Gauchisme : un monde d’abrutis qu’il faudra faire taire définitivement

Nantesgauchos.jpg

Prévenant tout débat vain sur la définition du gauchisme, je donnerai celle que je crois caractériser le mieux ce cancer qui ronge actuellement l’Occident en général et la France en particulier. Indépendamment des étiquettes que se collent sur le front, au gré des vents qui tournent, le monde de guignols, de baltringues, de bons à rien, de parasites que sont nos politicards, aux affaires ou pas, indépendamment de l’appartenance de tel ou telle à la liste des vingt plus grosses fortunes de France, du monde, ou pas, j’appelle gauchiste celui qui, par bêtise, par incompétence ou par calcul, fait table rase du passé surtout quand il s’agit de celui de la France, riche, magnifique, éblouissant.

« La priorité est de raser Versailles ». Cette courte affirmation résume de façon éclatante le gauchisme car elle caractérise en peu de mots ce que Guillaume Faye appelait l’ethno-masochisme. Elle exprime le crétinisme et la démagogie la plus vomitive, comme la gueule se son auteur, le sénile Aphatie. Elle incite à nous faire cracher dessus, ce que méritent ceux qui n’ont aucune fierté, aucune dignité, ceux qui baissent les yeux, qui s’agenouillent, les dhimmis. Ce que le vieux con précité est incapable de comprendre.

Le gauchisme, comme toute tare, ne répond à aucune logique, il véhicule tout et son contraire et refuse la contradiction dans laquelle il nage pourtant en permanence. Le deux poids deux mesures idéologique est le seul et unique « argument », la seule boussole de cette idéologie vérolée qui ne sait pas où elle va, mais qui y va d’un pas décidé. Quand on appartient au Camp du Bien, que l’on détient la Vérité, aucune remise en cause n’est envisageable, aucune objection, aucune réfutation n’est tolérée. C’est ainsi que par consanguinité « intellectuelle », baignant dans un même brouet politique nauséeux, à l’abri de tout contradicteur, on s’enfonce dans les sables mouvants de la bêtise.

Le brillantissime et très courageux Eric Zemmour tire depuis des années la sonnette d’alarme sur un remplacement de populations qui s’opère dans toutes les banlieues françaises « parce qu’il est rabougri, « parce qu’il est raciste », « parce qu’il souhaite la guerre civile » hurlent les crétins, c’est à dire les gauchistes, largement en surnombre dans tous les médias français, lieu idéal de rencontre des médiocres.

Rabougri, raciste, belliqueux, comme un reportage sur le Maroc et ses relations avec la France qui nous était proposé en 2003 par France Télévision et ses journalistes-militants? J’ai noté ce jour-là, immédiatement, le commentaire suivant : « Un nombre de plus en plus grand d’étrangers vient s’installer dans la Médina, patrimoine de l’UNESCO, et faisant craindre pour son identité culturelle ». Ah bon! Comment appelez-vous ça, crétins de gauchistes, un petit ou un grand remplacement? Bande de demeurés!

Je rappelle encore une fois cette loi fondamentale sur laquelle repose la pourriture gauchiste : le deux poids deux mesures idéologique. Faire table rase du passé, oui, mais du nôtre!

Les terribles et honteuses images de violences, vues dans le monde entier, commises autour du Stade de France vont-elles « trouer le cul » des gauchistes, selon l’élégante réflexion d’une non moins élégante propagandiste de télévision appelée « journaliste »? Oui, bien-sûr; parce que l’état de délabrement de notre pauvre France est patent, parce que les banlieues sont maintenant, à l’évidence, des enclaves étrangères hostiles, parce que notre pays est devenu le plus dangereux d’Europe ? Pas du tout!

Parce que ces faits terribles vont donner une fois de plus raison à Zemmour et c’est cela et rien d’autre qui est insupportable! Il faut donc le combattre encore plus violemment en attendant la solution idéale: le faire taire définitivement, d’une manière ou d’une autre, et les problèmes seront réglés… pour un gauchiste.
Ah, ces armées d’abrutis, acteurs de la vie politique, médiatique, artistique et leurs moutons passifs, les crétins télévisés, tous à quatre pattes, la tête enfouie dans le sable et les fesses en l’air, ah que mon pied droit me démange!

Jim Jeffender

image_pdfimage_print
13

26 Commentaires

  1. On nous désinforme comme on veut qu’on déraisonne. La fin du gauchisme arrivera par les frigos vides. C’est un truc qui ramène au bon sens, au pragmatisme.

    • ABSOLUMENT Vauban !! au vu de l’inflation en cours, il est clair que quand la majorité ne pourra plus remplir le frigo, là, ça va commencer à bouger …

  2. Gauchisme : un monde d’abrutis ?????
    LE MOT EST FAIBLE CONCERNANT CETTE CHIENLIT EXTERMINATRICE DU PEUPLE !

  3. Gauchisme : un monde d’abrutis qu’il faudra faire taire définitivement
    SEULE SOLUTION: ZYKLON B pour toute cette POURRITURE gauchiste.

    • Et qu ‘on ne s’y trompe pas. …
      Y compris les pastèques bien sûr.

    • ou la méthode des einsatzgruppen (dégauchisation par balles) ou de Duterte en suraccéléré: l’ équivalent d’ un Babi yar par jour

      • Terrible gaz de combat mais plus coûteux à produire que l’ HCN (acide cyanhydrique)

  4. Moi, c’est pas le pied droit qui me démange, ça serait plutôt l’index, s’il était placé sur une queue de détente…

  5. Une féerie de gens d’horizons différents qui disent mais ne pensent pas la même chose. Les riches s’intègrent virtuellement au milieu pour passer inaperçu et se faire pardonner leur aisance sans être inquiétés par les pauvres qu’ils encensent sans bourse délier. Les pauvres,eux, gardent toute leur vie l’espoir d’être riche.

  6. @R2D25. Lu et approuvé !!! Faute d’avoir une immense Sibérie, il nous faut bien trouver substitution.

    • A force de ns avoir fait croire pendant des années qu’ils n’étaient que 2 millions.
      Aujourd’hui ils sont plus de 6 millions en âge de voter pour mélenchone.
      Et c’est pas fini.

  7. cet article manque de substance, contrairement à ceux habituels qui sont très bons

    • Vous avez raison, il y a peu de substance dans mon article comparé aux cent pages que j’aurais pu écrire pour raconter l’incurie de la gauche française depuis 1981. C’est juste un coup de gueule que je n’ai pu retenir. Je ferai un effort la prochaine fois car je reçois votre critique très modérée comme constructive. Bien à vous.

  8. Les français de la gauche privilégiée, croient toujours que cette idéologie est celle des année 80. J’ai des amis qui vivant dans des endroits préservés de la délinquance et des foules aux moeurs d’origines étrangères, restent « fidèles » à la gauche par principes traditionnalistes, refusant de prendre conscience de ses dérives sociétales et pro communautaristes, ainsi que du laxisme ambiant. Malheureusement tant que les gens ne seront pas touchés dans leurs quotidien, voir dans leurs chair, ils camperont dans leurs illusions. La vision de la politique est locale et régionale plus que nationale, c’est pourquoi la gauche a toujours autant d’électeurs comptabilisés. Quand à l’extrême gauche, ce sont des agitateurs névropathes, qui vivent dans l’opposition et l’hystérie chronique et jouissive du chaos social.

  9. « Le gauchisme est bien plus qu’une idéologie, c’est une maladie »
    Winston Churchill.

  10. Je suis issu d’une famille de gauche et c’est l’horreur, on ne se comprend plus du tout avec mon oncle, un gogol qui vote Mélenchon, ma mère par contre est passée chez Le Pen, heureusement.

    Le problème de la gauche c’est qu’ils se croient gardiens d’une sainte morale, comme une inquisition en somme. Et cette idée de mettre tout le monde sous contrôle d’un état omnipotent, mais il faut être une raclure dans son fond pour vouloir une humanité asservie !

  11. Le gauchisme est une maladie mentale évolutive qui finit toujours par la perte de tout raisonnement logique et de bon sens . En règle générale si vers la quarantaine , une amélioration ne se laisse pas entrevoir , le sujet porteur deviendra fort contagieux et dangereux pour la société. Je vous conseille pour votre santé mentale et physique d éviter le contact avec ces malades qui vous apporteront que des incompréhensions et des problèmes.

  12. Je discutais avec une amie gauchiste à qui j’apportais des documents factuels.
    La réponse à été : »C’est ta vérité pas la mienne « .
    Devant autant de mauvaise foi on reste pantois.

    • Une vérité qu’elle risque elle aussi de reconnaître trop tard
      Une vérité qui se pratique d’une oreille à l’autre !…façon allah akbar !🤗🤭

  13. nourris-logés-blanchis sans n’avoir rien à fournir en échange = le paradis pour le gauchisme vivant aux crochets du capitalisme spéculatif.

  14. Dont comme exemple les syndicats gauchistes qui prouvent leur volonté de nuire en rajoutant au désordre dans des situations particulières comme celles de ces matchs importants avec les risques de drames qui pourraient en découler. Ces leaders syndicaux sont des irresponsables, s’il y avait eu des victimes graves samedi derniers, ces hypocrites se serait cachés derrière le droit syndical pour se défausser de toutes responsabilités, c’est ça aussi la honte de la France. J’entends que les conducteurs ne semblent pas suivre les consignes des syndicats ce vendredi, ils sont probablement plus responsables et conscients de leur rôle que les leaders syndicaux qui pensent l’intérêt corporatiste avant la sécurité des usagers, car en plus ils auront largement le « loisir » de nuire par des grèves à d’autres moments de l’été.

  15. Devant sur la photo, une 12.7 en batterie, 50m de ruban blindé et on tire dans le tas jusq’à ce qu’il n’y en ait plus un debout. Et une balle pour ceux qui bougent encore

  16. pour une solution définitive il n’y a qu’un , c’est la méthode employée par la mafia envers ses traitres

Les commentaires sont fermés.