Frigide Barjot sur l’agression de Wilfred : comment le Système intègre ses opposants

Publié le 10 avril 2013 - par - 2 416 vues
Share

Notre amie Frigide n’a décidément pas fini de nous étonner ! Non content de se comporter comme une catho mondialiste, partagée entre l’OPA de l’UMP lancée sur la Manif pour Tous et l’entrisme non négligeable de l’UOIF à l’intérieur du même mouvement, entrisme qu’elle a froidement cautionné et même en grande partie provoqué (« Vous êtes notre espérance », on s’en souviendra de cette phrase digne d’un gros catho châtré incapable d’espérer en sa propre religion), voilà qu’elle menace de poursuites judiciaires le mouvement « Printemps Français », une sorte de dissidence un peu radicale à l’intérieur de ses troupes (de ses anciennes troupes, disons). Les motifs de ces poursuites seraient des vols d’affiches, de slogans, de logos (un plagiat, en somme ?) et des agressions dont elle ne précise guère le détail dans son interview sur RMC. Nos confrères de Fdesouche consacrent en ce moment un dossier complet sur cette affaire ; je ne peux qu’y renvoyer le lecteur.

http://www.fdesouche.com/363870-frigide-barjot-va-poursuivre-en-justice-le-printemps-francaisrmc

Si elle condamne avec la plus grande fermeté l’agression de Wilfred, jeune homo tabassé dans le 19° arrondissement de Paris, elle ne s’interroge jamais sur la nature véritable de cette agression, se contentant de suggérer, comme l’ensemble de la caste politico-médiatique, qu’elle est imputable à un climat de radicalisation de l’homophobie. Au passage, Frigide intériorise l’accusation latente selon laquelle son propre mouvement serait à l’origine, même indirecte, de ce genre d’agressions homophobes. Évidemment, au jour d’aujourd’hui, l’agressé n’ayant pu voir le visage de ses agresseurs, ni Frigide, ni aucun d’entre nous ne pouvons savoir qui a commis ce forfait. Toutefois, le « climat de radicalisation de l’homophobie » fait partie de ces notions qui ne veulent rien dire, qui suggèrent un crime explicitement politique, idéologique, là où il n’y a vraisemblablement qu’une abjecte et aveugle violence de racaille. Tout le monde, Frigide comprise, laisse entendre, sans le dire vraiment il est vrai (mais parfois les gens pensent trop fort, en quelque sorte) que cette agression serait le fait de méchant fascistes d’extrême-droite homophobes (de préférence blonds, aux yeux bleus, et votant FN, j’en rajoute un peu)… Et s’ils s’agissait simplement de la racaille, habituelle, tranquille, bien protégée par l’inversion des valeurs, qui sévit tous les jours dans le quartier ? Et si l’homophobie n’était qu’un prétexte, comme l’est, dans d’autres agressions, le prétendu mauvais regard, le refus de donner une cigarette, ou même le simple fait de rouler trop lentement (c’est-à-dire à la vitesse légale) dans les petites rues ou les ronds-points ?

Ri7Barjot lècheDu reste, les mauvaises langues disent que le 19° arrondissement de Paris est l’un des plus terribles… Certaines mauvaises langues disent même que, dans le 19° arrondissement, les agressions ne sont pas toujours fondamentalement perpétrées par des blonds aux yeux bleus… Une blogueuse indique même que le 19° arrondissement est « un abcès de fixation voulu par les autorités » (voir article de La Connectrice, lien ci-dessous).

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/couple-homosexuel-agresse-a-paris-colere-et-tristesse-de-delanoe-7917916.html

http://laconnectrice.wordpress.com/2012/03/22/insecurite-quotidienne-a-paris-19eme/

Avril 2013, un Mai 2003 inversé

Bref : plutôt que d’intérioriser la culpabilité qu’on lui fait endosser en portant complaisamment le chapeau qu’on lui présente, Frigide aurait nettement mieux fait de dénoncer la criminolâtrie institutionnelle, l’inversion des valeurs, la culture racaille sponsorisée et subventionnée (on peut penser au rap et à ses labels), la perte de tout sens de l’honneur patriotique, la faillite de l’intérêt général. Mais de cela, Frigide est incapable. Une fois de plus cette loi se vérifie : le Système produit, intègre et digère sa propre contradiction. Le mondial-Système voulait et le Mariage pour Tous et les opposants au Mariage pour Tous, comme il voulait le libéral-socialisme mondialiste à la François Hollande et le social-populisme, tout aussi mondialiste, du rabatteur Mélenchon (d’ailleurs, Frigide, devenue vaguement gauchiste, cite « Monsieur Mélenchon » dans son interview).

De plus en plus le mouvement sociétal d’avril 2013 me rappelle le mouvement social de mai 2003, sur les retraites, auquel j’eus l’honneur de participer, à l’époque, en tant que syndicaliste acharné. Nous étions deux millions à bloquer les rues de Paris, le 13 mai 2003, encore plus nombreux vraisemblablement qu’à la récente Manif pour Tous. Le soir même, la médiacratie annonçait 100 000 personnes. Comme aujourd’hui, lorsqu’il faut diviser les chiffres par cinq, six, voire dix, la médiacratie n’a aucun scrupule. Le soir même, également, les hiérarchies syndicales trahissaient leurs troupes, Blondel de FO, notamment, refusant d’appeler explicitement à la grève générale, bien qu’il en prononçât le terme, et bien qu’il y appelât plus tard en juin lorsque tout était déjà fini, la CGT se taisant avec majesté, la CFDT, quant à elle, ne faisant plus partie, à l’exception du SGEN, du mouvement. A l’époque, Raffarin, premier ministre, ressemblait à un fusible qui devait sauter, et qui, du reste, ne sauta point. Aujourd’hui, le même Raffarin ramène sa fraise à la Manif pour Tous, accompagné de grand rhéteur Guaino, dont le patriotisme de façade n’impressionne nullement les patriotes que nous sommes.

http://www.notrefamille.com/chroniques/historique/manifs-quand-les-francais-descendent-dans-la-rue-diaporama/manifestation-du-13-mai-2003-o208380.html

Mai 2003, Avril 2013, où comment le Système se fout de la société civile…

Frigide, tu es mondialiste, inutile de nier, je n’irai plus grossir tes troupes !

Quant à la grève générale, on n’y est pas. Et même si on y était, elle risquerait fortement d’être orchestrée par les gaucho-mondialistes, autrement dit : par le Système.

Jacques Philarcheïn

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.