Français, notre Nation est en danger de mort ! (II)

Bigeard-adieu-ma-franceAttaques provenant de l’intérieur et de l’extérieur du territoire français dans le cadre de la guerre contre l’Occident
Les attaques présentées dans la première partie sont d’autant plus graves qu’elles ont lieu dans le cadre de la guerre totale menée par les islamistes :

  • de type révolutionnaire. Sa finalité est la prise du pouvoir, via le contrôle progressif des citoyens, de leurs âmes, de leurs esprits ;
  • de nature asymétrique. Tous les modes d’action susceptibles de conduire les islamistes à une victoire, d’abord politique, sont utilisés, en particulier ceux destinés à faire régner la terreur dans notre Nation, et ils ne respectent aucune des lois de la guerre afin de pallier leur infériorité militaire ;
  • utilisant le mode subversif. Sa finalité est le renversement de notre État de droit[1] par des moyens détournés, et la mise en œuvre d’un ensemble d’actions dissimulées, insidieuses.

L’ensemble des composantes de notre Nation est impliqué dans les actions ou actes de guerre, et de même, il est acteur dans l’effort de « contre-guerre ».
Le mode subversif est privilégié par les islamistes il a pour but d’amener la France à s’affaiblir, à capituler[2], le « summum » étant de l’amener à s’autodétruire.
Il s’agit d’affaiblir notre Nation à l’aide d’une atteinte forte et durable à la légitimité des autorités, des institutions, et un isolement de ses composantes les unes des autres via des actions psychologiques.
Celles-ci ont la plus grande portée puisqu’elles sont destinées à atteindre notre pensée, notre volonté, nos sentiments et nos croyances, dans les domaines politique, économique, industriel, culturel, cultuel, philosophique ou militaire.
Les attaques les plus payantes ont pour buts[3] :

    • notre démoralisation, obtenue par des actions de subversion plus directement dirigées sur les Patriotes que nous sommes :
    • destruction de nos valeurs pour lesquelles des générations ont accepté de se battre et de mourir ;
    • insinuation du doute quant à notre propre valeur de combattant, de résistant, et sur toutes les croyances auxquelles nous sommes attachés
    • culpabilisation par la perte de confiance dans la justesse de notre propre cause, de notre Patrie, de notre Armée, de la Police, de la Justice, de l’École ;
    • conviction de notre solitude, et celle que l’opinion mondiale dans son ensemble est contre nous;
    • persuasion que nos choix et nos actes sont ridicules, illogiques, dérisoires ;
  • sape de notre confiance dans nos moyens de défense et d’attaque ;
  • persuasion que le combat est sans fin, donc inutile :

 

  • certitude que l’ennemi est invincible, dur, sûr de sa victoire et décidé à tout :
  • provocation du sentiment d’inutilité de notre combat ;

 

  • des modifications en profondeur aux caractéristiques essentielles de notre civilisation, par l’acceptation officielle, ou de fait, de nombreux « aménagements dans la Constitution et le corpus législatif », nos coutumes, « conformément aux demandes » des « autorités » politico-religieuses islamistes, telles que :
  • acceptation de la polygamie, non légale, mais reconnue de fait puisque que les épouses autres que la première sont considérées comme chefs de familles monoparentale et perçoivent illégalement différents subsides attachés à cette situation ;
  • acceptation du mariage entre vieux libidineux et fillettes de neuf ans, pas encore dans le cadre du mariage civil, mais dans celui du mariage religieux islamique, alors que – conformément à nos lois – les « maris » devraient être traînés en justice pour pédophilie et viol ;
  • acceptation de l’abattage rituel, c’est-à-dire halal, et consommation de cette viande par ailleurs imposée dans de nombreuses organisations étatiques ou territoriales. Abattage rituel pouvant avoir lieu en pleine rue, sans contrôle sanitaire ;
  • endoctrinement religieux dès l’âge de cinq ans, voire plus tôt, et en plus financé pour une part par l’État, dans le cadre de contrats d’association établis au profit d’écoles confessionnelles ;
  • reconnaissance d’Allah comme le seul vrai dieu, Muhammad comme le modèle de la vie sur terre, et les autres religions comme étant fausses ;
  • instauration de l’enseignement de la langue arabe dans les écoles[4] ;
  • autorisation des appels quotidiens à la prière, à grands renforts de décibels ;
  • construction de mosquées « monumentales » à proximité des édifices religieux traditionnels, de telle sorte qu’ils en « écrasent » la vue ;
  • séparation des femmes et des hommes dans les environnements sportifs, et horaires d’accès aux piscines, différenciés pour les femmes et les hommes ;
  • généralisation du port du voile islamique en tout lieu et en tout temps ;
  • dispenses accordées à certains travailleurs pour la manutention de produits, alimentaires ou non, dérivés du porc ;
  • locaux réservés à la prière dans des environnements de travail ;
  • transactions financières conformes aux règles de la charia, contrôlées par des imams étrangers n’ayant aucune présence légale, au sein des entreprises. Ceci correspond à la reconnaissance de fait de la charia en lieu et place de nos lois et de notre Constitution, et foule aux pieds le premier article de la Constitution de 1958 qui précise : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale » ;
  • remplacement de la Bible par le Coran pour certains personnels amenés à prêter serment ;
  • suppression, dans les médias de l’utilisation de termes tels que « islamisme », « islamiste », « jihad » « guerre faite pour propager l’islam sur le monde » ;
  • atteinte à l’image ou à la crédibilité de nos concitoyens en charge de fonctions de direction, d’encadrement, tant dans le secteur public que le secteur privé ;
  • atteinte à l’image ou à la crédibilité des citoyens détenteurs de fonctions électives au prétexte que ces dernières ne sont pas conformes à la charia ;
  • menaces envers les représentants de la Nation au prétexte que les lois votées ne sont pas conformes à la charia ;
  • manipulation, intoxication ou menaces à l’encontre des membres des forces de sécurité intérieure ou extérieure, au prétexte que leurs actions de police ou de maintien de l’ordre sont des atteintes à l’islam ou qu’elles stigmatisent les musulmans ;
  • manipulation, intoxication des représentants des « fausses religions »[5] par des discours dans lesquels sont ânonnés les termes de « tolérance », « dialogue », « confiance », « respect », « désir de paix » de l’islam.

Nous n’avons plus beaucoup de temps pour nous y opposer, alors que notre survie en tant que Nation libre et démocratique est mise à mal !
« … Il doit y avoir dans Paris 80,000 fusils en état. Eh bien ! il faut que ceux qui sont armés volent aux frontières. Comment les peuples qui ont conquis la liberté l’ont-ils conservée ? Ils ont volé à l’ennemi, ils ne l’ont point attendu. Que dirait la France, si Paris dans la stupeur attendait l’arrivée des ennemis ? Le peuple français a voulu être libre ; il le sera. Bientôt des forces nombreuses seront rendues ici. On mettra à la disposition des municipalités tout ce qui sera nécessaire, en prenant l’engagement d’indemniser les possesseurs. Tout appartient à la patrie, quand la patrie est en danger. »
Discours de Danton, ministre dela justice, sur les mesures révolutionnaires.
Assemblée Législative, séance du 28 août 1792.
Jean-François Cerisier 
[1]   L’ONU définit l’État de droit comme « … un principe de gouvernance en vertu duquel l’ensemble des individus, des institutions et des entités publiques et privées, y compris l’État lui-même, ont à répondre de l’observation de lois promulguées publiquement, appliquées de façon identique pour tous et administrées de manière indépendante, et compatibles avec les règles et normes internationales en matière de droits de l’homme… » Rapport du secrétaire général « Rendre la justice : programme d’action visant à renforcer l’État de droit aux niveaux national et international » (A/66/749).
[2]   C’est ce qui s’est passé lorsque les nazis ont occupé la Rhénanie, annexé les Sudètes, établi un protectorat sur la Tchécoslovaquie.
[3]   Sans aucun ordre de préséance, sans la prétention d’être exhaustif, et sachant que certaines ne sont qu’à « l’état de projet »
[4]   Selon le rapport d’information du Sénat (Rapport d’information n° 63 (2003-2004) de M. Jacques Legendre, fait au nom de la commission des affaires culturelles, déposé le 12 novembre 2003), « il est impératif de proposer une offre suffisante d’enseignement traditionnel d’arabe dans les établissements scolaires » au prétexte que « la tradition de l’école orientaliste française donne à l’enseignement républicain une légitimité pour assurer l’enseignement de l’arabe et le défaire des préjugés ».
 
[5]   ) Ce sont le bouddhisme, le christianisme, le judaïsme et l’hindouisme.

image_pdfimage_print

18 Commentaires

  1. Puisque vous avez fait une carrière dans l’armée (je suis officier de réserve, mais appelé), vous n’ignorez pas le potentiel militaire, puisque nous sommes déjà en guerre civile comme vous le soulignez, de ceux qui ont fait leur service en tant qu’appelés, puis en tant que militaires de carrière. Le problème numéro un et urgent est de structurer des unités de citoyens volontaires, locales (comme les régiments de DOT), capables de se mobiliser rapidement avec des objectifs repérés à l’avance, etc…
    Je ne vais pas vous apprendre le métier. Qu’en pensez vous, d’autres ont ils le même pressentiment et la même volonté ?

  2. Oh oui !!!
    On attend tellement que l’Armée rejoigne ce peuple soumis aux diktats des socialo-arabes qui nous dirigent et détruisent notre pays.
    Armée ! Police ! On vous attend à nos côtés pour défaire notre ennemi !

  3. Je me surprend à rêver que nos forces armées, Air, Terre, Mer, ainsi que la
    gendarmerie et les polices nationales et municipales fassent un putsch avec
    assault de l’Elysée et de l’Assemblée Nationale, jugement par un tribunal
    militaire de Hollande et de toute sa clique afin de remettre notre pays sur les rails et d’enfin éradiquer l’islam de France qui n’a rien de compatible avec nos valeurs chrétiennes !!!

  4. Mr Angelini , j’ai un doute concernant l’armée ,comme pour la police et la gendarmerie ,qui sont « aux ordres » ,les français qui consultent notamment « fdesouche » ont bien compris ,que nos défenseurs ne nous soutiendront pas ,alors pourquoi s’engageraient’ils ?
    Oui ,un sentiment d’injustice prédomine ,rien n’est fait contre la racaille ,les policiers se font caillasses ,même l’armée n’est pas respectée ,quant à la justice elle est aussi aux ordres .
    Donc ,nous ne comptons pas sur votre aide !!!!

  5. Bjr Mr Angelina, après avoir lu l’article du Lieutenant-Colonel Cerisier et après vous avoir lu aussi, je trouve votre remarque et vos propositions totalement remarquable et je partage vos idées.
    Nous devons nous mobiliser dès maintenant pour pouvoir faire face au conflit que nous attend. Formez des groupes de résistants est primordial, la situation s’aggrave très rapidement, nous serons tout simplement foutu à la porte de notre pays dans le meilleur des cas. Nous n’avons plus le choix nous les résistants, ceux qui ont compris l’enjeu final de nos ennemis.
    Amitiés

  6. Quel vibrant appel ! Merci
    … Mais il n’en sera rien, il faudra des milliers de morts avant que les choses ne bougent … j’en ai bien peur

  7. Il faut défendre nos frontières contre les envahisseurs mais les frontières sont à l’intérieur de la Nation. Je suis extrêmement fière d’être Français, pour rien au monde je trahirai ma patrie mais je ne défendrai jamais un gouvernement car on ne défend pas de gouvernement mais on défend des valeurs. Bigeard avait raison ! La France des valeurs patriotes n’existe plus ! Il suffit d’aller dans les écoles, collèges et lycée où tous les profs apprennent à détester la France mais à défendre l’Islam ! À quand un nouveau sentiment de patriotisme national ou les grands penseurs seront exclu ? VIVE LA FRANCE

  8. Le peuple francais n’attend qu’une chose! La prise du pouvoir par un general chretien et vite. Il faut virer les traitres qui nous gouvernent!

  9. ce qui m’étonne, désolé de l’ironie, mais c’est un fait, c’est que JF Cerisier , Lieutenant colonel, soit encore en poste, puis qu’il défie et dénonce ici l’état inféodé à l’islam, donc au fascisme le plus extrême et criminel qui soit, Monsieur cerisier – résistant comme nous – devrait être à tout le moins démis de ses fonctions, avec plaintes des caseneuve et autres traitres à la patrie, mais à la tête de notre pays … voire envoyé en Arabie saoudite ou au Qatar, chez nos maîtres (maîtres de ceux qui nous gouvernent et nous informent ) , pour y être décapité pour blasphème

    • Cher monsieur Lucent,
      Non, je ne suis plus « encore en poste », ce que je n’ai jamais prétendu, bien au contraire, il s’en faut … J’ai quitté le Service voici 15 ans, il ne peut-être question de me démettre puisque je suis passé du côté du miroir qui n’intéresse plus grand monde.
      Je ne suis qu’un simple Patriote.

  10. Rien de tel que le peuple pour retrouver notre histoire, nos mémoires, notre démocratie et enfin notre liberté ! Faut-il, d’une part, qu’il puisse se réveiller ! et d’autre part, de manifester avec ardeur son patriotisme ! Nous avons vu, très récemment l’impact que peut créer une corporation professionnelle quand les pouvoirs publics méprise.

  11. Robert,
    Je ne partage pas les idées présentées dans votre commentaire mais attaché à la liberté de pensée et d’expression, il est légitime que vous les exprimiez.
    Il reste que je connais quelque peu certaines idées faisant partie de la théorie du complot international.
    Elles n’ont pour moi, que peu de points communs avec la situation réelle qui concerne notre Nation, notre Patrie, et d’ici à ce que « Jésus réapparaisse sur la terre », nous avons encore beaucoup de choses à faire.
    Par ailleurs, si vous m’autorisez à exprimer un conseil, ne vous fiez pas trop aux divagations diverses et variées qui sont publiées sur Internet.
    Ce média, extraordinaire quant aux informations qu’il peut apporter, est aussi le « lieu » idéal pour toutes les opérations de guerre de l’information (voir plus particulièrement mon ouvrage dont l’arme essentielle est la « désinformation »(Guerre à l’Occident – Guerre en Occident pages 183 à 196).
    En particulier, n’oubliez jamais qu’une information diffusée et reprise par des dizaines, des centaines, des milliers de sites ne constituent pas pour autant des dizaines, des centaines, des milliers de sources : il n’y a qu’une seule source. La multiplication des reprises par « copié-collé » n’est en rien une garantie de véracité, bien au contraire.
    Amitiés

  12. MAGISTRAL!!! Votre article devrait être diffusé le plus largement possible sur tous les réseaux sociaux! Oui, nous sommes bel et bien EN DANGER DE MORT!! Avec plus de CINQUANTE MILLIONS d’ennemis islamiques potentiels, fermement installés dans toute l’EUROPE, de l’Espagne jusqu’à la Norvège, je prévois hélas des ANNEES TERRIBLES pour tous les Français et Européens!… Et de la part de nos misérables chefs d’état??! RIEN!!! TRAHISON PARTOUT, COURAGE NULLE PART!!…..

    • 50 MILLIONS d’ennemis islamiques … Mince , et les musulmans alors ?!i sont ils ? Que vont ils faire ?!

  13. Alain Soral??! C’est un IDIOT UTILE de L’ISLAM!!! Au même titre que son sinistre pote DIEUDONNE!!… Quand à une nouvelle Théocratie Chrétienne, NON MERCI!! La LAÏCITE est une des plus nobles conquêtes de l’Occident! Et je la défendrai TOUJOURS contre tous les totalitarismes, religieux ou non!! Quand à votre paranoïa anti-israélienne, elle est parfaitement vomitive, et ne mérite même pas d’être commentée…

  14. J’ai bien précisé dans mon intervention que ce que je préconise ne peut pas venir des militaires (ou policiers) en activité (quoique), mais bel et bien des centaines de milliers de réservistes ou retraités qui ont reçu une instruction militaire, dont JF Cerisier. Dans mon esprit, c’est simplement dans un premier temps une organisation qui peut très bien être réalisée sous la forme associative, ou structurée sur internet. Les exemples abondent dans l’histoire, même pas besoin que ce soit clandestin. Une suggestion : Garde Patriotique. A suivre…

  15. La gendarmerie et les trafiquants d’extrême droite impliqués dans l’attentat contre l’Hyper CasherL’arrestation d’un trafiquant d’armes lié au Front national (FN) et à la gendarmerie soulève le rôle joué par l’Etat et l’extrême-droite dans les attentats organisés par Amedy Coulibaly et par les frères Kouachi contre l’Hyper Casher et Charlie Hebdo.
    Fin janvier, Claude Hermant, sa compagne, et un autre homme sont arrêtés pour avoir remilitarisé « beaucoup » d’armes de guerre neutralisées, provenant de pays de l’Est. « Elles ont ensuite été écoulées dans le milieu du grand banditisme, pas uniquement lillois », selon La Voix du Nord.
    Claude Hermant aurait vendu directement ou indirectement à Coulibaly les armes qui ont servi aux massacres dans l’Hyper Cacher, d’après le même journal : « C’est une piste très sérieuse, en bonne voie de confirmation. » Elle mène en Belgique, où « Claude Hermant avait des relations dans le cadre de son réseau présumé. Rappelons que Coulibaly se serait procuré ses armes à Charleroi ».
    La Voix du Nord publie quelques extraits de mails échangés entre Hermant et un gendarme en novembre 2014 : « « Salut Claude, nous avons vu avec notre hiérarchie… Nous sommes partant(s) pour les deux dossiers que tu nous as présentés (armes-Charleroi…)… » »
    Ces mails laissent supposer que Hermant aurait pu recevoir l’aval de quelques services de renseignement ou de police pour livrer des armes à Coulibaly ou à d’autres islamistes. Le journal poursuit : « Imaginons que vous tombiez sur ce type de message (parmi une dizaine) qui aurait été envoyés par un gendarme à Claude Hermant, le 21novembre 2014 à 8 h 47. Qu’un proche du prévenu certifie que ‘Claude Hermant a assuré ses arrières…’ ».
    Le gendarme à qui il écrivait était donc au courant des armes vendues par Hermant et à qui il les vendait. Ceci soulève à nouveau et de manière très directe la question de la responsabilité de l’Etat dans les attentats meurtriers de janvier 2015 à Paris.
    On savait déjà que Coulibaly et les frères Kouachi, responsables des tueries dans les locaux de Charlie Hebdo et dans l’Hyper Cacher, étaient connus des services de renseignement et de la police. Les frères Kouachi ont été surveillés par les services du renseignement français de novembre 2011 à juin 2014 ; ils figuraient sur des listes de surveillance britanniques et américaines. Entre 2011 et 2013, l’un des frères s’est rendu dans des camps d’entrainement islamiste au Yémen à plusieurs reprises.
    Quant à Coulibaly, il a été condamné pour avoir comploté la libération de prison d’un militant islamiste. Il a rencontré Cherif Kouachi en prison.
    L’Etat français aide à armer les réseaux islamistes qui traversent ce milieu social en France et qui combattent le régime syrien d’Assad. Dans une interview accordé au Monde, le président Hollande a même affirmé que la France livrait des armes aux forces islamistes syriennes depuis aux moins le printemps 2013. Les forces islamistes sont soutenues sur place en Syrie par des soldats français et des agents de la CIA pour les encadrer et les former.
    Ces groupes islamistes sont utilisés pour mener des attentats terroristes et une guerre néo-coloniale en Syrie visant à mettre en place des régimes pro-impérialistes.
    La question qui se pose est:est-ce que des sections de l’Etat liées à l’extrême droite auraient encouragé ou du moins toléré la préparation les attentats de janvier à des fins politiques. Le président François Hollande a exploité les attentats pour faire dévier l’atmosphère politique encore plus à droite, mettre 10.000 soldats dans les rues, accélérer les attaques contre les droits démocratiques, et promouvoir le FN comme parti indispensable à la politique française. Suite aux attentats contre Charlie Hebdo et Hyper Casher, il a reçu Marine Le Pen à l’Elysée.
    En tout cas, les commentaires de Hermant laissent entendre qu’il a agi pour le compte de sections de l’Etat. Le trafiquant d’armes et informateur de la police a affirmé qu’il ne « serait pas le prochain Marc Fievet », ancien inspecteur des douanes français, spécialiste d’infiltration des milieux mafieux, mais arrêté par les autorités canadiennes et lâché par sa hiérarchie.
    Les relations qu’entretient Harment avec la gendarmerie montrent l’intégration du FN dans les forces de l’ordre, qui sont sorties renforcées des attentats des frères Kouachi et de Coulibaly. Depuis les attentats, le gouvernement PS veut faire voter une nouvelle loi sur le Renseignement et une augmentation du budget de l’armée, et le FN poursuit son intégration dans les milieux politiques bourgeois.
    Ces événements constituent un avertissement pour les travailleurs. Un milieu d’extrême droite, regroupant néo-fascistes et islamistes terroristes et lié aux forces de l’ordre se prépare comme force de choc pour réprimer les milieux populaires et la classe ouvrière en France.
    Hermant est un ancien parachutiste qui a combattu en Croatie dans les années 80. Dans les années 90, il rejoint le FN et son service d’ordre, le Département de Protection et de Sécurité (DPS), calqué sur les services spéciaux. Le DPS a à sa tête Bernard Courcelle, ancien capitaine d’un régiment de parachutistes d’infanterie de marine et ex-informateur de la DPSD (direction de la protection et de la sécurité de la Défense). Le DPS serait financé par la vente d’armes, selon Libération, comme par exemple aux forces tchétchènes via la Croatie.
    Le DPS est donc une organisation para militaire composée d’anciens soldats qui mènent des missions qui ont à voir avec les intérêts de l’Etat, en France comme à l’étranger.
    Hermant mène des infiltrations dans des groupes comme SOS Racisme, et des actions punitives dans les banlieues. Hermant part au Congo en 1999, chargé d’une mission par le gouvernement congolais de Denis Sassou N’Guesso, étroitement lié aux intérêts français. Il y sera incarcéré avant d’obtenir la grâce présidentielle, dans la même année où il quitte le DPS.
    Il a été leader de La Maison flamande de Lambersart, une association d’extrême droite fermée en 2012 ; il travaillerait actuellement dans une friterie de la métropole lilloise.

    • Franchement ,je me demande si vous disposez des bonnes infos ,vous cherchez à culpabiliser le FN ????voici ,ce que moi ,j’ai trouvé :
      D’après des proches du dossier, le fond de l’histoire reste toutefois le même : Claude Hermant aurait trafiqué des armes « pour son propre compte », pas sous couvert de la gendarmerie ou des douanes. Il aurait importé « plus d’une centaine » d’armes neutralisées depuis la Slovaquie, notamment par des colis. Puis il les aurait remilitarisées. Elles auraient été vendues dans les milieux délinquants, « pas uniquement lillois ».
      Quelques-unes auraient atterri dans les mains d’Amedy Coulibaly, l’auteur de l’attentat de l’Hyper Cacher de Paris, en janvier. Il n’y aurait néanmoins pas de lien direct entre les deux hommes. « Claude Hermant ne connaissait pas forcément la destination finale des armes. » Le terroriste en aurait récupéré, à Charleroi (B), par un jeu de rebond entre différents intermédiaires. B. DU. ET FK. L.

Les commentaires sont fermés.