1

France, première victime au monde de la multinationale "Islam" ?

 

fiche s

La cruauté persistante de notre société à l’égard de l’Eglise est-elle encore justifiée à un moment où l’Islam prend son envol et que ses membres, victimes d’un complexe de supériorité, doublé , a minima, d’un syndrome de Stockholm (1), s’arrogent le droit d’imposer leurs lois ?
La soumission, par l’application de la stratégie bien connue (chez les commerciaux) du petit pas (2) fonctionne à merveille. 20 000 musulmans fichés S, partant de zéro (année 1990, guerre du Koweït)  et en l’espace de 25 ans, cela donne 200 muslimSS par département. 20 000 clients de la cause radicale. Un solide noyau, un début d’armée se constitue. Dans le secteur marchand, il existe des commerciaux capables de mentir comme des arracheurs de dents pour atteindre leurs objectifs, et j’en ai connu qui n’avaient aucun scrupule en jouant, pour les filles, de leurs charmes et pour les hommes, en versant des pots de vin pour des associations locales.  Des patrons d’entreprise savent très bien comment développer leurs affaires, en envoyant une petite armée pour les développer, sur le terrain « avec la bite et le couteau » (terme très utilisé dans le milieu des commerciaux), tout en exerçant une forte pression psychologique (poussant même certains commerciaux au suicide).
Ainsi, les 20 000 fichés muslimSS ne sont ils rien de moins, pour cette entreprise de conquête totale, que des « commerciaux » les plus motivés de l’Islam. Cette entreprise satisfait les gens dans la mesure où elle apporte une organisation semblant solide, alors qu’elle est en faillite morale. Les autres collègues de la boutique, petits scribouillards, petits chefs de service comptable, financiers, ce sont les « musulmans modérés », et aussi les Français en voie de dhimmitude  : ils défendent le halal, disent que l’islam est une religion de paix en affirmant avoir lu le coran, ou encore  qu’ils rasent les murs, et, pire encore, qu’ils continuent à voter PS ou UMP. Ces personnes à l’intellect et l’esprit critique insuffisamment développés, à la remise en cause en panne,  sont suivistes, car ils sont contents de voir leurs salaires tomber chaque mois, même si le produit vendu est « à gerber » ou « non fonctionnel » ou « pas fini »…car , « il faut bien avancer! ».
L’Islam a institué le mensonge avec la Takkyia, comme le savent les lecteurs de Riposte Laïque et d’autres bien informés. Seuls nos gouvernements dans leur ensemble n’ont pas eu accès à cette information capitale.
A ce moment particulier de l’Histoire de France, par la « mise en bouche » finement délicate de la tuerie du bataclan, qui semblera être un fait important mais infiniment mineur au regard de ce que nous réserve l’avenir (soit mot mille ans de combat gentil et courtois à coup de têtes tranchées , de corps déchiquetés… ininterrompu), il serait adapté de faire, par exemple, un petit geste  gratuit, en redistribuant autour de soi la vidéo synthétique de Bill Warner (Djihad vs Cruisade) (3). Cette vidéo me revient régulièrement à l’esprit pour la mise en lumière de l’Islam et de la relativement faible voracité des chrétiens face à l’Islam.  L’incapacité de renouveler une telle opération est liée au message intrinsèque du Christ, et parce que Jérusalem, parce que le tombeau du Christ, sont enfin accessibles aux chrétiens après  450 ans de « vol et viol » de ce lieu Saint.
Les croisades tuèrent par grand nombre (2 à 5 millions), faisant naître un ressentiment persistant des musulmans à l’égard des chrétiens occidentaux. Ces croisades continuent à être instrumentalisées par des marxistes, des athées christianophobes, …, pour ancrer mentalement une honte persistante : cela semble si contradictoire avec le Nouveau Testament que ce sentiment de culpabilité n’a pas de fin (déjà 800 ans) et engendre le rejet du christianisme chez les jeunes influençables issus de familles chrétiennes de tradition, qui n’ont plus aucune culture chrétienne (le système cathophobe a trouvé là un sésame imparable à la grande déchristianisation de la France).
Comme aujourd’hui, pour le djihad, les croisades permirent à de vils brigands,  à des exaltés, des désargentés , de nombreux fils de famille de chevaliers, de quitter leurs misères diverses (4) (« Ils [les croisés] resteront deux siècles en Terre Sainte, pillant et massacrant au nom de Dieu. Cette incursion barbare de l’Occident au cœur du monde musulman marque le début d’une longue période de décadence et d’obscurantisme. Elle est ressentie aujourd’hui encore, en Islam, comme un viol » !).
Nous continuons donc de payer les conséquences de la libération de Jérusalem, du tombeau du Christ, il y a 800 ans. Ce sursaut du XIIe siècle a cependant permis à l’Europe de rester chrétienne, d’élever nos milliers de si belles chapelles, églises et cathédrales, de faire de la France la première puissance mondiale sous Louis XIV….et d’engendrer les génies des temps modernes,  tels les frères Lumière, Pasteur, Joliot-Curie, Poincaré,…de grands génies industriels comme Michelin, d’immenses artistes comme Molière, Ronsard, Courbet, Delacroix, Le Nain, par brassées, par milliers, depuis ces derniers siècles et de manière ininterrompue …
Désormais, la France, pour montrer son affranchissement  de cette barbarie passée d’il y a 800 ans, utilise la stratégie du petit pas à l’égard de l’Eglise catholique. Elle veut se monter compatissante et ouvre grand ses bras aux musulmans, descendants de familles massacrées il y a 8 siècles (quand même!). Elle fait le choix de minorer les atrocités de la grande tuerie de la Révolution française, elle s’amuse à montrer des œuvres démoralisant au maximum toute velléité de suivre une voie chrétienne, très difficile et cependant méritante,  qui ne sera qu’un combat intérieur pacifique devenant de plus en plus invisible (sauf sursaut tous les 30 ans, par manifestations pacifistes dans les rues).
La suite, elle est cousue de fil blanc : la France connaîtra une situation à la turque, qui verra le meilleur d’elle-même pillé par un Islam conquérant, où survivra parmi les décombres, un noyau d’ultra-lumineux chrétiens, et devenu ultra-minoritaires. L’église sera retournée au temps des catacombes , dans les quartiers, les villes, les territoires, fortement islamisés. Sauf si on cesse de taper sur l’église que tente de relever dans l’esprit du Christ, le pape François, dans la suite de Benoît XVI. le dénouement est de toute façon en route.
Il faudra alors choisir entre les ténèbres et la lumière,  il faudra refuser d’accepter le clair obscur, la grisaille durable. Ce sera une prise de conscience radicale et quasi mystique. Le temps de la demi mesure est mort et enterré.
Olivier Marot
(1) le syndrome consiste à donner raison à son agresseur, et les musulmans « dits modérés » (en fait ceux qui ne connaissent pas le  coran,  par exemple les versets 34, 9, etc..) sont les premières victimes de ce syndrome. Ils sont par exemple incapables, à de rares exceptions près, de s’opposer aux plus violents d’entre leurs membres, et laissent donc pourrir la situation, sans fin, dans leurs sociétés, créant des sociétés infrahumaines et peu développées.
(2) Par exemple et au hasard  : ttp://www.jeanpierrelauzier.com/bulletin_motivation_petit_pas.html
(3) https://www.youtube.com/watch?v=I_To-cV94Bo
(4) http://www.herodote.net/1095_1291-synthese-90.php