François Mitterrand, un dangereux faussaire de l’Histoire

Publié le 10 mai 2021 - par - 33 commentaires - 1 583 vues
Traduire la page en :

Rares sont les hommes et les femmes qui sont à eux seuls une époque… pour le meilleur et pour le pire. François Mitterrand a, sans conteste, incarné les années 1980 en France – aidé tout de même par un foisonnement culturel dont il n’était pas responsable – comme Ronald Reagan aux États-Unis ou Margaret Thatcher en Grande-Bretagne.

Mais en ce qui concerne Mitterrand, il a laissé sur le pays une empreinte pleine de duplicité. Et, sur le plan politique, on peut parler du pire, à commencer par sa volonté de vendre la France à cette hydre européenne. On peut aussi mettre à son lourd crédit l’exaltation de la différence exotique, dont on sait les ravages ultérieurs.

Après son accession au pouvoir, Mitterrand régularise 130 000 étrangers ; les conditions d’obtention du statut de réfugié politique sont assouplies ; les étrangers nés en France ne doivent plus être expulsés, etc. En 1989, la loi Joxe – alors ministre de l’Intérieur – « assure la protection contre l’expulsion des personnes ayant des attaches personnelles ou familiales en France, et instaure un recours juridictionnel contre les mesures de reconduite à la frontière ».

https://www.lemonde.fr/societe/article/2002/12/06/les-dates-cles-de-l-immigration-en-france_301216_3224.html

Malgré la réalité des faits, Mitterrand affiche une fermeté de façade face à l’immigration clandestine :


https://www.youtube.com/watch?v=Cv7V_QAsO7Y

Car Mitterrand, c’est tout à la fois Iago et Macbeth, c’est-à-dire un homme pétri de ressentiment – lui qui ne sera élu Président qu’à la troisième tentative – et d’ambition dévorante. Menteur émérite jusque sur son état de santé…

Ainsi, il peut, toute honte bue, rabaisser allègrement ses adversaires politiques plus bas que terre, malgré ses secrètes casseroles qui constituent une batterie de cuisine ahurissante ! Voir, par exemple, son attitude à l’égard de Giscard lorsque, en 1979, la presse de gauche s’excite sur la dérisoire affaire des diamants. Dans une conférence de presse, Mitterrand montre alors toute son hypocrisie en déclarant que « tout homme public, y compris bien entendu le plus important d’entre eux, doit en mesure à tout moment d’expliquer et de s’expliquer » :

https://www.ina.fr/video/CAB7901988301

Cependant, toute sa vie, Mitterrand a joui d’une étoile ténébreuse protectrice car à la fois le général de Gaulle et Valéry Giscard d’Estaing savaient à quoi s’en tenir sur ce sinistre personnage. Mais ces deux hommes, mus par un certain sens de l’honneur, refusèrent de révéler publiquement la vérité sur le passé vichyste de celui qui deviendrait le plus durable – et néfaste – président de la Ve République.

Au sujet de Vichy, l’intéressé a longtemps parlé de « légendes tenaces ». Il aurait dû savoir qu’il y a toujours du vrai dans les contes et légendes…

Idem, dans une moindre mesure, pour sa seconde famille. Le Tout-Paris connaissait la vérité, mais nul ne parlait. Quant à ceux qui entendaient braver les interdits mitterrandiens, ils étaient mis sur écoute – comme Jean-Edern Hallier -, harcelés par les contrôles fiscaux et j’en passe.

Il faudra donc attendre la fin de son règne hégémonique pour découvrir la face cachée de Mitterrand, à l’heure où il savait ne plus rien risquer, la maladie étant en passe de le vaincre définitivement. S’agissant de Vichy, c’est le livre de Pierre Péan qui aura l’effet d’une bombe : Une jeunesse française, paru en 1994.

Bien plus tard, un autre ouvrage enfoncera le clou en allant encore plus loin que Péan : Mitterrand, entre Cagoule et francisque, de François Gerber. Dans ce livre très documenté, l’auteur n’associe d’ailleurs le revirement « résistant » de Mitterrand qu’à sa seule ambition : « La pression des événements, les exigences de l’Histoire, le souci d’une carrière : autant d’éléments qui concourent au retournement de François Mitterrand. »

Mitterrand se sera servi des uns et des autres comme de marchepieds afin d’aboutir au sommet ; enfin, son sommet, qui est moralement et historiquement bien bas… Car ce roitelet sera toujours associé au mensonge, sauf pour ses derniers fidèles, dont la voix finira bien par se taire.

Accordons à ce triste sire d’avoir eu, lors de sa trop longue carrière politique, quelques sursauts patriotiques, comme – en sa qualité de garde des Sceaux, sous la présidence de René Coty – celui de donner un avis défavorable au recours en grâce de condamnés à mort du FLN. Ceci ne pèse toutefois pas lourd au regard des dégâts causée par Mitterrand et sa clique…

Aussi, en ce jour anniversaire de l’élection du 10 mai 1981, la multiplication des hommages rendus me donne la nausée. Et si je ne peux nier l’extrême intelligence de Mitterrand, je tiens ce dangereux faussaire de l’Histoire pour coupable d’avoir trahi la France…

Charles Demassieux

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
JotaB

Il aurait du finir au cachot pour Coluche

jean peuplu

La plus grosse saloperie que la terre n’aie jamais porté.
Etant ministre à l’époque de l’Algérie, il a fait guillotiné plus de 70 personnes.
Cette saleté était porteur de la Francisque n°2202 pour ceux qui ceux qui le rêve en résistant.
En 81 il a bien baisé les nigauds d’électeurs.

PHIPHI

zemmour a rappelé et n’a pas été contredit, les yankees ont financé l’Allemagne de 1920 à 1938, en fait tout au long de la guerre
l’angleterre a fourni des moteurs RR (kestrel) pour le Bf 109 etc
Cessons d’être complice de cette duperie

Paskal
Enrico

ETANT PROCHES DES IGNORANTS DE LA NIEVRE C’ETAIT LEUR BON DIEU SANS SAVOIR QU’AVANT LA GUERRE IL ETAIT EXTREME DROITE SOIT RESISTANT OU ???? SOUS LES JUPES DES FEMMES CA SPECIALITE SE FAIRE NOURRIR PAR CES CONS DE NIVERNAIS FAUX CUL ET SE GOINFRE CHEZ BERNARD LOISEAU LE RESTAURATEUR RENOMME ETC….ETC… LE PLUS FAUX CUL DE PRESIDENT VICIEUX EN PLUS

Père2Claques

Cet article me conforte dans le fait que l’élection d’un président de la république au suffrage universel direct uninominal à deux tours est une monstrueuse connerie.

hello

81 : le commencement de la fin qui a mené la france au désastre et au chaos en 40 ans alors qu’il avait fallu près de 2000 ans pour en faire un pays de progrès, avancé et civilisé – l’arrivée de imposture mitterandienne et de sa cour a été le résultat de la trahison de VGE par CHIRAC qui appelait à voter Mitterands !! quand il est dit que la droite française est la plus bête du monde c’est tellement vrai et cela continue

marzia perez

j ai voté pour une ordure je regrette cette grosse erreur

Archange

La pire des ORDURES ,bien représentatif à la gauche pourrie . J’espère qu’il erre dans les flammes de l’enfer .Pourquoi d’ailleurs un anniversaire du 10 mai 1981 ? On ne fête pas les vermines on les dissous .

Une patriote

Une sacrée saloperie avec toute sa clique que des crétins ont remis au pouvoir une deuxième fois comme si la 1 ère ne leur avait pas ouvert les yeux !!!

Decu de tout

Le mitterand une grosse merde dont la france ce serait bien passée un bon socialope.

vieux patriote

bravo, mais dans votre texte vous avez oublié le faux attentat de l’observatoire

Jill

Mitterrand avait autant de convictions qu’un œuf a de poil.

Jill

L’élection de Mitterrand fût une énorme imposture. Début 1981, les sondages donnaient VGE largement en tête ;alors, la presse bien-pensante lança la stupide affaire des diamants et la non moins stupide affaire
Papon, lequel était alors ministre du budget.
Mais… bizarrement on oublia le passé vichyste de Mitterrand et sa deuxième famille.
Giscard traita tout par le mépris et refusa qu’on sorte les affaires concernant son adversaire… pensez donc il n’avait pas besoin de çà pour gagner. Il eût grand tort.

Père2Claques

Vous avez omis de citer l’affaire des avions renifleurs,qui fut une énorme imposture.La Cour des Comptes avait à l’époque commis un rapport dénonçant cette gabegie.Même Raymond Barre s’est fait abuser.
J’ai quelques souvenirs des années Giscard beaucoup de français dès 1977-1978 commencèrent à ne plus supporter ce président.Je ne cherche pas à encenser le septennat de Giscard d’Estaing,néanmoins reconnaissons que la France se portait nettement mieux que les temps actuels,malgré une forte inflation.J’ai toujours pensé que l’arrivé de François Mitterrand à la présidence de la République fut une suite logique du septennat de Giscard d’Estaing dans le sens ou la France était bien engagée dans la voie du socialisme.

Jill

Oui, mais il y a une différence entre se faire abuser et abuser… Le Carrefour du développement, çà vous dit quelque chose, les écoutes téléphoniques, les suicides… entre autres, çà vous dit quelque chose ?

Jill

Giscard avait un fort potentiel et les moyens de marquer la 5 République. Il fit des réformes intéressantes, mais il eût un tort, ou une prétention : vouloir être aimé de tout le monde… meilleure voie pour être déteste de tous.

Alain GAUTIER

Un sale intriguant qui c’est bien foutu des Francais ! ! ! ! Un ” collabo. ” à la francisque ! ! ! Un traître ! ! ! !

Almatho

En 81 le jour de l’élection de cette ordure je me trouvais à marseille et partout dans cette ville des centaines d’arabes défilaient et hurlaient : “on a gagné on a gagné. “

patphil

et le scandale des détournements de fonds urba etc.
vive la probité de gôche

BobbyFR94

Je n’ai pas oublié que le mitterand a une fille, la mazarine, même connasse que son père, l’histoire de son père (francisque) en moins, qu’il a fait élever aux frais du CON tribuable !!!

ll y a eu aussi ce livre “ali baba mitterand et les 40 voleurs ” de Jean MONTALDO, paru en juin 1994 …

Je n’ai pas pris le temps de le lire, je l’ai pourtant… Mais bon, j’en ai lu bien d’autres, surtout ces derniers mois…

Désespoir50

Il faut surtout préciser que l’auteur, Jean Montaldo, de “mitterand et les 40 voleurs” était un pur socialiste, ce qui mesure l’énorme imposture de ce sinistre type.
Les Français désireux de connaitre le vrai visage de ce voyou peuvent lire ce livre, ainsi que ” mitterand rendez nous l’argent ” ou encore les mémoires de son garde du corps ” le capitaine Baril ” ils ne seront surtout pas déçu d’afficher un vrai visage sur le premier destructeur de la France.

thierry

Je vous rejoins en tant qu expatrié de l interieur et puisque, empéché sans cesse de fonder une aussi belle famille que la votre, necessité oblige, une sté eugénisteaux mains des francs macons qui prone l euthanasie des vieux, des mourants et des enfants a naître perd a mon sens tout droit au respect. Etranger desormais ( au sens d Albert Camus ) dans un pays que mes ancêtres , de Verdun à Cassino ont defendu avec leur sang, je quitte le pays pour l exterieur definitivement apres des annees d isolement ( de l interieur😂) non sans un pincement au coeur pour ces francais de souche identitaires qui ne sont ni omos, ni je ne sais quoi (et pas mbre d 1 minorite qcque), mais qui subissent cette rhetorique maconnique des 200 mille detraques que je reve de voir un jour remis a leur vraie place

anonyme

Cet individu était uniquement guidé par l’ambition personnelle, tout sonnait faux chez lui.
Sa réputation “d’homme à femmes” m’a toujours paru suspecte. Un simple ressenti de ma part, je précise. Disons que les bruits qui courent sur Kennedy, lui aussi prétendument “homme à femmes ” pourraient courir sur Mitterrand, à mon humble avis.

Fabiola FERRANTE

BRAVO pour votre article !
Je ne sais plus dans quel livre le concernant, j’ai lu que voyant trop de candidats à Droite, Mitterrand s’est résolu à aller à Gauche : l’essentiel étant d’être élu et d’avoir le pouvoir.
Et une fois à Gauche, il a TOUT FAIT pour gagner : y compris l’union de toutes les Gauches… Mais en vérité, rien n’a été fait pour le peuple durant sa période présidentielle. Il a laissé la France exsangue, trop de chômage, trop d’immigration et quel malheur : la fin de la peine de mort !
IMPARDONNABLE !
Autrement dit, si peine de mort il y a, ce ne sera plus que pour les victimes et les familles des victimes : toute leur vie fichue en l’air !
Pendant ce temps, les prisons craquent et les victimes se multiplient…

nicolachaos

le plus grand crime de Mitterand est d’avoir menti sur Tchernobyl lui et son gouvernement de cohabitation et le scandale du sang contaminé.

Roro

Ma seule satisfaction a été de constater avec quelle maestria ce pėtainiste pur sucre a réussi son OPA sur le PS et la Gauche…..

Francis

Vous savez, Charles, je suis triste aujourd’hui. Tout ce que vous dites ne peut plus être remis en question. Les multiples hagiographies et les futurs dévoilements de secrets d’Etat compléteront l’infamie mitterrandienne.

Mais ma tristesse et ma joie sont mélangées et infinies.

Au niveau de la tristesse, la phase mitterrandienne qui s’achève par la mort politique de Macron, son petit-fils vichyste, a duré 40 ans : 1981-2021.

Francis

En 1981, abasourdi par l’absurdité socialo-communiste qui nous tombait sur la tête alors que nous combattions l’hydre maléfique de l’Est, avec tous ces arrivistes encore sur les plateaux télé aujourd’hui, je me disais que l’Absurdistan allait forcément être un feu de paille ; je ne savais pas que l’incendie allait se terminer à Notre Dame presque 40 ans plus tard.

Pour la joie, j’ai failli 10 fois quitter cette dernière RSS qu’est devenu en 40 ans la France. Et par chance, j’ai eu 4 enfants merveilleux qui ont rempli mon cœur et m’ont empêché de sombrer dans le désespoir et d’émigrer vers des cieux plus cléments pour toujours, comme les dissidents l’ont fait en quittant l’URSS définitivement.

Francis

Cette terre souillée par le marxisme-léninisme, cette nappe de pétrole sur la France comme après un naufrage de tanker, est devenue au fil du temps un pays irrespirable, invivable, dangereux sous la territorialisation implacable des musulmans et du mahométisme coranique, en cheville avec toujours les mêmes pires collabos de la gauche en tous points identiques à ceux de deux générations précédentes avec les nazis, nos ailes lourdes et souillées par la naphte noire du mensonge communiste nous empêchant de nous envoler.

Francis

Ce qui me fait désormais rester ici : voir de mon vivant l’écroulement du Mur de Berlin de l’Absurdistan socialio-communiste français. J’ai eu 20 ans en 1981. 40 années de ma vie professionnelle ont été socialistes, comme si j’avais vécu enfermé en URSS pendant 40 ans… Cela fait 40 ans que je suis un dissident, un expatrié de l’intérieur, et je m’accroche au fol espoir de voir de mon vivant l’implosion proche de cette folie totalement psychiatrique qui a mis sous emprise le cerveau des Français depuis 1981.

Clotilde Prouvost

Francis, comme je vous comprends.
J’ai vu l’arrivée des socialo-communistes à l’intérieur de l’administration, une mainmise, une prise de pouvoir au point que le plus perverti exigeait la … délation.
Evidemment, je n’ai jamais cédé, ni aux représailles non plus.
Je me permets de vous serrer la main.

Busurconfonues, par classe d'age. La démonstratman

Mitterrand avait promis de supprimer la peine de mort et le chômage. L’objectivité oblige à reconnaître qu’il a tenu la moitié de ses promesses.

Lire Aussi