Franck Riester, un ministre, cela parle de culture ou ça ferme sa gueule !

Franck Riester a ouvert sa gueule… Et ce qu’il a dit est accablant pour lui. Il est autorisé, de par ses fonctions, à dire ce qu’il trouve beau. Mais pour autant, il ne lui est pas permis d’avoir l’outrecuidance d’indiquer ce qu’on a le droit de voir et ce qu’il nous est interdit de voir. Du temps de Staline, c’était possible. Du temps de Macron, hélas aussi.

La veille de l’attribution des César, Franck Riester a déclaré que « récompenser Polanski serait donner un mauvais signal ». Le jury de ce prix, composé de gens qui savent juger un film, ne l’a pas écouté, décernant à « J’accuse » le César de la meilleure réalisation.

Franck Riester, lui, a préféré écouter les vociférations de quelques militantes féministes qui criaient « violanski ». Dans le monde où il se complaît, les minorités agressives et minoritaires dictent toujours la conduite à suivre. Leur cinéma est, aux yeux de Riester, préférable au cinéma de Polanski.

Mais le ministre de la Culture se veut subtil. En témoigne sa déclaration : « je ne suis pas contre qu’on attribue un prix à « J’accuse ». Mais pas à Polanski » ! Et là, avec lui, nous accédons à une passionnante discipline qui a pour nom l’enc… de mouches. Un prix pour « Les nourritures terrestres » mais pas pour Gide ? Une récompense pour « Les bonnes » et pas pour Jean Genet ? Deux auteurs que Riester apprécie certainement.

Il est, sous réserve de vérification, ministre de la Culture, comme l’était avant lui Fleur Pellerin qui n’avait jamais lu une ligne de Modiano. Il n’est pas, que l’on sache, chargé des bonnes mœurs. Polanski se voit reprocher – sans que la justice ait eu à se prononcer – des agressions sexuelles contre des femmes. Il est vrai que rien de tel ne risque d’arriver à Riester qui a fait son coming-out il y a plusieurs années.

Rien ne lui interdit donc d’afficher le hashtag #metoo à côté du logo Sidaction devant lequel il pose sur une photo. Nous ne sommes pas inquiets pour son avenir. Riester se présente aux municipales à Coulommiers. Et il a prévenu que même en cas de victoire, il resterait au gouvernement. Il retrouvera donc un ministère. Pas celui de la culture quand même ! Ministère de la Vertu, ce serait bien…

Benoît Rayski

image_pdfimage_print

54 Commentaires

  1. Riester : Une erreur de casting de plus dans ce gouvernement. On cherche en vain une personne intelligente, sensée, qualifiée, à la hauteur de sa tâche. Pour l’instant : rien en vue. Apparemment Ils sont tous sans exception d’une nullité incroyable, aberrante. C’est vraiment désespérant. Je crois qu’on n’avait encore jamais vu – ou alors il y a très longtemps – un gouvernement aussi lamentable.

  2. Rappel : Polanski a été condamné pour viol sur une ado de 13 ans en 1977. Il a été condamné à 90 jours de prison (une peine ridicule pour un acte aussi grave qu’un viol pédophile) et a été libéré sous caution au bout de 42 jours pour bonne conduite.

    Cette complaisance ayant fortement choqué, il a été question de le re-juger. C’est alors qu’il s’est enfui des USA.

    Merci d’éviter les phrases du style : « Polanski a été accusé de viol ». Il a été condamné en 1977 et n’a jamais effectué de vraie peine de prison pour cela. Bien entendu, en l’absence de procès, il est présumé innocent concernant les autres accusations.

    • Si les preuves sont absentes pour les accusations à l’encontre du candidat Polanski présumé coupable pour ces « féministes », l’autre candidat a fait de la prison pour une expédition punitive chariatique (il s’agissait de régler son compte à celui qui avait couché – avec la sœur d’un ami, pourtant tout à fait consentante) avec séquestration et tabassage en règle dans un endroit isolé. Un bidon d’essence sème le doute sur les véritables intentions de ces voyous. Heureusement, la victime a pu s’échapper … Le même individu a insulté de façon incroyable grossière et menacé une femme déjà en danger sans que mouftent les féministes dont il est de façon incroyable le candidat préféré. De quoi douter très fortement de leur intelligence et de leur utilité en tant que féministes.

  3. avant les césars, il y a eu la recherche de capitaux, des acteurs, actrices, Polanski n’a pas pris de pseudo.
    donc ce fut une chaine de soutien à celui qui a fui ses responsabilités aux USA
    il a joué finement le truc en posant le problème juif et nos culpabilités passées.
    il s’est dit avec sagacité; ils n’oseront pas se défiler avec la patate chaude, et ils ne risqueront pas leur carrière avec ce « mauvais moment à passer »
    tout est humain, désespérément….

  4. Nous avons un Gvt foooormidable !
    Passée la Parité obligée, toutes les minorités se retrouvent…
    Deux ou trois homos, une féministe au moins, une noire, des écolos, des sympathisants islamos, Un zoophile planqué sous la table ?
    Et un Pdt gérontophile !!

    • Entre 1/3 et la 1/2 de francs-macs (mais les francs-maçons sont-ils encore une minorité ?) ; dans tous les cas de figure les chrétiens (autres que ce papier) devenant petit à petit minoritaire, je réclame la réservation d’un quota de cette catégorie (en voie de disparition) au gouvernement et au Parlement… Normal, quoi !

  5. Macron lui a dit : « Veux-tu que je t’envoie dans la Culture ? » et il n’a même pas compris !
    Alors, il y est !

  6. Et contre le taulard condamné Ladj Ly, il n’a pas eu un mot.
    Finalement, le tort de Polanski, c’est de ne pas être noir, pardon racisé !

    • S’il a purgé sa peine, il n’y a effectivement rien à redire. S’il a fui pour éviter sa juste sanction, c’est effectivement un scandale.

      • Le tort de Polanski est aussi de ne pas faire partie de la religion d’amour qui tabasse et lapide les femmes.

  7. Je croyais que les césars étaient une récompense décernée aux meilleurs cinéastes (et acteurs) et non un prix de vertu attribuée par des dames patronnesses et autre comités de rosières.
    J’ai dû me tromper…

    • Ah bon ? Seules les dames patronnesses et autre comités de rosières sont contre les viols pédophiles ?

  8. Roman Polanski, qui est…Juif et un rescapé de la Shoah a honoré la mémoire d’Alfred Dreyfuss, officier Français et…Juif, injustement condamné. Et ceci provoque un torrent de haine des ….Antirââââââzzzzïïïïïïi¨stes !

    • il a tenté de se laver ou de se nettoyer la réputation avec ce sujet intouchable.
      bien joué !

    • Si Polanski avait reçu son César dans une prison aux USA où il aurait purgé sa peine pour viol, je n’aurais aucune critique contre cette distinction.

    • Oui, mais il faut revenir aux sources du poison distillé par le couple Sartre/de Beauvoir…

  9. Ce bouffon sans culture ne pouvait que soutenir l’ex taulard !!!!!

  10. Pour ce qu’on en sait ,Jean Dujardin n’est pas très content .
    Et pourtant les comédiens du film ont eu de la chance .Ils ont échappé au lynchage par leurs camarades et surtout leurs camaradesses pour avoir accepté de tourner pour Roman Polanski dans un film de mâles blancs avec une seule femme .
    Courage messieurs ,c’est un mauvais moment à passer .La société va bientôt avoir encore besoin de vous pour honorer de votre efficacité les laboratoires de reproduction.

    • Après avoir confié le rôle du Dr Knock à un noir, ils auraient peut-être voulu une femme dans le rôle de Dreyfuss ?

    • Dans ce cloaque pseudo culturel, il faut sauver la grande Fanny Ardant, le radieux Benjamin Lavernhe et l’authentique Anaïs Demoustier.

    • Ladj Ly en mission punitive contre untel qui a couché avec unetelle. Niveau débile profond – s’il tient à exclure la cause charia, aussi débile.

  11. un peu d’humour…un homme comme frank ne peut s’empêcher de penser que ces « femmes prétendues victimes » l’ont bien mérité. Et puis on ne sait jamais…s’ils fouinaient partout….
    il vaut mieux prévenir que courir.

  12. Macron et ses trous du c.
    Ce n’est plus un gouvernement ! C’est une épidémie !

  13. Le film « J’accuse  » est une daube qu’il faut s’abstenir de voir.
    Exhumer encore et encore les vieux thèmes bien dirigés par ceux que l’on connait, commence à être particulièrement pénible et contre-productifs.
    Continuez de faire gagner vos adversaires, tas de nuls !

    • Vous n’avez pas vu le film qui est d’une qualité extraordinaire. Parlez de ce que vous avez vu ou bien fermez-la.

  14. Franck Riester a un avis ? Les avis, c’est comme les trous du cul, tout le monde en a un… surtout Frank Riester ! :-DDDDDDDDDDDDD

  15. il va peut être falloir que ces imbéciles comprennent qu’il faut dissocier l’oeuvre et l’homme, sinon 80% des œuvres de nos peintres, sculpteurs, écrivains, poètes,et autres seront mises au rencard, on juge une oeuvre, non pas un homme mais son talent, juger l’homme ou la femme est affaire de justice quant il y en a une, juger une oeuvre est affaire d’esthète…

    • Si Polanski avait purgé sa peine (comme Bertrand Cantat par exemple), je serai d’accord avec vous.
      Sauf qu’il a fui la justice US pour éviter de retourner en prison pour viol.

  16. les lèche-bottes de la nomenklatura à l’oeuvre! c’est dans leurs gènes

  17. Au golf il serait le  »19ème » trou ! Il n’est d’aucun intérêt. Quand on lui a dit qu’il était nommé ministre de la culture, il a cru qu’il était responsable du verger, et en particulier des plans de concombres, c’est dire !

  18. Mais zut dans quel monde nous entraîne le micronisme ? Peuple de France sortez le clown!

  19. Franck Riester est un technocrate sans culture et sans talent. C’est un gestionnaire de faible envergure. Ses propos n’ont réellement aucun intérêt.

  20. Ce Riester aurait fait un parfait ministre de la culture de Pétain, Hitler, ou Staline

  21. aussi je me disais!!ils sont nombreux dans ce gouvernement, non? C’est dû à quoi?..

  22. Moi, bourgeois catholique, blanc hétéro, déclare en avoir par-dessus la tête d’être stigmatisé et gouverné par des Riester, homosexuel et socialiste déclaré, pro mariage pour Tous – PMA et GPA, probablement franc-maçon (à en croire google)…
    M. Frank Riester, placé ministre de la Culture, de surcroît ne m’a pas encore ébloui par la démonstration justement de sa culture ; en revanche il a très bien su montrer son sectarisme et son adhésion à la pensée unique. Pouvez-vous imaginer un André Malraux tenant les propos sur la nécessaire séparation entre l’auteur et l’homme dans les arts et la littérature ? Je pense qu’un Goebbels, lui, aurait été capable de le faire !
    Et pour lui faire un pied-nez, moi l’aspirant – écrivain, je n’hésite pas à faire savoir que j’ai publié un livre,

    • sus pseudonyme, intitulé les Mémoires d’un sexe » (chez Publibook) pour bien lui montrer que les – bourgeois catholiques blancs hétérosexuel – sont beaucoup moins étroits d’esprit et puritain que ces petites engeances issues du milieu de la bien-pensance !

    • Pourquoi, en France, faut-il être homo ou femme pour devenir ministre de la culture ? C’est une question de dévirilisation à se poser gravement.

      • Car l’homme blanc hétéro véhicule une culture qui ne convient pas à la nouvelle pensée unique du nouveau monde et doit être mis, coûte que coûte ,au ban de la Société…

  23. Oui à la tolérance homosexuelle c’est biologique mais non à la pedocratie où une minorité de gay veut imposer ses lois, je suis hétérosexuel mais il ne faut pas venir m’emm….. au nom d’une minorité agissante

    • des homos il y en a depuis des siècles mais avant ils ne nousfaisaient pas chier

      • Ce qui est insupportable c’est la constitution en communauté qui fait du prosélytisme…

  24. La culture, c’est comme la confiture. Moins on en a, plus on l’étale !

    • @ kalidas
      Exact ! C’est comme l’intelligence, moins on en a plus on l’étale et nous sommes tous tranquilles avec les Larem et affidés, ce type n’en est qu’un des nombreux exemples bourdonnant autour de celui qui nous sert de président !

Les commentaires sont fermés.