François de Rugy a utilisé l’Assemblée pour promouvoir les LGBT : dehors !

François de Rugy a-t-il le droit de s’autoriser de lui-même, sans le vote des élus de la république, à faire la propagande LGBT sur une des façades de l’Assemblée Nationale à l’aide de drapeaux arc-en-ciel ?

Pierrick Gardien sur Causeur.fr le 3 juillet 2018 : « François de Rugy ne s’est pas posé la question », ce qui en dit long sur son sens immodéré de la démocratie totalitaire selon les activistes des verts autoritaires.

L’une des façades de l’Assemblée nationale a été (défigurée) de drapeaux de la cause LGBT, samedi 30 juin, à l’occasion de la marche « des fiertés ». © Compte Twitter de François de Rugy (@FdeRugy)

Le président de l’Assemblée nationale François de Rugy a fait dérouler deux drapeaux arc-en-ciel de la cause LGBT sur l’édifice public, samedi 30 juin, à l’occasion de la marche « des fiertés » LGBT.

En avait-il seulement le droit ? La polémique a éclaté ce week-end entre Christine Boutin et de Rugy, la première reprochant au second d’avoir apposé un drapeau de la cause LGBT sur la façade de l’Assemblée nationale à l’occasion de la marche dite « des fiertés ». Une décision démocratiquement plus que contestable !

La présidente d’honneur du Parti chrétien-démocrate @christineboutin a estimé que cette mise en scène était contraire au principe de neutralité applicable aux édifices publics. Rappel : Arrêt du Conseil d’État n°259806 du 27 juillet 2005 : « le principe de neutralité des services publics s’oppose à ce que soient apposés sur les édifices publics des signes symbolisant la revendication d’opinions politiques, religieuses ou philosophiques. » @FdeRugy a fait valoir que sa décision était « légale (???) dans la mesure où l’Assemblée était régie par « ses propres règles » (c’est-à-dire, dans le cas précis, les règles de la propagande LGBT érigées en lois par de Rugy soi-même) et que « le bâtiment » (qui accueille du public) ne relevait pas du « service public ».

Confusion inappropriée pour un élu censé présider intelligemment à la fabrication des lois !

Laurent de Boissieu : « Hier, c’était une banderole de soutien politique aux revendications (LGBT) de la manifestation du jour (sur un bâtiment qui accueille du public !) : juridiquement problématique. @ldeboissieu.

@FdeRugy : L’arrêt du Conseil d’État relayé par Christine Boutin ne s’applique pas à mon initiative (personnelle) : « ni affichage d’une opinion politique ou religieuse, ni un bâtiment relevant d’un service public » (qui accueille du public !) L’Assemblée est une institution autonome régie par (mes) propres règles.

En la matière, la position de la justice administrative est très claire puisque, par un arrêt de principe « Commune de Sainte-Anne » du 27 juillet 2005 (259806), le Conseil d’État a décidé que « le principe de neutralité des services publics s’oppos[ait] à ce que soient apposés sur les édifices publics des signes symbolisant la revendication d’opinions politiques, religieuses ou philosophiques ». On note que cette décision du Conseil d’État a été rendue à propos d’un drapeau indépendantiste martiniquais apposé sur une mairie.

Cette décision jurisprudentielle a été réaffirmée par le ministre de l’Intérieur en 2010 dans le cadre d’une réponse ministérielle : « L’apposition de banderoles de revendication sur des édifices publics (…) est contraire à ce principe [de neutralité] (…) Il revient au responsable des bâtiments concernés de faire retirer ces banderoles, le cas échéant, sous le contrôle du juge administratif« .

La position du président de l’Assemblée nationale est dès lors critiquable sur cette base. Comment alors peut-il être si affirmatif ? L’Assemblée Nationale est bien un « édifice public » (qui accueille du public !) Il ne fait aucun doute que l’Assemblée Nationale n’est pas régie par « ses propres règles » et les décisions du Conseil d’État, la législation et la réglementation, s’appliquent à elle comme à toute institution républicaine.

F. de Rugy ne saurait soutenir que l’Assemblée Nationale (qui accueille du public !) ne serait le siège d’aucun service public pour faire obstacle à l’application de la décision du Conseil d’État qui s’applique à tous les « édifices publics ». Dans la mesure où le Palais Bourbon est propriété définitive de l’État depuis 1827, il est acquis que « l’Assemblée nationale est tenue, comme tout édifice public, au principe de neutralité ».

« Il est interdit d’apposer sur sa façade des signes symbolisant la revendication d’opinions politiques, religieuses ou philosophiques, conformément à la position constante du Conseil d’État en la matière. »

La lutte politique des LGBT serait-elle donc une cause sans aucune revendication politique ?

On touche dès lors au « problème de droit » sérieux soulevé en l’espèce : le drapeau arc-en-ciel de la cause LGBT peut-il être considéré comme un « signe symbolisant la revendication d’opinions politiques, religieuses ou philosophiques » ? Si oui, le « principe de neutralité » s’applique et fait obstacle à la possibilité de l’afficher sur la façade de tout édifice public. La portée philosophique et/ou politique du drapeau arc-en-ciel de la cause LGBT serait-elle incertaine ? Il ne fait aucun doute que cet étendard est un signe d’appartenance identitaire du mouvement LGBT, lors de la marche « des fiertés » ou de manifestations politiques comme les manifestations en faveur du « mariage pour tous », très marquées politiquement. Il n’est pas rare de voir flotter des drapeaux du mouvement LGBT lors de meetings politiques, comme lors de la campagne présidentielle de Hollande en 2012, ou plus récemment de Benoît Hamon-Zémerveilles, le revenu zuniversel pour tous.

Ces éléments pourraient être avancés devant la justice administrative pour faire valoir que le drapeau arc-en-ciel de la cause LGBT constitue un signe de revendication d’opinions politiques et/ou philosophiques et porte atteinte à la neutralité de l’État républicain. En l’absence de décision du Conseil d’État à ce jour (qui aurait pu être saisi à l’occasion d’un recours dirigé contre une décision du président de l’Assemblée Nationale de ne pas retirer le drapeau contesté), il n’est pas possible d’affirmer avec certitude, comme de Rugy le fait abusivement, que ce drapeau défigurant la façade de l’Assemblée nationale serait parfaitement légal.

Depuis les législatives de juin 2012, l’Assemblée nationale a modifié ses règles de fonctionnement. Elle a élevé au niveau réglementaire l’existence d’un code de déontologie. Par décision du Bureau du 6 avril 2011, l’Assemblée Nationale s’est dotée d’un code de déontologie. Par le code de déontologie, « tous » les députés s’engagent à respecter les principes suivants : « service de l’intérêt général, indépendance, objectivité, responsabilité, probité, exemplarité ». Il est clair que ces principes fondamentaux du code de déontologie n’ont pas été respectés par l’autocrate de Rugy. Comment aurait-il le droit autocratique de « dénaturer l’Assemblée Nationale » par un drapeau LGBT ? Alors, sans attendre, « de Rugy, démission ! » (modifié de l’article de Pierrick Gardien sur Causeur.fr : « Peut-on vraiment orner la façade de l’Assemblée d’un drapeau LGBT ?)

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

87 Commentaires

  1. François de Rugy…. un gauchiste islamo-verdâtre « utilisant l’Assemblée pour promouvoir les LGBT »…. bon sang, il a vraiment dû se rebeller contre son milieu pour arriver là ! Pathétique !

  2. Thierry Michaud-Nérard n’a jamais écrit un seul mot contre les homosexuels.
    Il ne fait que dénoncer avec constance et à juste raison cette insupportable propagande homosexualiste qui vise à faire d’une déviance (même si elle n’est pas condamnable en soi) une nouvelle norme, à des fins ouvertement prosélytes. Avec l’invasion migratoire, c’est là une autre forme de grand remplacement en cours.
    Merci, Docteur, d’assurer ici avec tant de force et d’opiniâtreté cette indispensable veille.

    • Que de stupidités en si peu de mots. Evidemment que michaud ne cesse de déblatérer contre les homosexuels, sauf qu’il écrit « GOF LGBT »! « déviance » (bonjour le jugement) mais « pas condamnable » looool, et carrément le grand remplacement! les hétéros vont devenir homos? non mais sérieusement? vous vous relisez oui?
      et après on s’étonne que personne ou presque ne s’enrôle sous la bannière de RL..

      • LGBT sévit dans les écoles pour instrumentaliser les jeunes et leur mettent le doute sur leur identité sexuelle. Cela n’a rien à voir avec le grand remplacement, je vous l’accord mais la déviance homosexuel est une extrapolation de relations sociales entre individus du même sexe qui sème le doute dans l’esprit des jeunes. La relation sociale homosexuelle a toujours existé. Mais le passage à l’acte sexuel n’est pas la norme. Je ne savais pas que LGBT était un gros mot et que déviance non plus.

      • À M. Deslandes (1)
        S’en prendre à LGBT (un millier, peu ou prou, de militants activistes) ne signifie nullement attaquer les homosexuels, pas plus que dénoncer certaines associations hystéro-féministes ne revient à dénigrer les femmes. Quant au GOF (Grand Orient de France), il n’a rien à voir avec ce qui nous occupe présentement.
        Je persiste donc et je redis au Docteur Michaud-Nérard, si souvent et si violemment attaqué, toute mon estime pour le combat qu’il mène avec courage et constance.

      • À M. Deslandes (2)
        En matière de sexualité, il existe une norme, ne vous déplaise, qui est celle qui permet la perpétuation de l’espèce. Toutes les autres pratiques sont des déviances, des paraphilies.
        L’homosexualité, dès lors qu’elle est pratiquée entre adultes consentants, n’est pas condamnable, à la différence d’autres paraphilies (pédophilie, éphébophilie, zoophilie, etc.).
        « Déviance : caractère de ce qui dévie, de ce qui s’écarte d’une norme » (Petit Robert, édition 1977).

      • À M. Deslandes (3)
        Je constate, en effet, une présence de plus en plus envahissante de l’homosexualité dans tous les domaines, que ce soit dans les fictions (cinéma et télévision) ou dans la vie réelle. Cet affichage grandissant et cette propagande massive sont évidemment de nature prosélyte et visent à ajouter une norme à une autre avant, peut-être, de s’y substituer.
        « Hétérosexuel : Qui éprouve une appétence sexuelle normale pour les individus de sexe opposé. » (Petit Robert, éd. 1977)

      • À M. Deslandes (4)
        Quant à Riposte Laïque, que mon point de vue personnel et librement exprimé ici ne saurait engager, il est le porte-voix, la bannière, le porte-drapeau de centaines de milliers de Français qui, comme moi, désespèrent de voir leur pays voué à la disparition à brève échéance. L’amitié et l’admiration que nous portons à ses auteurs et à son fondateur, Pierre Cassen, ne sauraient être remises en cause du fait d’un simple commentaire qui n’a pas eu l’heur de vous plaire.

      • À M. Deslandes (5)
        En ce qui me concerne, je vous salue, Monsieur Deslandes, avec la courtoisie qui convient à l’endroit d’une personne qui, si elle ne partage pas mes opinions, n’en est pas moins éminemment respectable.
        Bien cordialement, donc.
        Gambit

    • Mais, bon sang, où avez-vous vu du prosélytisme dans les manifs homosexuelles ? Il ne s’agit pas d’imposer je ne sais quelle nouvelle norme … mais de dire qu’on existe, et que maintenant on ne se taira plus !
      Savez vous que l’homosexualité est la première cause de suicide chez les adolescents ? … et que les jeunes homosexuels adolescents font six fois plus de TS que les jeunes ados en général ? …
      (29 % des jeunes gays font une TS contre 5 % des ados ds leur ensemble).

  3. ben , il y a à porter plainte , l’Assemblée c’est nous , pas un groupuscule non représentatif, loin de là , de la population entière que l’Assemblée NATIONALE représente !

  4. Qui portera plainte ? Que dirait le Conseil Constitutionnel ? MDR !
    « Ouvert au Public ? » Oui ! A ses représentants ! De tous »Genres » !
    Si chaque Manif est honorée par de Rugy, la liste des oriflammes sera trop longue pour la publier ici.!
    Pourquoi LGBT et non LMPT ? Pour commencer… Non ! Les Flics !!!

    • @labaune didier, mon pauvre monsieur, regardez donc « une affaire de femmes  » avec Isabelle Huppert, pour voir ce qu’était la sordide réalité des avortements avant que Mme Veil, obéissant au Premier Ministre, ne légalise enfin la situation.

      • Je cautionne à 200 % vos propos. L’avortement reste un CRIME contre l’humanité et SURTOUT contre NOS sociétés parce que les « autres » n’avortent quasiment pas et c’est aussi ça qui fait leur force. Oui, nous TUONS LES NOTRES et importons des peuplades inassimilables pour nous remplacer : de la folie à l’état pur !!!

        • si vous étiez née dans les années 60, vous auriez vu les filles enceintes aller se faire avorter en Angleterre ou en Suisse, ou les faiseuses d’anges pour les fauchées. Qu’est ce que vous parlez de « grand remplacement ». Meme les maghrébines se font avorter en douce pour pas que ca se sache dans leur famille, qu’est ce que vous croyez.

          • Il se trouve que JE SUIS NEE en 1960 et ça ne change rien à ce que je pense au sujet de l’avortement : c’est un CRIME. On tue une vie, la définition du crime. Figurez-vous que vous ne pouviez pas tomber plus mal car je me suis moi-même retrouvée enceinte « par accident » et mon « accident » aura 30 ans le 9 décembre.Quand on a un rapport, on sait le risque encouru et les irresponsables m’ont toujours exaspérée. Trop facile de ne pas assumer ses erreurs (sa connerie) !

            • @Christine L
              Pour la loi en France, et dans la quasi totalité des pays du monde ce n’est pas un crime.

        • Excusez-moi, mais la notion de crime contre l’Humanité est une notion juridiquement très précise, et qui ne s’applique absolument pas
          à l’avortement.

      • Torchez vous où je pense mon bon didier labaune, car vous avez la bouche aussi sale que le reste;
        Vous n’etes pas une femme. Vous n’y connaissez rien. Ce n’est pas vous qui portez les enfants. Alors taisez vous.

        • Inutile d’être grossière, vous n’honorez pas la condition de femme en vous exprimant ainsi. Je suis une femme et je suis entièrement d’accord avec Didier Labaune. Aussi stupéfiant que ça puisse vous paraître, il y AUSSI des FEMMES CONTRE l’avortement. Et pourquoi ceux qui ne sont pas d’accord avec vous devraient-ils se taire au fait ???

            • Et 100 % de ceux qui sont contre et ont laissés pendants des siècles les femmes mourir d’avortements clandestins valent encore moins.

              • Il y a eu des avortements bien avant la loi Veil. Et en nombre considérable. Le fait de le faire dans des conditions médicales décentes a permis de sauver la vie de ces femmes. Mais peut être que pou vous et les vôtres sauver des vies n’est pas important. Pour moi ça l’est . Question d’éducation sans doute.

                • Contrairement à vous je sais que la vie d’une femme, ou de n’importe qui d’autre, ça vaut quelque chose.

                • Si sauver des vies c’est être la négation de la vie, alors qui je suis pour la négation de la vie

                • Ne jugez point, et vous ne serez point jugés; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés; absolvez, et vous serez absous.

                • Si sauver des vies, celles de femmes, est un crime alors oui je suis un criminel.
                  Si j’avais voulu poster sous ma véritable identité je l’aurai fait de puis longtemps. Je ne suis pas le seul à utiliser un pseudo sur ce forum
                  Et je n’ai pas honte. En France comme dans quasi totalité des pays du monde la loi autorise l’avortement. J

                • Mon adresse IP ne vous renseignera pas. Au mieux vous aurez l’information de mon FAI. Mais ce sera tout.

                • Ce n’est pas de la peur. C’est plus de la pitié. Après tout l’avortement est légal en France. Et vous n’avez aucune chance de changer cet état de fait. C’est pourquoi je vais dormir tranquille.

  5. ces gens là veulent nous imposer leur façon de vivre! leur mode de pensée, résistons! on nous disait que l’immigration sauvage était impossible à endiguer, la hongrie puis aujourd’hui l’italie nous prouvent le contraire!

    • Quels gens ? Les gays ? Les gays seraient favorables à l’immigration sauvage ?
      Vous avez vu ça où ?
      Il y en a, certainement, mais beaucoup
      de gays sont surtout très conscients qu’ils sont les cibles de l’islam, dans sa critique de l’occident … et votent donc à droite depuis longtemps !
      Dont votre serviteur.

      • C est vrais j ai discuté avec des homos et je n est pas vu en eux les clowns de la télé et pourtant je suis catho et natio.

  6. Vous savez quoi : ces banderoles arc-en-ciel me font penser aux banderoles appliquées de part et d’autres des entrées de certaines kommandantur ! elles étaient plutôt du style rouge et noir.

  7. Les lois, c’est toujours pour les autres, jamais pour ceux qui les fabriquent… C’est un vieux principe ripoublicain !

      • c’est vrai que dans la série, le sheldon passe son sacro saint temps à couiner comme une fo-folle histoire de faire passer l’idée qu’un esprit supérieur a forcément des problèmes avec sa sexualité.

        • Ma ressemblance avec le personnage de la série se limite à notre profession.

    • Merci. Le cas que vous évoquez qui relevait de la sphère privée était source de haine pour un petit maire socialiste, comme la croix des cimetières est haïe par les séniles de la libre pensée GOF-LGBT.

      • La haine est un sentiment que vous connaissez bien vous aussi…vous ne la vomissez dans le moindre Dieppe vos articles. Qu’est-ce que le pédopsychiatre que vous fûmes dirait de la haine d’un pédopsychiatre pour les homos?

  8. Et vous, vous utilisez les colonnes de Riposte Laïque pour
    lutter contre les LGBT … Dehors !

    On est ici sur un site laïque, qui combat l’islamisation du pays .. que vient donc y faire votre homophobie ?

    Vous êtes du même bois que les intégristes musulmans que vous prétendez combattre.

    • On peut être gay et EN MÊME TEMPS un triste sire borné…

      • C’est ça, continuez de délirer et d’insulter, en plus on ne peut pas vous répondre librement !
        N’empêche que vous êtes la copie conforme des intégriste muslims …
        J’arrête là, le seul fait de m’adresser à vous me soulève le coeur.

        • Je ne sais pas ce que vous faites sur ce site avec des intégristes. Vous pouvez troller ailleurs, on ne vous retient pas !
          Vous ne vous rendez même pas compte que vous avez des propos sectaires et vous sortez à tout va le point godwin avec votre homophobie. Alors qu’ici, il ne s’agit pas d’homophobie, mais d’un raz le bol de l’activisme lobbyiste des LGTBQ……! Que les homos assument leur homosexualité au lieu de vouloir faire comme les hétéros.

          • Ah, parce que Michaud-Nérard, lui, ne tient pas des propos sectaires, peut-être ?
            Je vous prierais de me parler sur un autre ton ! Je suis ici parce que je le veux, et que je suis quelqu’un de libre. Ce n’est pas à vous de me dire ou je dois ou non m’exprimer.
            Quant à mon homosexualité, je l’assume, absolument, et cela depuis les années collège (dans les années 70), mais aussi en famille, ou au travail … je doute que vous imaginiez même ce que cela signifie ! J’ai droit au respect !

            • ah parce que vous êtes gay ! vos propos ne le montraient pas , et pour tout vous dire on s’en fout , contre fout ! que voulez vous que cela nous retire ou nous apporte ? rien ! vous êtes, point !, mais cela ne devrait pas vous servir à vous différencier ! on s’en fout !

          • Pour que les choses soient claires, oui, je suis gay et je vote droite nationale, et oui, je vais à la gay pride (où se croisent toutes les opinions, je vous dis!), ce qui n’a rien à voir avec je ne sais quel lobbyisme.
            La commémoration des évènements de Christopher Street est
            une chose importante pour tous les gays.
            Résister à l’oppression de la police, et donc aussi de la majorité bien-pensante, qui réduisaient les homosexuels au silence et à la honte, jusqu’à l’arrivée de ma génération.

        • Après homophobe et intégriste muslims, c’est quoi la prochaine insulte…. Nazi !

          • C’est vous qui le dites, pas moi ! Mais y’a de l’idée.
            Sachez, chère madame, qu’il n’y a pas de lobby gay ! Il y a des gays de gauche, d’extrême gauche, et des gays de droite, ou d’extrême droite !
            Moi-même, je vote droite nationale depuis 2002, comme beaucoup de gays ! (nous sommes les premiers, avec les juifs, à subir les méfaits de l’islamisation du pays) et je ne vois pas pourquoi je devrais supporter les insultes de Michaud en venant ici …

            • il y a aussi des gays sectaires prisonniers de leur fierté qui est placée je vous l’accorde à un curieux endroit mais aprés tout on la les fierté que l’on se mérite

    • Il ne s’agit pas d’homophobie mais d’un simple respect d’une « neutralité » républicaine ! Personnellement, je n’en ai rien à foutre des LGBT comme d’ailleurs des serviteurs décérébrés d’allah, minorités communautaristes activistes ! A la trappe TOUS ou TOUTES pour celles que ça existe !

      • Allons donc ! La neutralité républicaine a bon dos !
        Michaud déverse ici, en permanence, des tombereaux d’injures à l’égard des homosexuels.
        Et je vous assure qu’il n’y met aucune nuance.
        Alors oui, je serai là, encore et encore, pour dire stop à cette ignominie.

        • c’est pourtant bien de cela dont il s’agit, même si vous pensez qu’elle a bon dos ! pour quoi ce drapeau à l’AN ? dites moi ? , est ce que je peux demander à en mettre un parce que je suis mère célibataire, ou bien parce que je suis blonde, ou bien …

    • La Gay Pride par son côté exhibitionniste malsain et ses provocations gratuites mais totalement réfléchies donne en elle-même l’image de dépravation qui dessert précisément la cause des « homos normaux » pour faire court. Que le Président de l’Assemblée Nationale y associe de son propre chef cette institution est totalement inadmissible.Sans doute croit-il désormais en être le maître absolu comme une certaine AH a fait de la Tour Eiffel son jouet personnel favori.

      • Je ne suis pas sur que le président de l’AN l’ait fait par amitié pour la LGBT les sondages sont peu flatteurs pour la « majorité  » en place et il faut de ce fait mettre tous les atouts dans son jeu ….je suis catho et n’ai jamais jugé tres utile une creche dans les mairies (dans mon village de vendée il n’y en a jamais eu….celle de l’église a 100m suffit) pour les drapeaux LGBT idem leur place n’est pas ni a la mairie ni a l’AN . Tout le monde n’est pas croyants ni LGBT

      • La gay pride n’est pas plus malsaine que ne le sont, bien trop souvent, les colonnes de ce site !
        Regardez, un peu plus haut, ce fou qui évoque, je cite, « la panthéonisation de l’avorteuse » … C’est pas une honte, ça ?
        C’est pas une insulte faite aux femmes et aux mères de ce pays, qui ont conquis leur liberté dans la douleur ?

        • Et d’ailleurs, comment peut-on s’en prendre à l’avortement sur un site laïque ??? C’est tout de même un comble !
          Ce site est tout simplement phagocyté par les intégristes catholiques …
          Je vous accorde qu’ils sont moins violents (pour l’instant) que les intégristes musulmans, mais ils restent quand même des intégristes, qui placent leur croyance avant la`
          laïcité et l’égalité républicaine.

        • L’avortement n’est pas une liberté, L’avortement est subit, alors que la pilule elle, a permis aux femmes de pouvoir choisir le moment pour avoir des enfants et de ne pas avoir recours à l’avortement. L’avortement n’est pas un droit c’est une possibilité que l’on a légaliser pour les femmes puissent interrompre leurs grossesses dans des situations de grandes détresses. Simone Veil n’a jamais considérée l’avortement comme un droit d’ailleurs mais une solution dans des cas extrêmes.

          • Bien sûr que si, c’est une liberté !
            Je comprends néanmoins ce que vous voulez dire. On n’y recoure pas de gaité de coeur, et cela doit rester la dernière des solutions à envisager.
            En revanche, rien ne justifie qu’on appelle Mme Veil l’avorteuse ! ….

          • parfaitement d’accord ! l’avorteuse n’est pas du tout le mot qu’il aurait dû employer mais il permet ici de vous lire florence et de remettre les choses au bon endroit ; car je ne crois pas Philippe que vous soyez une femme et donc vous ne pouvez parler à leurs places ! je le peux à plusieurs titres, et j’ai déjà écrit ce qu’écris florence ici car je sais que Mme Veil ne voulait pas cette extention de l’avortement comme un mode de contraception !

          • Et bien moi je me sens agressée par ces banderoles, par les exhibitions de la gay pride, par les prières de rue, par les femmes entorchonnées même sous la canicule, par leurs barbus en chemise de nuit.
            J’en ai marre qu’on m’impose des manifestations visuelles qui ne font pas partie de ma culture ni de mes croyances.
            Que chacun vivre sa sexualité ou sa religion dans la discrétion, c’est tout ce que je demande

        • on s’en fout de la gay pride, un peu moins des enfants que j’ai vu sur une photo défiler derrière des hommes à quatre pattes, avec un collier autour du cou et tenue en laisse ! vraiment on s’en fout , un carnaval pourquoi pas à ceux que ça interesse, mais j’aurais bien écris aux services sociaux pour les enfants si j’en avais eu le temps !

      • Le concept d’ « homo normal » m’a toujours beaucoup intrigué? C’est quoi exactement un homo normal ? Un mec qui ferme sa gueule, qui ne montre jamais rien de sa vie privée,
        qui n’a aucun moyen de protéger juridiquement son partenaire, et qui accepte au final de sourire aux blagues des hétéros-beaufs ?
        Alors non, je ne suis pas un homo normal …

        • @Philippe: mais c’est ca qu’il veulent! l’homo qui vit entre les vespasiennes et les jardins publics la nuit, constamment dans la clandestinité, et qui tremble que son « anomalie » ne soit découverte au travail ou dans la famille!

Les commentaires sont fermés.