Franc-Tireur, l’hebdo du Barbier qui mérite la clandestinité !

 

 

 

Annoncé à grands renforts de soutiens médiatiques, Franc-Tireur, l’hebdo dirigé par Christophe Barbier, est enfin arrivé dans les kiosques. Le contenu est insipide, évidemment politiquement très correct et d’un convenu soporifique. Ce n’est pas consternant, c’est hilarant ! Surtout quand on lit la profession de foi de ce journal qui se veut de la quintessence neuronale de l’élite pensante y collaborant: Caroline Fourest, Raphaël Enthoven, Éric Decouty, Abnousse Shalmani, Jean-Claude Mailly, Yasmina Jaafar, Jean Garrigues, Benjamin Sire, Frédéric Encel, Mohamed Sifaoui, Claude Weill, Christophe Carrière, Rachel Khan… 

L’on aurait pu s’attendre de la part de cette intelligentsia, très bobo parisienne, de sachants sophistiqués, à davantage d’originalité, surtout pour son numéro 1. L’inauguration de Franc-Tireur se fait sur Zemmour et les catholiques… comme s’il n’y avait pas d’autres sujets de « conversation ».

Sur huit pages, le nouvel hebdomadaire consacre sa Une et deux pages intérieures aux catholiques, évoquant aussi l’ignominieux Éric, y compris  dans trois autres articles… avec des titres subtils et drôles : « Les cathos intégristes de Zemmour », « Éric Zemmour ça grenouille dans le bénitier »… Et des illustrations dignes de Charlie Hebdo, d’ignobles caricatures fort laides.

Des cathos à serre-tête, probablement vissés dans le crâne dès leur naissance, des Versaillaises se prénommant Marie-Chantal, La Manif Pour Tous homophobe jusqu’à la plus totale vulgarité… tous les poncifs les plus stupides et les plus éculés de la christianophobie y passent… En fait, qu’un juif ne crache pas sur les catholiques et reconnaisse les racines chrétiennes de notre pays exaspère cette bande de wokistes mondialisés, probables adeptes du iel.

Un journal de délation doit dénoncer, alors Franc-Tireur cite des noms et il y en a : Jean-Frédéric Poisson, Paul-Marie Couteaux, Alain Escada, Albéric Dumont, Stanislas Rigault… Ils sont même allés y inclure Christine Boutin, 77 ans, à la retraite depuis 2017, pour que Zemmour lui pince une cuisse… ça résume le niveau.

S’attaquer à Zemmour était facile, tant toutes ces belles âmes n’ont en fait que si peu de choses à dire et à vendre. Laisser croire qu’il n’est entouré que d’immondes catholiques est divertissant. N’ayant du catholicisme qu’une image ridicule, stéréotypée, Franc-Tireur raconte surtout n’importe quoi ! Pour attaquer en force, il faut savoir de qui ou de quoi l’on parle et apparemment…

 « Un journal de combat au service de la raison. Passionnément raisonnable. Parce que dans l’hystérie et la simplification qui sont aujourd’hui les matrices du débat public, il est temps de redonner une place centrale à la nuance, à la complexité, à la modération, qui n’est pas un « centre mou » ni une neutralité, mais une détermination à retrouver du sens pour en finir avec les simplifications systématiques et la démagogie endémique. » Quel fatras mental et idéologique !

Christophe Barbier disait avoir pour ambition de « Combattre l’obscurantisme et tous les extrêmes par la rationalité avec un manifeste hebdomadaire » ; en l’occurrence, son manifeste ne fait preuve d’aucune rationalité et d’un obscurantisme certain. L’on aurait pu penser le chroniqueur de BFM TV un peu plus fin, il nous découvre une indéniable propension au grotesque… 

Ces deux euros dépensés ne sont pas à regretter, ce n’est pas très cher payé pour vérifier combien ce groupuscule de propagandistes, mondains et surmédiatisés, Christophe Barbier en tête, n’est constitué que de très médiocres.

Récupérer le titre d’un journal clandestin de la Résistance est une judicieuse idée, tant Franc-Tireur va rester très confidentiel et certainement  résister au succès.

Hommage soit rendu au directeur artistique qui a crée une belle maquette, favorisant la lisibilité de cet hebdomadaire qui ne mérite qu’un vaste détour.

 

Mitrophane Crapoussin

 

image_pdf
15
2

12 Commentaires

  1. UN GRAND MONSIEUR, EINSTEN, A DIT QU’IL CONNAISSAIT DEUX INFINIS L’UNIVERS ET LA BETISE HUMAINE MAIS QU’IL N’EN ETAIT PAS SÛR POUR L’UNIVERS.
    LE BARBIER ET LES SIENS dès LEUR NUMERO 1 ONT PLONGER DANS CETTE BETISE EN FAISANT AVEC LEUR CERVEAU CE QUE L’ON FAIT AVEC LE TROU DU CUL

    • Ah ? parce que en plus plus ces crottes ont un cerveau ? une cervelle de mouche à merde sans doute…

  2. Jean Garrigues, un chouchou de la Ferrari…
    Rachel Kahn, la gonzesse qui ne sait pas qui elle est…
    Caroline Fourest, la baveuse qui ne s’est jamais trouvée…
    Etc…

  3. Faudra vérifier si ce « torchon » bénéficie d’une subvention « aide à la Presse » de l’état et de combien ?

  4. combien d’abonnés? combien de lecteurs dans six mois? combien de millions de subventions?

  5. J’attends juste que ce barbier de bénitier nous fasse le numéro sur  »  » lisse lame » juste pour voir
    Hein chiche
    Trop usé ton concept anticlérical
    Abject même
    Digne de feuille de nazi

  6. Je l’ai feuilleté chez mon marchand de journaux. 2 € pour ça ! Il y a des gens qui ont vraiment de l’argent à jeter !

Les commentaires sont fermés.