1

Gabriel Attal nous annonce la naissance d’une société d’apartheid

GabrielAttal.jpg

Le pharmakós (en grec ancien φαρμακός, « celui qu’on immole en expiation des fautes d’un autre ») est la victime expiatoire dans un rite de purification largement utilisé dans les sociétés primitives et dans la Grèce antique. Le mot a fini par prendre en grec, à l’époque classique, la signification de malfaiteur. Afin de combattre une calamité ou de chasser une force mauvaise et menaçante, une personne, parfois revêtue de vêtements sacrés, ou un animal était choisi et traîné hors de la cité, où il était parfois mis à mort. Cette victime sacrificielle, innocente en elle-même, était censée, comme le bouc émissaire hébreu, se charger de tous les maux de la cité. Son expulsion devait permettre de purger la cité du mal qui la touchait, d’où l’ambiguïté du terme grec qui, au neutre (φάρμακον, phármakon), pouvait signifier aussi bien « remède », « drogue », « philtre », que « poison » ou « venin ».

Le non vacciné serait-il un pharmakos, le remède trouvé par le gouvernement pour éviter d’assumer ses responsabilités ?

En tous les cas, il est clair pour Gabriel Attal  que les non vaccinés doivent payer leur attitude rebelle : puisqu’ils refusent de se faire vacciner, ils n’ont plus le droit de faire partie de la cité. Gabriel Attal affirme donc : « Pour que les vaccinés puissent vivre quasi normalement grâce au passe sanitaire, les non vaccinés doivent vivre un quasi-confinement. »

https://twitter.com/i/status/1472618830472093699

Voilà, Gabriel Attal assume l’instauration d’une société d’apartheid en toute décontraction. Pourtant, ces mêmes personnes affirmaient, il y a encore quelques mois, que l’obligation vaccinale et le passe sanitaire étaient des mesures impensables, odieuses et totalitaires. Le Président solennellement nous avait juré qu’il n’y aurait pas d’obligation vaccinale.

Mais que vaut la parole d’un Macron et de son petit freluquet Attal ?

Mais quelle est donc la faute de ce non vacciné ? Il est responsable d’avoir refusé de se faire vacciner et donc d’encombrer les hôpitaux selon l’exécutif. Il occuperait les lits de réanimation à plus de 95 % !

Vérifions cette information : Plus de 93 % des patients de réa ont plus de 65 ans et la médiane d’âge des décès est de 85 ans. C’est à dire des personnes vaccinées à plus de 99 % ! (source Gérald Kierzek)

Les personnes mourant du Covid sont donc très largement vaccinées ! Selon les données officielles, c’est deux personnes sur trois, voire neuf personnes sur dix selon les sources. ( Drees/Chabrière/Données anglaises).

Drees (organe officiel) : les vaccinés occupent à plus de 63 % les lits en réanimation (ce pourcentage est certainement minoré ; sur le terrain, on est plus proche du 80 %, 90 % de vaccinés selon les témoignages des infirmières !).

Les responsables de l’encombrement de l’hôpital ? Les non vaccinés ? Non, mensonge d’État !

Depuis le passage aux 35 heures qui a désorganisé l’hôpital, depuis les directives européennes imposant un régime drastique de nos services de santé, notre système de soin meurt peu à peu. Pensez, 3025 lits occupés Covid et on court à la catastrophe dans un pays de 67 millions d’habitants ! C’est la sardine qui bloque le port de Marseille ! Rappelons que Jean Castex lui-même a été un fervent promoteur de la tarification à l’acte et de la restructuration du système hospitalier entre 2005 et 2007 quand il était directeur de l’hospitalisation et de l’organisation des soins au ministère de la Santé (DHOS)… Bref, les responsables de cette catastrophe sont nos dirigeants depuis trente ans et particulièrement Macron et Castex !

Mais revenons aux chiffres des morts Covid, si la médiane est de 85 ans selon Gérald Kierzek, c’est-à-dire une classe d’âge entièrement vaccinée, vous ne pouvez en aucun cas dire que le vaccin protège totalement des formes graves ! Vous voyez le mensonge ?

Le gouvernement essaie de masquer ses échecs et ses crimes en faisant porter leur responsabilité sur le dos des non vaccinés. Et ils mentent sans vergogne, fabriquant des reportages avec de faux chiffres et de faux patients pour soutenir leur narratif mensonger. Regardez les chiffres de ces photos : 9 patients sur dix et 98 % des patients sont non vaccinés. Et un comédien qui pleurniche… dans deux hôpitaux différents ! Deux jours plus tard, LCI a recommencé avec Francis Palombi (ancien candidat LaREM !) qui a affirmé qu’il n’était pas vacciné et qu’il était atteint du covid et qu’il regrettait de ne pas être vacciné ! alors qu’il l’était ! Face au scandale de ce fake XXL,  il a reconnu qu’il avait participé à une entreprise de désinformation !

Chiffres officiels de la Drees 63 % ! et on sait qu’il sont minorés comme nous l’indique cette pauvre infirmière qui ne peut mentir en direct !

https://twitter.com/i/status/1472555545542500354

Oui, vous avez bien entendu, sur les 20 patients Covid, 3 seulement ne sont pas vaccinés !

Voilà, la destruction de l’hôpital et l’échec de la vaccination en population générale doivent être masqués en faisant porter la faute sur le dos des non vaccinés au prix d’une propagande inouïe et des mensonges permanents. À chaque fois que l’on vérifie une information, il y a mensonge ! Et ce sont ces criminels qui instaurent une société d’apartheid ! Monstrueux !

Comme je l’avais écrit dans un précédent article, quand un virus mute, il devient plus contagieux mais moins virulent. Ce faible Omicron qui s’apparente à un rhume, qui vide les hôpitaux d’Afrique du Sud, nous est présenté comme un virus tueur… qui nécessite une 3e dose alors que l’on sait que ce vaccin est inefficace contre l’Omicron ! Ce gouvernement de voyous organise l’affolement généralisé afin de cliver la société et retenir autour de lui les moutons apeurés… Quel odieux cynisme ! Comme ils savent que cet Omicron est peu létal, ils veulent prétendre que c’est le vaccin qui l’a vaincu, alors que l’Omicron se guérit tout seul et que l’immunité naturelle est largement présente chez les Français ! Encore un narratif mensonger qui se met en place !

Et quand la vague Omicron sera passée, ils trouveront un autre virus covid pour terroriser le mouton covidien…

Philippe, le bon Philippe de Villiers ( je l’écoutais déjà en 92 lors de la campagne de Maastricht…) a rappelé que Von der Leyen a acheté pour 4 milliards de doses, cela fait dix injections !

Macron instaure une société de « vigilance » non seulement pour masquer ses crimes mais pour être en accord avec l’agenda européen : passe vaccinal et injection tous les trois mois.

Le contrôle des peuples est-il en marche ?

Non, Éric Zemmour nous a donné une feuille de route pour sortir de ce cercle infernal : soyons indépendants de l’Europe et des USA,  fabriquons nous-mêmes nos propres traitements et apprenons à vivre avec le virus !

Louis de Dreslincourt