Frigide Fourest et Caroline Barjot, mêmes lèche-babouches, même combat !

Publié le 15 avril 2013 - par - 2 933 vues
Share

Le hasard fait bien les choses ; dans des journaux banals, bien-pensants comme on dit, on trouve aussi des informations croustillantes. Un article du Nouvel Observateur Société en ligne résume très bien la situation de Caroline Fourest (la papesse de la laïcité républicaine un peu comme le « philosophe » Pena-Ruiz en est le pape) venue débattre d’Islam dans le cadre d’un machin-truc – organisé par le Nouvel Obs soi-même, excusez du peu – intitulé Les Journées de Nantes ; quelle compétence a-t-elle d’ailleurs pour cela par rapport à des Anne-Marie Delcambre ou à des René Marchand ? Mais passons.

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20130413.OBS7879/caroline-fourest-traquee-aux-journees-de-nantes-du-nouvel-obs.html

Notre papesse de la laïcité débattait avec l’écrivain Tahar Ben Jelloun et le député PS Jean Glavany sur le thème « Vers un islam moderne » et elle devait  se lançer dans des tirades larmoyantes sur les beautés de cet islam new-look, tolérant et plein d’amour quand, soudain, des militants anti-mariage homo ont quitté bruyamment la salle pour marquer leur désapprobation. Cela a beaucoup chagriné notre Caroline nationale qui, attaquant le catholicisme une fois de plus, à lancé cette phrase bien rodée des bien-pensants :

Merci à ces intermittents du spectacle d’avoir montré qu’il y a des extrémistes dans toutes les religions !

Les « extrémistes », on l’aura compris, cela ne désigne pas, dans la bouche de Fourest, les partisans de la charia…

FOUREST CONVERTIEQue faut-il retenir des événements de Nantes ? Une seule chose : on peut être anti-mariage gay et islamophile comme Frigide Barjot ou pro-mariage gay et tout aussi islamophile comme Caroline Fourest.

Par ailleurs, les événements de Nantes comme les manifestations parisiennes quotidiennes révèlent aussi que le peuple français en a assez, et pas seulement des hollanderies de Mou Premier. Par delà les frasques du gouvernement actuel, Cahuzac ou autres, ce sont des décennies d’inversion des valeurs, de gaucho-fascisme, d’insécurité, d’immigrationnisme échevelé, de bien-pensance obligatoire, et même d’islamo-collaboration, que les Français rejettent.

Ri7Barjot lècheMême si la colère des Français est équivoque (Frigide Barjot restant sur le thème de l’islam, ou sur celui des « banlieues », voire sur la personnalité de Mélenchon, qu’elle encense presque, aussi bien-pensante que ses ennemis), cette colère est d’essence patriotique et déborde largement le cadre d’une simple protestation ponctuelle contre le mariage homo. Cela va plus loin. Il reste aux patriotes à se dissocier fermement des bien-pensants, ce qui amènera souvent les rédacteurs de Riposte Laïque à ne plus se joindre aux manifestations organisées par Frigide Barjot.

Allez, disons-le, halte à la bien-pensance !

Entre Frigide Fourest et Caroline Barjot, Riposte Laïque ne choisira pas!

Mireille Greschter

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.