Fruit pourri de la France déchristianisée : c’est le musulman qui est adulé

Publié le 23 octobre 2020 - par - 13 commentaires - 1 069 vues

Tout le champ politique français est actuellement à côté de la plaque. Toujours en train de parler de Black Lives Matter, féminisme et autres. Des sujets secondaires. Si on était pas dans cette espèce de bulle où finalement il n’y a que la « start-up nation » qui compte, peut-être qu’on redescendrait un petit peu et qu’on verrait justement les artisans. La bulle libérale planante, flétrie et assèche. Le frais constat apporte des causes. Tout individu sain d’esprit souhaite un retour du secondaire et du primaire. Bonne nouvelle, Monseigneur le Covid a fragilisé le tertiaire. L’élite a été abreuvée des eaux poisseuses et non pas pleine de poissons, mais enfin, vous avez compris. La modernité se refuse à tout legs, à tout héritage, à toute tradition.

Remarquez comment les médias alimentent l’autisme des représentants politiques qui ne s’adressent plus à nos préoccupations. Préoccupations en terme de pouvoir d’achat, préoccupations en terme de sécurité, préoccupations en terme d’incertitude etc.. Celui qui soucie de sa misère, se soucie forcément de celle de ses semblables. Les Républicains et le Rassemblement National sont dans l’indigence la plus totale. Il n’appartient plus à l’homme d’état de se préoccuper du salut de ses concitoyens. La foi christique a été rejetée dans la sphère de la Conscience. De nos jours, c’est le musulman qui est adulée. C’est lui qui va te dire ce qu’il veut croire et tu devras composer avec. Le fruit pourri que nous livre la France déchristianisée.

La laïcité se vit plutôt bien dans un pays qui se sécularise. Mais dans un pays où apparaît une religion conquérante, voyez ce qu’il se passe lorsque la plante est invasive. Dés lors que vous avez des pins et des aiguilles qui laisse passer la lumière, la fougère en profite. Certains diront que je divague, mais l’analogie me semble pertinente. Beaucoup de gens s’étonnent et disent : « Les mahométans se multiplient et puis, pourquoi ils ne sont pas athées comme nous ? » Ils n’ont pas envie d’être athées. Ils n’ont pas envie d’être des citoyens Français. Ils ont envie de vivre leur foi. Le pire, nos sociétés démocratiques et libérales les encouragent à faire ce qu’ils veulent. Parfois, leurs volontés sont contraires aux Droits de l’Homme. C’est le grand défi de ces démocraties libérales. Ce grand défi les fera périr ou survivre. Si elles ne trouvent pas matière à s’exprimer et à s’affirmer, quitte à entrer dans le terrain de la violence, elles périront.

Dans la conception de la nation civique et universaliste, si jamais vous ne respectez pas les principes fondateurs de la communauté, vous êtes exclu sans espoir de repentance. Louis Antoine de Saint-Just disait : « Pas de liberté pour les ennemis de liberté. » Faut-il tolérer l’intolérance ?

Hassan Ejaaibi

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
emile 2

c’est “les valeurs de la république “qui sont responsable de ce qui nous arrive
les arabo/muzzs sont une autre race , une autre culture , incompatible avec la notre
retour au bled pour les mécontents

Gigi

A l’instant sur BFMTV le Général Pierre de Villiers. dėclare droit dans ses bottes qu’il est pour un islam de France.
Amen.
Jusqu’au plus haut niveau de notre Armée, la collaboration est bien implantée.
Ainsi les droits des muz à exister, se développer et imposer leurs normes ont
ėté défendus par la mafia politicarde et.tous les rouages de ‘Etat.
C’est fini. Nous ne pourrons revenir en arriére pour sauver la France qu’en étant impitoyables avec les musulmans.
Nous devrons les expulser par Dėcret comme le fit Isabelle la Catholique , contrainte par les soulévements nombreux et incessants des musulmans d’Espagne
Le “vivre ensemble” avec les musulmans est impossible et contre-nature.

Regardez encore BFM TV, c’est d’une incroyable bêtise. Quand à De Villiers, il n’y a rien à attendre de lui, c’est un demi général Boulanger.

patphil

on a le droit d’être déchristianisé
mais ça n’est pas une raison pour nous imposer l’islam

Denys

On ne l’est pas. Pas plus qu’on est dé-paganisé. C’est un discours bidon qui vise à nous remettre sous le joug d’une morale archaïque au profit d’élites qui feront toujours ce qu’elles veulent. En gros, si vous ne voulez pas la charia, acceptez la torah. Il n’y a pas raisonnement plus absurde. D’ailleurs, Zemmour et Onfray le polygame défendent le retour à une éducation réactionnaire. Pour eux, l’islam nous recadre. Écoutons le et revenons au valeurs du monothéisme. Moi je dis exactement le contraire : je dénonce la connivence de plus en plus patente entre les versions du monothéisme. Je me fous que les musulmans pensent que nous sommes corrompus. Ce sont des tartuffes. Il faut voir ce qu’ils font dans les quartiers et dans leurs pays d’origine. La religion reste l’opium du peuple.

Mörback

“” la connivence de plus en plus patente entre les versions du monothéisme.”” c’est pas un secret en fait… “Père Gabriel Théry (dit Hanna Zacharias) “De Moïse à Mohammed….” 1951

Emile

Quand la terre n’est pas ensemencée de bonnes plantes, c’est la chienlit qui pousse ! cela est la nature et on ne va pas contre la nature ! sauf les ” coco-trosko-écolos” !!!

Requiem

Les christianismes auraient fini par échouer. Ils sont universels, même s’ils reconnaissent une prépondérance d’un peuple, ce qui varie d’une faction à une autre.
Le catholicisme respectait Rome dont il a gardé la langue et les lois, comme ne pas forniquer avec ses cousines. L’église orthodoxe c’était Byzance. Les protestants vénèrent les juifs, pour ça qu’ils sont les plus fervents défenseurs d’Israel.
Mais les muz vénèrent l’Arabie et le Bédouin. Inconditionellement, chiites à part.
Si le Saint siège, à force de voir les masses catholiques résister contre l’oppression laïque en France, avaient relancé l’esprit des croisades, dire que flinguer de l’infidèle est la voie du paradis, plutôt que de se coucher et de faire dans l’oecuménisme, c’eut été différent.

Denys

Mais ce que vous ne saisissez pas c’est que la civilisation occidentale est née d’une tension, d’une contradiction entre une religion sémite et le paganisme celte, grec, romain et franc. C’est ce qui fait sa singularité. Quant à la laïcité, ça a toujours été un combat violent, pas juste un principe que l’on triture ad nauseam. La violence du peuple a été déléguée à un État qui ne voit plus que sa fin en lui-même ou au service des élites, qui n’a plus de vision de grandeur. Ce qui nous reste et encore c’est la violence symbolique, celle des mots. Nous sommes devenus une civilisation de papier. Et le retour au christianisme originel auquel on assiste, dépouillé de sa force païenne, ne nous aidera pas. C’est cette force qui a conduit Alexandre et c’est elle qui a protégé le christianisme.

denis

Que cette horde voilée et moyenne-ageuse émmigre en arabie saoudite

Serge Badi

Marre de voir ses voilées dans les rues en France dans 10 ou 20 ans la France sera un pays musulman retour au pays pour les gens qui ne respectent pas notre pays

Denys

Popper a deja répondu à votre question avec son concept d’open society que Soros a détourné. La réponse est non. Je l’ai déjà dit. La pure démocratie athénienne distinguait ainsi citoyens et barbares. Ok elle n’était pas idéale pour tout le monde : les femmes n’étaient pas citoyennes. Mais c’est un détail de l’histoire patriarcale.

labellejardinière

L’intolérance ? Y’a les mosquées pour ça…

Lire Aussi