Frigide est devenue barjot en remettant l’avenir de la France entre les mains de l’UOIF

Il n’a pas suffi à Frigide Barjot de nous infliger en fin de manifestation, le 24 mars dernier, sur écran géant, une voilée censée représenter sa communauté avec remerciements aux musulmans présents, ni de qualifier l’objet de notre dérangement d’un « manif black-blanc-beur » quelque peu anachronique, même si la présence effective de blacks et de beurs dans notre foule majoritairement terroir achevait de remplir nos rangs.

Désirant sans doute faire bonne figure face aux arguments fallacieux des opposants à cette manif qui accusent à la volée des millions de Français (tous n’étaient pas présents) d’homophobie, quand la question est évidemment ailleurs, et pétrifiée à l’idée de passer pour une facho, une catho pas très catholique un peu trop blanche et blonde pour être honnête, Frigide s’est fourvoyée plus que de raison en voulant en faire des tonnes.

Bien mal lui en a pris, car, si elle a le mérite d’avoir pris en main la charge d’un événement géant, elle aurait dû avoir la sagesse d’en rester simple organisatrice. Beaucoup lui ont reproché de n’avoir pas appelé à passer outre les autorisations préfectorales en chevauchant allègrement les barrières de CRS, mais c’est une responsabilité qu’elle ne pouvait évidemment pas assumer, car en cas d’accident et débordements graves, elle aurait été seule responsable. On ne fait pas d’une déjantée rose vif, échevelée, ignorante des bienfaits des masques capillaires et chanteuse de karaoké un chef de guerre.

Sans doute paniquée par l’ampleur du mouvement dépassant désormais largement le seul cadre de la loi Taubira, Frigide a voulu donner des gages de moralité et de bien-pensance à ses amis bobos branchouilles en leur concédant le multiculti pour se dédouaner de sa suspecte insistance à vouloir ne convoler que par la voie rétrograde et rancie de l’hétérosexualité (« Est-il question d’enlever le mariage aux hétéros ? Non ? Bon, alors déjà les hétéros, cassez-vous ! » – François Cluzet).

Si nous avons choisi de fermer les yeux sur la conclusion de cette manifestation géante, c’est parce que nous avons compris la nécessité de se débarrasser de la débile accusation d’homophobes cathos en jupes plissées et serre-tête. Soit dit en passant nombreux étaient les homos hostiles à cette loi et nombreux étaient ceux qui se foutaient de Dieu comme de leur premier collier de perles en nouilles.

niqabées manif 24 mars 2013

Savoir que des voilées se trouvaient quelque part à nos côtés était déjà suffisamment pénible comme ça, sans que la déjantée de service nous en rajoute encore une louche ce week-end en se rendant au rassemblement de l’UOIF. Mais qu’est-elle allée faire dans cette galère ?

Ses nouveaux amis de l’UOIF doivent bien ricaner sous la djellaba devant cette allégeance inespérée d’une kafira considérée par eux comme une prostituée puisque blanche, occidentale, non voilée, noctambule à la vie dissolue, évoluant dans des lieux interlopes et sataniques.

L’UOIF se fiche comme d’une guigne du mariage pour tous puisque de toute façon, ses membres comptent instaurer la charia lorsqu’ils seront en nombre suffisant pour récupérer notre pays moribond. Puis, lorsque que cela sera fait ils s’empresseront d’abroger toutes nos lois, puisque pour eux seule la loi islamique est valable. Ils pourront alors pratiquer la polygamie comme il est d’usage en pays musulman.

Frigide Barjot et l'UOIF 2

Frigide s’est abaissée à déclarer aux islamistes présents : « vous êtes notre espérance. (…) On ne peut aller contre le projet de Dieu, je suis émue d’être avec vous juste avant la nuit de Pâques. (…) Il a fallu qu’il y ait le projet de loi du mariage pour tous pour que tous les croyants se retrouvent ensemble ». « On sera deux millions mais on ne le sera pas sans vous (musulmans) ! Vous êtes ceux qui feront basculer la loi ». On reste sans voix devant une telle infamie.

Parmi les intervenants avec qui elle vient de s’acoquiner, on pouvait trouver notamment le sinistre Tariq Ramadan, son frère Hani, celui-là même qui appelle à punir les femmes enceintes hors mariage, qui explique que la lapidation a des vertus dissuasives et purificatrices, mais également Muhammad Al-‘Arifi, un doucereux prédicateur qui avait quant à lui déclaré qu’il fallait frapper les femmes, citant la sourate 4:34 : « Il est normal que les femmes soient battues pour être disciplinées (…) une fois, deux, trois, quatre, dix fois » (1). Comparant la femme au choix à une chamelle et à un âne, il encourageait volontiers à la frapper avec un bâton, illustrant son propos avec cet exemple curieux « fais attention, le bébé est tombé près de la cuisinière ». Il avait en outre déclaré que nombreux sont les musulmans qui tabassent violemment leur épouse avec les mains et les pieds.

Ce torchonné exprime également son admiration pour Ben Laden, un martyr selon lui…

Bref, c’est à tout ce gratin islamiste que Frigide a souhaité remettre les clés de l’avenir de la France. C’est insupportable et insultant pour les Français qui se sont déplacés de toute la France, qui sont venus défendre des valeurs ancestrales auxquelles ils sont attachés (et c’est encore leur droit, que diable !), dont les enfants bafoués sont, eux, le véritable avenir de la France et certainement pas les islamistes dégénérés, totalitaires, sexistes, homophobes et xénophobes à qui cette sombre crétine est allée lécher les pieds.

« Vous êtes ceux qui feront basculer la loi »… Mais le jour où la loi basculera par eux, ma pauvre Frigide, tu seras la première à passer à la casserole tellement ils te méprisent et ils te conchient. Ce jour-là ce sera la charia pour tous et partout, on n’en sera plus au mariage gay interdit, mais au mariage polygame, quatre femmes frappées pour un homme.

C’est donc à ça qu’elle nous vend ?! Tout ça pour ça ?!

Une telle ignorance et de tels propos sont tout simplement intolérables, dévastateurs, et réduisent son mouvement à néant, les manifestants ayant plus ou moins entendu parler des mœurs islamiques.

Ignore-t-elle, Frigide, que les homosexuels sont persécutés en islam, pendus ou simplement traqués en pays musulmans tellement leur préférence sexuelle est jugée condamnable et hors nature en islam ?

Mais est-ce vraiment de l’ignorance et de la naïveté ou bien Frigide Barjot a t-elle fait allégeance à un mouvement de sape, un de plus, de notre société ? Sous ses airs de fêtarde allumée et inoffensive se cacherait-il des desseins mondialistes que nous ignorons ? Ce mouvement créé par une Barjot surgie de nulle part ne serait-il pas finalement qu’un épouvantail à pigeons destiné seulement à canaliser notre ras-le-bol en nous faisant regarder ailleurs pour mieux nous bouffer ? Est-ce un simple hasard si en février dernier elle se trouvait dans différents meetings très sélects et très fermés aux EU, en présence notamment des époux Obama où apparemment elle avait ses entrées ? (2)

Frigide Barjot a voulu jouer à la grenouille qui voulait se faire plus grosse que le bœuf, que ce soit par bêtise ou par cupidité. Elle vient de briser son œuvre mais fort heureusement, les manifestants sont passés à la vitesse supérieure et ont décidé de s’affranchir d’une foldingotte pour prendre leur destin en main. C’est que la lacrymo, ça a l’avantage de vous acclimater rapidement à la rébellion, surtout quand ses jets sont couplés à la moutarde qui vous monte au nez, et l’effet cumulé risque d’être des plus explosifs et dévastateurs…

Frigide t’es foutue ! Ton survêt’ on n’en veut plus !

Caroline Alamachère

(1)  http://www.youtube.com/watch?v=Iu9S3QpVnK0

(2)  http://frigidebarjot.com/2012/09/14/1338/

image_pdfimage_print