Aucun Français ne tue au nom d'Allah !

TCHOIslamistesStigmatisésDepuis le massacre du 13 novembre dernier, on nous répète sans cesse que les auteurs de cette tuerie sont des Français. Certains vont même jusqu’à dire que l’on se trouve désormais en présence d’un conflit franco-français.

Eh bien non ! Ces tueurs-là ne sont pas des Français. Aucun Français n’aurait agi de la sorte. Aucun Français n’exécuterait massivement des gens qu’il ne connaît pas, qui ne lui ont fait aucun mal, et à qui il ne veut rien prendre, hormis la vie ! Aucun Français ne donnerait la mort au nom d’Allah.

Qu’un Français puisse tuer, c’est une évidence. Qu’il puisse se livrer à des actes de barbarie, c’est encore une évidence. Qu’il puisse même tuer au nom de Dieu, l’Histoire nous l’a prouvé. Mais aucun Français ne tue au nom d’Allah ! Tuer au nom d’Allah, c’est dire qu’on n’est pas Français. Et si le tueur a la nationalité française, en tuant de la sorte, il montre qu’il n’est plus Français. La nationalité de l’islamiste, c’est sa foi.

Or, la foi musulmane est incompatible avec les valeurs de la République, et ce n’est pas parce que la République instaure la liberté de culte que cette incompatibilité s’en trouve annihilée. La tuerie du Bataclan vient de le prouver, pour peu que l’on soit capable de reconnaître le fondement politico-religieux de ces actes d’horreur.

Pour le musulman, en effet, « il n’y a qu’une seule maison : c’est celle de l’Islam dans laquelle se tient un Etat musulman, où règne la religion d’Allah, dont les règles y sont de cours et où les musulmans veillent les uns sur les autres. Toute autre maison n’est qu’hostilité pour le musulman, et son rapport avec elle ne devrait être que la guerre ou un armistice lié à des conditions ; elle ne peut guère être considérée comme la maison de l’Islam, et la bonne entente n’existera point entre ses habitants et les musulmans ».

Nous voilà prévenus !

Maurice Vidal

image_pdfimage_print

4 Commentaires

  1. C’est pour ça que l’on parle de « monde arabe » quant on parle du dar al-islam sans distinction des ethnies qui le constituent. D’ailleurs la seule langue qu’Allah admet s’est la langue arabe. Et les musulmans sont priés de laisser tomber dans l’oubli toutes leurs spécificités culturelles quand elles ne sont pas simplement récupérées pour les requalifier de « richesses civilisationnelles arabo-musulmane ».

  2. Entièrement d’accord comme je l’ai déjà souligné, d’ailleurs avez vous remarqué que lorsque des crimes sont commis par des personnes ayant, tout comme eux souvent, la nationalité française, les hypocrites de journalistes précisent par ex, un français d’origine… et indique le nom du pays
    mais s’il est noir ou arabe, ils précisent systématiquement « un terroriste ou criminel français », ce qui en effet choque tout le monde, surtout lorsqu’on les voit et que l’on connait leur nom qui n’a rien de français !
    De fait, à cause de ces journalistes minables, ils se disent qu’ils sont bien français…

  3. ceux qui disent cela (j’en fait partie) ne s’adresse pas à vous mais à ceux qui soutiennent ces gens en essayant de noyer le poisson prétendant que certains terroristes sont français C’est un moyen rhétorique de les prendre à leur propres piège … je ne sais pas si mon explication est très clair mais je me comprends !!

Les commentaires sont fermés.