France 2020 : la course à l’abîme des chrétiens et des républicains

Publié le 4 janvier 2020 - par - 10 commentaires - 818 vues
Traduire la page en :

«Les Français sont avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne ».

C’est sur cette affirmation empruntée à Charles de Gaulle, ancien président de la République française, que se définit peu ou prou le camp patriotique.

Or, le  général de Gaulle n’envisageait pas le goupillon sans le sabre ! Ni la République sans la France !!!

Mais les temps ont changé… La culture chrétienne et la culture républicaine, sur lesquelles s’est construite l’identité française, sont devenues les agents de sa destruction.

Le christianisme

En France, c’est devenu la religion de la paix dans la soumission, de la défaite face à l’islam conquérant.

Alors que le christianisme – version Orban ou Poutine – permet à leurs peuples respectifs de maintenir leur unité et leur force.

Même chose au Texas, où des fidèles ont abattu récemment un assassin de masse venu dans leur église pour commettre un massacre. Ces cowboys-là ne sont pas des moutons pacifistes qui tendent le cou pour se faire égorger,  mais des chrétiens avec la Bible dans une main et le Colt dans l’autre.

La République française

Depuis de Gaulle, on a effacé progressivement l’adjectif  « française » à ce régime, en arguant de l’universalisme des valeurs de la république.

Il ne reste donc plus qu’un mot vide de sens : « République », en attendant que les envahisseurs lui en redonnent un, en y accolant    « islamique ».

France 2020, un christianisme et une république qui se suicident par amour pour l’Autre.

Au final, ces institutions religieuses et laïques qui étaient l’ossature de la nation, sinon son essence, se sont transformées en agents de la désintégration de la France. Les Français, y compris les plus fervents opposants à Macron, acceptent d’être ainsi gouvernés, car ils sont  majoritairement moins terrorisés par l’invasion musulmane que par la remise en question de l’idéologie de l’amour universel qui leur est  inculquée depuis le berceau.

La Rose et le Réséda se sont étiolés. De nos jours, Aragon dirait :

« Celui qui croyait au ciel (le clergé français préparant spirituellement les Français au martyre)

Celui qui n’y croyait pas, (le pouvoir politico-médiatique préparant idéologiquement les Français à la défaite)

Tous deux haïssaient la belle, prisonnière de son effroi… »

Apparu après de Gaulle, ce culte de la haine de soi a été institué en religion d’État.

La religion de la haine de soi, englobant pacifisme chrétien et républicain.

En France, les Blancs adoptent massivement une nouvelle religion de la haine de soi, qu’ils pratiquent ainsi :

Adoration de la nature – Ils trient frénétiquement  leurs poubelles, ne mangent plus de viande.

Pratiques magiques –Ils  ne se vaccinent plus, ils préfèrent les guérisseuses.

Drogues, criminalité – Ils inhalent du cannabis à haute dose, (ce qui finance les réseaux islamo-maffieux.)

Comportements suicidaires – Ils roulent en bicyclette au milieu des voitures.

Renoncement à la procréation, à l’éducation, à la civilisation et à l’effort intellectuel – Ils ne corrigent jamais leurs enfants (quand ils n’ont pas avorté), encouragent leurs fils à devenir des filles et leurs filles à devenir femen ou  à épouser des « migrants », et ce, tout en étant connectés quasiment 24 heures sur 24 à leur téléphone portable, qui est au final une intelligence artificielle qui pompe la leur.

Culte de la mort – Et s’ils vont encore à l’église, ce n’est plus pour célébrer la force spirituelle d’une nation au-delà de ses inévitables divisions, mais pour louer l’Amour de l’Autre, afin de mieux cultiver la Haine de Soi, dans un culte éperdu de la Mort.

Irrationalité – Ils suivent religieusement les prescriptions des enseignants et des médias, ainsi que les injonctions des législateurs et des politiciens, qui proclament, puisque les lois le leur permettent,  que le bonheur et le progrès consistent  à effacer toute spécificité, toute identité, toute distinction entre le vrai et le faux, l’inanimé et le vivant, les animaux et les hommes, les hommes et les femmes, les enfants et les adultes, les Blancs et les non-Blancs, les chrétiens et les non chrétiens, la nation et le monde, la vie et la mort.

L’impasse chrétienne ?

Il faudrait que les chrétiens français retrouvent l’instinct de survie, en cessant de suivre des chefs les vouant au martyre et en adoptant un christianisme identitaire.

Ce christianisme-là est l’arme essentielle de la renaissance des peuples occidentaux (Russie, Europe de l’Est, États-Unis, Angleterre) qui ne veulent pas mourir.

Dans ces pays, le contrôle des frontières, la promotion de la famille et de la natalité, la fierté de leur culture et de leur religion traditionnelle, (une fois débarrassée de son aspect universaliste suicidaire), leur permettent d’avoir un avenir.

L’impasse républicaine ?

La République française, quant à elle, doit graver dans le marbre ce qu’elle est réellement,  car l’universalisme des valeurs républicaines ne la conduit-il pas à sa disparition ?

Pour que la France reste « avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne », il serait nécessaire d’introduire ces spécificités dans la Constitution. Et si cette modification était impossible, ne devrait-on pas  envisager un changement de constitution voire de régime ?

Philippe Grimberg

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
R2D25

Mort,! A l’islam pour 2020!!!
Débarrassons – nous de cette vérole

joseph d arimathie

tout est dans cette phrase : LA BIBLE DANS UNE MAIN ET LE COLT DANS L AUTRE ! … a mediter et surtout a ecrire sur la facade de nos institutions .

POLYEUCTE

La République n’est jamais qu’un mode de “gouvernement” Il y en a d’autres…
Regardons autour de nous…
La Constitution n’est qu’une Loi organique. Certains n’en ont pas !
Le Peuple “souverain” est devenu “Vassal” !

Daniel

Vous ne savez pas semble-t-il qu’Aragon, malgré ses vers de mirliton, était communiste et donc mondialiste, et soumis corps et âme à la Triolet-Kaghan, agent du KGB.
Par ailleurs le catholicisme dont vous rêvez existent en France : loin de ce pape et de V2 ; pourquoi l’ignorer ?

Philippe Grimberg

Son poème faisant référence à l’ association, idéalisée sans doute, des Résistants croyants et athées contre l’Occupation allemande. Cette union sacrée tarde à se mettre en place aujourd’hui, et les catholiques suivent encore très majoritairement le catholicisme officiel, qui est pour le Grand remplacement.

beretvert

Mon cher,
Votre analyse oublie que de gaulle est celui qui a livré la France à l’Algérie, il ne voulait pas de l’Algérie française il nous a amené à la France algérienne, désolé il faut réétudier l’histoire ou alors vous faites comme ce collabo de Benjamin Stora ce qui m’etonne De vous car vos écrits habituellement sont sensés
Désolé mais qui aime bien châtie bien.

Philippe Grimberg

Le Grand Remplacement a été mis en place après la mort de de Gaulle, qui disait entre autres : «Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcheriez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées… »

Safran

Nos soldats mouraient en Algérie et De Gaulle ” a compris ” l’impasse, le dilemme, au regard du passé…
Il en a conclu l.impossibilité d’une entente convenable.
Sans lui, vous auriez fini egergés avec le sexe dans la bouche.
De Gaulle a laissé ce pays se gouverner seul en épargnant la vie de ses sujets..
Et il a eu cent fois raison.
La France Algérienne, lui n’aurait jamais accepté. Ce qui est aujourd’hui, ce n’est pas lui.

Général

Faux. l’Algérie est conquise après 40 ans de guerre par la France. DeGaule la refile au FLN pour satisfaire les USA.

ven85

de gaullea eu raison,mais le probleme apres leur independance,les algeriens,voyant que leurs economies s’effonfraient apres le depart des pied noir,sont arrive en france avec l’aide du patronat pour faire tourner les usines citroen et peugeot avec des salaires plus bas que les francais,alors qu’ a leur independance,ils auraient du etre interdit de venir en france,ils ont voulus leur independance,qu’ils restent dans leur pays,voila la faute a de gaulle et du patronat,les usines de citroen a aulnay etait a majorite ouvriere algerienne,les HLM ou etaient des retraites et des pied noir,ont ete chasser par ces nouveaux occupants et la seine st denis est devenu a 70% immigre comme st denis

Lire Aussi