en déplaise à Jean-Moise BRAITBERG, mais les citoyens français qui se disent issus de la communauté juive et qui soutiennent le HAMAS dans Gaza ne sont-ils pas, eux « déboussolés », pour reprendre le qualificatif que m’attribue votre journaliste-écrivain. Seraient-il atteint du processus psychologique bien connu dit de « projection » qui consiste à transférer à d’autres son propre désarroi?

Dernièrement, Jean-Moise BRAITBERG se signala en écrivant au président de la République israélienne de retirer le nom de son grand-père sur le mémorial du souvenir en Israël pour mieux montrer son soutien à ses « amis » des comités islamiques pro-Palestine qui soutiennent les actions du HAMAS à Gaza et sa haine de l’état d’Israël. Il suscita alors la grande colère de sa sœur Alice BRAITBERG, sympathisante du mouvement « la Paix Maintenant. » qui refusait ainsi l’instrumentalisation des morts de sa famille pour mieux montrer une allégeance aux islamistes antijuifs du HAMAS à Gaza.

Mais mon indignation monte d’un cran quand on s’aperçoit que l’UJFP est la seule organisation juive qui n’a pas fait de communiqué indigné quand le vendredi 16 septembre 2011, plus de 200 manifestants musulmans fanatiques qui priaient ostensiblement dans les rues par provocation, ont parcouru des rues de la capitale jusqu’à un local mis gracieusement à leur disposition par les autorités de la République en criant à plusieurs reprises « tuez les juifs », reprenant ainsi les recommandations de la Charte du HAMAS. C’est vrai que la gauche et la droite pour des raisons diverses ont fait silence sur ce haut fait des « amis » ou « compagnons de route » de Jean-Moise BRAITBERG. C’est vrai que même le GODF ne s’est pas indigné, et encore moins sa Commission Permanente de la Laïcité, sous influence (et c’est un euphémisme) des trotskystes de la Libre Pensée. En tout cas je remercie, quant à moi, Riposte Laïque, grâce essentiellement à ses militants laïques arabes, d’avoir permis au monde entier de connaître cette réalité, grâce à cette vidéo qui a été vu par plus de 1,5 million d’internautes, malgré le silence des médias.

C’est pour cela bien que protestant vigoureusement de temps en temps auprès de la rédaction contre les tentatives d’infiltration de catholiques extrémistes qui essaient d’envahir les colonnes de Riposte Laïque au nom d’un anti-islamisme pervers, je suis heureux de connaître, grâce à ce journal électronique, la réalité de l’offensive islamiste, cachée par nos médias et les amis de Jean-Moise BRAITBERG. Je peux également faire connaître dans leurs colonnes les positions du laïque intransigeant que je suis, ce qui me vaut parfois des retours de bâton d’autres lecteurs, mais cela enrichit le débat laïque.

Tout ces faits devraient déconsidérer à jamais votre collaborateur qui se veut donneur de leçons, en visant principalement les francs-maçons attachés aux valeurs universelles de la laïcité et de l’humanisme issu du siècle des Lumières. Si Jean-Moise BRAITBERG avait contacté les responsables du journal Riposte Laïque, que je connais bien, il aurait pu apprendre que le comité de rédaction était en communication constante avec les réseaux laïques du Maghreb, et du Moyen Orient. Peut-être lui auraient-ils même appris que des articles de Riposte Laïque étaient traduits en arabe, et expédiés à un fichier de plusieurs milliers de lecteurs. Si il m’avait contacté personnellement il aurait appris que je suis en contact constant avec plusieurs de ces réseaux laïques notamment au Maghreb et que je me donne comme mission de leur apporter mon soutien par de nombreux séjours de longue durée dans leurs pays. Les paroles sentencieuses de Marc BLONDEL rapportée complaisamment par votre prétendu journaliste : « on dit islam, et on pense arabe » auraient leur pertinence si l’ancien syndicaliste avait dit : « laïcité = émancipation des peuples arabes du totalitarisme de la religion islamique ».

Comment ne pas faire le parallèle entre les pétainistes qui, en 1940, se soumettaient à l’occupant nazi, et ce néo-pétainisme qui se vautre dans la collaboration la plus honteuse avec les fanatiques islamiques ? Monsieur le Rédacteur en chef, vous ne pouvez ignorer désormais que votre collaborateur Jean Moise BRAITBERG, outre son ignorance des devoirs professionnels élémentaires de journaliste, manque totalement d’éthique, et déconsidère un magazine qui se veut porte-parole de la franc-maçonnerie libérale et progressive dans ses idéaux de laïcité émancipatrice des peuples.

Je vous suggère donc de vous séparer de lui au plus vite, l’image de votre revue ne s’en portera que mieux. Si vous le souhaitez, je peux vous proposer, à sa place, la participation de quelques franc-maçons arabes de mes amis qui sauront redorer le blason de votre revue, et sauver l’honneur de la franc-maçonnerie.

Recevez, Monsieur le Rédacteur en chef, mes salutations

le 3 novembre 2011

Hubert SAGE

Militant laïque intransigeant, membre de plusieurs organisations françaises de gauche et d’organisations internationales classées à l’extrême gauche, auteur de nombreux articles théoriques et pratiques sur la laïcité, archivés sur le site Laïcité et République sociale sous le nom d’auteur Valentin BOUDRAS-CHAPON.

PS/ Monsieur le Rédacteur en chef, je ne vous demande pas de publier ma lettre ouverte dans les colonnes de votre magazine, car je ne tiens pas à ce qu’elle soit tronquée. De toute façon, elle va être publiée par Riposte Laique, qui diffuse 3 fois par semaine à 30 000 abonnés et dont le site est visité chaque semaine par une moyenne de 100 000 internautes, et qui verra un écho dans de nombreux sites les plus divers.

image_pdfimage_print