François Rebsamem, maire socialiste de Dijon, fossoyeur de la laïcité et de la la République

Il a osé. On se souvient que notre apéro saucisson-pinard dans le quartier de la Goutte d’Or, à Paris, a déchaîné les attaques en-dessous de la ceinture, que nous avons été accusés de faire de la discrimination, de la provocation, de la stigmatisation, de pousser à la violence (tout le monde sait, de façon évidente, toute la violence qui réside dans un verre de Puligny-Montrachet et dans une rosette des familles !) et que cet apéro a simplement et bonnement été interdit sous prétexte, entre autres, que les contre-manifestations des anti saucisson-pinard pouvaient dégénérer…
Et bien, François Rebsamen, l’inénarrable maire de Dijon, ex-numéro deux du PS sous Hollande premier, a trouvé subtil et juteux sans doute, électoralement parlant, de nous répondre en proposant un gigantesque barbecue halal(1) pour arroser la fin d’un tournoi de football(2) en sa bonne ville.
Autrement dit, vous avez un maire censé respecter et faire appliquer la loi qui la bafoue allègrement puisque l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 précise que « la République ne reconnaît et ne subventionne aucun culte »(3).
J’accuse François Rebsamen de financer illégalement les mosquées, seules habilitées à donner l’imprimatur à la viande halal en échange d’une dîme perçue.
J’accuse François Rebsamen d’obliger ainsi le contribuable dijonnais à financer un culte.
J’accuse François Rebsamen de se faire (et ses concitoyens qui n’en peuvent mais avec lui) complice des procédés barbares utilisés pour tuer les animaux avant de les transformer en viande halal.
J’accuse François Rebsamen de délit de facies, puisqu’il considère a priori tous les participants au tournoi de foot-ball de juillet prochain comme des musulmans, sans doute eu égard aux origines d’une partie des participants venant de certains quartiers « chauds » de la ville.
J’accuse François Rebsamen d’obliger tous ceux qui veulent participer à ce tournoi et à la fête finale, enfants et parents, à respecter un interdit religieux qu’ils n’ont pas choisi, auquel ils n’adhèrent pas nécessairement et donc de faire, délibérément, du prosélytisme pour une religion, en contravention avec sa fonction.

J’accuse François Rebsamen de faire de la discrimination à l’égard de tous ceux qui ne sont pas musulmans et à qui il ne propose pas de viande non halal. Il ferait beau voir que le Conseil d’Etat, en 2007, ait interdit les « soupes au cochon » prétendument « discriminatoires et donc susceptibles de troubler l’ordre public » et que le Maire de Dijon ne fût pas condamné pour les mêmes raisons, inversées.
J’accuse, enfin, François Rebsamen, de conchier carrément la République et les républicains par cette provocation insigne. Qui ne sent pas la haine qui se cache dans cette décision ? Qui ne voit pas que ce pseudo-socialiste déteste la laïcité et est ravi de faire bouffer à ces sales Français qui osent aimer leur pays, le vin et le saucisson de la viande religieusement correcte ?
Il est vrai que le personnage mange à tous les râteliers, ayant montré par son parcours que la fin justifie les moyens, lui qui, quand il était simple secrétaire départemental du PS dijonnais, s’ingéniait à faire taire ses opposants des différentes sections de Dijon, notamment de celle qui défendait le courant Emmanuelli, en leur proposant des candidatures aux élections ; lui qui a fait des pieds et des mains pour que Ségolène Royal opère un rapprochement avec Bayrou en 2007 et pour que le PS s’allie avec le Modem pour les municipales de 2008, lui qui, encore, malgré ses nombreuses et lucratives fonctions électives (maire, conseiller général puis sénateur et président de la communauté d’agglomération dijonnaise) siégeait comme administrateur de Dexia-Crédit local de France (banque soutenue par l’argent public) dont il démissionna quand le Canard enchaîné révéla qu’il avait reçu pour 20000 euros de jetons de présence en 2007(4), année, on s’en souvient, où il fut également directeur de campagne de Ségolène Royal… Il y a des gens qui ont décidément beaucoup de temps de libre et qui savent le monnayer.
Aujourd’hui, il a dépassé les bornes. Aujourd’hui il provoque, sciemment et délibérément les Français attachés à leur culture, à leurs traditions, à la neutralité du politique, à la laïcité.
Il a mérité notre premier prix de la burka de la honte. Ce prix est décerné aux hommes politiques qui, comme François Rebsamen, veulent remplacer la loi française par la charia, couvrant du voile de la honte Marianne qu’ils trahissent.
Post-scriptum 1 : nous apprenons que le Maire de Dijon, devant la vague de protestations, a fait machine arrière. Le barbecue a perdu l’épithète halal, il est précisé que de la viande halal sera servie « seulement » à ceux qui le désirent. Est-ce que ce mieux fait disparaître les fautes de Monsieur Rebsamen ? Absolument pas car s’il n’impose plus le halal à tous, il finance encore le culte musulman ! Si les gens ne veulent que du halal, ils peuvent manger des frites et du pain, pour une journée ils n’en mourront pas et c’est leur choix, mais la mairie n’a pas à proposer du halal.
Post-scriptum 2 : un lecteur ayant souhaité attirer l’attention de SOS Racisme Dijon sur le problème a reçu une réponse l’engageant à aller manifester sur place sa désapprobation le 9 juillet, accompagnée de salutations anti-discriminatoires. Bref pour SOS Racisme proposer un apéro saucisson pinard est discriminatoire, protester contre un barbecue halal est aussi discriminatoire et il est conseillé à ceux qui n’aiment pas le halal d’aller se faire casser la figure sur place… joli, joli… Le fascisme de SOS Racisme ne pouvait mieux se faire jour…
Christine Tasin
Présidente de Résistance républicaine
http://resistancerepublicaine.fr
(1) http://www.dfco.fr/mondial/wp-content/uploads/2010/06/Bulletin-dinscription1.pdf
(2) http://www.dijon.fr/fiche/dijon-fait-sa-coupe-du-monde.evt.12543.php
(3) http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/barbecue-geant-halal-a-dijon-la-77548
(4) http://www.lexpress.fr/actualite/politique/dexia-rebsamen-part-les-autres-restent_639459.html

image_pdf
0
0