Fraudes US : incroyables révélations sur les machines à voter Dominion !

 

N’oubliez pas de lire nos 6 articles précédents sur les fraudes électorales dont les Démocrates se sont rendus coupables lors de l’élection présidentielle américaine, articles remplis d’informations que vous ne trouverez nulle part dans les médias français :

1) États-Unis : les fraudes électorales, spécialité des Démocrates !

2) États-Unis : la plus énorme fraude électorale de l’Histoire !

3) États-Unis : 32 infos capitales sur la fraude électorale !

4) États-Unis : Trump ne doute pas de la victoire !

5) États-Unis : 18 nouvelles infos capitales sur les fraudes électorales !

6) États-Unis : la contre-attaque judiciaire de Trump contre les fraudes électorales !

 

La situation actuelle de l’élection présidentielle

Actuellement, les résultats de l’élection présidentielle sont acceptés par les deux camps dans 44 États.

Dans ces 44 États, le Président Trump a remporté 232 grands électeurs, et le sénile Biden en a remporté 227. Les 79 grands électeurs des 6 autres États (Pennsylvanie, Georgia, Michigan, Wisconsin, Nevada, Arizona) seront attribués à la fin des recomptages et “audits” (examens) des bulletins de vote, et des nombreuses procédures judiciaires y sont en cours à tous les niveaux (local, fédéral, FBI, législatures).

Les fraudes électorales des Démocrates

Dans nos 6 articles précédents, nous avons donné d’innombrables exemples des fraudes de tout type dont les Démocrates se sont rendus coupables dans les 6 États toujours contestés (Swing States).

Il reste un domaine que nous n’avons jusqu’à présent que survolé : les machines à voter et leur grande vulnérabilité.

Ce sont principalement les machines à voter de la compagnie Dominion Voting Systems, modèle « Democracy Suite 5.5-A », installées au courant des 3 dernières années dans de nombreux États américains, qui font l’objet d’investigations approfondies.

6 000 votes pour Trump attribués à Biden

Au lendemain des élections, dans le « county » d’Antrim (Michigan), on a découvert qu’un « problème » informatique d’une machine à voter Dominion avait entraîné l’attribution au sénile Biden de 6 000 votes appartenant au Président Trump.

https://www.breitbart.com/politics/2020/11/06/report-glitch-caused-6k-michigan-ballots-meant-for-republicans-to-go-to-democrats/

Puis, dans le « county » de Gwinnett (Georgia), on a découvert qu’une machine à voter Dominion avait « perdu » les données d’une partie de 80 000 bulletins de vote par correspondance.

https://www.breitbart.com/politics/2020/11/07/another-georgia-county-encounters-glitch-causing-delay-counting-1000s-of-votes/

Des machines à voter utilisées dans 28 États américains

À la suite de ce « problème », on a appris que les machines à voter Dominion ont été utilisées dans 48 autres circonscriptions du Michigan, et dans 27 autres États américains, lors de l’élection présidentielle.

https://www.breitbart.com/politics/2020/11/07/software-that-glitched-in-mi-ga-incorrectly-gave-biden-1000s-of-votes-used-in-28-states/

2 000 circonscriptions utilisent des machines à voter Dominion aux États-Unis

Le Texas refuse à 3 reprises d’acheter les machines Dominion

Le 12 mars 2013, le 20 juin 2019 et le 24 janvier 2020, l’État du Texas a refusé d’acheter les machines à voter Dominion, modèle « Democracy Suite 5.5-A », après que les tests réalisés par des laboratoires indépendants ont révélé de nombreuses failles de sécurité.

Les rapports sur ces refus peuvent être téléchargés sur le site du gouvernement du Texas :

https://www.sos.texas.gov/elections/laws/dominion.shtml

Le dernier rapport, en date du 24 janvier 2020, conclut que : les machines à voter Dominion et leur logiciel « ne sont pas adaptées à leur but déclaré ; ne fonctionnent pas efficacement ni précisément ; ne sont pas protégées contre des utilisations frauduleuses ou non-autorisées ».

Des sénateurs Démocrates dénoncent les machines Dominion

En décembre 2019, trois sénateurs Démocrates (Elizabeth Warren, Amy Klobuchar, Ron Wyden) et un représentant Démocrate (Mark Pocan) ont eux aussi dénoncé publiquement les machines à voter Dominion, capables d’ « intervertir les voix » et de produire « des résultats improbables qui menacent l’intégrité de nos élections ».

https://www.washingtonexaminer.com/news/democratic-senators-warned-of-potential-vote-switching-by-dominion-voting-machines-prior-to-2020-election

Un professeur de Princeton dénonce les machines Dominion

En 2016, interviewé sur Fox News, Andrew Appel, professeur de sécurité informatique à la prestigieuse université de Princeton, avait déjà montré à quel point il est facile de « hacker » (pirater) une machine à voter Dominion.

How to Hack a Dominion Voting Machine: A Princeton Professor Demonstrates

6 minutes pour pirater une machine Dominion

En 2019, à Las Vegas, lors du « DefCon », congrès mondial annuel des hackers (pirates informatiques), des participants avaient réussi, en moins de 6 minutes, à pirater une machine à voter Dominion, en accédant à un port de données non sécurisé.

How Hackers Can Target Voting Machines (NBC News Now)