France en guerre : 3 – La guerre faite à la France est une guerre totale (3/2)

islamVuParlesEchecsParticipants islamistes à la guerre totale contre la France

Les islamistes participant à la guerre contre la France, en tant que musulmans respectueux de l’obligation divine :

  • peuvent être des citoyens français, en fait « citoyens de papiers », de convenances, mais tous véritables citoyens de la nation islamique (oumma). Certains d’entre eux possédant de plus une double nationalité officielle ;

  • sont déjà infiltrés partout, dans toutes les composantes de la Nation ou de l’État, avec un intérêt particulier pour celles associées à la Sécurité intérieure et à la Sécurité extérieure, dans les populations, à l’intérieur ou à l’extérieur de la métropole ;

  • peuvent aussi être localisés à l’extérieur du territoire français, intervenant « à la demande » pour des opérations de type commando (attentats et actions terroristes), des opérations de soutien logistique aux islamistes infiltrés.

Il convient de prendre conscience que les islamistes disposent aussi de l’aide apportée par des citoyens Français, qui par idéologie, opportunisme, électoralisme, … traîtres à leur pays, sont les nouveaux collabos. Ils peuvent aussi, comme c’est déjà le cas, compter sur l’aide des idiots utiles reprenant, répandant et ânonnant la propagande islamiste, sur injonction ou bêtise.

Les actions terroristes y ont une place de choix

Dans cette guerre du XXIe siècle, il convient de ne jamais oublier, sauf à commettre non pas seulement une faute grave mais une trahison, que des actes terroristes, entraînant de nombreux morts, le plus souvent dans des conditions horribles, par des êtres revenus à l’état sauvage, seront encore perpétrés.

Pour les islamistes, les actes terroristes sont « totalement justifiés » car par définition, ils ont pour but de terroriser notre Nation, afin de l’affaiblir et lui faire exercer des pressions sur nos gouvernants. Ils ont été ou seront commis par des individus ou des groupes provenant aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur des frontières de notre pays.

Deux finalités principales caractérisent les actes terroristes dans le cadre de la guerre qui nous est faite :

  • constitution d’un moyen, d’accompagnement des actions nécessaires à la conquête de la France  : ils apporteront plus de poids aux exigences et aux menaces proférées ;

  • constitution d’une fin en soi, pour « satisfaire » la haine maladive et animale (qui rappelle, hélas, la montée et le développement du nazisme en Europe, entre 1933 et 1945), envers des populations, des religions exécrées et en totale conformité avec les prescriptions du Coran ou figurant dans la Sunna, complétés par leurs interprétations et exégèses et par de nombreux « avis juridiques » (ou fatawa).

Chez les collabos, et dans le parler du « politiquement correct », les agents-action ou groupes-action en charge des actions terroristes sont nommés « jihadistes » afin de faire disparaître l’appartenance de ces terroristes à l’islam et leur intégration dans la nation islamique : pas de stigmatisation !

Si, officiellement, certains islamistes ne se salissent pas les mains, il reste que par le développement et la justification de l’idéologie islamiste, par l’instrumentalisation des individus et des groupes en charge des actions terroristes, et en s’appuyant sur des opérations de manipulation, d’intoxication, de financement, ils sont les promoteurs directs, les organisateurs et les bénéficiaires des actes terroristes. Mais ils exhibent des « mains propres » à la face d’un monde occidental totalement désinformé donc, avalant n’importe quelle couleuvre !

Certains d’entre eux se prétendent nos amis, ou sont reconnus comme tels par les collabos !

Pour les islamistes, les actions terroristes sont très profitables. En effet, pour eux le « coût n’est pas élevé » et le « retour sur investissement » est bon :

  • au pire un ou plusieurs auteurs d’actions terroristes ont été ou seront tués au cours d’une fusillade avec les forces de sécurité (cas de l’ordure Mérah). Cela fait un ou des martyrs, nécessaires à la cause, et ils sont ou seront utilisés à des fins de propagande, de recrutement et de passage à l’acte ;

  • au mieux, un ou plusieurs auteurs d’actions terroristes ont été faits ou seront fait prisonniers et « embastillés ». Mais, devenus des « personnages importants », ils vont avoir tout le loisir pour faire du prosélytisme islamiste. Avec un peu de chance (pour la cause islamiste), ils vont même convaincre d’autres salopards qui, dès qu’ils sortiront, seront pris en charge et disponibles pour perpétrer de nouveaux attentats. Dans notre pays, on peut craindre que des remises de peine pour bonne conduite soient accordées alors que leurs bénéficiaires méritent d’être passés par les armes…

Le summum serait atteint si des citoyens français réagissaient violemment à l’encontre d’islamistes : cela ferait d’autres martyrs servant la cause (les révolutions ont toujours besoin de martyrs) et donnerait l’occasion à toutes les officines islamistes (en particulier l’OCI) ou leurs affidés de se lancer dans des campagnes contre la soi-disant islamophobie de la France, afin d’exiger de nouvelles concessions fortement appuyées par l’ONU ou la Commission de Bruxelles.

Donc, dans les deux hypothèses ci-dessus, tout le bénéfice est pour les islamistes.

Dans ce contexte de guerre du XXIe siècle, différent de celui des guerres conventionnelles du passé, ce qui est avant tout recherché via les actions terroristes est la déstabilisation de notre Nation et de l’État, le but à atteindre en vue de l’instauration d’un état islamique.

Ce serait une trahison de ne considérer que les actes terroristes seuls. Car malgré les horreurs associées, et même si parfois ces actions constituent une fin en soi, elles ne font que préparer, faciliter les phases ultérieures de la guerre faite à la France par les islamistes afin d’imposer le système-islamique, reposant et contrôlé par la charia .

Pour y parvenir, en raison de leurs faiblesses en ressources militaires conventionnelles, les actions entreprises par les islamistes sont de nature asymétrique. C’est à dire celle dans laquelle l’attaquant utilise des armes, des méthodes, des tactiques non conventionnelles, comme les actions terroristes, afin d’exploiter nos vulnérabilités.

Prochain article : La guerre faite à la France est de nature asymétrique (4)

Articles précédents de l’auteur sur le même sujet :

Pour se procurer le livre de Jean-François Cerisier :

https://ripostelaique.com/livres/guerre-a-loccident-guerre-en-occident

Chèque de 19 euros à l’ordre de Riposte Laïque, BP 32, 27140 Gisors

 

image_pdf
0
0

3 Commentaires

  1. « Pour y parvenir, en raison de leurs faiblesses en ressources militaires conventionnelles, les actions entreprises par les islamistes sont de nature asymétrique »

    Pour le moment peut-être, mais si les banlieues sont aussi armées qu’on le dit et qu’on peut le redouter, ça pourrait bien finir par être asymétrique dans l’autre sens ! D’où :

    Il y a un chapitre que, mon colonel, vous n’avez pas encore envisagé de traiter dans cette guerre, je crois, et c’est le côté logistique ou comment ils s’approvisionnent en armes et constituent lentement leur arsenal pour parvenir à installer une guerre conventionnelle un jour ou l’autre. Et comme c’est un sujet très peu médiatisé, omerta oblige, il serait bon qu’un jour, quelqu’un se penche sur cette épineuse question.

    Car ces armes ne sont pas destinées qu’à servir les trafics de drogues, je dirais même, c’est plutôt les trafics de drogue qui servent à alimenter l’approvisionnement en armes certainement.

  2. Le début de cette analyse me fait penser à la réflexion du Commandant Mafart à l’issue de l’affaire du Rainbow Warrior ! Il disait qu’il s’est fait prendre grâce (ou à cause de) la solidarité des citoyens de Nouvelle Zélande qui surveillent et signalent les faits et gestes de ceux qui leur paraissent suspects. Un état d’esprit caractéristique paraît-il des néo-zélandais !
    D’autre part, nous savons bien que tout terroriste ne peut pas subsister sans l’appui d’un environnement favorable. On sait comment les terroristes des derniers attentats ont pu échapper à la police aussi longtemps.
    Il est donc à craindre que les terroristes islamistes bénéficient effectivement de tous les appuis nécessaires de leurs coreligionnaires mais aussi de nos collabos « crétins nuisibles »
    Va y avoir du boulot mon Colonel !

    • @ montecristo

      Je crois d’ailleurs qu’il viennent de tirer sur un fil de laine, avec leurs enquêtes et autres arrestations du moment dont ils risquent bientôt de s’apercevoir qu’il y a derrière une pelote de la taille du territoire franco-belge, si ce n’est plus !

Les commentaires sont fermés.