Gard : va-t-il falloir rééduquer les électeurs du FN ?

Publié le 16 mars 2013 - par - 2 837 vues
Share

J’ai trouvé un article qui nous annonce un précieux ouvrage pour les pauvres gueux qui ont mal voté en mai 2012.

http://www.slate.fr/story/69315/hold-up-valeurs-meridionales-fn-pourquoi-gard-vaucluse-sud-france

Comme d’habitude les commentaires sont beaucoup plus intéressants que l’article qui ne fait que chercher à démontrer une idée déjà acquise au lieu de faire un effort d’investigation et d’analyse. C’est à la fois rassurant sur la santé mentale des Français mais déprimant sur le journalisme. Quelqu’un relit-il les articles avant la mise en ligne ?

Il me semble que le principal ressort du vote FN est le changement culturel brutal qui s’opère en France et peut-être plus particulièrement dans le Gard. Alors que la mondialisation est diffuse, la délinquance, l’affichage ostensible d’une culture étrangère pèsent et oppressent les citoyens. Les « jeunes » de l’article de Slate qui roulent dans un coupé sport alors qu’ils ne travaillent pas produisent un effet dévastateur sur les gens, c’est comme s’ils chantaient on n.… la France. Et les exemples dans ce sens sont nombreux :

Samedi dernier dans une géante surface au sud de Nîmes j’ai encore constaté que la plupart (6 sur 8 rencontrées) des familles maghrébines parlent arabe sans gêne au milieu des allées. Ajouté à cela l’habit traditionnel de là-bas, des prénoms surtout pas français pour les enfants, on a forcément un sentiment bizarre. Qui rejette l’autre en définitive ? Celui qui a toujours été là et à qui on crache au visage : « je suis autant français que toi ! » tout en parlant des « frères » palestiniens (qu’ils ne connaissent pas et qu’ils ne connaitront jamais, ce qui rompt d’ailleurs le pacte tacite de fraternité de notre République), ou celui qui qualifie d’impur les plats régionaux, le vin, la féria, qui vit selon le calendrier musulman (pas de travail le vendredi, mais reprise le dimanche) ? Où est le respect ? La majorité des musulmans se comportent mal et sont justement rejetés à cause de leur attitude. Depuis 60 ans qu’il y a une immigration massive en France les Français arrivent à juger les bons et les mauvais immigrants.

Le malaise que j’ai ressenti a été montré sans haine ni agressivité par Eric Dupin dans son livre Voyages en France, où il fait état du « sentiment un peu pesant de parcourir un territoire presque exclusivement arabe », lorsqu’il traverse certains quartiers de Tourcoing. Comme dit Alain Finkelkraut dans le dernier Causeur : « Ce n’est pas la peur de l’autre qui ici s’exprime, c’est la stupeur d’être soi-même l’autre, l’étranger. ». C’est tout à fait cela il n’y a pas de phobie mais le sentiment d’avoir été trop tolérants avec des gens qui ont reçu sans rien donner.

Les gens voient bien que cette immigration fracture la société et constatent la lâcheté des gouvernants de droite ou de gauche. Les gens voient que l’avenir de leurs enfants sera sombre si un pouvoir fort ne rétablit pas les devoirs d’intégration des immigrants. L’erreur n’est pas du coté de ceux qui votent FN, elle est du coté des gouvernants qui ont abandonné nos valeurs, pour un petit mandat.

Robert Durand

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.