France Orange Mécanique : Résumé de la 8e semaine 2022

Dupond-Moretti-Yeti.png

À l’attention de Messieurs les ministres de la Justice – garde des Sceaux et de l’Intérieur, quelques « faits divers » au cours de ces mois de février 2022 dans notre « Douce France » où, selon eux, l’insécurité ne serait qu’un sentiment !

Au sujet de la « double nationalité » : la supprimer ne serait pas la solution, elle peut même être une protection efficace contre la délinquance, à la condition que tous, récidivistes, délinquants, voleurs, agresseurs, violeurs et criminels, soient déchus de leur nationalité française et expulsés immédiatement. La déchéance de nationalité doit être inscrite au programme du candidat que nous choisirons !

Semaine 8 : 

19/02 – Toulouse (31) : Ils étaient mineurs en 2018, Alexandru Lipitor, Florin Corbei, et Robert Baicu et ils comparaissent cette semaine devant la justice. Des jeunes Roumains pour lesquels la cour d’assises des mineurs va tenter de comprendre pourquoi ils ont tabassé Serge Balthazar dans la nuit du 17 juillet 2018, avant de le jeter vivant dans la Garonne. Le corps sans vie de ce SDF de 61 ans, qui vivait dans sa voiture à proximité du Stadium, avait été retrouvé à moitié immergé le 25 juillet 2018. Ces repris de justice, qui ont “des tendances sociopathiques” ou “psychopathiques” disent les experts, auraient fait passer le malheureux par-dessus la rambarde d’un pont de la rocade, malgré ses pleurs et ses suppliques.

Rennes (Île-et-Vilaine) : Un migrant clandestin, en situation irrégulière, âgé de 31 ans, a poignardé et blessé grièvement un homme sur la place des Lices. Il a été mis en examen pour tentative de meurtre.

Rouen (Normandie) : Dans un foyer de travailleurs, un homme d’une soixantaine d’années a trouvé la mort, victime d’une centaine de coups de couteau. Le suspect, de nationalité mauritanienne, va faite l’objet d’une hospitalisation sous contrainte.

Grigny (Rhône) : Xavier Odo, maire de Grigny, a été victime d’une agression sur la place du marché. Un individu, sans aucune raison apparente, l’a violemment frappé au visage avant de l’insulter, le menaçant de mort. Il était porteur d’un couteau. « Un nouveau cap a été franchi dans l’inacceptable » a déclaré la première adjointe, Isabelle Gautelier.

La Chapelle-Saint-Luc (10) : Dans une petite rue tranquille de cette commune chapelaine, une vingtaine de coups de feu ont été tirés à l’arme automatique. Pas de blessé mais un quartier en émoi devant « cette scène de guerre ». Les voitures qui se situaient entre le tireur et la maison visée ont subi de graves dégradations. Un individu a été interpellé à Troyes, quartier des Chartreux.

Marmande (47) : Une jeune femme, mère de trois enfants et âgée de 31 ans, retrouvée morte dans son domicile, tuée de plusieurs coups de couteau par un homme de 41 ans, ressortissant marocain résidant à Bordeaux, « avec laquelle il entretenait, depuis peu de temps, des relations épisodiques. » 

Neuilly-sur-Seine (92) : En début de soirée, dans une rue de Neuilly, une jeune femme, âgée de 22 ans et souffrant d’un handicap mental et physique, a été violée par deux individus de 21 et 22 ans, d’origine roumaine. Ils ont été appréhendés et écroués puis mis en examen par le parquet de Nanterre. Sous le choc, la jeune victime a pu raconter son agression aux policiers !

Échirolles (Isère) : Un homme d’une trentaine d’années est mort, après son transport aux urgences de l’hôpital de Grenoble, après avoir reçu plusieurs coups de couteau dans la rue de Bretagne. Le meurtrier n’a pas encore été interpellé.

Guéret (Creuse) : Un ressortissant afghan, âgé de 31 ans et déjà connu des services de police, possédant un titre de séjour valable jusqu’en 2023, a agressé sexuellement et tenté de violer, en pleine rue, deux femmes successivement, dont la première âgée de 74 ans.

20/02 – Tribunal de Bobigny (93) : Elsadiq Obieda officie depuis 2019 en tant qu’interprète. Après 22 ans et maîtrisant la langue arabe « C’est un poste à plein temps, et on n’a pas le temps de faire autre chose. Le tribunal de Bobigny est la plus grosse juridiction française à utiliser des interprètes. Je suis continuellement confronté à des choses atroces, entre celui qui a égorgé sa femme et ses enfants, celui qui a brûlé sa compagne, celui qui a violé sa mère… C’est mon quotidien. » 

Justement à Bobigny, un individu, dont on ignore l’origine, a pris en otage trois femmes avant d’être interpellé, rue du Chemin vert par les policiers du RAID. Il est accusé d’avoir tué un homme peu avant, et d’en avoir blessé un second, près d’un établissement de restauration rapide, sur le boulevard de l’Hôtel-de-Ville.

21/02 – Cherré-Au (Sarthe) : Une femme, choisie au hasard, a été agressée au cutter par un individu âgé de 42 ans, dans le centre commercial Leclerc de Cherré-Au (Sarthe). L’agresseur a frappé au hasard, s’en prenant également à une fillette de 9 ans et à sa grand-mère à coups de poing. Le parquet du Mans l’a placé en « hospitalisation sous contrainte en milieu psychiatrique ». 

Coulommiers (77) : Il dort tranquillement, près de son épouse, lorsqu’un bruit le réveille. Il se retrouve face à un cambrioleur. Âgé de 86 ans, il n’hésite pas à s’emparer d’une chaise pour l’asséner sur l’individu mais il reçoit un tas de coups de poing et son agresseur prend la fuite après avoir arraché le collier de son épouse (80 ans), divers objets et 1300 euros en espèces. (si cela s’était passé au Texas l’intrus aurait eu moins de chance de s’en tirer !)  

22/02 – Tours (Indre-et-Loire) : Hélène, septuagénaire, entretenait une relation intime avec Abdelkader, trentenaire. Le 27 mai 2020 les policiers intervenaient en pleine rue car elle avait été « fracassée » par son « compagnon » : coups de pieds, cheville blessée, orteil cassé, avant qu’il ne disparaisse avec sa carte bancaire et les clés de l’appartement. Il retirait de petites sommes plusieurs fois par semaine et frappait même le chien. La victime avait déjà porté plainte à deux reprises mais aucune suite n’avait été donnée. Abdelkader a été condamné à 30 mois de prison, dont six avec sursis, plus 5 000 euros pour les souffrances endurées. 

Lauzerte (82) – Gérard, âgé de 70 ans, est terrorisé et roué de coups de poing par un multirécidiviste, qui a squatté et pris possession de son domicile et déjà expulsé à 6 reprises. Gérard vit depuis deux mois chez sa sœur : il a cassé la serrure en criant « Je vais te tuer ». La plainte qu’il a déposée est restée jusqu’à présent lettre morte. 

*Charlotte d’Ornellas contredit le ministre de la Justice Dupond-Moretti : « Contrairement à ce qu’il affirme, il y a bien des statistiques sur la nationalité des détenus dans les prisons françaises… 24,9 % de ces détenus sont des étrangers, et ces statistiques ne tiennent pas compte des détenus issus de l’immigration. » 

23/02 – Nantes (Loire-Atlantique) : Un SDF se fait voler le peu qu’il possédait par quatre migrants clandestins, dont un ressortissant algérien qui faisait l’objet d’une OQTF mais également d’une peine de prison, prononcée par la justice bordelaise mais non exécutée.

Pontoise (Val-d’Oise) – Après une opération antistupéfiants menée le 14 février dans un point de deal très connu, rue de la Fontaine, un riverain, âgé de 52 ans, a été retrouvé à l’hôpital par les enquêteurs : il avait été pris pour cible par les voyous du quartier « car il avait été vu parlant aux policiers pour leur faire part de son exaspération sur ce trafic en plein jour. » 

Grenoble (Isère) – Un migrant clandestin, objet d’une OQTF, a mis le feu dans l’une des geôles de l’hôtel de police de Grenoble, situé au 36 boulevard Maréchal-Leclerc, alors « qu’il avait été fouillé avant son incarcération (paraît-il !) ». 150 personnes ont dû être évacuées de ce bâtiment de six étages. Placé en garde à vue, à la suite d’un vol, il tentait ainsi d’échapper à la reconduite vers la frontière. 14 policiers ont été particulièrement exposés à l’inhalation de la fumée.

Vitrolles (13) – Sur l’avenue du 8 mai 1945, dans le quartier de la Frescoule, deux équipages de la police municipale ont été visés par le jet d’un cocktail Molotov. L’engin incendiaire a explosé sur l’un de deux véhicules de police qui étaient à l’arrêt mais mais aucun des quatre fonctionnaires n’a heureusement été blessé : “Les vitres des deux véhicules étaient ouvertes au moment du jet de ce cocktail Molotov qui aurait donc pu atterrir à l’intérieur du véhicule, avec les conséquences dramatiques que cela aurait pu engendrer”. Trois jeunes suspects ont été identifiés dès le lendemain avant d’être interpellés, placés en garde à vue, puis mis en examen pour tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique indique une source judiciaire.

24/02 – Bordeaux (Gironde) : Impasse Grenier, dans le quartier Belcier, derrière la gare Saint-Jean, un homme âgé de 58 ans a été retrouvé mort, dans une mare de sang, frappé d’une douzaine de coups de couteau. Habitués, les riverains de ce quartier, où circulent librement dealers et prostituées, ne se sont pas inquiétés des cris. L’enquête a été confiée à la PJ.

Carquefou (44) – Un homme d’une trentaine d’années, poursuivi par un groupe d’individus armés, a été abattu. Un autre blessé. Plusieurs coups de feu, d’une arme automatique et d’une arme de poing, ont été entendus.

Lens (Nord) – Passant sous le pont Césarine, avenue Alfred-Maës, une femme d’une cinquantaine d’années est agressée violemment, jetée au sol et frappée à coups de pieds par deux migrants d’origine algérienne qui voulaient lui voler son sac. Devant sa résistance ils s’enfuient. Tous deux sont arrêtés quelques jours plus tard pour un vol à l’étalage à Noyelles-Godault et la victime identifie Abdel Baaziz, 23 ans, arrivé depuis 2018, et son complice, un mineur de 17 ans.

Saint-Étienne (Loire) – Un Algérien, mineur isolé de 17 ans, a été interpellé dans le centre commercial « Centre-Deux » alors qu’il hurlait « Dégagez, je vais tous vous planter ». Peu avant il avait agressé une passante. Déjà connu des services de police, le mineur, qui possède un document de circulation, a été placé en garde à vue.

25/02 – Nîmes (Gard) : Alors que des policiers verbalisaient une voiture garée sur le trottoir, à hauteur de la place De-Lattre-de-Tassigny, dans le quartier du Chemin-Bas, une bande de jeunes s’est interposée en hurlant « On est chez nous, on est chez nous », ils voulaient faire reculer les policiers. Les renforts sur place ont été encerclés par une trentaine de voyous et des jets de pierres. Seulement un adolescent de 15 ans a été interpellé.

Le Mans (Sarthe) – Un videur de la discothèque « Le Guest’s « qui fermait les portes a été menacé de mort par un migrant syrien, âgé de 24 ans : « Je vais vous buter tout de suite », qui lui a tiré dessus avec un pistolet d’alarme, puis frappé les policiers qui ont dû employer les « tasers » pour le maîtriser. Son avocate a plaidé « sa bonne intégration ». L’agresseur a été condamné à 10 mois de prison avec sursis et interdiction de séjourner au Mans pendant trois années.

Reims (Marne) – À la sortie d’une discothèque, dans le secteur de la place d’Erlon, non loin du commissariat, deux jeunes femmes ont été violées en pleine rue. La première victime d’une fellation et la seconde d’une tournante, mais il n’existe aucun lien entre ces deux affaires, a précisé le procureur de la République, l’une et l’autre ne se connaissant pas.

Paris (75) – À la station de métro Porte de Bagnolet, dans le 20e arrondissement, trois agents de la RATP, hors service, ont tenté d’intervenir lors d’une scène violente qui se déroulait sur le quai de la ligne 3. L’un des agresseurs a planté son couteau dans la cuisse de l’un des agents, avant d’être maîtrisé et menotté. Il a été placé en garde à vue.

*Le tribunal administratif de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, a suspendu de son poste un pilote (depuis quinze ans) d’Air France, accusé de radicalisation : il respectait scrupuleusement ses heures de prières « y compris pendant les vols » et pratiquait le jeûne du ramadan malgré les risques de sécurité liés à cette pratique. Des collègues de ce pilote avaient fait part de leur volonté de ne plus voler avec lui « par manque de confiance » (Les passagers, eux, n’en savaient rien !)

*Ne vous semble-t-il pas étonnant que les vidéos des très nombreuses agressions qui se produisent au sein des transports parisiens soient souvent détruites au bout de 48 heures, avant même que la police puisse les réquisitionner suite aux plaintes des victimes ? Selon une enquête Ipsos, un Français sur deux juge que l’insécurité s’est aggravé progressivement en France au cours de ces cinq dernières années.

Espagne – Depuis le début de 2022, plus de 6 000 migrants illégaux ont atteint les côtes espagnoles, soit une augmentation de 75 % par rapport à 2021. L’Espagne subit la pression migratoire la plus forte depuis que l’on tient des registres. Les îles Canaries continuent d’être la route la plus empruntée, le mouvement des flux migratoires du nord du Maroc vers la côte est de plus en plus intense. Depuis le début de l’année, les îles Canaries ont déjà accumulé plus de 5 000 arrivées illégales. L’immigration clandestine aux Canaries représente donc 78 % des statistiques nationales, en recevant en moyenne plus de 100 personnes par jour. Pour sa part, l’Andalousie continue de représenter le deuxième lieu de prédilection des mafias de l’immigration clandestine.

Ceuta (enclave espagnole au Maroc) : Un juge d’instruction a ordonné le retour en Espagne de 14 (soi-disant) mineurs isolés qui avait été expulsés en mai 2021 par le ministre de l’Intérieur. Ils faisaient partie des 2 000 migrants mineurs marocains arrivés à Sebta (Ceuta) en mai 2021 et expulsés en août dernier.

Gérone (Catalogne) : Après le viol, le mois dernier à Figuerès, d’une femme, âgée de 95 ans, par un migrant clandestin gambien, les autorités catalanes ont rendu publiques les statistiques sur les crimes sexuels, en hausse de 43 % et celles des délinquances de toutes sortes, plus 13 %. 329 crimes sexuels ont été recensés en 2021, contre 310 en 2019. Parmi eux 53 viols, soit +13 % et 276 agressions, soit + 49,2 % (185 cas en 2020). Ces mêmes autorités constatent que les victimes déposent plaintes bien plus souvent.

Île de Grande Canarie : Oussibi, un migrant d’origine malienne, âgé de 35 ans, avait été interpellé pour avoir abusé sexuellement d’une fillette de 4 ans, dans un centre d’hébergement pour migrants. Laissé en liberté, avec ordre de ne pas approcher la fillette, il n’a pas tardé à recommencer en abusant d’une fillette d’une autre famille. Arrêté et incarcéré.

Cela explique sans doute l’une des raisons qui font que le parti VOX (droite de la droite espagnole) se situe pour la première fois dans les sondages devant le PP (Parti Popular) et à proximité directe du PSOE (Socialiste). Une autre de ces raisons : la corruption à la tête de la communauté madrilène.

 Allemagne – Même en attendant le train, la prudence est désormais de mise. C’est ce que prouve l’augmentation effrayante de ces tentatives de meurtre particulièrement sournoises dans toute l’Allemagne. La plupart des auteurs de ces attentats ne sont pas de nationalité allemande et souvent ils sont jugés irresponsables par les tribunaux.

Toujours en Allemagne, mais à Dresde, Milad, 24 ans, dont nous ignorons les origines mais hurlant « Allahu akbar », avait poignardé plusieurs voyageurs dans la gare principale. C’était en 2021 et il avait notamment poursuivi un homme le poignardant à neuf reprises mais, selon l’avis d’un expert islamique du Bureau d’État des enquêtes criminelles « Il n’y a aucune indication d’extrémisme dans son acte. ». Notons cependant que Milad avait déjà commis une attaque au couteau dans une gare il y a trois ans et avait été condamné à 16 mois de prison. 

Selon la police, 29 cas de personnes poussées sur les rails ont été recensés en 2020. 49 cas recensés en 2021. Ce phénomène est actuellement perçu dans de nombreux endroits en Allemagne. Sur les 65 suspects connus, 38 d’entre eux n’étaient pas de nationalité allemande. En novembre, par exemple, un homme de 37 ans a perdu une jambe lorsqu’il a été poussé sous un train de banlieue. Le même mois, un homme de 70 ans a été gravement blessé à Hambourg-Dammtor après avoir été poussé sur les rails d’un train de banlieue. En 2019, une attaque à Francfort a fait sensation dans tout le pays : un migrant érythréen a poussé un garçon de 8 ans et sa mère devant un TGV. Le garçon est mort, la mère a survécu. Le tribunal a considéré qu’il s’agissait d’un meurtre, mais que le migrant n’était pas coupable et l’a envoyé en hôpital psychiatrique. Ce n’est pas un cas isolé : à plusieurs reprises, des troubles psychiques ont été constatés chez les auteurs des faits devant le tribunal.

Pologne – L’Algérien Abdanour Djabri, 40 ans, est arrivé à Starogard Gdanscki en janvier. Soi-disant marseillais, il avait fait la connaissance d’Ewa sur Internet et a vécu dans son appartement, rue Tczewska. Il a tenté de persuader Ewa, sourde de naissance, de se marier. Elle a refusé et il l’a tabassée. Prévenue par son fils, la police a défoncé la porte et a découvert le cadavre d’Ewa sur un canapé. Aucune trace de son amant arabe. Recherché par la police polonaise et Interpol le meurtrier aurait réussi à rejoindre l’Algérie.

Angleterre – Un migrant soudanais, Abdallah Baballah, 26 ans, ciblait des femmes alors qu’elles rentraient seules à la maison la nuit, menaçant de poignarder ses victimes il leur faisait subir de violentes agressions sexuelles et les dépouillait. Sans adresse fixe, il a admis un viol, une tentative de viol, deux accusations de vol qualifié et d’agression ayant causé des lésions corporelles graves. Également reconnu coupable pour trois autres chefs d’accusation de viol, trois vols qualifiés, une agression sexuelle, une tentative de viol et une menace de mort.

Italie – Après avoir été recueillis à 100 kilomètres des côtes italiennes de la Sardaigne par le navire « Diciotti » et trois vedettes des garde-côtes, 573 migrants, dont 59 mineurs, pour un grand nombre « non accompagnés » sont dirigés vers le port sicilien d’Augusta où ils seront débarqués.

*Puisque, apparemment, le ministre de la Justice n’est pas tenu au courant des statistiques concernant les détenus étrangers dans les prisons françaises, qui nous coûtent 700 millions d’euros par an, nous lui conseillons de lire « Le Figaro » du 24 février 2022 : Total des détenus en France : 69 173 – Total des détenus étrangers : 17 198, soit 24,9 %. Sur ce chiffre 9793 originaires d’Afrique : 3472 Algériens – 2220 Marocains – 1117 Tunisiens et 2984 d’autres Africains.

Manuel Gomez

image_pdfimage_print
18

3 Commentaires

  1. et dire que des gaulois réfractaires pensent encore s’abstenir ! n’hésitEZ plis, allEZ voter pour virer ces gugusses

  2. Ils ont été tirés au sort ou quoi, les ministres de la macronie ? Comment est-il possible qu’un homme dont la profession est de défendre les pires délinquants ait été choisi comme ministre de la justice ? C’est délirant. Pour la ressemblance, j’ hésite entre un crapaud géant ou un monstre des profondeurs marines. Plutôt un monstre des profondeurs, les crapauds sont des animaux très laids mais inoffensifs alors que cet homme-là est un nuisible.

Les commentaires sont fermés.