La France millénaire est devenue la serpillière des fous d'Allah

Ri7GuignolRamadanDans la sourate 9, verset 29, il est écrit : « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au jour dernier, qui n’interdissent pas ce qu’Allah et Son Messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, en état d’humiliation. »

Dans ce verset, Allah ordonne aux musulmans de mener la guerre sainte contre les Chrétiens et les Juifs afin de les soumettre à sa volonté. La sourate 9 ( le repentir) est classée à l’avant dernier chapitre( 113) du coran qui en compte 114. C’est une sourate post-hégirienne, elle est médinoise et de fait guerrière. Elle a abrogé une bonne partie des versets mecquois. D’ailleurs, les versets 5 et 29 de cette sourate sont appelés versets de l’épée ( la violence est justifiée et même sacralisée par Allah et son Envoyé).
De nos jours, les musulmans rusent pour dissimuler le vrai visage de l’islam alors qu’il est en permanence en guerre larvée contre les non musulmans. Alors croire que l’heure où cet article est écrit que l’humanité toute entière n’est pas en confrontation directe contre l’islam qui est entré dans sa quatrième phase du djihad depuis 622 de l’ère chrétienne contre tout ce qui n’est pas musulman (après Mahomet, ses successeurs, les quatre califes ‘bien guidés’ et les sultans ottomans) est une faute grave qui aura des conséquences désastreuses sur les démocraties européennes. Car leur mollesse, leur compromission et leur manigance ne vont pas les soustraire au combat contre le prince des ténèbres qui gouverne l’esprit islamique.
Ce qui est incompréhensible et même désespérant, c’est que dans les pays musulmans, un vent d’apostasie est en train de se lever mais en Occident la course à la dhimmitude est lancée. Et gare à celui qui arrivera le dernier.
On constate que dans ces pays dits libres, la caste politico-médiatique préfère se coucher devant l’islam et détenir ainsi la palme d’or de l’indignité en faisant fi des idéaux qu’elle croit défendre mais en réalité, la politique qu’elle mène, ne sert que ses propres intérêts qui sont bassement matériels tout en disant au diable les principes démocratiques pour qu’elle soit bien servie. Faisant profit bas devant les adeptes de Mahomet, elle utilise sa conception à sens unique des droits de l’homme pour taper fort même très fort contre ceux qui osent remettre en cause le djihad. Elle est la fossoyeuse de la démocratie et de la liberté qu’elle croit défendre. Si comment comprendre qu’un djihadiste qui revient du front syrien est mieux traité qu’un citoyen lambda qui oublie de payer une amende ? Comment comprendre qu’un djihadiste notaire est mieux considéré qu’un apostat musulman dans ces pays qui n’arrêtent pas de commercialiser leur modèle de tolérance et notamment en France ?
La France millénaire, n’est-elle pas prisonnière des mahométans au point que ses dirigeants tentent de faire étouffer dans l’œuf toute critique anti-islam ? N’est-elle pas devenue une serpillière sur laquelle les fous d’Allah du monde entier s’essuient les pieds sans qu’ils y soient inquiétés ? Ils estiment que tout leur est dû dans ce pays qui les a accueillis pas grâce à la générosité du peuple français mais par la volonté d’Allah et de son Apôtre. Donc, pour eux, il est tout à fait normal de réclamer plus d’islam, plus de charia… Car ils se sentent en pays conquis à cause de la lâcheté de ceux qui le gouvernent.
N’en déplaise aux fossoyeurs du quotidien, la situation est grave. Depuis 732 de l’ère chrétienne, c’est la première fois que la France est réellement menacée de l’intérieur par l’islam. Il faut être vraiment aveugle ou stupide pour ne pas s’en apercevoir. Demain, la France ne sera plus la France, si rien n’est entrepris pour stopper la machine infernale de l’islamisation.
Il ne se passe pas un jour sans que l’islam ne soit pas au cœur des polémiques et des faits divers graves mais ceux qui sont aux commandes du pays détournent leurs regards vers des horizons lointains. La dangerosité de la religion de paix et d’amour ne les préoccupe pas. Ils s’en foutent éperdument, ce qui les intéresse, c’est comment garder les maroquins aussi longtemps que possible. Ils gèrent leurs carrières, sans plus.
Savent-ils au moins que la terreur est la base de l’islam ? Car sans le djihad et la violence sacrée, il disparaîtra rapidement de la surface de la terre. C’est cette terreur qui emprisonne les musulmans et qui les oblige à ne pas abandonner cette religion archaïque qu’ils ont héritée de leurs ancêtres sans discernement.
L’endoctrinement de l’islam porte sur les mêmes sujets : le culte de la mort, de la violence, du paradis et du djihad qu’on soit à Paris, à Médine ou Kaboul. Ce sont les mêmes sujets qui reviennent chaque vendredi lors de la grande prière. Depuis quinze siècles, l’arbre de la terreur et la tyrannie islamiques a été planté par Mahomet qui avait compris que ce sont des armes efficaces pour obtenir la victoire contre les ennemis d’Allah, c’est-à-dire les non musulmans. Terroriser pour dominer, telle la devise de l’islam dont ses adeptes le qualifient comme une religion de paix et d’amour en tout en rusant et en simulant la victimisation pour faire endormir ceux qu’ils combattent.
Allah et son Envoyé, dans le coran, n’ont-ils pas théorisé la violence contre les mécréants pour les asservir ? N’est-il pas écrit dans des centaines de versets coraniques que la violence est sacrée et même légitime contre les kouffars pour les soumettre ?
«Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable. » (sourate 2 verset 216)
« Nous allons jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. » (sourate 3 , verset 151).
Et ton Seigneur révéla aux Anges : « Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez-les donc au-dessus des cous et frappez-les sur les bouts des doigts. » ( sourate 8 verset 12).
« Allah aime ceux qui combattent dans Son chemin en rang serré pareils à un édifice renforcé. » ( sourate 61 verset 4).
Avec cette violence voulue par Allah qui est décrite dans le coran, comment la caste d’en haut, peut-elle encore prétendre que l’islam est une religion de tolérance ? N’est-elle pas complice de cette religion qui prône la destruction de celui ou celle qui refuse l’adoration du dieu de la Mecque ? L’exemple de cette complicité flagrante avec l’islam est affirmé une fois encore, par le Président de l’institut du monde arabe (IMA) Mr Jack Lang. Quand il déclare sur le plateau d’une télévision que le Qatar ne finance pas le terrorisme islamique, n’est-il pas devenu un faussaire du réel ? A-t-il lu le rapport du Congressional Reseauch Service ( CRS) dépendant du Congrès qui précise bien que les organisations criminelles islamiques ( DAESH, Al-Qaeda…) sont financées par des donateurs qataris sous la forme de zakat ( impôt islamique) ? Doute-t-il des compétences des services américains ? Ou bien prend-il les Français pour des incultes ? Mais de qui se moque-t-il, lui l’éminent juriste ? Est-il atteint, lui aussi de la takkya et de la dhimmitude ou bien le pouvoir et les privilèges lui ont fait perdre la raison et le bon sens paysan? Le vent chaud de Doha, lui a-t-il inoculé le virus wahhabite ? La table bien garnie de l’Emir du Qatar, l’a-t-elle rendu soudainement amnésique ?
Il doit la vérité au peuple français, car son attitude ne présage rien de bon à l’avenir, lorsqu’un homme politique de son envergure dissimule la vérité pour quelques avantages, ça devient inquiétant. Franchement, c’est un déni de réalité et une dissimulation des preuves du crime.
Lui, le chantre des droits de l’homme, qu’il chante midi et soir, pourquoi reste-t-il muet comme une carpe sur le sort du poète qatari Mohammed Al-Adjami qui croupit dans les geôles de son ami l’Emir Tamim ? Pour information, Mohammed Al-Adjami purge une peine de 15 ans pour avoir écrit un poème qui a déplu à son Altesse l’Emir du Qatar. Dans ce pays, la liberté d’expression signifie la case prison, car on ne touche pas au grisbi…
Mais où sont passés les donneurs de leçon, les moralistes à deux sous de la caste d’en haut dont fait partie Mr Jack Lang ? Pourquoi, lui, se mure-t-il dans un silence mortuaire pendant que les protégés des qataris, à Mossoul vendent à la criée les filles et les femmes yazédies pour quelques dollars ? Doit-on le croire encore, lui, le vendeur de mirages et de mensonges pour sauver ses privilèges ?
Il est de notoriété publique désormais qu’à la vue des liasses des pétrodollars, l’oligarchie se couche. Rien vu, rien entendu, telle est sa devise, à la vue de Doha. Elle est seulement arrogante et culpabilisante envers les Français. N’est-elle pas la protectrice de la barbarie islamique et son alliée objective ?
Pour preuve, M. Laurent Fabius, le ministre des affaires étrangères, n’avait-il pas dit que les djihadistes du front Nosra ( succursale d’Al-Qaeda en Syrie) font du bon boulot ?
La liste de la compromission avec l’islam de l’oligarchie politico-médiatique n’est plus à démontrer. Bien qu’elle soit mouillée jusqu’au cou, elle reste sourde, aveugle et continue de creuser son trou et celui de la France avec…
Hamdane Ammar

image_pdf
0
0