1

Français, sauvons nos têtes, et remigrons les islamos

À Conflans, un professeur qui n’a pas couru assez vite s’est fait trancher la tête par un islamiste. Hier c’était lui, demain cela sera peut-être vous ou moi qui devrons échapper à un islamiste.

Pour sauver notre tête :

  1. être le plus loin possible de l’islam, de ses femmes voilées et de ses mosquées
  2. en déplacement rester attentif aux dangers allogènes
  3. voter remigration.

Comme nous l’avons vu à Conflans, la police n’assure plus la sécurité. Des Tchétchènes y circulent avec des armes blanches et des armes à feu pour appliquer la loi islamique.

Stratégie à adopter à chaque déménagement que vous aurez à faire dans votre vie, allez vers une zone plus française que celle que vous avez quittée. Ainsi vous arriverez peut-être à l’âge de la retraite et verrez grandir vos petit-enfants. Après l’invasion démographique, après les attentats organisés type Bataclan, nous en sommes à la 3e phase : l’application de la loi islamique en France par les fidèles de base.

Alors en déplacement ouvrez l’œil et fuyez comme la peste les racailles, les voilées et les lecteurs du Coran. Il n’est plus rare de voir, dans les transports en commun, des passagers lire en arabe. DANGER ! Principe de précaution, laisser une distance vous permettant de fuir au cas où il passe à l’acte après avoir entendu dans sa tête que Mohamed le pédophile souhaitait qu’il vous décapite pour la plus grande gloire de Dieu. L’islam devrait être classé maladie mentale vu le nombre de déséquilibrés qu’il génère.

Choisir le métier de professeur aujourd’hui est incompréhensible pour moi. Aller volontairement aux contacts des racailles et des enfants de l’envahisseur relève du masochisme à mon avis. Le professeur d’histoire de Conflans l’a payé de sa vie vendredi 16 octobre 2020. Les musulmans seraient tellement mieux dans un pays musulman. La remigration est la solution. Ils ne seraient plus agressés par nos mœurs de libres-penseurs, nos propos blasphématoires, notre monogamie, notre refus des mariages entre cousins, notre amour de la charcuterie pur porc. Et nous ne serions plus attaqués au couteau dans nos rues. La remigration, c’est ce qu’il nous faut !

Macron s’est précipité sur les lieux. A-t-il enfreint le couvre-feu qui s’applique dans toute la région Île-de-France ? ! Horreur ! Il propage le Covid-19.

Mais il n’arrêtera pas la tuerie. Il continuera à faire rentrer en France et à installer en France, à nos frais, un maximum de migrants musulmans. Parmi eux le prochain Tchétchène ou Tunisien qui vous égorgera dans une gare (attentat de la gare St-Charles à Marseille) ou vous écrasera (attentat de Nice un 14 juillet).

Brenton Anders