Fraudes massives : de plus en plus d’allocs filent à l’étranger

Publié le 12 août 2018 - par - 45 commentaires - 6 620 vues
Share


Le nombre d’enfants pour lesquels l’Allemagne transfère des allocations familiales à l’étranger a augmenté de manière significative en 2018. La plupart des maires tirent la sonnette d’alarme, évoquant migration ciblée et énergie criminelle. L’Etat est impuissant face à ce problème.
Selon le gouvernement fédéral, le nombre de bénéficiaires d’allocations pour enfants étrangers a fortement augmenté. « En juin 2018, 268 336 enfants vivant hors d’Allemagne ont bénéficié des allocations », a déclaré un porte-parole du ministère des Finances. Une hausse de 10,4%. Fin 2017, leur nombre était encore de 243 234.

Les maires qui tirent la sonnette d’alarme sont de plus en plus nombreux. Ils parlent d’une augmentation massive de la migration calculée vers le système social allemand. « Le gouvernement fédéral néglige ce problème, il faut enfin agir pour remédier au problème des réfugiés économiques en Europe », a déclaré le maire de Duisburg. A Fürth, le maire (SPD) parle lui aussi de problèmes urgents. Les villes à faibles loyers attirent inévitablement des foules de migrants.

Sur la base des taux d’allocation de 194 € mensuels pour le premier enfant, 50 millions d’euros environ sont versés pour des enfants de citoyens étrangers qui se sont inscrits en Allemagne avec un logement, alors que leur progéniture n’a jamais mis les pieds dans le pays.
Les chiffres dépassent 600 millions d’euros par an. Rien qu’en 2017, 343 millions d’euros d’allocations familiales ont été transférés sur des comptes à l’étranger.
Le maire parle de passeurs criminels qui amènent les étrangers et leur fournissent rapidement un logement, souvent insalubre, afin qu’ils aient une adresse pour toucher les allocations familiales. « Je dois m’occuper des étrangers ici, qui transforment les rues en véritable décharge et viennent encore favoriser l’infestation de rats, ce qui exaspère les citoyens », a critiqué le politicien. La mairie y voit l’impact de l’énergie criminelle et de l’usage de faux documents. Souvent on ignore même si les enfants enregistrés ont jamais existé. Cela contredit l’esprit de la liberté de circulation européenne. « Parce que leur objectif premier, en venant ici, n’est jamais de travailler. »

Il y a quelques mois, le « Welt am Sonntag » a rapporté que les coffres de la caisse des allocations pourraient être dépouillés de plus de 100 millions d’euros chaque année par des passeurs qui envoient des familles en Allemagne et perçoivent les allocations pour les enfants non existants ou pour des gosses qui ne connaissent le pays que par leur manuel de géographie.
Le gouvernement fédéral renvoie aux lignes directrices de l’UE, mais souhaite réduire les rétributions. Nous devons adopter une solution européenne « prenant en compte des taux du coût de la vie dans les autres pays », a déclaré un porte-parole du ministre des Finances. Cela signifie que les paiements seraient moins élevés si les enfants vivent dans des pays où le coût de la vie est nettement inférieur.
Cependant, jusqu’à présent, il n’y a aucun moyen de lutter efficacement contre la fraude. De plus, les citoyens allemands sont hors d’eux à l’égard de ces évolutions et de la fraude sociale.

Et en Belgique : les fraudes concernent surtout les familles d’origine immigrante, principalement maghrébine. Un accord existe entre la Belgique, qui permet de payer des allocations familiales aux immigrés installés en Belgique, mais dont les enfants sont restés au Maroc. Il suffit d’une attestation de l’administration marocaine certifiant que la famille a un ou plusieurs enfants au Maroc. Cela suffit pour pouvoir réclamer des allocations familiales !

Le Maroc délivre de fausses attestations de paternité permettant de toucher des allocations en Belgique.
Le certificat de paternité s’obtient en versant des bakchichs aux fonctionnaires marocains. Il semblerait que pour 500 à 1 000 euros, on obtienne une attestation ayant toutes les apparences d’une authentique. Nous avons repéré une famille qui avait déclaré 4 enfants, alors que la mère était venue en Belgique pour guérir sa stérilité. Le gouvernement flamand, sous la pression de la NVA, est le seul à multiplier les contrôles. Du côté francophone, les obstacles aux contrôles se multiplient : les associations de calotins protègent les fraudeurs, paient les avocats, multiplient les procédures. Nous avons enregistré le cas de deux familles qui ont quitté le sol belge, mais continuent à réclamer des allocations familiales depuis l’Espagne.

Récupérer les sommes indûment versées est quasiment impossible. Une fois la fraude décelée, les acteurs disparaissent, passent d’une région à l’autre, rentrent au Maroc, vont s’installer dans une famille à l’étranger, principalement en France. Tous les moyens sont bons. Et les législations protégeant les populations d’origine étrangères empêchent de prendre des mesures à l’échelle européenne.

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email
Share

45 réponses à “Fraudes massives : de plus en plus d’allocs filent à l’étranger”

  1. Boubou dit :

    La France ne verse plus de prestations familiales au enfants de ressortissants étrangers qui vivent à l’étranger seul les résidents et les enfants scolarisés ont ces droits et cela depuis des années .

    • Florence Labbé dit :

      Vrai mais il n’y a aucun contrôle sur l’usage qui est fait de ces aides.

    • BOURGOIN dit :

      Au vu de toutes les informations de bonnes sources de ces 12 derniers mois c’est au contraire de pire en pire ! ! !
      Il n’est que le voir toujours selon de bonnes sources, le nombre de centenaire qui va grandissant au moins en Algérie et qui sont morts déjà depuis une bonne vingtaine d’années ! ! !

  2. Marckus dit :

    Quand en se levant tous les jours pour aller travailler, chacun, même avec 1173 euros/mois nous donnons 80% de notre force de travail à l’état (calcul simple avant redistribution, nulle pour un smicard célibataire), le vol est en effet immense. La dette (merci qui ? pourquoi ?)… Et ceux qui toujours tiennent les murs, à regarder passer les gens (filles?) ? ils ont notre force de travail après redistribution, en argent de l’état, c’est le grand remplacement organisé, point.

  3. DUFAITREZ dit :

    « A Chacun selon ses besoins et… son travail »…. MDR !!
    780 Mds de Redistribution, en France, (32 % du PIB) ne peut que favoriser les abus.
    Le « cliquet » ne reviendra jamais en arrière ! Faillite assurée !

  4. MILLION Bernard Pierre dit :

    Il serait logique et normal que les allocations données aux parents pour élever leur enfants restent dans le pays qui les accordent. Car c’est aussi de l’argent qui doit retourner dans le circuit commercial du pays donateur, afin de participer à l’économie du pays en question.

  5. patphil dit :

    si vous êtes français et que vous travaillez à l’étranger, l’état ne vous verse aucune allocation, aucune!

  6. patphil dit :

    l’état est impuissant….volontairement!
    car lorsqu’il s’agit d’un pv automobile non payé ils savent tout de suite commet arriver sur votre compte!

  7. Moka moka dit :

    On parle de l’Allemagne ,, ici c’est la France

  8. Yohann le debattant dit :

    Des quartiers construits dans les villes du Maghreb et d’Afrique francophone par les ressortissants « français » de ces pays avec l’argent de la CAF (c’est à dire les impôts des français), des retraites gracieusement versées aux ressortissants de ces pays à des personnes qui n’ont jamais cotisé en France, sans compter évidemment les multiples fraudes sur le territoire national, fausses identités pour doubler les aides etc…Mais tout va bien. La France est un pays sur endetté qu’ils disent…

  9. Rems dit :

    Il est grand temps de nettoyer les écuries d’Augias !

  10. degage dit :

    je suis dans l immobilier quand je demande vos revenus on me présente la CAF la suite somme versée 7300e 12000e combien d enfants ils sont aux bled

  11. Fouguet07 dit :

    La seule solution digne de notre société et de nos valeurs est dans le bulletin de vote. Mais comme 80 % des européens ne veulent pas le comprendre « les carottes sont cuites ». De toutes façons, les conséquences du dérèglement climatique dans 2 ou 3 décennies vont régler le problème de tous dans d’horribles souffrances en rajoutant la viande au pot-au-feu.

  12. Sur le Pré dit :

    Verser des allocations à l’étranger devrait être strictement interdit : il faut se souvenir qu’à l’origine, les allocations familiales ont été inventées pour favoriser la natalité FRANÇAISE !

  13. JEF dit :

    Il y a quelques jours ma fille était à la poste. Devant elle plusieurs femmes, voilées comme il se doit, faisaient la queue pour envoyer de l’argent au bled. Sur le bordereau, à la rubrique « origine des fonds » était écrit « prestations sociales ».
    Sans autre commentaire.

  14. le Franc dit :

    « nos » banques étant bien présentes au magrheb-afrique, les banques deviennent ainsi bénéficaires.; 1 client , c’est 1 client, en fwance ou au bled.

  15. Yves ESSYLU dit :

    Je croyais que pour les économistes de l’université de Lille quand tu files 100 balles d’allocs à un électeur importé du bled cela rapporte autant à la France car cet électeur consomme, n’est ce pas les merdes marxistes ?

  16. Enée dit :

    Depuis belle lurette ces irrégularités sont dénoncées…les autorités savent et laissent faire!, (c’est nous qui payons!). Et d’autres illégaux, déserteurs, musulmans arrivent par navires entiers…et nous paierons (nous nous appauvrirons) encore plus. On nous ponctionne sans donner notre avis, nous sommes en dictature. Quel pays d’Europe prendra la décision de couper ou limiter ces aides pour ces gens qui NE SONT PAS EUROPÉENS ? Il faut s’extraire de cette Europe là, elle ne nous convient pas.

  17. BALT dit :

    Tout fout le camp…

  18. obelix dit :

    pour l’Europe on atteint les 2.5 milliards !! source banque européeenne ,quand j’etais guichetier a la poste dans un quartier d’immigrés c’était plus 30% a l’occasion de la rentrée scolaire (virement sur livret epargne physique )

  19. Reconquista dit :

    On se fait piller pour nourrir des gens qui doivent nous remplacer et qui n’ont, pour nombre d’entre eux, ni les compétences intellectuelles ni la volonté ne serait-ce que de s’intégrer et qui pour de stupides raisons religieuses liées à une religion criminogène ne nous aiment pas, voir nous haïssent mais sont installés sur nos territoires de vie. Cette situation via leur démographie nous mène à la guerre civile. A moins que cela soit voulu pour installer une dictature.

  20. Marc dit :

    C’est bien fait pour les Allemands qui ont créé l’aspiration de « réfugiés ». Cette aspiration ne les satisfait plus. Nous en « bénéficions » aussi.

    • Miss Belgique dit :

      Mais Marc, les pauvres allemands n’en peuvent rien. Pas plus que vous…Ils n’ont qu’une seule envie : se débarrasser du problème et se retrouver entre eux.Vous accusez-vous de la situation en France ? Je ne comprends pas.

  21. Claire dit :

    Et en France ? Si officiellement on publiait le nombre et le montants des prestations, aides versées à des étrangers qui n’ont jamais travaillé on serait surpris.

  22. Macouye dit :

    Vous savez maintenant à quoi servent les exorbitantes charges sociales que l’on nous prélèvent à la source, bientôt les impôts en plus.

  23. jan le Connaissant dit :

    On se fait pillier ( et couillonner ) de partout ! C’est dingue !!

  24. claude dit :

    bin oui c’est la même chose en France, il y a encore quelques années il suffisait d’aller dans un bureau de poste voir les moukères envoyer du pognon au bled! mais maintenant cela se fait par Western Union

  25. Dupond dit :

    Ne nous moquons des allemands et des belges …nous payons la retraite a ceux du FLN qui ont tué des soldats du contingent !!!
    https://www.tsa-algerie.com/les-retraites-une-nouvelle-filiere-demigration-algerienne-vers-la-france/

    • Richard kellil dit :

      Bonjour , FLN :front national de liberation…rien de scandaleux dans ces mots qui resument tout…Rien de plus glorieux que de risquer sa vie pour liberer son pays de predateurs armès tuant les otoctones

  26. Victor Hallidée dit :

    Dingue ! Le problème ce n’est pas qu’il y ait des prédateurs, c’est que les pigeons non seulement se laissent plumer, bouffer la chair jusqu’au sang, mais qu’ils se fassent les zélés protecteurs et défenseurs de leurs prédateurs !