Pour le Frenchexit : Le communisme est mort, vive l’islam ! (3)

Publié le 1 juillet 2016 - par - 6 commentaires - 1 083 vues
Share

FrancecommunisteComme nous l’avons vu en deuxième partie, l’instrumentalisation de l’islam meurtrier et destructeur de nos libertés, a commencé chez nous au début du XX° siècle, lorsque l’église catholique était la seule force constituée et organisée qui s’opposait à la mainmise sur la France de la franc-maçonnerie socialiste et radicale socialiste, amalgamée sous le vocable de « Républicains ».

Avec l’achèvement de la seconde guerre mondiale, face aux réels dangers que représentait pour les dirigeants de l’époque le communisme qui allait tout leur prendre s’il arrivait au pouvoir, l’anticommunisme a remplacé l’antichristianisme pour servir de doctrine à la « nouvelle Europe ».

Mais Reagan et Gorbatchev sont passés par-là et à partir des années 1990, l’anticommunisme ne pouvait plus être le seul terreau de la nécessaire déculturation des peuples européens qui était toujours la condition nécessaire à l’ancrage définitif dans le nouvel ordre mondial de l’Europe voulue à Yalta et, en compensation de la libération américaine, à la création de son grand marché économique qui s’ouvrirait sans frais de douane à l’économie des Etats-Unis d’Amérique.

Le communisme étant mort, par quoi allait-on pouvoir le remplacer pour jouer son rôle ?

*

Le communisme est mort, vive l’islamisme et son djihadisme !

A partir des années 1990, dans la lignée de la doctrine du catholique manichéen pro-islamiste Zbigniew Brzeziński, une nouvelle arme va être mise au point pour « déculturer » les peuples européens et les rendre serviles aux nouvelles autorités administratives et politiques de l’U.E.

Pour couper ces peuples de leurs racines historiques, sociales et spirituelle, pour la CIA, il y a une arme suprême, la bombe atomique de la déculturation, il s’agit de cette pseudo religion qui a pour nom : l’islam et son djihadisme qui a été armé en Afghanistan pour expulser les soviétiques de cette partie du monde et les remplacer par les talibans.

En France, on assiste alors au « comeback » de cette pseudo religion qui va servir de bouée de secours à de nombreux élus locaux corrompus et assurer leurs réélections.

*
Tout comme Hitler utilisait l’islam et les musulmans pour arriver à ses fins, les dirigeants européens actuels, simples factotums de l’administration américaine, l’utilisent pour neutraliser ceux d’entre nous qui leur refusent le droit de briser nos rêves d’adolescents et qui ne veulent plus de cette Europe-là, qui ne veulent plus de cet enfer économique, fiscal, social et politique qui n’a qu’une seule visée : satisfaire la machine économique américaine et perpétuer les privilèges exorbitants de la classe politique, administrative et syndicale française.

*
Ce que je dis là, n’est pas une analyse théorique spéculative ou farfelue, mes propos recouvrent une terrible réalité.
En effet, au milieu des années 1990 sous la présidence de Bill Clinton, en pleine affaire Lewinsky, l’utilisation de cette bombe atomique de la déculturation qu’est l’islam et son djihadisme a provoqué des milliers de morts au cœur de l’Europe, dans les pays de l’ex Yougoslavie.

Nous avons bombardé les Serbes alors qu’ils furent de vrais résistants face au nazisme, et on a utilisé de vraies armes de guerre pour mettre à feu et à sang le Kosovo, la Croatie et la Bosnie où des combattants musulmans originaires des pays arabes et du Maghreb ont été introduits dans ces régions pour y imposer militairement l’islam. Ces musulmans ont été entrainés, armés et financés par les dirigeant politiques des USA, de l’Allemagne, de la France, de l’Autriche et de l’Arabie-Saoudite.

Il faut rappeler à ce sujet que sur ordre de la CIA, Ben Laden sera titulaire d’un passeport bosniaque délivrés par les nouvelles autorités dont le premier président de cette nouvelle république islamique voulue par les USA sera le musulman et ancien nazi Alija Izetbegović.

*
Tout comme l’Union Européenne n’est pas un pays, tout comme elle n’est pas une nation, l’islam n’est pas une religion !
L’islam est un projet sanguinaire de prise de pouvoir mondial qui a pour but l’asservissement absolu de l’espèce humaine et pour armes l’obscurantisme, le racisme, le sexisme, l’antisémitisme, l’esclavagisme, l’homophobie et la pédophilie !

La théorie de l’islam repose essentiellement sur un texte, Le Coran qui est composé de 114 parties, appelées « Sourates » qui sont divisées en paragraphes, appelés « Versets » et qui sont au nombre 6235 dont 550 sont dits « colériques » ou « meurtriers » car ils contiennent des appels au meurtres ou à d’autres châtiments corporels barbares justifiés par des raisons très variées les unes des autres mais qui, au final, sanctionnent un non-respect d’Allah et du Coran.

A ces 550 paragraphes abominables qui contiennent des appels au meurtre et à des châtiments corporels sanguinaires, il faut en ajouter une centaine qui sont moins sanguinaires mais tout autant nauséabonds.

Les paragraphes qui justifient tous les crimes et exactions commises de par le monde depuis l’an 610, représentent donc un peu plus de 10 % de ce texte dit incréé, car prétendument transmis directement par Dieu à un berger illettré du nom Mahomet grâce à l’intermédiaire d’un archange nommé Gabriel.

*
Si l’écrivain que je suis se fendait d’un essai politique dans lequel il reprendrait à son compte le contenu des 550 versets dits « meurtriers », il serait, à juste titre, jugé et emprisonné par la justice française !

Alors, n’est-il pas légitime de se demander pourquoi ce qui mènerait à la prison un écrivain ou un penseur d’aujourd’hui, pourrait être enseigné en France à des enfants dans les mosquées ?

Par ailleurs, un autre écrivain, Salman Rushdie, qui fit des versets de 19 à 23 de la sourate 53 du Coran, dite sourate de l’Etoile (Ennajm)une référence au titre de son livre en sous-entendant que Satan lui-même aurait approché et influencé ce berger illettré du nom de Mahomet, sera condamné à mort par une fatwa de l’ayatollah Khomeini, le grand guide de la révolution iranienne. Cette fatwa est toujours en vigueur, ce qui n’a pas empêché le rapprochement des USA de Barack Obama et de la France de Hollande avec ce régime tortionnaire (Air France ira jusqu’à obliger ses hôtesses à se voiler lors de leur arrivée dans l’espace aérien iranien.

*
S’il y a une chose que j’ai retenu de la lecture de ce texte qui relève de mon point de vue de la psychiatrie et à côté duquel Mein Kampf est un conte de fées pour enfants sages, c’est que l’islam n’est pas une religion, dans le sens où il ne comporte aucune réflexion métaphysique sur l’origine de la vie, le sens de l’existence et la place éventuelle de forces supérieures qui en seraient le fondement et qui pourrait être symbolisées par un dieu, qu’il soit unique ou non.

Le Coran n’est qu’un ensemble de préceptes et de rituels que tout musulmans doit suivre au pied de la lettre pour imposer la charia à la terre entière s’il veut mériter le Paradis et ces 70 vierges par fidèle.

A lire le Coran et à observer les réalités humaines, politiques et socioéconomiques des pays musulmans, on ne peut qu’en conclure que l’islam n’est pas une religion, mais que c’est un projet sanguinaire de prise de pouvoir mondial qui a pour but l’asservissement absolu de l’espèce humaine. Ses armes sont l’obscurantisme, le racisme, le sexisme, l’antisémitisme, l’esclavagisme, l’homophobie et la pédophilie mais, également, certaines formes infantiles de poésies qui magnifient un amour désincarné de toute réalité humaine et qui donne à la femme le rôle de récompense aimante et de servante fidèle et soumise aux bons musulmans… On est loin du féminisme de mon adolescence !

L’islam est la bombe atomique de la déculturation, Le Coran, en est son manuel d’utilisation.

John-Alister Greenever

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
montecristo

Je ne cesse de le dire : le coran n’est pas une religion !
Nous verrions le problème résolu si les Etats occidentaux s’accordaient à le proclamer officiellement … !
Dans ce sens, Vatican II ne nous a pas aidés ! Et les Papes,encore moins !

Yves ESSYLU

En réalité il me semble que le communisme qui a échoué partout tente de revenir en grâce en alliant l’internationale socialiste et l’islam

John-Alister Greenever

Oui, c’est l’alliance du moribond avec l’iman…

Pivoine

 » car prétendument transmis directement par Dieu à un berger illettré du nom Mahomet grâce à l’intermédiaire d’un archange nommé Gabriel. »
Le coran reprend les versets bibliques, ainsi que certains tirés des récits apocryphes. Il n’apporte rien de nouveau.
Ce sont ensuite les califes qui ont codifié la pratique de cette « religion », en ajoutant de nouvelles contraintes, comme si les prescriptions de l’Ancien Testament ne l’étaient pas déjà…

John-Alister Greenever

De quels verset voulez vous parler ? Ce serait bien de les citer à la fois dans le Coran et à la fois dans l’ancien ou le nouveau testament, afin que nous puissions comparer… Non ?

Pivoine

Je vous conseille de visionner la vidéo « Sami Aldeeb et le coran » sur Youtube. Il explique que le coran n’a pu être dicté par un bédouin, mais qu’il a été écrit par un rabbin, vu les très, et trop nombreuses, similitudes entre les écritures hébraïques et coraniques… Etant donné que j’ai lu et la bible, et le coran, je ne peux qu’être d’accord avec lui. Lisez d’abord l’Ancien Testament, et vous verrez que cette abominable charia ne fait que reprendre la loi de Moïse, et que l’islam, hormis quelques ajouts, est en fait la pratique du judaïsme primitif. Ce serait… lire la suite