François Burgat, du CNRS : un agent de l’islam payé par nos impôts

Il y a – et nous le savons depuis longtemps – des islamo-collabos en fonction dans des écoles, des universités, des grandes écoles et au CNRS comme François Burgat qui a fait le choix de soutenir le Hamas contre vents et marées.

Qui est cet intellectuel nourri au biberon des contribuables ?

Qui est ce coucou qui vit sur le dos d’une institution mémorable, quoique sous la férule gauchiste la plupart du temps ?

Qui est cet homme qui a sûrement oublié ce qu’est la France, pour mettre un genou à terre devant les pires des terroristes comme ceux du hamas (minuscule volontaire), cette entité nocive, financée par le Qatar et l’Union européenne ?

« Force à eux » qui ont envoyé à l’aveuglette plus de 3 000 missiles et roquettes sur des civils, des innocents, des enfants également. Que vaut la vie des Juifs pour François Burgat ?

Il est né en 1948 et c’est un islamologue et politologue français. Directeur émérite de recherche au CNRS depuis 2016. Il est chercheur à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM). C’est donc loin d’être une tête vide.

Nous savons qu’une tête pleine n’est pas forcément un gage d’un bon remplissage. Il faut croire que cette tête pleine l’est de connaissances négatives et nocives envers notre pays.

Son attachement à l’islam est évident. Ses prises de positions sont anti-françaises, anti-israéliennes et pro-Hamas. À tel point que l’on est en droit de se demander pourquoi il bénéficie encore de la nationalité française.

De 1973 à 1980, il a enseigné le droit à l’université de Constantine en Algérie. Ces sept ans en Algérie n’ont pas dû arranger son opinion sur la France qui le nourrissait. On devine que ses soirées en Algérie, à cette époque, n’étaient pas baignées par la nostalgie. 

De 1983 à 1989 il est à Aix-en-Provence.

De 1989 à 1993. Il est au au Caire, au Moyen-Orient comme chercheur au Centre d’études et de documentation économiques, juridiques et sociales (CEDEJ) en Égypte. 

De 1997 à 2003, il est le directeur du Centre français d’archéologie et de sciences sociales (CEFAS) à Sanaa au Yémen.

Il poursuit et participe, durant cette période, à des travaux au Sultanat d’Oman, en Arabie saoudite, célèbre pays pour ses exécutions en public, ses décapitations de femmes violées ayant tué leurs maîtres, ses condamnations aux fouets, etc. Et en Érythrée.

Voilà le personnage qui durant toute sa carrière aura été proche des milieux du pouvoir en Algérie, puis de l’islam le plus rigoriste.

Est-ce encore utile de préciser que sa vision du monde musulman est anti-française puisque pour lui, l’islamisme est essentiellement dû à des causes politiques. Il ne serait dû qu’aux mauvaises politiques d’intégration, au classique passé colonial de la France qu’elle n’aurait pas assumé. C’est de la faute de la politique étrangère française menée dans le monde arabe et musulman.

La France et les Français sont coupables.

Les victimes d’assassinats aux couteaux d’aujourd’hui ne sont juste que des victimes collatérales de la politique de la France, mais pas de l’islam tolérant bien sûr, un islam pacifique, d’amour et de paix.

À la suite de la dissolution du CCIF, organisation des Frères musulmans, il appelle à adhérer à la nouvelle organisation islamique à l’échelle européenne le CCIEurope.

Voici donc le genre de personnes qui ont investi nos institutions scolaires et facultés. Au départ par l’intermédiaire des communistes, puis peu à peu, par les islamo-gauchistes.

Ces gens ont la mainmise sur tous les professeurs et étudiants dans des facultés parisiennes, dont la célèbre Sorbonne, haut lieu de l’ex-savoir, et dans les universités des grandes métropoles.

Si vous n’adhérez pas à la doxa minoritaire des islamo-gauchistes, des indigénistes et autres racialistes, vous avez toutes les chances de vous faire mal voir par les profs et les différentes directions d’établissements trop lâches pour résister.

Vivement qu’Éric Zemmour donne un coup de pied dans ces nids de serpents

Gérard Brazon

 

image_pdfimage_print

20 Commentaires

  1. Merci Gérard pour cet article, et le tweet de cette ordure !!! quand on sait la réalité sur le r hamas merde, on ne peut qu’être écoeuré par cette ORDURE et ses propos !!

    • Il ne fait que défendre ses coreligionnaires. C’est une brebis galeuse un ravi de la mosquée.

  2. Mais ce type devrait avoir été mis a la retraite !
    A 73 balais ! on en sait assez sur les égorgeurs du Hamas, il peut arrêter ses recherches !

  3. Israël fait l’inverse de ce qu’il nous est demandé chez nous. Quel dommage, cela marche pourtant si bien !

    En conséquence je suis absolument POUR un Israël multiculturel ou juifs et arabes jouieraient des mêmes droits et devoirs dans le plaisir et la sérénité que seuls les états multi-culturels ont le plaisir d’expérimenter.

    Et puis vu la proximité génétique entre juifs et arabes (ça ne serait même pas multi-racial, un grand manque, assurément).

  4. C edt une crapule ce babyboom er va bientôt disparaître… Il n’en a plus pour bien longtemps…

  5. Cette raclure de chiotte, médaille d’or olympique des islamo-collabos met en relief une fois de plus le problème récurent en France et plus largement dans les pays occidentaux. Des « personnalités » payées par les impôts des citoyens, c’est à dire par l’etat, tenus à un devoir de neutralité s’affichent sans complexe comme des traitres agents de l’islam et donc de la destruction de leur propre pays. Quand viendra le moment de régler les comptes, le genre de raclures comme Burgat occuperont une place de choix…

  6. François Burgat est l’exemple type d’une vermine française,un traître à éliminer si le peuple français se réveille !

  7. Cet individu ressemble trait pour trait à un des personnages du bouquin de Houellebecq, un universitaire pro islam qui a réussi a s imposer à la direction de la sorbonne si mes souvenirs sont exacts.

  8. hélas il n’est pas le seul
    ils sont bien seuls les quelques uns qui ne sont pas de cet avis

  9. Un air de famille (?) et les mêmes penchants islamiques que la journapute de CNEWS Jean Louis Burgat !
    L’islamisme, islamiste et islamophobie sont des mots à rayer du vocabulaire !
    L’islam fabrique des terroristes islamiques, les attentat sont ISLAMIQUES, les terroristes islamiques sont des musulmans !

  10. Ce chacal qui gratte la laine sur le dos des contribuables a la tête bien pleine… de sentences diaboliques puisées dans le coran qu’il étudie depuis des décennies ! Il n’est plus capable d’analyser…sa cervelle a cramé à l’instar des djihadistes !

  11. Certains départements du CNRS comme celui de physique sont plus qu’excellents et contribuent à la renommée de notre pays alors que dans certaines specialités des sciences humaines démographie religion nous avons droit aux pires des collabos. C’est simple, pour bien faire et si nous avions un minimum d’amour-propre et de conscience de nous-mêmes, il faudrait les terminer façon Ceaucescu., sans procès ni palabre.

  12. le cnrs la stabulation d’etat la SA socialie une auge a des doudous allumés d’un monde sous tutel de l’etat c’est l’UDAF d’une caste qui fonctionne a 2 de tension totalement improductif avec rente de situation avec un très gras ticket alimentaire un gadjet fraçais qui sert a manipulé les esprits de certains

  13. Il aime tellement, ceux qui depuis des siècles ,massacrent au nom du dieu lunaire qu’il leur ressemble physiquement voilà où se nichent nos pires ennemis intérieurs N’oublions pas que c’est dans la charte du Hamas qu’il faut influencer les enseignants et essayer de subvertir l’enseignement

  14. Cet individu sévit sur CNEWS régulierement oû il est fréquemment invité sur les plateaux TV. Il représente parfaitement les paroles d’une chanson de Brel « plus ça devient vieux plus ça devient con ». Qu’il prenne vite sa retraite et qu’il nous épargne enfin de sa présence !

Les commentaires sont fermés.