1

Francis Gruzelle a-t-il fait capoter une nouvelle opération Lucette en Ardèche ?

HollandeLucette2L’histoire que nous allons vous compter est authentique, et confirme que nous sommes confrontés à un gouvernement, et à un chef de l’Etat, qui, face au désastre de sa politique, ne pense plus qu’à une chose : réussir des coups de communication pour allumer des contre-feux. Simplement, de temps en temps, un simple grain de sable peut gripper une mécanique qui paraissait bien huilée. Et cette fois, ce grain de sable ne s’appelle pas Lucette, il s’appelle Francis Gruzelle, notre ami et contributeur. A savourer jusqu’au bout, on n’a pas souvent l’occasion de rigoler un bon coup…

Acte 1

HollandelucettePour faire oublier le catastrophique épisode de la Lucette, lorraine à Vandoeuvre-les- Nancy, qui fait rire la France entière aux dépens du chef de l’Etat, l’Elysée « laisse fuiter », le mercredi 4 novembre, via les attachés de presse du Palais, une visite confidentielle de François Hollande à une autre Lucette emblématique en Ardèche, Colette la veuve du chanteur Jean Ferrat, à Antraigues-sur-Volane.
Coletteferrat
Jeudi 5 novembre, le quotidien régional le Dauphiné Libéré fait sa « Une » avec la venue de François Hollande, présentée comme un scoop décroché après d’intenses recherches, avec une immense photo, prise avec des enfants, en avril dernier, lors de l’inauguration de la Grotte Chauvet dans le Sud Ardèche.
HollandechezFerrat

Acte 2

Jeudi 5 novembre, à 7 heures, le journaliste ardéchois Francis Gruzelle découvre la UNE du Dauphiné Libéré. Redouté et craint par le Préfet et le Ministre de l’Agriculture lorsqu’il défend les apiculteurs, dont il est président, Francis Gruzelle, également défenseur de l’enfance maltraitée, est bien décidé à « jouer les trouble-fêtes » dans cette visite de propagande.
9 heures : les téléphones de Francis Gruzelle surchauffent. Le journaliste vérifie les informations publiées à Privas, auprès des autorités lyonnaises, puis des Attachées de presse à Paris. Tout se confirme : Hollande va bien venir chanter « Que la montagne est belle » en Ardèche, mais à la sauce socialiste et hollandaise.
hollande-se-goinfre11 heures : le plan de bataille est arrêté. Finie l’époque Jacques Chirac où le journaliste Francis Gruzelle était invité à tous les déplacements présidentiels. Là, Francis Gruzelle s’invite à Antraigues à la visite présidentielle, et en informe, par télécopie et par mail l’Elysée, avec, en destinataire principal Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire général de l’Elysée (1). Il propose, si feu vert de l’Elysée, d’être accompagné par 16 ou 17 pensionnaires d’un orphelinat du Nord Ardèche « MPV Tournon », où les jeunes n’ont pas eu d’eau chaude dans les douches pendant plus de deux ans, suite aux difficultés financières.
Hollandeinquiet
Absence de réponse de l’Elysée. Francis Gruzelle relance ses interlocuteurs. Dans un courrier mailé au secrétaire général de l’Elysée, Francis Gruzelle insiste pour que « Sadio, Abdoulaye et plusieurs jeunes migrants, arrivés voici quelques mois, qui présentent des traumatismes importants par rapport à leur vécu,  évoquent, devant François Hollande, les difficultés de leur survie quotidienne au sein de l’orphelinat MPV de Tournon, qui semble éprouver de sérieuses difficultés à recruter un ou une psychologue comme elle s’y était engagée… ».
Plus personne ne répond à Francis Gruzelle, de crainte peut être que les belles chansons de Jean Ferrat ne soient masquées par la réalité « Nuit et brouillard » de quelque orphelinat.
Homme de cœur, Francis Gruzelle insiste, dans ses messages adressés à l’Elysée, via Jean-Pierre Jouyet, sur certaines conditions de vie moyen-âgeuses de l’orphelinat « Maison Pour Vivre de Tournon », plus proche, par certains côtés, des Misérables de Victor Hugo et de Germinal de Zola, que de certains foyers de l’enfance ultra moderne, présentés par Marisol Touraine, à grand renfort de caméras dans la région parisienne. On peut même s’étonner que la justice confie des enfants à de telles structures…
Représentant élu des parents à l’orphelinat de Tournon, Francis Gruzelle détaille, par mail, le quotidien des petits Français et des 16 jeunes migrants imposés à la structure :
« La plupart des dysfonctionnements signalés persistent, et je m’interroge aujourd’hui sur les capacités de MPV à recevoir les enfants placés par décision de justice et par les services enfance du département de l’Ardèche. Dois-je vous rappeler qu’avant mon intervention du 17 juin 2015 au groupe d’Expression de MPV Tournon, les jeunes de la structure ont été privés d’eau chaude pendant plus de deux ans….
« A plusieurs reprises, j’ai interpellé le président socialiste du Conseil Départemental et les autorités sur le suivi du groupe des mineurs isolés étrangers (16 jeunes à ce jour – le groupe a doublé ces derniers mois), dont l’encadrement est insuffisant (un seul poste d’éducateur accordé après ces arrivées, alors qu’il en faudrait 3 minimum), et qui ne bénéficiaient pas du suivi d’une psychologue, par absence de psychologue ».
J’ai effectué un rappel par courrier mailé le 27 octobre 2015. Absence de réponse et de remède le la part du directeur !!! »
hollandechute

Acte 3

Vendredi 6 novembre
Effrayé par ce qu’il pourrait entendre de la bouche de 17 pensionnaires d’un Orphelinat Ardéchois, par leur univers de « sans dent », par leur terribles conditions de vie quotidienne, par tous les possibles dérapages d’une visite qui sent le soufre, par la réputation de « baroudeur » de Francis Gruzelle, François Hollande jette l’éponge.
Un communiqué de l’Elysée tombe et est repris par le site internet du quotidien le Dauphiné Libéré :
Ri7hollandeNIAISANTRAIGUES-SUR-VOLANE : La visite « confidentielle » d’Hollande samedi annulée
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0CB0QFjAAahUKEwiLyYr6lfzIAhXMhhoKHZiwDhQ&url=http%3A%2F%2Fwww.ledauphine.com%2Fardeche%2F2015%2F11%2F05%2Fle-deplacement-de-hollande-a-antraigues-est-annule&usg=AFQjCNFQ_4zdDWRwzcsK-ndmiby5l-Oo0Q

« Le déplacement du chef de l’État, François Hollande, devait avoir lieu en toute discrétion. Le président de la République souhaitait se rendre, samedi, dans le village d’Antraigues, où vivait Jean Ferrat. Mais, pour la discrétion, c’est raté, l’information ayant été dévoilée par Le Dauphiné Libéré. Avec l’organisation du rallye de l’Ardèche le même jour, la date était aussi, peut-être, mal choisie. Finalement, cette visite privée a été annulée…. ».

Cela, c’est bien évidemment la version officielle. Rien ne nous empêchera de penser que Hollande, qui rate à peu près tout ce qu’il entreprend, sifflé dans le 93, ridiculisé en Lorraine, n’avait pas envie de se retrouver face à des orphelins migrants, accompagnés par l’ami Gruzelle, qui n’a pas l’habitude de s’en laisser compter. Sans oublier un possible mauvais réflexe du service de sécurité du Président brutalisant un gamin de clandestin devant les caméras…

Carambaencorerate

Donc, finalement le plan de Colette de l’Ardèche remplaçant Lucette de Lorraine a capoté. Caramba, encore raté !

Martine Chapouton

 

(1) Lettre complète de Francis Gruzelle envoyée à Jean-Pierre Jouyet, secrétaire de l’Elysée.

Monsieur le Secrétaire Général,
M’autorisant de nos amicales relations passées, en Franche Comté, je me permets à vous relancer et je vous renouvelle tous les termes de ma télécopie d’hier : pour la visite annoncée mercredi du Président François Hollande en Ardèche, dans le maison de Jean Ferrat à Antraigues sur Vologne, je souhaite venir rencontrer le président avec le délégué des jeunes de la Maison Pour Vivre de Tournon, un orphelinat du Nord Ardèche, où les jeunes pensionnaires n’ont pas eu d’eau chaude dans les douches pendant plus de deux ans, suite aux difficultés financières, et avec tout ou partie des 16 petits migrants imposés à la structure voici plusieurs mois, qui pourront décrire au Président leurs conditions de vie précaires !!! La plupart des dysfonctionnements signalés persistent, et je m’interroge aujourd’hui sur les capacités de MPV à recevoir les enfants placés par décision de justice et par les services enfance du département de l’Ardèche. Dois-je vous rappeler qu’avant mon intervention du 17 juin 2015 au groupe d’Expression de MPV Tournon, les jeunes de la structure ont été privés d’eau chaude pendant plus de deux ans….
A plusieurs reprises, j’ai interpellé le président socialiste du Conseil Départemental et les autorités sur le suivi du groupe des mineurs isolés étrangers (16 jeunes à ce jour – le groupe a doublé ces derniers mois), dont l’encadrement est insuffisant (un seul poste d’éducateur accordé après ces arrivées, alors qu’il en faudrait 3 minimum), et qui ne bénéficiaient pas du suivi d’une psychologue, par absence de psychologue. J’ai effectué un rappel par courrier mailé le 27 octobre 2015. Absence de réponse et de remède le la part du directeur !!!
Sadio, Abdoulaye et plusieurs jeunes migrants, qui présentent des traumatismes importants par rapport à leur vécu, pourraient évoquer, devant François Hollande, les difficultés de leur survie quotidienne au sein de l’orphelinat MPV de Tournon, qui semble éprouver de sérieuses difficultés à recruter un ou une psychologue comme elle s’y était engagée. Même si l’offre « de 10 heures par semaine » me parait faible par rapport aux besoins de ce groupe…..
Dans l’attente de votre accord mailé ou téléphonique pour cette rencontre, qui « aurait de la gueule »,
Je vous assure, Monsieur le Secrétaire Général, cher Monsieur Jouyet, de mon écoute et de mes sentiments distingués et dévoués.
Francis GRUZELLE
Papa de Jean-Philippe et Martin GRUZELLE GETTLIFFE (groupe des juniors)
Représentant des parents au Groupe d’Expression de Maison Pour Vivre