Frères musulmans, nous avons déjà gagné la guerre

Publié le 9 janvier 2015 - par - 2 532 vues
Share

Je suis content, c’est arrivé, enfin nos frères ont vengé l’insulte faite à notre prophète.  Là, on a fait un tabac, 12 morts et des blessés croyaient-ils donc qu’ils allaient échapper au châtiment divin que leur avait promis Allah ? Pourtant, ils auraient dû être au courant, ces journalistes ignorants et ces dessinateurs, il leur aurait suffi d’ouvrir le Coran et de lire les sourates qui disent « S’ils vous combattent, frappez-les au cou, tuez-les où que vous les trouviez ». Voilà ce qui arrive quand on ne prend pas les écritures saintes au sérieux !

Et qu’avaient-ils donc à fustiger le prophète. Un esclavagiste, disaient-ils, comme si à cette époque tout homme qui se respectait ne possédait d’esclaves, les romains en ont eu plein. Pratiquer l’acte sexuel sur sa femme âgée de 9 ans, et alors ?  Il faut savoir que dans le désert les filles sont beaucoup plus vite mûres que dans les sociétés occidentales dégénérées où par exemple l’on envoie les filles perdre leur temps à l’école jusqu’ à 24 ans alors qu’elle pourraient faire la cuisine, le ménage et la chose … vous voyez ce que je veux dire, dès 10 ans.  Et d’avoir eu 12 épouses, faut pas pousser, certains émirs en ont eu plus d’une centaine dans leur harem ; alors, chipoter pour 12 ?

Et les juifs, même ceux qui n’ont pas lu le Coran savent d’instinct qu’ils doivent être exterminés jusqu’au dernier, même ceux qui se cachent derrière un arbre qui s’empressera de le dénoncer.

Oui, frères musulmans, je suis content car nous avons gagné. Vous avez vu comme ils se sont tous aplatis sur le tapis de prière, le président, l’ancien président, tous les hommes politiques de droite et de gauche, les représentants des autres cultes, pas un n’a osé prononcer le mot « Islam ». Ils ont tous larmoyé, la bouche en coeur et les trippes en compote qu’il ne fallait pas faire d’amalgame, ne pas confondre, non, c’est pas eux. Les journalistes en faisaient des tartines à longueur de journaux télévisés, ils ont même exhibé des rédacteurs en chef (je ne parle même pas des femelles se disant rédactrices), des experts, des religieux pour dire que ce n’étaient pas vous, les modérés, qu’il fallait accuser.

Comme ils nous ont blanchi, nous les modérés, ainsi que notre religion, nous pouvons désormais tout nous permettre.

Frères un peu dhjihadistes, le moment est arrivé, fourbissez vos kalachs, nous avons gagné car ils nous ont montré qu’ils ne sont capables que de faire des manifestations avec des bougies ou des stylos. L’avenir est devant nous.

Allahu Akbar

Jean-Louis Burtscher

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.