François Hollande :  » la finance islamique ne me fait pas peur ! « 

Publié le 13 février 2011 - par - 775 vues
Share

François Hollande était l’invité, le dix huit janvier 2011, de l’émission  » Bondy Génération  » sur la chaîne parlementaire  »  LCP  » . Cette émission réunit, dans une brasserie de Bondy ( 1) des journalistes écrivant dans le  » Bondy blog  » (2) et un invité politique, pour une conversation informelle.

Au cours de cette émission, une question-piège fut posée à François Hollande [ de 20′ 53 à 22′ 37 sur la vidéo ( 3 ) ] , question qui portait sur la finance islamique, et qui donna lieu à un étrange dialogue dont voici la retranscription la plus fidèle possible :

– Journaliste ( J ) :  » J’aimerais savoir si le PS est ouvert à tous les profils de jeunes, est-ce que par exemple un jeune qui veut entrer au PS et qui a un mastère de finance islamique pourrait y rentrer, honnêtement ? »  ( éclat de rire sarcastique d’un autre journaliste présent )

– François Hollande (FH )   » Ben, ça permettrait de savoir un peu mieux ce qu’est la finance islamique  »

– J :  » et vous qu’est ce que vous en pensez « ?

– FH :  » donc, c’est aujourd’hui un domaine qui n’est pas simplement théorique, hein, parce qu’il y a des banques qui s’installent en France avec cet instrument là, il y a même des accords entre banques sur cet instrument -là.

– J :  » Ça vous n’aimez pas ?  »

– FH ( inquiet et déstabilisé ) :  » J’ai pas dis que j’aimais pas, ça fait partie de …

– J :   » ça ne vous fait pas peur ?  »

– FH  » ça ne me fait pas peur, c’est un système qui existe …

– J :  » non, parce que dès que vous dites islam en France , attention …

– FH (  qui prend l’air réjoui de quelqu’un ayant trouvé une idée lumineuse ) :  » non, mais dans  la finance islamique, vous savez, il y a deux mots, certains regarderaient  » islamique  » d’autres regarderaient  » finance « , ça peut faire peur d’ailleurs à beaucoup de monde, hein, donc, de joindre les deux mots ne crée pas l’apaisement. Mais il y a des techniques financières, faut les regarder, faut qu’elles soient utiles, faut qu’elles soient maîtrisées, faut qu’elles soient contrôlées… comme toutes finances !

– J :  » en fait, finance islamique , c’est un vocable qui commence bien et qui se termine mal, en fait ?

– FH :  » non, c’est pas ça, vous savez, la finance, ça inquiète plus que … euh …  » ( NB : il semble s’apercevoir in extremis qu’il a failli sortir une très grosse bourde ! )

– J :  » est-ce que vous êtes conscient par exemple que ça permet d’acheter des maisons halal ( rires des autres journalistes )  » Par exemple je vais vous donner quelques mots, halal , banlieues islam, est- ce que …

– FH :  » la finance islamique, ce n’est pas un problème de quartiers, hein, ce sont des puissances financières qui existent, hein, donc, pas de raison de pas bien les regarder, de pas les considérer, donc, moi, de ce point de vue là, je regarde tous les instruments utiles au développement. Si c’est simplement utile à des établissements financiers, ils peuvent être islamique, ils peuvent être catholiques ou autres, ça m’intéresse moins … Vous me suivez ? Mais j’ai pas de prévention particulière.

( changement de sujet ensuite )

Que penser de ce surprenant échange de propos ?

1°) Il faut noter que, avant cette question, l’interview était sur un ton détendu, et que brusquement, ce groupe de journalistes décide de passer à autre chose et prend, mine de rien, l’aspect d’un tribunal d’inquisition fouillant sous une mince couche de vernis socialiste afin d’y détecter des traces d’isamophobie ou d’opposition à la doctrine multiculturaliste, dans le but de mettre François Hollande, et donc le PS , dans un embarras idéologique.

2°) Alors que François Hollande aurait pu répondre de façon très simple, il prend l’attitude nerveuse du gibier acculé par le chasseur, se met à bredouiller, manifestement déstabilisé par la question, n’osant pas prendre le risque de contrarier son entourage de journalistes.

A un moment, il croit avoir réussi à sortir de ce piège par une manoeuvre grossière : il dévie par rapport au sujet en insinuant, de façon vaguement démagogique, que la finance est au moins autant un problème que l’islam, et manque de sortir une insanité :  » vous savez, la finance , ça inquiète beaucoup plus que…euh …  »  .. Que quoi? Qu’a t-il voulu dire mais n’a pas dit ? Que l’islam, bien entendu !

Que la finance soit quelque chose d’inquiétant, c’est quelque chose dont personne ne doute au vu des désastres récents causés par des financiers sans scrupules. Par contre , on n’a jamais vu de financiers réclamant l’amputation de la main des émetteurs de chèques sans provision ni des personnes surendettées, on n’a jamais vu non plus de financiers réclamer la lapidation des clients homosexuels ou adultérins des banques, ni réclamer la pendaison des clients des banques qui seraient anti-capitalistes ! On n’a jamais vu non plus de financiers détourner des avions pour les projeter contre des tours, ni se faire exploser au milieu de la foule après avoir crié  » Milton Friedman et Adam Smith sont les plus grands  » !

Donc, penser que la finance est plus dangereuse que l’islam ( car, si François Hollande s’est retenu in extremis de le dire, nul doute qu’il l’a pensé très fort ) est tout simplement une vue de l’esprit sans rapport avec la réalité concrète.

3°) Il insinue que, dans l’hypothèse ou la finance islamique serait  » utile au développement « , ( au développement de quoi, celui des mosquées ? ) elle devrait être  » considérée « , en oubliant le fait que la finance islamique est un élément constitutif d’un ensemble plus vaste qui est la charia, c’est à dire la loi islamique, et que les pays dans lesquels celle-ci est appliquée ne brillent pas par leur degré de développement, malgré leurs richesses naturelles considérables .

4°) le thème du développement de la  finance islamique est un des thèmes favoris de la droite, depuis que Christine Lagarde lors d’un discours en date du 28 novembre 2008 ( 4 ), prononcé au IIéme forum de la finance islamique, avait fait une apologie et une véritable propagande en faveur du développement de  de cette dernière, et ce au mépris de la loi de 1905 qui dans son article 2 stipule que la République ne reconnaît , ne subventionne et ne salarie aucun culte.

D’autres personnalités de droite , en particulier Hervé de Charette, député nouveau centre et Président de l’institut français de finance islamique (5 ) sont très impliquées dans le développement de la finance islamique.

Un texte de loi du député UMP Chantal Brunel instituant la finance islamique ( 6) , ( 7 ), fut voté par l’assemblée nationale en septembre 2009 Le ministère de l’Économie avait soutenu le projet, estimant qu’il permettrait à la France d’attirer les capitaux d’investisseurs du Moyen-Orient et de rattraper son  » retard  » sur la place de Londres, engagée dans la finance islamique depuis 2006. Celle-ci, estimée à 700 milliards d’euros, pourrait investir jusqu’à 100 milliards selon l’organisme de promotion de la place française Paris Europlace, auteur d’un rapport sur les enjeux et les opportunités du développement de cette finance en France. Elle ambitionnait même de capter 10 % du marché de la finance islamique d’ici à 2020.

La droite, en tentant de faire passer ce texte, avait encore manifesté le fait que pour elle, les intérêts financiers et la cupidité qu’ils engendrent sont beaucoup plus dignes de considération que les valeurs fondamentales de la République laïque.

Les socialistes, pour une fois, avaient retrouvé leur tradition laïque sur ce coup là, et avaient voté contre le texte au nom des principe de la laïcité : « Il ne faut introduire (en droit français) ni les principes de la sharia, ni l’éthique du Coran, ni le droit canon, pas plus que le Talmud ou la Torah. C’est inacceptable », avait fort justement déclaré Henri Emmanuelli à l’issue du vote.

Les socialistes avaient porté l’affaire devant le Conseil constitutionnel qui avait censuré ce funeste projet de loi anti-laïque, non pas sur le fond, mais sur une question de forme ( le texte instituant la finance islamique était subrepticement dissimulé dans un  texte n’ayant aucun rapport avec ce sujet ) . ( 8 à 11 )

On s’étonne donc de l’intérêt affiché par François Hollande pour la  » finance islamique  » au cours de cette émission  » Génération Bondy « , intérêt qui prend le contre-pied de la bonne attitude qu’avait eu le PS en s’opposant efficacement à son introduction en France.

A quoi tient ce revirement inopiné de François Hollande ? A t-il voulu faire de la démagogie devant un public de banlieue, a t-il eu peur de passer pour islamophobe, manifeste t-il son opposition à la doctrine clairement affichée par le PS sur cette question, ou bien prépare t-il le terrain à un futur reniement par le PS de ses convictions ?

Rêvons un peu et imaginons ce qu’un authentique républicain aurait répondu à la question facile de ce journaliste :

1°) Un jeune peut entrer au PS quelle que soit sa profession ou sa formation,

2°) il est très regrettable que des grandes écoles proposent à leurs étudiants des  » mastères de finance islamique « . En effet, la France est une République laïque, par conséquent les lois qui régissent le système financier sont, comme toutes les autres lois, l’expression de la volonté générale éclairée par la déclaration des droits de l’homme de 1789 et par la Raison, et non l’expression de la volonté alléguée d’un hypothétique dieu telle que l’a définie un chamelier du début du moyen-âge. Donc, il est hors de question qu’un double système législatif comprenant un système parallèle religieux islamique régisse la finance, car la loi, en France, doit être la même pour tous. Ceux qui étudient la finance islamique n’ont donc aucune chance de pouvoir utiliser en France ce qu’ils ont appris, tant que la France demeurera une République laïque, et ce d’autant que la finance islamique a été rejetée à juste tittre par le Conseil constitutionnel.

3°) La finance islamique est l’application de la charia en matière financière. Décider d’appliquer une partie de la charia dans un pays démocratique comme la France, c’est mettre le doigt dans un engrenage dangereux et même mortel. En effet a Cour européenne des droits de l’homme, dans un arrêté du 31juillet 2001 fait  » observer l’incompatibilité des règles de la charia avec le régime démocratique  » ( 12 à 16  ) La France ne doit pas suivre le triste exemple du Royaume Uni qui, après avoir accepté la finance islamique sur son sol, a continué dans cette voie funeste en introduisant les tribunaux de la charia en matière familiale, avec les conséquences consternantes et scandaleuses que l’on a pu observer ensuite.

Voilà ce qu’aurait pu répondre un véritable républicain à la question de ce journaliste.

François Hollande avait l’occasion rêvée de marquer de façon claire et nette sa différence avec le camp anti-laïque au service des intérêts de la haute finance que représente Christine Lagarde et ses sbires de l’UMP, et de redonner un coté laïque au PS. Il aurait pu démontrer que le PS accordait plus d’importance aux principes qui fondent notre République qu’aux appétits cupides des banquiers et financiers.

Malheureusement, il ne l’a pas fait. C’est raté, hélas …

Docdory

( 1 ) http://fr.wikipedia.org/wiki/Bondy

(2 )http://fr.wikipedia.org/wiki/Bondy_Blog

(3) http://www.lcp.fr/Francois-Hollande-depute-PS-de-11329.html

( 4 ) http://oummatv.tv/Christine-Lagarde-La-finance

( 5 ) http://www.institutfrancaisdefinanceislamique.fr/fr/decouvrez-l-iffi.php

( 6 ) http://www.assemblee-nationale.fr/13/rapports/r1901.asp

( 7   ) http://www.chantalbrunel.fr/blog/page/48/

( 8) http://www.conseil-constitutionnel.fr/decision//2009/decisions-par-date/2009/2009-589-dc/decision-n-2009-589-dc-du-14-octobre-2009.45861.html

( 9 ) http://www.saphirnews.com/Finance-islamique-la-censure-du-Conseil-constitutionnel_a10629.html

( 10 ) http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2397674&rubId=4079

(11 ) http://www.marianne2.fr/Finance-islamique-Lagarde-tente-de-passer-en-loucede_a182518.html

( 12 )  http://fr.wikipedia.org/wiki/Charia#Compatibilit.C3.A9_entre_droit_musulman_et_droit_europ.C3.A9en

( 13 )  http://verite-valeurs-democratie.over-blog.com/article-la-necessaire-fin-de-la-charia-54408260.html

( 14 ) http://www.droits-fondamentaux.prd.fr/codes/modules/articles/article.php?idElem=563945459

( 15 ) http://1905pourtous.pagesperso-orange.fr/cariboost_files/arr_c3_aat_20refah_20partisi_20c_3a_20turquie_20_28grande_20chambre_29_20du_20_3a2003.pdf

(16 ) http://la-valise-ou-le-cercueil.over-blog.com/article-la-loi-islamique-est-incompatible-avec-la-democratie-et-les-droits-de-l-homme-65355078.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.