Frédéric Bierry défend les p’tits migrants en surface et les bons vins en sous-sol

Publié le 25 juillet 2019 - par - 33 commentaires - 1 328 vues
Share

S’il est très difficile de dialoguer avec Frédéric Bierry (à l’extrême droite sur la photo) en surface à Paris, même lorsqu’il revendique plus de mineurs isolés étrangers pour le Bas-Rhin, il semble plus abordable en sous-sol, dans les caves des viticulteurs alsaciens, car il aime les vins d’Alsace

C’est l’histoire d’un gars devenu président LR  du département du Bas-Rhin, un peu par accident, un peu grâce à sa carte UMP, puis LR, un peu suite à des décès imprévus des titulaires du poste ou des prétendants émérites. Bref, pas forcément un mauvais bougre, qui répète, à ses interlocuteurs, lors de ses déplacements et de ses poignées de mains, « J’aime l’Alsace », « j’aime les vins d’Alsace ». Seulement, l’homme a une phobie. Il veut accueillir toujours plus de p’tits mineurs isolés étrangers (voir les chiffres plus bas). Ce qui commence à agacer une partie de ses électeurs et électrices.

Pour répondre à cette phobie, Jean-Luc Marx, préfet de la région Grand-Est, préfet du Bas-Rhin et Frédéric Bierry, président du département du Bas-Rhin ont signé, le 13 mars 2018, « un protocole local pour simplifier les procédures d’accès au séjour des mineurs non accompagnés ». Alors même que les services enfance et aide sociale à l’enfance du Bas-Rhin sont saturés, et ne peuvent plus accueillir de petits Alsaciens en grave danger physique et moral dans leurs familles. Souvent, les décisions des juges des enfants sont exécutées huit mois après l’ordonnance de placement par manque de places. Une situation de carence consignée par écrit par Sabine Deblay, collaboratrice du président Frédéric Bierry, ou par Virginie Girardot, la très saturée directrice du foyer départemental de l’enfance.

Le protocole signé récemment vise à faciliter l’accueil, puis l’insertion des mineurs étrangers non-accompagnés. Pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance du temps de leur minorité, « les mineurs non-accompagnés doivent obtenir rapidement un titre de séjour à leur majorité » précise le document.

Le même document stipule : « L’obtention rapide d’un titre de séjour constitue un enjeu majeur pour favoriser les démarches d’insertion, notamment en termes de parcours de formation comme l’apprentissage (la délivrance d’une autorisation de travail étant liée au titre de séjour)… Pour le Département, l’enjeu est aussi financier puisque sans titre de séjour et d’autorisation de travail, la prise en charge de ces jeunes continue à peser financièrement sur le Département au travers des contrats jeunes majeurs, soit plus d’un million d’euros pour le Bas-Rhin….. ».

Les mineurs non-accompagnés et l’impact financier : quelques chiffres

2016 : 338 jeunes se sont présentés dans les services du département du Bas-Rhin : 213 mineurs non-accompagnés ont été pris en charge (+ 40 %), auxquels s’ajoutent 100 jeunes majeurs anciens mineurs non-accompagnés, toujours pris en charge ;

2017 : 580 jeunes se sont présentés (+72 %) : 352 ont été pris en charge (+ 65 %), auxquels s’ajoutent 65 jeunes majeurs anciens mineurs non-accompagnés.

Depuis début 2018 : 131 jeunes se sont présentés à ce jour ; 38 ont été identifiés comme mineurs non-accompagnés et mis à l’abri.

La création de nouvelles places d’accueil en appartement partagé (250 places au total) et le dispositif d’accueil solidaire par des familles bénévoles (20 places) engage un surcoût de plus de 5 millions d’euros à compter de 2018, à la charge du département.
Coût total prévisionnel mineurs et jeunes majeurs non-accompagnés 2018 : près de 10 millions d’euros, pour un an, pour le département du Bas-Rhin.

https://www.20minutes.fr/…/2078111-20170531-strasbourg-recherche-familles-benev…

De graves incidents signalés dans les structures d’accueil

Lyes Louffok, membre du Conseil national de la protection de l’enfance, a dénoncé le mercredi 26 juin 2019 des « menaces physiques » sur des jeunes filles en foyer à Obernai (Bas-Rhin). Il en veut pour preuve une vidéo tournée dans l’établissement. La structure départementale dément. Plusieurs plaintes ont été déposées. Frédéric Bierry n’a toujours pas répondu au courrier de Lyes Louffok, alors que les faits dénoncés sont extrêmement graves.

www.infomie.net/spip.php?breve3962

Membre du Conseil national de la protection de l’enfance, Lyes Louffok est lui-même un ex-enfant placé et a écrit « Dans l’enfer des foyers ». Il exige de Frédéric Bierry une réponse immédiate et appropriée, sous la forme d’une enquête administrative.

Le problème, c’est que Barbara Cligny, directrice adjointe de la mission enfance et famille du département du Bas-Rhin, semble complètement dépassée, comme ses collègues Sabine Deblay, collaboratrice du président Frédéric Bierry, ou Virginie Girardot, la très saturée directrice du foyer départemental de l’enfance.

Coïncidence :  il y a quelques jours, Lyes Louffok et Frédéric Bierry se trouvaient ensemble un mercredi matin à Paris à la même réunion, présidée par le secrétaire d’État à la protection de l’enfance, Adrien Taquet. Frédéric Bierry, président de la commission des affaires sociales de l’Assemblée des départements de France, y présentait la restitution d’un travail sur la protection de l’enfance. Mais Lyes Louffok n’a jamais pu aborder le président du département du Bas-Rhin car Frédéric Bierry a écourté sa présence pour « raisons d’agenda ».

Le lanceur d’alerte le déplore : « J’aurais voulu échanger avec lui. Mais pour moi, il n’y a pas à tergiverser : il faut juste déclencher une enquête le plus rapidement possible. Ce n’est pas le premier président d’un département que j’interpelle : je l’ai fait avec la Seine-Saint-Denis, et en général, le délai est long… »

D’autres départements ne sont pas exemplaires dans l’accueil des enfants mineurs placés, à l’image de l’Ardèche ou de la Moselle :

https://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html

https://ripostelaique.com/moselle-12-millions-deuros-pour-376-mineurs-isoles-etrangers.html

Frédéric Bierry préfère la fraîcheur des caves

S’il est très difficile de dialoguer avec Frédéric Bierry en surface à Paris, même lorsqu’il revendique plus de mineurs isolés étrangers pour le Bas-Rhin, il semble plus abordable en sous-sol, dans les caves des viticulteurs alsaciens, car il aime les vins d’Alsace. Le 21 juillet 2019, Frédéric Bierry était encore à Blienschwiller, au cœur des foudres de la cave Meyer (de père en fils depuis 1471, nos valeurs alsaciennes traversent l’histoire, selon la publicité de l’entreprise).

Et sur sa page Facebook, le même Frédéric Bierry mentionnait « C’est un socle solide et indispensable pour construire l’Alsace de demain. »
Les viticulteurs : un patrimoine et des acteurs économiques majeurs pour que la gastronomie alsacienne et française conserve son image dans le monde. Pour le bonheur au quotidien des Alsaciens et pour faire rêver les touristes. »

Les Alsaciens semblent, eux, moins rêveurs, lorsqu’ils doivent payer, via leurs impôts, la note salée pour l’accueil de toujours plus de p’tits mineurs isolés étrangers, qui eux aussi, apprécient la gastronomie alsacienne ! Santé, Prosit, Frédéric Bierry….

 

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

Exclusif orphelinats : la galère de Noël pour les enfants placés

Quand la France sera-t-elle débarrassée du psychiâtre égyptien Omar Erkat ?

Moselle : combien coûtent les migrants dans ce département ?

Olivier Dussopt, un des derniers soutiens du « homard vert » de Rugy

Le « homard vert » François de Rugy a vraiment coûté très cher à la France !

Pensant sauver sa peau, de Rugy vire sa directrice de cabinet Nicole Klein !

Scandale François de Rugy : « Homard m’a tuer »

Ardèche : le maire d’Annonay interdit l’islamiste intégriste Omar Erkat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Un maire du Bas-Rhin

« Frédéric Bierry est dans le déni, arque-bouté comme d’autres, à une idée. Il promet d’apporter son soutien pour régler la centaine de points négatifs relevés par la commission d’enquête. Le dossier est mauvais, tout le monde le dit et pourtant, au lieu d’en tirer les conclusions qui s’imposent, il cautionne la poursuite du bricolage. »
https://gcononmerci.org/…/frederic-bierry-president-du-departement-dans-le-deni-fac…

Travailleur social en grande souffrance

Pourquoi les agents de la protection de l’enfance du Bas-Rhin (SPE 67) sont en grande souffrance et en grève ? ils dénoncent leurs conditions de travail et réclament davantage de moyens.
En cause, une hausse importante du nombre de mineurs qui leur sont confiés : 130 de plus que l’an passé.
Le département et son président Frédéric Bierry refusent de prendre la mesure du problème et d’accorder les financements.
https://www.20minutes.fr/…/2516779-20190513-video-bas-rhin-pourquoi-travailleurs…

Kleber

La juge Schneider est l’une des 500 magistrates ayant signé la motion demandant des excuses à Rachida Dati et dénonçant l’incohérence des politiques pénales et demandant
à la Garde des Sceaux des excuses publiques pour l’affaire de Metz-Queuleu
Le président du département du Bas-Rhin Frédéric Bierry est l’auteur, lui, de plusieurs motions en faveur des vins d’Alsace. alors, les enfant placés et les difficultés des juges des enfants en Alsace, il s’en fout !

Robert G

Le conseil général du Bas-Rhin est devenu un grand cirque. Tout a été mis en oeuvre à une époque pour barrer la route au gaulliste Robert Grossman, président de la communauté urbaine de Strasbourg (CUS). La sénatrice Fabienne Keller a tout fait pour favoriser la carrière de médiocres, dont l’actuel président Frédéric Bierry constitue aujourd’hui la partie visible de l’iceberg, plus haut que la flèche de la cathédrale de Strasbourg

Alsacien

Oui Robert Grossman a été un super président de la CUS, malgré les peaux de bananes glissées par la mairesse de Strasbourg de l’époque, Fabienne Keller, dont il était aussi le loyal premier adjoint. Né dans la partie rurale de Strasbourg, la Robertsau, parlant Alsacien couramment, Robert Grossman aurait été le meilleur président de conseil général que l’Alsace aurait connu. Mais, Fabienne Keller n’aurait jamais été sénatrice. Les grands élus auraient préféré Grossman

Magistrat Pompier

(2) Juge Scheider – Tribune de Bobigny
La juge émilie Schneider a également cosigné le texte suivant, qui montre l’état de délabrement de nos juridiction avec la ministre Belloubet :

«  »Partout, en France métropolitaine et d’outre-mer, des juges des enfants ont en charge 500, 600, 700 familles voire davantage en seule protection de l’enfance [2], doivent gérer les cabinets de leurs collègues laissés vacants [3] et tenir leurs audiences sans greffier. »
https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web

Magistrat Pompier

(1) Ne tirons pas trop vite sur la juge émilie Schneider !!!! Le 26 novembre 2018? elle a fait partie des 184 magistrats qui ont cosigné la « tribune de Bobigny » dénonçant la responsabilité des présidents de départements et de l’état, en spécifiant notamment « Nous alertons les présidents de Conseils départementaux sur leur propre responsabilité en cas d’incidents graves affectant des mineurs qui leur sont confiés et qui ne seraient pas pris en charge de façon effective. »

Parent

J’ai écrit à la juge des enfants de Strasbourg Emilie Schneider. Elle ne m’a pas répondu voici plusieurs mois. Cette jeune juge, sortie de l’école de la Magistrature voici 8 ans la joue hautaine, méprisante. Avant elle, la juge des enfants Isabelle Speziari répondait aux courriers et aux inquiétudes des parents. Comprend pas

Greffier

Il s’agit de la juge emilie Stevanovic, épouse du juge Schneider ? Si c’est le cas, ce n’est pas une magistrate spécialisée dans l’enfance. Pendant plusieurs années, elle a été juge au tribunal de grande instance de Colmar chargée du service du tribunal d’instance de Sélestat. Son mari, vice président au TGI de Strasbourg, est intervenu pour qu’elle soit affectée au TGU de Strasbourg, dans le cadre d’un rapprochement familial

Lesfinx

Je préfère le côté de Provence et le vin ch’timi des patriotes que le vin d’Alsace et celui du sud-ouest qui votent pour les collabos

Schiltigheim

Il y a quelques mois, Danielle Diligent, vice-présidente du conseil départemental du Bas-Rhin, a découvert un matin sur la façade de sa maison, à Schiltigheim, plusieurs tags haineux s’en prenant à des personnalités strasbourgeoises. A la différence des enfants victimes de violences en foyer départemental, où le président Frédéric Bierry ne réagit pas, là le même Bierry s’est fendu d’un communiqué avec l’ensemble des conseillers départementaux du Bas-Rhin, pour exprimer leur indignation et « condamner fermement ces actes qui doivent donner lieu à une réponse ferme et rapide de la justice. » Pourquoi 2 poids, 2 mesures ?
https://www.dna.fr/actualite/2019/04/29/schiltigheim-tags-haineux-sur-la-maison-d-une-elue

Alsacienne en colère

IL Y A LE POIDS DES MOTS, LE CHOC DES VIDEOS DANS LES COMMENTAIRES DE CE LIEN.
Il y a aussi le poids des chiffres pour un département comme le Bas-Rhin
Pourquoi maltraiter ces enfants qui ont déjà souffert ? Pourquoi MM Philippe Meyer et Frédéric Bierry ne réagissent pas ? N’ont-ils donc pas de coeur et sont-ils élus uniquement pour leurs grosses indemnités ?

POLYEUCTE

« Le Cave se rebiffe ? » Biffons-le !

Signalement éducation nationale

Signalement de l’éducation nationale dévoilé par la presse Alsacienne pour une enfant placée dans le Bas-Rhin : « signalement de l’Education nationale à la cellule de recueil des informations préoccupantes (CRIP). Une jeune fille indiquait à son professeur avoir été « tapée par un éducateur », ajoutant : « Il m’a bousculée et je suis tombée sur la tête » et précisant que la scène avait été filmée par une camarade avec un portable. L’enseignante avait pu visionner le film avant d’alerter sa hiérarchie. La vidéo aurait été prise par une camarade des deux jeunes filles présentes à l’écran »

BIERRY DEMISSION

Les violences exercées sur les enfants, dans les foyers du département du Bas-Rhin, par des collaborateurs du président Frédéric Bierry (le directeur et les éducateurs concernés sont des salariés du département) sont plus graves que les frais de bouche reprochés à François de Rugy, qui a démissionné. Alors, Frédéric Bierry démission ! Tu n’a même pas présenté d’excuses aux victimes et aux parents !!!! Tu a maintenu à leurs postes les éduc tortionnaires ! Tu es odieux, sans coeur, et que fait la juge des enfants censée protéger ces enfants placés par décisions de justice ?

Stop à la maltraitance

Dans le Bas-Rhin, les enfants placés par décisions de justice de justice sont tabassés ! Comme le révèlent les témoignages d’enfants recueillis par les journaux Alsaciens, notamment 20 minutes qui écrit : « La jeune fille que l’on aperçoit sur la vidéo serait âgée de 12 ans selon sa sœur, avec qui 20 Minutes est entré en contact. « Tout est parti d’une fugue qu’elle a faite le soir d’avant avec ses copines. Bien sûr, elle n’a pas toujours le comportement qu’il faut mais elle est très jeune. Elle dit qu’elle a subi des violences dans ce foyer. Alors, à force de subir, elle finit par craquer », témoigne sa sœur, qui habite à Strasbourg. Selon elle, il s’agirait de « claques », de « jeunes jetés contre les murs » ou « par terre »….. »

SOS enfants placés en Alsace

Extrait de l’annuaire « action sociale du département du bas rhin » :
« Les Foyers de l’enfance ont pour mission d’accueillir tout mineur en difficulté ou en danger confié par sa famille ou par mesure judiciaire au service de l’Aide Sociale à l’Enfance. Les objectifs d’un placement en Foyer de l’enfance sont d’ assurer la sécurité de l’enfant, sa santé, son éducation, »
Mais, c’est dans les foyers du département que les enfants sont en PLUS GRAVE DANGER
https://www.20minutes.fr/faits_divers/2550739-20190627-obernai-violences-centre-mineurs-devoilees-video

parent strasbourg

Certes, il y a in gros bordel au foyer départemental de l’enfance de Strasbourg, avec une directrice et des éducateurs dépassés, qui essayent de faire sortir des enfants placés pour dégager des places. Mais, c’est Obernai qui décroche le pompon dans les incidents physiques très graves. Pourquoi Riposte Laïque n’a pas publié une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montrant une intervention musclée d’un éducateur au Village d’enfants SOS d’Obernai. L’affaire a pris de l’ampleur suite à la prise de position d’un lanceur d’alerte et d’une députée. Ce que cette vidéo ne dit pas, c’est tout ce qui s’est passé dans la nuit avant les faits.

Maman

A Obernai, trois jeunes filles placées dans un foyer géré par le département et par Philippe Meyer ont été agressées dans leur chambre. Philippe Meyer, bras droit de Frédéric Bierry, a couvert les agresseurs et le département a déposé plainte contre les victiles

Kanterbrau

Philippe Meyer, vice-président du Département du Bas-Rhin en charge de la protection de l’enfance, avoue, dans les Dernières Nouvelles d’Alsace « qu’il y a chaque jour, à l’échelle du département, des incidents qui se produisent avec les enfants placés…. » Mais que font les élus du département ? Que fait la Justice ?

le Franc

mineurs et non accompagnés ? au moins lui, il est précis dans ses désirs.

Joël

Comme quoi, et partout pas qu’à Paris, l’idiot du village n’est pas toujours celui qu’on croit.

patphil

ce gars là ne sait pas que les musulmans ne boiront du vin qu’au paradis d’allah!
coran: sourate 47: verset 16 voici ce qui a été promis au pieux: des rivières d’eau qui ne se corrompt point, des rivières de lait dont le gout ne change pas, des rivières de vin, un délice pour ceux qui boivent, des rivières de miel clarifié, …des fruits..
mais sur terre, interdit! alors ses vins d’alsace…

Crap2sp

Parce que se,Mr s,imagine qu,il vat sauver son patrimoine alsacien. Connard les croyants,de sa religion d,amour et de paix vont te,couper.les vignes,et les co…..,le moment venu,de ton patrimoine ton pinard,ils en ont,rien a foutre.

Le Blob

Étrangement il existe des sociétés de prestataires de services viticoles tenues et dirigées par des nord africains, de surcroît musulmans. Avant que qui que ce soit n’émet des doutes, je le sais car durant deux jours j’ai fait des efforts surhumains en termes de morale pour être en accord avec moi-même, car j’ai été employé par l’une d’entre elles en Bourgogne ce mois de Mai dernier. La langue Française est bannie, une grosse enturbannée, habillée pour l’hiver, très certainement malodorante, n’avait de cesse de pister mon travail dans les rangs et d’émettre des critiques en arabe. Un « Serbe » qui prêchait Mahomet n’avait rien de Serbe avec sa tronche de turc, je dirais Bosniaque, la langue employée ne laissant aucun doute à ce sujet.

. Dupond 1

Les turcs aiment le vin !!! (en cachette)…je les ai vu de mes propres yeux …..chez eux aussi il y a beaucoup d’hpocrisye
https://www.lesrobesdelest.com/nos-vins/domaine-nuic-bosnie-herzegovine/
http://www.gco-dz.com/fr/content/6-vignobles-vignerons

Le Blob

(Suite 1)
Parti de Bourgogne vers le beau Jura, je retrouve mon ancien employeur qui, faute de n’avoir pu m’y rendre l’hiver 2019, à fait appel à une de ces sociétés de prestataires basée dans le sud ouest pour l’opération de tirage des bois… Un vendeur motivé, belle bagnole, bien sappé, lui a vendu cinq gugusses (des oeunologues hautement qualifiés hein !) qui n’ont pas été fichus de traiter 6 hectares de vignes en 15 jours ! Foutage de gueule manifeste quand l’employeur donnait les consignes, fumage de pétards à gogo, traines babouches etc… L’employeur à tout fait pour s’en débarrasser et à règle la facture totale alors qu’à peine la moitié du boulot fut réalisée !

Le Blob

(Suite 2)
J’ai tenté vainement d’expliquer à mon employeur que ceci, cette façon de faire, faisait partie d’un objectif bien planifié et destiné à tuer à long termes le vignoble Français. Avec ce qui m’a été confié, je peux en dire,.. il ne fait aucun doute que les djihadistes sont dans le vignoble de France pour le mettre à sec. Pour revenir vite fait à mon expérience Bourguignone, le peu de faces de craies présentes se soumettaient en « s’intéressant » à la langue arabe: c’est bandes de lâches, vous faites bien de vous y intéresser car vos gosses vont en avoir besoin d’ici peu, car à l’allure ou c’est parti on y va ! Alors vous conviendrez que j’ai préféré me tirer de ce bourbier aux relents infectes de l’anti France car critiquant nos hommes d’histoire sous forme de revanche haineuse.

Le Blob

Je vois qu’une situation réelle, donc vécue, a le pouvoir de déranger certains… Que ceux-ci m’en voient ravis.

Le Blob

Les viticulteurs : un patrimoine et des acteurs économiques majeurs pour que la gastronomie alsacienne et française conserve son image dans le monde. Pour le bonheur au quotidien des Alsaciens et pour faire rêver les touristes. »

Et le kebab de « Si Bête » dans tout ça…hein ?

. Dupond 1

Ce sont tous de sinistres manipulateurs …..les gens de la province entretiennent un complexe d’infériorité envers ces menteurs alors qu’ils n’ont pas le bon sens paysan mais seulement du bagou  » une takkia française « en somme !!!

Le Blob

C’est pareil pour Paris et sa couronne…islamique.

ven85

la droite a toujours trahis ses electeurs,ce sont des traites,de chirac a sarkozy,qui pour ce faire elire reprenait le programme du FN et a peine elu,mettait des ministres socialistes au pouvoir et faisait rentrer plus d’immigration que jospin,waukiez a essayez de faire la meme chose,mais les electeurs de ex fn et rn,ne ce sont pas fait avoir 2fois,la MORANO,pareil,elle fait le buz avec sibeth la chevelue pour recuperer les voix du RN,alors morano,quitte les republicains et viend rejoindre le RN,si tu n’est pas une traite,on connait vos combines aux republicains,vous etes des traites et vous meritez vos 8%,les francais ne sont pas des cons