France Orange Mécanique : la voilée hurle et cutterise deux personnes

La Seyne-sur-Mer (Var) – Dimanche matin, vers 10 h, au supermarché « Leclerc », une femme, née en 1994, habillée de noir et voilée, (« française » paraît-il !) a agressé deux personnes à l’aide d’un cutter, blessant assez sérieusement un client et plus légèrement une caissière, tout en hurlant « Allah Akbar ». Rapidement maîtrisée par des membres du personnel et remise à la police. Elle serait inconnue des services de renseignement, pas « Fiché S », mais connue des services de police pour des faits de violences. Le procureur de la République, Bernard Marchal, a aussitôt déclaré que cette femme présentait des troubles psychiatriques, mais qu’il était tout de même possible qu’elle soit également « radicalisée » (On veut bien le croire sur parole, mais l’on souhaiterait également connaître l’identité et les origines de « cette française voilée » !)

Angers (Maine et Loire) – 2000 armes saisies, dans 54 départements français, par la section de recherche de la gendarmerie d’Angers. C’est l’aboutissement d’une enquête qui a duré deux années et dont les premières opérations se sont déroulées de février à décembre 2017 : des fusils d’assaut, des pistolets mitrailleurs, des armes de guerre et de poing. Toutes ces armes étaient cachées dans des habitations et elles proviennent, en majorité, de l’ex Yougoslavie. 250 personnes ont été entendues, des collectionneurs, des receleurs, des vendeurs, des acheteurs, etc. Trente individus ont été mis en garde à vue et les deux têtes de ce très vaste réseau de trafic d’armes, connus des services de police, ont été écrouées. Il s’agit à présent de savoir à quoi ont servi certaines de ces armes ? 

Rennes (Ile et Vilaine) – Le cadavre d’une jeune femme de 24 ans, SDF, a été découvert dans la cave d’un immeuble du centre-ville. L’autopsie pratiquée a révélé une mort par strangulation. L’enquête ouverte s’oriente vers un locataire de l’immeuble, âgé de 34 ans, dont on ignore, pour le moment, l’identité et l’origine, qui a quitté précipitamment son appartement le jour même de la découverte du corps. Il lui arrivait, d’après certains témoignages, « d’héberger » de temps en temps cette jeune femme. Lors de la perquisition de son logement a été découvert un blouson taché du sang de la victime. Le suspect avait déjà était condamné à une vingtaine de reprises pour violences et agression sexuelle. On peut se demander pourquoi il se trouvait en liberté ?

Encore à Rennes – Le Centre commercial « Italie », dans le quartier du Blosne, est mis sous pression par une « mafia » musulmane qui interdit la vente de porc et d’alcool. Le climat devient dangereusement délétère. Le boucher-traiteur a fermé définitivement ses portes en avril dernier. Usé par la pression il a vendu ses murs. Dans son local s’installera une boucherie « halal », la deuxième de ce centre commercial qui ne compte qu’une quinzaine d’enseignes. En onze années d’exploitation ce boucher a vu sa vitrine brisée une dizaine de fois  « parce que j’avais le malheur de vendre du porc ». Une inscription a même été gravée au couteau sur la porte en bois de son arrière-boutique « A mort les porcs, on vous saignera ! ». Il a déposé plainte une énième fois mais la police a refusé de se déplacer. Il y a trois ans, il a été menacé par une dizaine de voyous et a dû arrêter la fabrication de « galettes-saucisses » le vendredi, jour de la prière des musulmans. Même Abdallah, patron de l’épicerie halal voisine, se trouve devant l’obligation de stopper la vente d’alcool, ou de la dissimuler. Et nous sommes bien à Rennes, en Bretagne, en France ! Il est vrai qu’il s’agit d’une ville qui n’hésite pas à financer, à hauteur de 410.000 euros, le Centre culturel islamique « Avicenne » !  

Marseille (13) – Karim avait été condamné, il y a quelques mois, à 18 mois de prison avec sursis pour violences conjugales et menaces : « J’en ai rien à foutre, même si je prends 15 ou 20 ans de taule, je veux que tu ne ressembles plus à rien. ». Cette condamnation était assortie d’une interdiction de se rendre à Marseille et d’entrer en contact avec son ex compagne, Cathy, âgée de 37 ans, avec laquelle il a eu deux fils, de 4 et 12 ans. Karim avait annoncé son intention « que jamais plus son ex compagne ne retrouve un autre homme que lui ! ». Karim n’a jamais respecté cette interdiction et mardi, vers 16 h, à Marseille, il a suivi Cathy. Elle s’est sauvée mais il l’a rattrapée et, bien qu’elle se soit protégée le visage, il lui a aspergé la face, les yeux, les bras et les mains, d’un liquide acide. Cathy, sur son lit d’hôpital, au service des grands brûlés, accuse la justice et les juges d’être responsables de son état actuel pour n’avoir pas condamné Karim à de la prison ferme et de l’avoir laissé sans aucune surveillance, même pas un bracelet électronique !

Et encore à Marseille, pour ne pas perdre les bonnes habitudes. Le 1er avril dernier, un individu surpris en train de voler dans les voitures garées sur le parking de la discothèque « Mix Club », à Rognac, à une trentaine de kilomètres de Marseille, est poursuivi et rattrapé par une bande d’individus. Frappé, roué de coups puis poignardé à plusieurs reprises. Originaire de Saint-Etienne (Loire), il est découvert mort sur le bord de la route. Grâce au visionnage de dizaines d’heures de vidéo-surveillance, les gendarmes ont interpellé mercredi une douzaine d’individus, tous connus pour trafic de stupéfiants et vols avec armes, dans les zones les plus dangereuses de la capitale phocéenne : Aygalades, Air Bel, Félix Pyat, La Granière et Campagne-Lévêque. Cinq ont été mis en examen, dont un mineur, pour ce meurtre sauvage. Plusieurs grammes de cocaïne et kilos de cannabis ont été saisis, ainsi qu’un pistolet automatique. C’est sur ce même parking qu’un trafiquant avait été liquidé d’une rafale de kalachnikov en septembre 2016.

Et toujours à Marseille – Un policier de la DGSI, en civil, qui déjeunait sur la terrasse d’un restaurant, s’est fait voler son arme de service, qui se trouvait dans sa sacoche. La voleuse, une femme d’une soixantaine d’années, connue des services de police pour des faits similaires, a été rapidement localisée mais l’arme s’était déjà volatilisée. Une somme de 2500 euros, découverte sur elle, provenait probablement de la vente du pistolet.

Macon (Saône et Loire) – Samedi, en fin de journée, au stade du Nord, une vingtaine de migrants, mineurs et majeurs (difficile à distinguer) s’entraînent au foot. Un jeune Mâconnais tente de se joindre à eux mais il est éloigné d’un coup de chaise. Vexé, il part chercher du renfort dans le quartier des Saugeraies et aussitôt une quarantaine de jeunes se mobilisent et déboulent, à bord d’une dizaine de voitures. Des coups sont échangés mais les « migrants » pour une fois en minorité, prennent la fuite en direction du port de plaisance et certains même se jettent à l’eau pour « échapper à la raclée ». Bilan : 5 blessés légers. Aucune interpellation n’a été effectuée.

 Vitry-le-François (Marne) – Vendredi soir, plusieurs coups de feu ont été tirés en pleine rue, vers 22 h 30. Un homme a été tué par balle et un second grièvement blessé, alors qu’un barbecue réunissait une centaine de personnes fêtant la fin du ramadan, dans le quartier Rome-Saint-Charles. De nombreux impacts de balle ont été découverts. Personne n’a voulu témoigner. Les auteurs probables des coups de feu ont été interpellés samedi matin. Il y a dix ans, jour pour jour, dans la nuit du 14 au 15 juin 2008, des émeutes avaient secoué ce même quartier, en proie toujours au trafic de drogue, et une cinquantaine de voitures avaient été brûlées et les pompiers et gendarmes agressés. Dix ans plus tard rien n’a changé…il fait toujours bon vivre à Vitry-le-François !

Firminy (Loire) – Dans la nuit, un voisin se gare sur « sa » place réservée aux handicapés. Celui-ci, âgé d’une cinquantaine d’années, lui tire dessus et le blesse puis se donne la mort, avec son arme, quand les gendarmes viennent l’arrêter.

Les Ulis (91) – « Les occupations agressives de hall troublent la vie des gens qui résident dans ces quartiers. Seule la capacité des habitants et des bailleurs à se mobiliser et à contacter la police peut permettre d’inverser la situation. ». Non, ce n’est pas aux citoyens d’intervenir, ce n’est pas aux citoyens de risquer leur vie et celle de leur famille, c’est aux forces de l’ordre de « faire ce boulot », elles savent parfaitement où se situent ces quartiers et les dealers mais encore faut-il qu’il y ait une volonté gouvernementale d’y mettre fin, encore faut-il qu’elles en reçoivent l’ordre et qu’elles en aient les moyens. Un père de famille de la résidence du Bosquet, aux Ulis, a osé dénoncer les racailles. Un voyou a pénétré dans son appartement, l’a traîné sur le sol, l’a roué de coups devant ses enfants et a même tenté de l’étrangler. Malgré les menaces il a brisé « l’omerta » habituelle et a donné la description de son agresseur à la police et le voyou a été appréhendé. Il sera libre très bientôt et qui protégera ce père et sa famille ?

Saint-Aygulf (83) – Dans cette charmante station balnéaire, près de Fréjus, vendredi vers 17h. une dame âgée de 67 ans promène son chien dans le parc Aréna. Un individu l’accoste et lui demande du feu. Elle ne fume pas puis, méfiante, elle s’éloigne rapidement. L’individu la suit, la projette dans un fossé, la roue de coups, tente de l’étrangler puis la déshabille et la viole. Des promeneurs qui s’imaginent assister à des ébats pornographiques dans un bosquet, préviennent la police. Quand ils arrivent sur les lieux de l’agression, l’individu est toujours en train de violer sa victime, tout en poursuivant son étranglement. Il est appréhendé et la pauvre femme, à moitié asphyxiée, est transportée à l’hôpital Bonnet de Fréjus. On ne connaît pas encore l’identité ni l’origine de l’agresseur-violeur !

Sélestat (Bas Rhin) – Une adolescente de 13 ans, déjà connue des services de police (elle promet !) dont on ne nous a pas renseignés sur l’identité et les origines, a menacé d’un couteau un jeune garçon de 11 ans, en pleine rue, pour lui voler son cartable. La description faite par le gosse a permis d’interpeller la jeune délinquante qui a immédiatement tout avoué (Le cartable a été retrouvé à son domicile avec tout son contenu). Aussitôt relâchée, elle sera convoquée devant le juge pour enfants.

Manuel Gomez

image_pdfimage_print

12 Commentaires

  1. Pour le trafic d’armes, j’ai une hypothèse : ce sont les patriotes qui commencent à s’équiper avant les fêtes de fin d’année.
    En Amérique, on n’en entendrait même pas parler : c’est le marché de l’occasion. Il faut trouver trois kalachnikov pour en assembler une !

    • c est exactement de cela qu il s agit…mais on veut faire croire que les collectionneurs , paztriotes et peres de famille qui s inquiètes et s enquerissent de moyens pour se défendre sont des mechands débiles…

  2. « Le procureur de la République, Bernard Marchal, a aussitôt déclaré que cette femme présentait des troubles psychiatriques, mais qu’il était tout de même possible qu’elle soit également « radicalisée »  »
    A savoir que cette femme voilée qui avait agressé au cutter un homme et la caissière qui était venue pour l’aider, a été considérée responsable de ses actes, ce qui vient contredire totalement ce qui avait été dit au départ, sans même attendre l’expertise psychiatrique : que c’était une « déséquilibrée » :

    « La Seyne-sur-Mer : l’assaillante au cutter reconnue « responsable de ses actes »
    Une expertise psychiatrique de la jeune femme de 24 ans, ordonnée par le parquet de Toulon, « a pu être réalisée ». Elle a été reconnue responsable de ses actes, précise le parquet de Toulon, « sans aucune atténuation de sa responsabilité. Elle est handicapée adulte, mais handicapée physique ». L’auteure des coups de cutter est titulaire d’une carte d’adulte handicapé physique à 80% en raison de problèmes à la hanche.
    https://www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/attaque-au-cutter-dans-le-var-la-garde-vue-de-la-jeune-femme-prolongee-5832002
    Bien évidemment que son handicap physique ne la rend pas plus folle que quelqu’un d’autre. Par contre, qu’elle soit une musulmane radicalisée, c’est évident.

  3. Les flics ne trouveront pas les armes des FDS de la cambrousse …..Trop vicieux nos paysans !!! la cambrousse c’est l’omerta et celui qui devient trop fouinasseur il lui est fortement déconseillé d’ouvrir sa gueule . Les armes trouvées viennent surement de manouches trafiquants ou de ferrailleurs trop bavards (le paysan n’a pas pour ami internet ne se sert pas de carte bancaires mais se promene avec une liasse de billet , et a part son fusil de chasse au dessus de la cheminée du séjour ,le reste de la caincaillerie est a l’abri des regards indiscrets )

  4. Monsieur Gomez , concernant la voilée qui a cuttérisé deux personnes à La Seyne-sur-Mer , nous sommes en présence d’ un cas typique d’ humour muzz ( un peu comme avec le rap de Médine ) .
    En tout cas , c’ est ce que vous diront certains intervenants islamopohiles qui se produisent parfois sur RL .
    Les Français comme vous et moi sont tellement haineux et obtus qu’ ils prennent tout au premier degré et se refusent à admettre cette évidence : pour les muzz , agressions au couteau ( ici : variante , au cutter ) , mitraillages et égorgements divers constituent une forme d’ invitation courtoise et pressante au  » vivre ensemble  » .
    Et nous autres , les Français colonialistes et racistes sommes tellement dépourvus de sens de l’ humour que nous mélangeons tout , et par notre faute , nous compromettons gravement la volonté d’ intégration de ces islamistes injustement discriminés , pourtant bourrés de bonne volonté .
    Yann Moix , Pascal Boniface et Matthieu Kassovitz vous diront d’ ailleurs la même chose : tout est de notre faute .

  5. A Rennes toujours, l ‘autre dimanche, un peu tard dans la soirée, deux jeunes femmes bavardaient au pied d ‘un immeuble -devinez quelle sorte – plusieurs jeunes les agressent verbalement.
    Elles se séparent mais un jeune de 12 ans la poursuit et l’agresse sexuellement.
    Arrêté, déjà bien connu des services de police, il a été remis à un foyer d ‘un autre département.
    Même région, d’autres jeunes mineurs, autres agressions.
    Il faut prévoir une contribution de 45 Euros par contribuable pour l’aide aux réfugiés de la région, cette année.

  6. Tamurt (quotidien kabyle) du 19/6/2018 sous le titre : L’intolérance religieuse à Marseille
    « A chaque mois de ramadan en France il y a de nombreuses agressions physiques et verbales contre les Français d’origine nord-africaine par les salafiste qui ont déjà réussi à faire applique la charia dans certaines cités dites sensibles. »

  7. Cette revue de Presse (pression islamique) est salutaire… Merci…
    Manqueront toujours les condamnations afférentes…
    Dans deux ou trois ans ? Si de rares existent….

  8. DRÔME
    Saint-Marcel-lès-Sauzet : deux corps découverts dans une habitation

    La femme est âgée d’environ 80 ans. Elle était la propriétaire de lieux. L’homme n’a pas été formellement identifié.

    Selon nos informations, le visage de l’octogénaire présente des traces de coups violents. À l’arrivée des secours, les deux corps étaient recouverts d’une couverture.

    https://www.ledauphine.com/drome/2018/06/19/saint-marcel-les-sauzet-deux-corps-decouverts-dans-une-habitation

  9. Heil Daesh, comme disait BB, ils sont partout : la bête démoniaque et monstrueuse.
    vive la laïcité intégrale

Les commentaires sont fermés.